Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Aussi essentiel que beau.

A propos de Clément Mirguet - M

Qu'elle est belle la vie. Impromptue, tantôt calme, tantôt plus. Un fleuve qui défile, déroule, s'écoule. Des instants viennent onduler la surface de l'eau, la perturber dans de multiples soubresauts. La ponctuer telle une averse de printemps le ferait. Tel un orage d'été qui déborderait. Telle une avalanche de feuille d'automne qui troublerait. Telle une gelée d'hiver qui piégerait.

Qu'elle est chienne la vie. On se croit invincible un moment et on se retrouve ébranlé, décharné, la bouche emplie d'amertume. Ou le coeur gros. Ou la tête pleine à exploser. Sans trop comprendre pourquoi. Sans trop comprendre comment. Sans trop savoir si cet état passera. Si l'on en a l'envie. Si l'on en a la volonté.

Qu'il est beau cet album. Reflet de cette vie. Reflets de ces moments. De tous les moments, sans exception, sans artifice. Il y a une intense émotion qui traverse ces 12 titres, qui vous prendront aux tripes, au coeur et à la tête. On est là devant un des albums marquants de 2019, qui, même si l'année n'est pas finie, se place déjà dans mon top 3. On vibre, on résonne, on sourit, on s'assombrit, bref, en un mot comme en plusieurs, on vit au travers et avec cet album. Une bande son de la vie. Une bande son d'une vie.

L'art est quelque chose qui illustre la vie, qui est là pour la saisir ou l'expliquer, la rendre supportable ou l'honorer, la magnifier ou la coucher nue sur la papier.. Avec [u]M[/u], on est donc bien face à une oeuvre d'art. Merci [b]Clément Mirguet[/b] pour cela.

Valer

An unpindownable album

A propos de Belial Pelegrim - Troubles From The Next World

"Troubles From the Next World" is an unpindownable album: familiar enough to sound comforting but new enough to pique your interest and make you listen for the way forms have been taken and bent. It feels like a decade's worth of work has been synthesised into a single album. Easing us in gently with "Séance in Gibraltar", the stunning "Celephasis", and then, with "Baked Alaska", we begin to get a sense of what's to come: Pelegrim's breath-taking range, wit, humour and soul.

Pelegrim is not one for repeating himself, and each track brings something a little bit different to the table, each track crammed with appealing sonic combinations and elements that instil tracks with a sense of zaniness: baked old-school beats and flows, jaunty piano, stoner jams (the guitar playing on "The Harahrahoohry" gives me a chub-on every time), brightly snarling chord changes, non-sequitur rock sleaze, cut-and-paste hip-hop beats, ambient flows, twinkling head-nodding toe-tappers and major-key bummer jams, to the surprisingly gorgeous, heavily accented voice of Annie Driedflower on "In Order".

I can't actually believe this album is the work of a single artist, but singular Pelegrim is not. His style is wild and eclectic and "Troubles From the Next World" is an album of countless pleasures -- one that manages to jump between different points without ever sounding jumpy for the sake of it. It's delightfully eclectic rather than irritatingly restless, delving into uncharted territory without any winking self-awareness.

It is an album that either feels like it is spinning out of control or is a work of genius reinvention (the more the album is played on a loop, the more the idea of it being a work of genius turns into a genuine realisation.)Assimilate the tracks individually, and each one shines through like a hidden gem in an eclectic playlist.

Speaking of which, I started to put together a list of standout tracks... but there isn't one. The album really is that good. Never committing to one predictable genre or sound, this is an album of bold, aggressive regeneration that never falls short.
The genre-liberating atmosphere of "Troubles From the Next World" is hugely intoxicating. It is one of my albums of 2019 and (if you haven't guessed already), comes highly recommended.

Wodwo

Publié, avec l'aimable autorisation de Wodwo
Published, with the kind permission of Wodwo

https://soundcloud.com/user-364196783-552705040

Triphopette

Choc de Titans !

A propos de Al Tarba x Senbeï - Rogue Monsters

4/5

Un tel éclectisme présent dans cette rencontre de deux univers pourtant si différents devrait ravir tout amoureux de musique avec des titres somptueusement cotonneux comme Yurei & Baku, Oh Edwaaaard et Lonely Bones qui viennent parfaitement équilibrer la balance de cet album mémorable.

Koboo

Choc de Titans !

A propos de Al Tarba x Senbeï - Rogue Monsters

4/5

Un tel éclectisme présent dans cette rencontre de deux univers pourtant si différents devrait ravir tout amoureux de musique avec des titres somptueusement cotonneux comme [i]Yurei & Baku[/i], [i]Oh Edwaaaard[/i] et [i]Lonely Bones[/i] qui viennent parfaitement équilibrer la balance de cet album mémorable.

Koboo

Infinity -1 par Koboo

A propos de Mani Deïz - Infinity-1

DLoaw reste une valeur sûre en terme de découvertes, avec ce label j'ai découvert et acheté l'excellentissime album The Ocean Between Us de Beatween ou encore How Are You de Mounika., bref de quoi vous faire savourer les tympans pendant des lustres.

C'est 2 mois avant sa sortie que j'ai été intéressé par le projet de Mani Deïz (un beatmaker français assez célèbre mais alors inconnu au bataillon dans mon registre à l'époque) en écoutant le titre White Tempest. Dans ce titre en ressortait un certain lyrisme, du mysticisme et pas mal de mélancolie avec ses accords de violons, et ses vocalismes de voix de jeune femme.

L'optimisme était au rendez vous jusqu'à ce que j'achète l'album et l'écoute. J'ai été un tout petit peu déçu car l'album semble un peu s'essouffler en cours de route mais n'en demeure pas pour autant plaisant à l'écoute. Infinity -1 reste un album très correct malgré une continuité qui s'avère un peu fragile mais qui permet tout de même de transporter son auditeur avec des titres très aboutis comme Fallin', White Tempest, Burning Clouds et Jupiter's Song.

Si vous êtes amateur de trip hop mélancolique, d'accords de violons qui se mêlent à des vocalismes et de quelques scratchs de Dj Nixon alors cet album est fait pour vous !

Koboo

Tout en douceur

A propos de Mounika. - How are you ?

C'est frais, c'est joyeux, mélancolique. Ça s'écoute tout seul !

Un beatmaker qui crée des ambiances pleines de passions tranquilles, à grands coups de chants et autres paroles samplés.

Indéniablement une de mes sorties récentes préférées ! La production est plus proche de Gramatik que de Portishead, comme souvent ces dernières années, mais Mounika sort clairement du lot ! J'attends la suite :)

TheProvider

L'album de la consensulaité

A propos de Nym - Lilac Chaser

NYM nous livre ici une toile de fond sonore dont il a le secret. Petit bémol tout de même, cet album très consensuel pour les amateurs de trip hop manque d'un petit quelque chose qui vient rehausser le tout. Je pense par exemple à "Lesser known good" issu de l'album WARM BLOODED LIZARD ou "Wavey Blue" de l'album CONVEX qui offrent des mises en scène musicale plus étoffées et intenses. Il n'en reste pas moins que LILAC CHASER reste un bel album, à écouter sans modération !

WaliB

avis

A propos de Bonobo - Migration

J'ai laissé 3.5 étoiles. J'apprécie cet album, mais je garde vraiment en référence le travail déjà ancien de Days to come.
Même si ce disque dans l'ensemble est bon, certains titres très bons, on en voudrait encore plus.

The386mmx

Oui!

A propos de Bonobo - Migration

Tout à fait d'accord avec la rédac', c'est un bon album mais pas vibrant. Je suis pourtant un grand fan de Bonobo!
A la première écoute, j'avoue avoir fait couler une fine larme de déception sur ma joue.
Mais finalement cet album est juste incomparable à ce qu'il a pu faire auparavant comme avec 'Black Sands' ou 'Dial M for Monkey', simplement différent! Mais pas mauvais!

Bokutounoryu

Excellent!

A propos de The Blue Square - The Blue Square LP

Cet album est vraiment sublime : jazzy trip-hop.
J'ai d'ailleurs créé une playlist dans cette veine là dans laquelle je vais intégrer un morceau.
Voici le lien : https://open.spotify.com/user/gillian_delvigne/playlist/05HSLUyeJ2yhhScFNp1u8o

Sipralexa

projet double sortie

A propos de The Grus - Harvest

Pour répondre à The386mmx sur une éventuelle sortie matérielle des albums de The Grus, les membres du groupe cherchent actuellement un partenaire label / distributeur qui leur permettrait de sortir un double CD / LP de Nest + Harvest en 2017. Rien n'est encore fait, mais ils ne désespèrent pas. Pour l'heure, seule une cassette audio est sortie pour Harvest (le LP de Nest est peut être encore disponible sur Follyphone Records et une version CD Japon a vu le jour... à voir sur le site thegrus.com)
Dans tous les cas, Sergei et Shura sont heureux des retours très positifs sur leurs albums, ce qui les encourage à poursuivre leur quête musicale :)

Lacar

Trip psyché

A propos de Than.eye - XI

Than.eye est une nouvelle peau que se sont fabriqués les survivants du groupe athénien de rock indépendant Rosebleed. La transition est faite de synth rock, d'électro et de trip-hop rafraîchissant, en utilisant des instruments traditionnels et des synthés analogiques. Puis il y'a la voix de Danai qui colle à cette mixture rythmée et magnétique. La séance d'hypnose peut commencer avec Showie, plaisir auditif qui accompagne les divagations de l'esprit. L'odyssée se fait plus palpitante avec Little Things où le son indie apporte une touche vivifiante, avant les instants électro acidifiants de Always Compare. Mais c'est avec King Snake que les invocations tribales commencent avec des incantations captivantes enveloppées de psyché mystique. The Great Lighter continue sur la même lancée dans un environnement électro alternatif et l'opus se termine en crescendo sur Father et ses couleurs méditerranéennes. XI est un EP assez diversifié qui exploite les racines alternatives et psychédéliques du groupe, rendant la conversion vers le trip-hop assez évidente.
Une belle fusion Synth Trip Rock comme définie par le groupe. Un son riche, parfois tribal et hypnotique qui rend l'écoute exaltante.

Lilange

Belle découverte

A propos de The Grus - Harvest

Tiens, je découvre du Gospel TripHop, bref du trip hop d'inspiration chrétienne. J'ai vraiment apprécié et cherche à acheter un CD/LP... Et je ne trouve pas chez les distributeurs usuels, une idée ? Merci

The386mmx

Trip hop hip hop

A propos de La gale - Salem City Rockers

Allez, habituellement je n'alimente pas les polémiques lorsqu'elles sont si liées à des avis si personnels. Aux détracteurs de cet album, je voudrais simplement rappeler que Al'Tarba (qui porte ici de façon assez magistrale les textes de La Gale) est depuis longtemps référencé sur ce site, sans que ceci n'est éveillé de soulèvement particulier. Le trip hop est lui même un mouvement musical assez récent à l'échelle de l'histoire de la musique, né d'un "mélange des genres". Alors peut être que le problème avec cet album est tout simplement la présence de La Gale, dont le phrasé et la rythmique ne vous passionne pas mais si vous prêtez attention au fond musical, beaucoup d'entre vous y reconnaitrons la trame de ce qui caractérise un grand nombre d'album trip hop référencé ici même. Personnellement, j'adore cet album parce qu'il donne une nouvelle dimension au trip hop. S'enrichir d'autres influences, voilà ce qui donnera naissance à de nouvelles pépites comme celle-là...certainement moins consensuelle que d'autres albums mais indéniablement riche !! A écouter à certains moments de la vie sans imaginer l'écouter à toute heure du jour et de nuit...

WaliB

inNYMitable

A propos de Nym - Convex

De mon avis tout à fait personnel, " LE " bon album, s'il devait n'y en avoir qu'un seul, serait celui qui file à l'écoute sans accroc. " Warm Blooded Lizard ", premier coup d'éclat de NYM, entre sans conteste dans cette catégorie. Difficile alors d'imaginer pouvoir réitérer une si belle performance... eh bien si ! Avec Convex, NYM nous offre une nouvelle fois une toile de fond sonore fluide : pas de grosse incartade musicale, tout se fond et se patine au gré des morceaux. Vous sortirez de cette expérience musicale enrichi de 40mn de bien-être dont l'éphémérité vous poussera à réécouter, encore et encore cette oeuvre qui saura nourrir vos moments de réflexion !

WaliB

Straybird, un EP prenant d'efficacité

A propos de Straybird - In Transit

Imaginez un mélange de ce que "Fakear" sait faire de mieux dans son genre, enrichissez le de toute la spiritualité que "Thylacine" a puisé dans son dernier voyage en Sibérie et vous obtiendrez le noyau dur de "In Transit". Une ballade poétique entrecoupée de coup de scalpel électronique. Des voies envoutantes, des instru aux notes primitives, et une belle dose de sample électro qui donne à cet album toute son ampleur. Un résultat efficace à découvrir!

WaliB

ILHOË, un parcours féerique

A propos de Ilhoë - Anki & Aïda

Il faut se laisse happer par les mélodies de ILHOË. On entre alors
dans un univers féerique qui invite à la découverte de soi, jusqu'à
atteindre un sentiment de plénitude. Un soupçon de gravité dans
certains morceaux vient enrichir le spectre musical à l'origine de
l'épanouissement que l'on ressent au cours des 8 tableaux que propose cet EP.
On passe par tous les états et c'est bon !

WaliB

Invitation à la rêverie

A propos de r.roo - Autistic Dance

Je découvre et c'est un coup de foudre! Hypnotique!

Chthop

Envoûtant de beauté.

A propos de Arm & Iris - Les courants forts

Quand deux poids lourds du rap français se rencontrent, le choc est grand, l'éclat insolent, le résultat frappant.

Arm a oeuvré longtemps au sein de Psykick Lyrikah, groupe rennais qui marque son empreinte au fer rouge, à coup de textes aiguisés et d'instrus électroniques lourdes, puissantes. Plus noire que blanche, la musique de Psykick Lyrikah porte en étendard tour à tour la lutte et la résignation.

Iris, lui, se fait rare. Et pour ne pas contredire l'adage, est on ne peut plus précieux dans le paysage rap français. Avec Soklak et Arm le plus souvent, il choisit ces moments pour distiller ses bons mots aux oreilles d'un public toujours ravi.

Alors quand les deux compères avaient décidé de sortir un opus commun en 2010, annoncé par le label LZO Records, forcément l'attente était immense. Et puis, LZO lança en pâture à la foule le titre éponyme de l'album " Les Courants Forts ". Grosse baffe. De celles qui vous donnent l'envie de suivre un vieux hippie connu d'un autre millénaire en tendant l'autre joue afin d'en grappiller d'autres. Je me souviens d'une soirée à me repasser en boucle ce morceau, attendant impatiemment l'album, m'extasiant devant la richesse de la prod, la richesse du texte, de ses images, de ses milles interprétations possibles.
Ces trois notes qui prennent le temps de s'estomper une à une avant qu'Arm ne commence son texte sur crescendo d'un va et vient électro. Mazette, quelle beauté !

La commande était passée. Puis l'album me fut livré.

On est happé dès les premières notes de " Minuit Pile " dans cette course contre-la-montre qui s'entame avec l'album. Dès la première écoute, on sait que l'on tiendra quelque chose de mirifique, quelque chose de marquant, d'intense. Lorsque l'instrumentale tailladée par My Dog is Gay laisse la place à celle plus lyrique et massive du Parasite, on s'extasie déjà de la variété que les prods vont apporter à l'ensemble. Lorsque la constation d' " Il y a " laisse place au " Lièvre ", remise au goût du jour de la fable de La Fontaine, on jubile encore sur cette qualité des textes proposés, sur le spectre large qu'ils fournissent, sur ces futures écoutes qui vont nous permettre de saisir cette subtilité qui était passée au travers des mailles de notre filet jusqu'alors.

Et des subtilités, tant lyricales que musicales, c'est tout l'album qui en foisonnent. Du magnifique " Plus J'approche " et de sa basse saccadée, dansant enlacée avec ces quelques notes de piano, qui tissent la toile de fond d'un texte aussi bien écrit que rappé. Et cette petite voix samplée. En passant par " Et pourtant ", sa flûte virevoltante sur les coups de marteau distillés par l'instru, sur les impacts verbaux des deux rappeurs. Pour finir par trois pierres nécessaires à l'édifice. " Les Courants Forts " déjà discuté plus haut, " Goutte d'eau ", somptueux cadeau d'Arm à Iris, pour un texte d'une beauté simple, brute, essentielle. Et " Case départ ", clôturant l'album comme il se doit, comme il a commencé, par une instru de My Dog Is Gay.

Je n'ai pas parlé de la présentation générale de l'objet, de la pochette à sa présentation générale (combo CD plus vinyle deux titres). C'est remarquablement bien présenté. On s'extasie un peu comme lorsque l'on constate que la beauté extérieure d'une personne s'accorde avec sa beauté intérieure. C'est rare, mais c'est grisant. Définitivement, s'il fallait trouver une définition du beau dans les sorties musicales de 2010, " Les Courants Forts " auraient été ce qui s'en rapproche le plus.

Valer

Je suis d'accord avec Defr.

A propos de La gale - Salem City Rockers

J'aime bien aussi le rap FR, je suis pas sectaire . Mais s'il était possible que ce site reste exclusif ça nous arrangerait tous je pense. Si je veux chercher du rap fr, je vais sur un site spécialisé.


Sinon à ce compte là, on va avoir droit à tout et n'importe quoi, donc ce site ne restera plus LA référence trip hop pour moi. Désolé de descendre votre choix, mais je pense qu'on est pas seuls à être à la fois surpris mais aussi déçus par cet album de "trip hop"

Le Trait __

 
 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2019 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM