Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité
Infos :

 Mial-prod

Inscrit à Mon Trip-Hop.net depuis le 04 Mars 2012

Ses derniers commentaires :
titre groupe - album date
Un album propre, profond, et particulièrement excellent. Motionless - The inertia of an accent at rest 26-10-2012
Bon, mis à part les participations d'autres MCs, je connais cet album par coeur depuis un bon moment, les breaks, les scratchs, etc. Mais je ne me lasse pas pour autant de l'écouter, je me demande même parfois comment un album aussi talentueux, maîtrisé, et parfaitement équilibré, peut-il à la fois être réalisé par des artistes de mon coin (plus ou moins), mais hélas ne pas jouir d'une renommée plus importante. Et ce malgré la présence du titre The One Eyed Hog sur un magnifique split 7" avec Soso (dédicacé par tout le groupe, d'ailleurs), ainsi que sur la compile Fnac Indétendances N° 48 (Édition Spéciale Noël).

Ce groupe dont l'apparition en concert est (ultra-)rare a encore prouvé son talent, et fait voyager les fans mercredi dernier sur la Péniche Antipode, un concert qui aurait dû les faire découvrir à plus de monde.

Parlons des titres de l'album peut-être ? Eh bien, tous se valent, mes préférés étant The One Eyed Hog avec le flow saccadé de Pierre, Why Motionless (le titre qui m'a fait découvrir le groupe, un downtempo hypnotique expliquant le projet, disponible en vidéo live sur le DVD du label Ikoz), Colonialism avec le chairbreaker Ancient Mith, et le magnifique The Fairy Tales Of David Burton avec ce sample soigneusement scratché qui semble provenir d'une comptine pour enfants.
Bon, à vrai dire, on peut aussi ajouter à mes préférés Calm & Quiet et la trompette enflammée de Guizmo, l'hymne anti nains de jardin malnommé Garden Dwarves, ainsi que les 2 derniers titres Voyage Voyage et Unattended Outro, pour nous faire planer indéfiniment au-delà de l'album..

Et en planant ailleurs justement, posséder la version "Ébauche" de l'album permet d'apprécier certains titres sous une autre approche, telle la superbe instru de Proud Or Ashamed avant que BabelFishh, The BeastMaster et Edison ne viennent y poser leurs flows déjantés ; ou encore une version de Calm & Quiet sans trompette mais avec plus de piano et de scratchs vocaux donnant une autre saveur au morceau et "expliquant" notamment la présence du sample à 3 notes qui résonne à la fin du morceau dans sa version finale. Et puis quelques inédits aussi..

Petit détail pour les fans des premières heures, il a existé (en live uniquement) un morceau dans lequel David présentait chaque instrument par quelques phrases du genre "Le synthétiseur est un instrument muni d'un clavier, permettant de reproduire des sons électroniques...", dont la dernière représentation live a vraisemblablement eu lieu dans la cour de la Bibliothèque d'Amiens le Samedi 5 Juin 2010..

Un super album à posséder absolument, en somme, que ce soit à pleine puissance pour en ressentir le groove profond, ou à faible volume tel une musique de fond/d'ambiance pour vos soirées cocktails (oui, bravo, tu as capté le clin d'oeil à l'intro de Calm & Quiet)..

PS : Il parait qu'un successeur voudrait étoffer cette maigre discographie, mais il va falloir nous armer d'une sacrée patience avant de pouvoir l'apprécier.
Mon premier contact avec Archive... Archive - You All Look The Same To Me 26-10-2012
J'ai découvert Archive avec l'album You All Look The Same To Me en 2007 (je sais, il est sorti en 2002, mais je l'ai découvert plus tard), sur conseil d'une amie. Elle préférait Lights, mais en fouillant dans mon ordi, j'y ai trouvé YALTSTM qui dormait en mp3, je l'ai donc écouté, et me suis pris une grosse claque.
Again s'est mis à résonner souvent dans ma piaule, puis Goodbye et Finding It So Hard. Bon, d'accord, tout l'album résonnait alors, mais principalement ces titres-là. Seamless me rappelle beaucoup le titre Ice Cream Trip On An Acid Van de Saez, ces sons bizarres, ces ambiances de souffles de vent électroniques..
Avec le recul, un de mes riffs préférés est la petite boucle d'electric piano qu'on entend sur Meon (surtout dans le début de la chanson, avant que les autres instruments ne débarquent).
Aujourd'hui encore, cet album me fascine, malgré peut-être une tonalité globale un chouilla trop pop.. mais en fait non, il est juste génial!
PS : bien sûr, j'ai depuis acheté l'album (en 3 versions différentes jusqu'à maintenant).

Mial-prod a écrit 2 commentaires.

 

MP3 / Vidéo

Communauté


Warning: mysql_connect() [function.mysql-connect]: Unknown MySQL server host 'mysql5-6' (1) in /home/triphop/www/include/stats.php on line 36
Connexion au serveur de donn�es impossible