Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

CandyCash : CandyCash - 2009 - Auto-production

CandyCash
Version PDF

Note du chroniqueur :
une étoileune étoileune étoileune étoile (légende)

Note de la rédaction :
une étoileune étoileune étoileune demi-étoile (détails)

Tracklist :

1. Mouse on rails

2. Sweet rabbits

3. Mation

4. More frightened

5. Fixion

6. Innerwalls

7. MS Freeze

8. Wasted opportunities

9. Sicilian gloves

10. PnO

11. Mantequilla

12. Montmorency

13. Madorcha

14. Oracle

15. Milky freak

16. Extro

Notes de la rédaction :
Acheter le disque :Amazon.fr Fnac.com Itunes

Si vous faites vos achats en passant par notre site (les liens ci-dessus), cela nous permet de toucher une commission qui finance la maintenance et l'évolution du site. Merci pour votre soutien. :-)

L'avis de la rédaction :

Il y a encore des albums qui justifie d'en posséder le CD, pour pouvoir le mettre dans sa platine, s'asseoir dans un fauteuil sous une lumière tamisée avec une boisson chaude, et suivre l'évolution des pistes et des paroles au travers du livret en se laissant porter par la musique...

CandyCash se range dans cette catégorie avec ce premier album narratif. Une sorte de conte onirique au décor planté dés la jaquette du disque, avec un artwork sobre et poétique mettant en scène ses deux protagonistes.

Pour l'histoire, CandyCash est une collaboration entre James Saucerfull (programmation, percus, claviers) et Pandra (chant) qui remonte à plus de cinq ans... De la multitude de titres expérimentés par le duo sur les scènes de France et de Navarre, la mise en place d'un premier album allait permettre naturellement de sélectionner 16 pistes bâties autour de ce thème. Un premier album donc certes, mais un album concept mature et réfléchi, pour lequel le duo s'est alloué des musiciens additionnels et un sampler musclé, sans céder à la facilité des formats standards.

Dés les premières minutes, le ton est d'ailleurs posé : ambiance pesante voire inquiétante, puis arrive la voix de Pandra claire et assurée, redonnant équilibre et vie à un univers qui semble dériver en apesanteur.

On découvre ensuite l'étendue du répertoire des deux musiciens, toujours teinté d'électronique bruyant et/ou d'acoustique intimiste, de la drum&bass à un air de bossa en passant par un piano bar improbable en plein décor surréaliste... La voix se fait plus volatile, plus insaisissable tandis que le beat s'emballe pour effectuer des changements de décors au sein même des compositions.

Pandra, gymnaste vocale qui passe alors par tous les registres de chant et rebondit de piste en piste pour nous conter avec espièglerie des scénettes drôles ou dérangeantes, dans un univers parallèle à notre réalité quotidienne. Entre fantasmagories au coin du piano et sombres orchestrations industrielles, un sample se glisse parmi les convolutions et autres distorsions synthétique, donne du corps à ces portraits sombres et métaphoriques, revisite l'actualité comme en songe. Rien de tapageur dans la production, CandyCash ne brisera pas les verres en cristal du salon chez mémé à grands coups d'infrabasses. Le propos est ailleurs, tout en finesse et en musicalité, on est infiniment plus proche de l'histoire contée en musique que d'un alignement de titres dépareillables dans un ipod.

Cet album se contentera difficilement d'une seule étiquette, même si trip-hop (en est-ce une ?) est la première qui vient à l'esprit. De Björk dans ses phases underground a Kerly en mode pop, les deux complices sont sur le fil des genres... Avec CandyCash, on a l'impression de se retrouver dans ces boules de verre que l'ont secoue en faire tomber la neige, un microcosme confiné et magique duquel on ne discerne pas bien la sortie. Et pourtant l'histoire se clôt, tant et si bien qu'on ne reste pas sur sa faim. CandyCash - l'album - n'appelle a priori pas de suite, mais sait-on jamais ? Reste à l'auditeur la possibilité de prolonger cette expérience en live pour un set assez différent, mais qui vaut lui aussi son pesant de sucreries...

David

Donnez votre avis (150 car. minimum) :

Vous devez créer un compte Mon Trip-Hop.net pour écrire un commentaire.

Communauté : notes des membres

Vous devez être inscrit à Mon Trip-Hop.net pour pouvoir noter un album et voir les notes de vos amis.

Si vous n'êtes pas encore membre, inscrivez-vous sur cette page en 30 sec.


Note moyenne donnée par nos membres : une étoileune étoileune étoile (5 notes).
Légende des notes :
  • aucune étoile : Nul (on évite)
  • une étoile : Médiocre (bof, vraiment bof)
  • une étoileune étoile : Correct (sympa, sans plus)
  • une étoileune étoileune étoile : Bon (à écouter sans faute)
  • une étoileune étoileune étoileune étoile : Excellent (on ne s'en lasse(ra) pas)
  • une étoileune étoileune étoileune étoileune étoile : Exceptionnel (unique, incomparable)
 
 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2019 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM