Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Arm & Iris : Les courants forts - 06 Nov. 2010 - LZO records

Les courants forts
Version PDF

Note de la rédaction :
une étoileune étoileune étoileune étoile (détails)

Tracklist :

1. Minuit pile

2. Il y a

3. Le lièvre

4. Plus j'approche

5. Initiale, masque, étincelle

6. Et pourtant

7. Les temps perdus

8. Les courants forts

9. Goutte d'eau

10. Case départ

Notes de la rédaction :
Acheter le disque :Amazon.fr Fnac.com Itunes

Si vous faites vos achats en passant par notre site (les liens ci-dessus), cela nous permet de toucher une commission qui finance la maintenance et l'évolution du site. Merci pour votre soutien. :-)

Les derniers avis :

Envoûtant de beauté.

Quand deux poids lourds du rap français se rencontrent, le choc est grand, l'éclat insolent, le résultat frappant.

Arm a oeuvré longtemps au sein de Psykick Lyrikah, groupe rennais qui marque son empreinte au fer rouge, à coup de textes aiguisés et d'instrus électroniques lourdes, puissantes. Plus noire que blanche, la musique de Psykick Lyrikah porte en étendard tour à tour la lutte et la résignation.

Iris, lui, se fait rare. Et pour ne pas contredire l'adage, est on ne peut plus précieux dans le paysage rap français. Avec Soklak et Arm le plus souvent, il choisit ces moments pour distiller ses bons mots aux oreilles d'un public toujours ravi.

Alors quand les deux compères avaient décidé de sortir un opus commun en 2010, annoncé par le label LZO Records, forcément l'attente était immense. Et puis, LZO lança en pâture à la foule le titre éponyme de l'album " Les Courants Forts ". Grosse baffe. De celles qui vous donnent l'envie de suivre un vieux hippie connu d'un autre millénaire en tendant l'autre joue afin d'en grappiller d'autres. Je me souviens d'une soirée à me repasser en boucle ce morceau, attendant impatiemment l'album, m'extasiant devant la richesse de la prod, la richesse du texte, de ses images, de ses milles interprétations possibles.
Ces trois notes qui prennent le temps de s'estomper une à une avant qu'Arm ne commence son texte sur crescendo d'un va et vient électro. Mazette, quelle beauté !

La commande était passée. Puis l'album me fut livré.

On est happé dès les premières notes de " Minuit Pile " dans cette course contre-la-montre qui s'entame avec l'album. Dès la première écoute, on sait que l'on tiendra quelque chose de mirifique, quelque chose de marquant, d'intense. Lorsque l'instrumentale tailladée par My Dog is Gay laisse la place à celle plus lyrique et massive du Parasite, on s'extasie déjà de la variété que les prods vont apporter à l'ensemble. Lorsque la constation d' " Il y a " laisse place au " Lièvre ", remise au goût du jour de la fable de La Fontaine, on jubile encore sur cette qualité des textes proposés, sur le spectre large qu'ils fournissent, sur ces futures écoutes qui vont nous permettre de saisir cette subtilité qui était passée au travers des mailles de notre filet jusqu'alors.

Et des subtilités, tant lyricales que musicales, c'est tout l'album qui en foisonnent. Du magnifique " Plus J'approche " et de sa basse saccadée, dansant enlacée avec ces quelques notes de piano, qui tissent la toile de fond d'un texte aussi bien écrit que rappé. Et cette petite voix samplée. En passant par " Et pourtant ", sa flûte virevoltante sur les coups de marteau distillés par l'instru, sur les impacts verbaux des deux rappeurs. Pour finir par trois pierres nécessaires à l'édifice. " Les Courants Forts " déjà discuté plus haut, " Goutte d'eau ", somptueux cadeau d'Arm à Iris, pour un texte d'une beauté simple, brute, essentielle. Et " Case départ ", clôturant l'album comme il se doit, comme il a commencé, par une instru de My Dog Is Gay.

Je n'ai pas parlé de la présentation générale de l'objet, de la pochette à sa présentation générale (combo CD plus vinyle deux titres). C'est remarquablement bien présenté. On s'extasie un peu comme lorsque l'on constate que la beauté extérieure d'une personne s'accorde avec sa beauté intérieure. C'est rare, mais c'est grisant. Définitivement, s'il fallait trouver une définition du beau dans les sorties musicales de 2010, " Les Courants Forts " auraient été ce qui s'en rapproche le plus.

06-05-2016 - Valer

Donnez votre avis (150 car. minimum) :

Vous devez créer un compte Mon Trip-Hop.net pour écrire un commentaire.

Communauté : notes des membres

Vous devez être inscrit à Mon Trip-Hop.net pour pouvoir noter un album et voir les notes de vos amis.

Si vous n'êtes pas encore membre, inscrivez-vous sur cette page en 30 sec.


Note moyenne donnée par nos membres : une étoileune étoileune étoileune étoile (2 notes).
Légende des notes :
  • aucune étoile : Nul (on évite)
  • une étoile : Médiocre (bof, vraiment bof)
  • une étoileune étoile : Correct (sympa, sans plus)
  • une étoileune étoileune étoile : Bon (à écouter sans faute)
  • une étoileune étoileune étoileune étoile : Excellent (on ne s'en lasse(ra) pas)
  • une étoileune étoileune étoileune étoileune étoile : Exceptionnel (unique, incomparable)
Liens :
 

MP3 / Vidéo

Communauté

en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM
INSERT command denied to user 'triphop5stats'@'10.0.84.23' for table 'stats_donnees'