Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Trip psyché

A propos de Than.eye - XI

Than.eye est une nouvelle peau que se sont fabriqués les survivants du groupe athénien de rock indépendant Rosebleed. La transition est faite de synth rock, d'électro et de trip-hop rafraîchissant, en utilisant des instruments traditionnels et des synthés analogiques. Puis il y'a la voix de Danai qui colle à cette mixture rythmée et magnétique. La séance d'hypnose peut commencer avec Showie, plaisir auditif qui accompagne les divagations de l'esprit. L'odyssée se fait plus palpitante avec Little Things où le son indie apporte une touche vivifiante, avant les instants électro acidifiants de Always Compare. Mais c'est avec King Snake que les invocations tribales commencent avec des incantations captivantes enveloppées de psyché mystique. The Great Lighter continue sur la même lancée dans un environnement électro alternatif et l'opus se termine en crescendo sur Father et ses couleurs méditerranéennes. XI est un EP assez diversifié qui exploite les racines alternatives et psychédéliques du groupe, rendant la conversion vers le trip-hop assez évidente.
Une belle fusion Synth Trip Rock comme définie par le groupe. Un son riche, parfois tribal et hypnotique qui rend l'écoute exaltante.

Lilange

Belle découverte

A propos de The Grus - Harvest

Tiens, je découvre du Gospel TripHop, bref du trip hop d'inspiration chrétienne. J'ai vraiment apprécié et cherche à acheter un CD/LP... Et je ne trouve pas chez les distributeurs usuels, une idée ? Merci

The386mmx

Trip hop hip hop

A propos de La gale - Salem City Rockers

Allez, habituellement je n'alimente pas les polémiques lorsqu'elles sont si liées à des avis si personnels. Aux détracteurs de cet album, je voudrais simplement rappeler que Al'Tarba (qui porte ici de façon assez magistrale les textes de La Gale) est depuis longtemps référencé sur ce site, sans que ceci n'est éveillé de soulèvement particulier. Le trip hop est lui même un mouvement musical assez récent à l'échelle de l'histoire de la musique, né d'un "mélange des genres". Alors peut être que le problème avec cet album est tout simplement la présence de La Gale, dont le phrasé et la rythmique ne vous passionne pas mais si vous prêtez attention au fond musical, beaucoup d'entre vous y reconnaitrons la trame de ce qui caractérise un grand nombre d'album trip hop référencé ici même. Personnellement, j'adore cet album parce qu'il donne une nouvelle dimension au trip hop. S'enrichir d'autres influences, voilà ce qui donnera naissance à de nouvelles pépites comme celle-là...certainement moins consensuelle que d'autres albums mais indéniablement riche !! A écouter à certains moments de la vie sans imaginer l'écouter à toute heure du jour et de nuit...

WaliB

inNYMitable

A propos de Nym - Convex

De mon avis tout à fait personnel, " LE " bon album, s'il devait n'y en avoir qu'un seul, serait celui qui file à l'écoute sans accroc. " Warm Blooded Lizard ", premier coup d'éclat de NYM, entre sans conteste dans cette catégorie. Difficile alors d'imaginer pouvoir réitérer une si belle performance... eh bien si ! Avec Convex, NYM nous offre une nouvelle fois une toile de fond sonore fluide : pas de grosse incartade musicale, tout se fond et se patine au gré des morceaux. Vous sortirez de cette expérience musicale enrichi de 40mn de bien-être dont l'éphémérité vous poussera à réécouter, encore et encore cette oeuvre qui saura nourrir vos moments de réflexion !

WaliB

Straybird, un EP prenant d'efficacité

A propos de Straybird - In Transit

Imaginez un mélange de ce que "Fakear" sait faire de mieux dans son genre, enrichissez le de toute la spiritualité que "Thylacine" a puisé dans son dernier voyage en Sibérie et vous obtiendrez le noyau dur de "In Transit". Une ballade poétique entrecoupée de coup de scalpel électronique. Des voies envoutantes, des instru aux notes primitives, et une belle dose de sample électro qui donne à cet album toute son ampleur. Un résultat efficace à découvrir!

WaliB

ILHOË, un parcours féerique

A propos de Ilhoë - Anki & Aïda

Il faut se laisse happer par les mélodies de ILHOË. On entre alors
dans un univers féerique qui invite à la découverte de soi, jusqu'à
atteindre un sentiment de plénitude. Un soupçon de gravité dans
certains morceaux vient enrichir le spectre musical à l'origine de
l'épanouissement que l'on ressent au cours des 8 tableaux que propose cet EP.
On passe par tous les états et c'est bon !

WaliB

Invitation à la rêverie

A propos de r.roo - Autistic Dance

Je découvre et c'est un coup de foudre! Hypnotique!

Chthop

Envoûtant de beauté.

A propos de Arm & Iris - Les courants forts

Quand deux poids lourds du rap français se rencontrent, le choc est grand, l'éclat insolent, le résultat frappant.

Arm a oeuvré longtemps au sein de Psykick Lyrikah, groupe rennais qui marque son empreinte au fer rouge, à coup de textes aiguisés et d'instrus électroniques lourdes, puissantes. Plus noire que blanche, la musique de Psykick Lyrikah porte en étendard tour à tour la lutte et la résignation.

Iris, lui, se fait rare. Et pour ne pas contredire l'adage, est on ne peut plus précieux dans le paysage rap français. Avec Soklak et Arm le plus souvent, il choisit ces moments pour distiller ses bons mots aux oreilles d'un public toujours ravi.

Alors quand les deux compères avaient décidé de sortir un opus commun en 2010, annoncé par le label LZO Records, forcément l'attente était immense. Et puis, LZO lança en pâture à la foule le titre éponyme de l'album " Les Courants Forts ". Grosse baffe. De celles qui vous donnent l'envie de suivre un vieux hippie connu d'un autre millénaire en tendant l'autre joue afin d'en grappiller d'autres. Je me souviens d'une soirée à me repasser en boucle ce morceau, attendant impatiemment l'album, m'extasiant devant la richesse de la prod, la richesse du texte, de ses images, de ses milles interprétations possibles.
Ces trois notes qui prennent le temps de s'estomper une à une avant qu'Arm ne commence son texte sur crescendo d'un va et vient électro. Mazette, quelle beauté !

La commande était passée. Puis l'album me fut livré.

On est happé dès les premières notes de " Minuit Pile " dans cette course contre-la-montre qui s'entame avec l'album. Dès la première écoute, on sait que l'on tiendra quelque chose de mirifique, quelque chose de marquant, d'intense. Lorsque l'instrumentale tailladée par My Dog is Gay laisse la place à celle plus lyrique et massive du Parasite, on s'extasie déjà de la variété que les prods vont apporter à l'ensemble. Lorsque la constation d' " Il y a " laisse place au " Lièvre ", remise au goût du jour de la fable de La Fontaine, on jubile encore sur cette qualité des textes proposés, sur le spectre large qu'ils fournissent, sur ces futures écoutes qui vont nous permettre de saisir cette subtilité qui était passée au travers des mailles de notre filet jusqu'alors.

Et des subtilités, tant lyricales que musicales, c'est tout l'album qui en foisonnent. Du magnifique " Plus J'approche " et de sa basse saccadée, dansant enlacée avec ces quelques notes de piano, qui tissent la toile de fond d'un texte aussi bien écrit que rappé. Et cette petite voix samplée. En passant par " Et pourtant ", sa flûte virevoltante sur les coups de marteau distillés par l'instru, sur les impacts verbaux des deux rappeurs. Pour finir par trois pierres nécessaires à l'édifice. " Les Courants Forts " déjà discuté plus haut, " Goutte d'eau ", somptueux cadeau d'Arm à Iris, pour un texte d'une beauté simple, brute, essentielle. Et " Case départ ", clôturant l'album comme il se doit, comme il a commencé, par une instru de My Dog Is Gay.

Je n'ai pas parlé de la présentation générale de l'objet, de la pochette à sa présentation générale (combo CD plus vinyle deux titres). C'est remarquablement bien présenté. On s'extasie un peu comme lorsque l'on constate que la beauté extérieure d'une personne s'accorde avec sa beauté intérieure. C'est rare, mais c'est grisant. Définitivement, s'il fallait trouver une définition du beau dans les sorties musicales de 2010, " Les Courants Forts " auraient été ce qui s'en rapproche le plus.

Valer

Je suis d'accord avec Defr.

A propos de La gale - Salem City Rockers

J'aime bien aussi le rap FR, je suis pas sectaire . Mais s'il était possible que ce site reste exclusif ça nous arrangerait tous je pense. Si je veux chercher du rap fr, je vais sur un site spécialisé.


Sinon à ce compte là, on va avoir droit à tout et n'importe quoi, donc ce site ne restera plus LA référence trip hop pour moi. Désolé de descendre votre choix, mais je pense qu'on est pas seuls à être à la fois surpris mais aussi déçus par cet album de "trip hop"

Le Trait __

Super ALBUM

A propos de La gale - Salem City Rockers

Me voilà replongé à rechercher du rap fr... que je boude depuis des années... grâce à cet album magnifique !!
Je vous le conseille aussi !!
La gale elle assure trop grave !! ^^
Sans compter que c'est super bien produit ^^

Bouize

un bon album bien lourd !!

A propos de DJ Krush - Code 4109

on retrouve ici DJ Krush qui nous pond un album bien tripant, avec des bons beats bien lourds, et des samples très aléatoires et violemment mélodieux. Une atmosphère assez sombre et chill. Un bon album qui fait voyager dans un univers parallèle...
à écouter sans hésiter !!

Mario

Un super bonne surprise !!

A propos de Haelos - Full circle

Une Dark-Pop qui déchire... une musique à écouter en cas de burn out... des mélodies qui paraîtront banales au début, mais qui sont super bien montées et produites.

Une belle surprise du coté de Berlin...
Il se marie super bien avec le dernier MODERAT III (qui au passage est géantissime... peut-être l'album de l'année pour ma part.. mais bon le site n'a pas mis la jacket et a aussi raté ça...) :)

S'il y a un seul morceau à découvrir par manque de temps pour vitre accrocher sur ce groupe c'est FULL CIRCLE.

Et j'y ai trouvé un article magnifique sur le net que je vous link ici, je n'aurai pas écrit mieux d'ailleurs :
http://rocknfool.net/2016/04/07/on-a-ecoute-full-circle-de-haelos/

Ce disque est tout juste magnifique... moi qui aime les sons lourds grave beat hip-hop et qui ne suis pas du tout mais alors pas du tout POP... je viens de découvrir que je kiffe la dark-pop Berlinoise et je vous invite à écouter HAELOS et de plonger comme moi dans les tréfonds d'une déprime extrêmement positive !! :)...

On sent toujours une petite pointe de hip-hop sur certains morceaux comme Earth Not Above mais c'est léger.

Vive le Dark-POP :)

Bonne écoute :)

Bouize

Titre De la trip hop ?

A propos de La gale - Salem City Rockers

Un album de trip hop indispensable ? Vraiment ? Au delà du goût personnel de chacun qui ne se discute pas, je ne vois vraiment pas le rapport avec la trip hop. Enfin, je dis ça je dis rien...

Defr

Une sélection idéale.

A propos de Trip-Hop.net - Trip-Hop.net Best Tunes 2015

Cette compilation est parfaite. Pas un morceau à jeter, j'ai passé d'excellents moments à l'écouter. Pour faire simple, on sent l'orientation qui a mené la sélection des morceaux : la diversité. Pas une piste ne ressemble aux autres, chacune a sa propre identité, et loin de se cantonner au Trip-hop dans sa forme simple et originelle, ici se trouve une recherche des différents styles affiliés à ceux présentés sur le site. Force est de constater le soin apporté au choix des pistes, sachant le nombre d'artistes ayant sorti des petites pépites discrètes cette année. Là, T-H.net a fait très fort. A écouter et réécouter à volonté, la modération serait superflue avec ce genre de plaisir.

Merci Trip-Hop.net.

John Does

TAKE A TRIP !!!

A propos de Various artists - Take A Trip 2016

Bonjour,
Je trouve cette compilation vraiment superbe! C'est varié, coloré, relaxant, je n'ai pas senti le temps passer en l'écoutant. Le titre est parfaitement adapté pour ce bon voyage! TAKE A TRIP !!!

LUD-Ô

Le

A propos de Massive Attack - Ritual Spirit

Voilà un groupe que j'ai boudé depuis leur 3ème album. En bref, pour moi, Massive Attack c'est "Blue Lines" et "Protection"... Les autres albums je les ai écoutés... ré-écoutés... frustré... du bof du bof et du rebof...

Hier je m'écoute donc ce dernier EP au boulot, écoute rapide... okay il a l'air bien... Le soir je me le remets dans mon casque et là, la magie opère... La chair de poule arrive sur la peau...

Les premiers mots de Roots Manuva annoncent du lourd...L'évolution du beat teinté d'Afrique... son flow... c'est juste minimaliste, juste un vrai groove qui fait vibrer ton corps...

Ritual Spirit 2ème morceau... la TRIP-HOP pour moi c'est avant tout la mélodie... là elle est juste belle... La voix est juste parfaite, j'en frissonne encore aujourd'hui : il joue dans mon casque à l'instant où j'écris... C'est comme tirer sur une grosse taffe et sentir sa tête s'enfoncer dans son oreiller... Je me sens à part du monde qui m'entoure avec cette mélodie dans mes oreilles... Je vous crache ma différence en pleine face! Mais avec douceur...

La montée dérangeante de Voodoo in my Blood... C'est peut-être le morceau que j'aime le moins... bien qu'il monte super bien... Mais je l'aime BCP, c'est dire comme cet EP me plait GRAVE !!

Et on termine sur "Take It There", du GRAND Tricky comme à l'époque de Maxinquaye, un beat lourd crasseux, sombre... avec les voix de Tricky et 3D... le tout s'harmonisant au fil du morceau...

CET EP c'est du lourd, la BONNE surprise depuis ces derniers mois. Je l'écoute en boucle depuis hier. Je ne me lasse pas. Je vais foutre les quatre morceaux dans ma playlist principale.

Discute pas... charge cet EP dans ton NOMADE, fous ça à fond dans ton casque... va marcher dans les rues et on en reparlera!!

Si tu passes à coté... dommage pour toi :)

Bouize

Mouai...

A propos de St Germain - Real Blues

Je ne vais pas dire grand chose sur cet album... sauf que je l'ai écouté deux fois... et plus envie... alors que j'écoute encore le St Germain Boulevard...

...C'est un peu comme le Dardevil au cinéma avec Ben Affleck (j'adore le héros en BD)... Je me refais le film de temps en temps pour me persuader que ce n'est pas une daube et que j'ai raté quelque chose mais je reviens toujours au même constat... C'est bel et bien une daube... Real Blues et Dardevil même combat.

... Aller je me le remet une troisième fois, on sait jamais peut-être que je suis en train de passer à coté d'un chef d'oeuvre... :p

... Tout le monde n'est pas LEFTFIELD... des fois il faut savoir raccrocher ses gants.

Bouize

Superbe découverte !

A propos de ROLE - How Distant

Je rejoins complètement le commentaire précédent sur ce disque qui est un petit bijou d'album trip-hop.
L'album est globalement assez court (35mn) mais ça lui donne une densité et une intensité musicale hyper agréable lorsqu'on l'écoute du début à la fin (un peu dans le style de l'album 'Axiom' d'Archive qui nous raconte une histoire durant une trentaine de minutes).
Niveau influences, on retrouve effectivement un mélange d'électro (un peu), de hip-hop (un chouia) et de trip-hop lourd et sombre comme on les aime (enfin je parle pour moi là ;) avec des airs de Sigur Ros, un poil de Burial dans le titre 'Moonshine' et un soupçon de Chemical Brothers dans 'Live Not On Evil' par exemple.
Pour ma part, j'ai un gros faible pour le très joli et reposant morceau 'Ocean', le progressif 'No(w)here', la bombe downtempo 'Stay' et 'Holy' qui aurait mérité à mon goût de durer 5 minutes de plus pour nous faire grimper définitivement au 7ème ciel !
Merci à trip-hop.net de m'avoir fait découvrir ce groupe, je n'ai désormais qu'une hâte, les voir se produire en live :)

Nicooo57

Mon disque du moment

A propos de ROLE - How Distant

Depuis que je l'ai découvert je l'écoute en boucle.
Ca ressemble un peu à du Sigur Ros en plus structuré, avec un beat bien bien hip hop... Je ne sais pas quelle est l'origine du groupe, mais ça fleure bon le nordique niveau voix et ambiance.
Je ne suis pas expert en article musical, mais cet album est mon album préféré du moment, il mérite vraiment trois écoutes. Il y a des morceaux magnifiques comme "STAY"... répétitif, beat hiphop et très progressif. Si tu aimes le planant, le sombre, le mélancolique, la folie, l'abstract hiphop... Alors ce disque est fait pour toi !!

Bouize

Chronique SeekSickSound

A propos de SICAA - The Source

http://www.seeksicksound.com/sicaa-source/

Sicaa est de ces activistes discrets sur qui il faut compter si l'on s'intéresse un minimum à la scène bass et d&b française. Tout d'abord connu sous DB, acteur fiévreux de Unc Audio, Nicolas Sicard s'est progressivement détaché de ses origines de junglist pour se tourner vers un son bien à lui, subtil mélange entre bass music made in L.A. et ambiances manga. Il livre pour Moose Records un LP composé sur deux ans particulièrement riche et immersif.

Dès l'ouverture, on reconnaît les paysages arpentés. " From Day One " sautille et rêve les oreilles ouvertes, tel un bambin découvrant le monde. Sous un format généralement court, Sicaa distille une connaissance impressionnante, axant sa musique autour d'harmonies équilibrées et transcendantes, sortes d'élixirs soniques. Cette dimension onirique se retrouve sur chaque morceau, l'artiste prenant soin de nous emmener vers une intensité mélodique qui lui est propre. L'aisance est partout, autant pour le compositeur que pour l'auditeur, provoquant une rare sensation d'intimité. C'est d'autant plus notable puisque Sicaa use de recettes rythmiques loin d'être évidentes, y intégrant des inspirations venues de son amour pour le jazz et consorts. La structure de morceaux comme " Years Like Days " ou encore " Until Tomorrow " témoignent d'un réel goût pour l'évolution, la liberté d'expression et l'émancipation. Ce n'est pas parce qu'une forme fonctionne qu'elle doit tourner en rond, Sicaa l'a bien compris et totalement intégré dans sa musique. Ainsi, ses arrangements évoluent, se métamorphosent, s'articulent et s'additionnent, ne laissant aucune construction s'immobiliser.

C'est peut-être là que réside l'immense nuance entre la musique dite commerciale et celle que l'on peut acquérir via donations : l'une prône la performance et la signature ; alors que l'autre ose le caractère, l'individualité et l'indépendance. Le juste mélange d'hallucinations et de cadences entraînantes qu'on peut trouver sur " Only You " ou " Time Shift " n'auraient peut-être pas attiré un patron de major, préférant se satisfaire des préceptes habituels. Merci donc à Moose records de risquer ce parti-pris couillu, pleinement salvateur pour la musique en général.

On n'oubliera pas pour autant qu'il s'agit d'une musique nocturne, et ainsi Nicolas nous propose sa vision quelque peu anormale de la danse, entre autres sur ce featuring insolite avec Napoleon Maddox pour " Bliss ". Autour d'un kick bondissant, le flow du rappeur de Cincinatti jongle avec des synthés fascinants, poussant au levé de hoodie, même sur la plage. Ce penchant west-coast de la musique de Sicaa, largement influencé par la scène de Los Angeles, confère à ses productions un aspect lourd et puissant qui permet tout autant aux mélodies de s'exprimer qu'aux rythmes de s'imposer, à l'instar de l'éponyme " The Source " ou de l'hypnotisant " @!#@ ! ". Ce n'est pas simple exercice que de réussir à générer une telle combinaison, mais lorsqu'on s'aperçoit qu'elle est maniée avec brio, on ne peut que s'incliner devant le talent et l'humilité du bonhomme, qui partage volontiers son univers sur sa page.

Le voyage prend fin sur des notes plus douces et relaxantes, les morceaux finaux voguant sur des courants plus fluides et apaisés. On retrouve l'amour de l'artiste pour les sonorités nippones sur " Blue Dreams ", qui se joue avec malice des codes de la musique traditionnelle pour les transformer en de longs échos obsédants, agencés au-dessus d'une sombre ambiance électrisante. Ce morceau déploie à nouveau cet art de l'assemblage incongru, tout en gardant l'intelligence de ne pas dévier dans la cacophonie. Puis " Hvar Odissey " conclut l'album sur une note plus joyeuse. L'immense espace confiné développé par cette petite épopée qu'est The Source finit par s'ouvrir intégralement, touchant du doigt une absolution harmonique émouvante.

The Source est une petite perle dont il serait bien dommage de se passer. Pour un LP accessible quasi gratuitement, il serait presque insultant de le télécharger pour rien, tant le travail et les risques pris par Moose records comme par Sicaa mériteraient l'abattage d'un grand album. Car c'est un grand album, sans l'ombre d'un doute.


9/10

UNCAUDIO

 

MP3 / Vidéo

Communauté

23 visiteurs en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2016 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM