Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Motionless : The inertia of an accent at rest - 25 Nov. 2010 - [ikoz]

The inertia of an accent at rest
Version PDF

Note du chroniqueur :
une étoileune étoileune étoileune étoileune demi-étoile (légende)

Note de la rédaction :
une étoileune étoileune étoileune étoile (détails)

Tracklist :

1. Colonialism feat. Ancient Mith

2. The one eyed hog

3. Chisel Obsidian feat. Demune

4. Calm and quiet

5. Proud or ashamed feat. Babel fishh, the BeastMaster and Edison

6. Garden dwarves

7. The fairy tales of David Burton

8. Us anymore feat. Thesis Sahib

9. Why motionless

10. Voyage voyage

11. Unattended outro

Notes de la rédaction :
Acheter le disque :www Fnac.com Itunes

Si vous faites vos achats en passant par notre site (les liens ci-dessus), cela nous permet de toucher une commission qui finance la maintenance et l'évolution du site. Merci pour votre soutien. :-)

L'avis de la rédaction :

Motionless c'est un groupe d'amis du nord de la France, qui ont chacun des activités dans des formations musicales autres et qui ont en commun le projet Motionless: le chanteur - rappeur et beatmaker Pierre the Motionless, Jérome Fouquet à la trompette et à la basse, David Monet (qui officie aussi dans The Name) aux claviers, François Xavier Cumin aka FX Turnsteak aux platines - scratches. Est-ce parce que tous engagés dans des projets musicaux personnels ou professionnels, ils travaillent en permanence leur musique et se doivent de garder le niveau, est-ce aussi l'alchimie d'une fusion humaine et artistique réussie ? En tout cas, le premier album de Motionless est un coup de coeur certain.
On y trouve des instrumentaux, des titres avec Pierre The M à la voix et des featurings à fortes et différentes personnalités, principalement issus du continent nord américain, sur une bonne moitié de l'album, qui se sont tous appropriés le son du groupe avec beaucoup de justesse: le rappeur canadien Thesis Sahib, les américains Babel fishh, BeastMaster et Edison (tous trois aka Papervehicle), Demune ou encore la légende scénique de Denver Ancient Mith. Onze titres en tout, qui fusionnent une base jazz - impulsée par la trompette, un beatmaking hip-hop plutôt down, des claviers, une pointe de scratches bien dosés, et un chouette répertoire de rappeurs - vocalistes plein de contrastes. Sur 11 titres, deux avec Pierre the Motionless aux lyrics, quatre featurings les emcees invités, et quatre instrumentaux - dont le magnifique Calm and Quiet. Avec la sortie de ce premier album les français prouvent qu'ils auraient largement de quoi s'installer sur la scène du hip-hop indé français - bien peu développée par ailleurs - tout en s'en démarquant par cet accent jazz et cette fusion bien à eux rap - cuivres - scratches.

Colonialism ouvre le bal avec Ancient Mith sur ce titre plutôt mélancolique, avec une belle présence du trompettiste. Et peu à peu l'album va évoluer des univers tantôt plus flamboyants, tantôt plus décalés, plus ou moins énergiques ou introspectifs ou oniriques, où tout se suit et dialogue toujours avec harmonie. Featuring le mc américain Demune qui croise le flow avec Xiomara Sol et sa lithanie un peu singulière, Chisel Obsidian est de ces titres aux mélodies douces et contrastées qui restent longtemps dans la tête, addictives et pénétrantes. Calm and Quiet, un vrai petit bijou instrumental mixant piano et trompette, où les envolées d'instruments apportent un beau contraste à la quiétude annoncée. Titre emblématique pour moi de Motionless, Calm and Quiet, peut-être parce que c'est celui que j'ai découvert en premier, ou bien qui m'a le plus marquée? S'ensuit l'excellent Proud or ashamed où dialoguent les flows plus énergiques de Babel fishh, the BeastMaster et Edison sur un beat minéral avec toujours, en fond, cette ponctuation cuivrée et ses scratches légers.
Et puis il y a de chouettes ambiances un peu marginales comme avec le minéral Fairy tales of David Burton, qui accentue le contraste en ouvrant sur un univers tout onirique et décalé. Sur un autre registre, Why Motionless interpelle aussi, sur une base jazz riche de cuivres, downtempo alangui, quelques scratches discrets, et ce chant introspectif et dépouillé, Pierre the Motionless: I have nothing but my beats to offer. Parmi les instrumentaux on retiendra aussi Voyage voyage avec ses boucles, ses samples de voix, et toujours, en fond, l'incontournable trompette en fil conducteur, puissante sur ce titre, et qui apporte une véritable chaleur à l'album.

La recette cuivre - beats - scratches - claviers - rap est une recette bien trouvée dont Motionless devrait déposer le brevet au plus vite et développer l'aspect live pour achever de nous conquérir. A la fois légère et profonde, une musique belle et accessible, dont on apprécie facilement la musicalité, l'atmosphère poétique et l'originalité.

En lien ci dessous, un bel aperçu avec le mix de l'album par DJ Bizkid
Motionless - The Inertia Of An Accent At Rest Megamix by DJ Bizkid

Motionless également le seul groupe autoproduit à figurer sur la compilation Indétendances des meilleurs titres issus des labels indépendants, avec The one eyed hog

Enfin, pour les amateurs de vinyles, et je sais qu'il y en a ici, l'excellent split 7" avec un des titres de l'album, The one eyed hog encore et un titre de Soso en face B, sorti chez mismrecords as " mism02 " (300 copies numérotées).

Mag

Les derniers avis :

Un album propre, profond, et particulièrement excellent.

Bon, mis à part les participations d'autres MCs, je connais cet album par coeur depuis un bon moment, les breaks, les scratchs, etc. Mais je ne me lasse pas pour autant de l'écouter, je me demande même parfois comment un album aussi talentueux, maîtrisé, et parfaitement équilibré, peut-il à la fois être réalisé par des artistes de mon coin (plus ou moins), mais hélas ne pas jouir d'une renommée plus importante. Et ce malgré la présence du titre The One Eyed Hog sur un magnifique split 7" avec Soso (dédicacé par tout le groupe, d'ailleurs), ainsi que sur la compile Fnac Indétendances N° 48 (Édition Spéciale Noël).

Ce groupe dont l'apparition en concert est (ultra-)rare a encore prouvé son talent, et fait voyager les fans mercredi dernier sur la Péniche Antipode, un concert qui aurait dû les faire découvrir à plus de monde.

Parlons des titres de l'album peut-être ? Eh bien, tous se valent, mes préférés étant The One Eyed Hog avec le flow saccadé de Pierre, Why Motionless (le titre qui m'a fait découvrir le groupe, un downtempo hypnotique expliquant le projet, disponible en vidéo live sur le DVD du label Ikoz), Colonialism avec le chairbreaker Ancient Mith, et le magnifique The Fairy Tales Of David Burton avec ce sample soigneusement scratché qui semble provenir d'une comptine pour enfants.
Bon, à vrai dire, on peut aussi ajouter à mes préférés Calm & Quiet et la trompette enflammée de Guizmo, l'hymne anti nains de jardin malnommé Garden Dwarves, ainsi que les 2 derniers titres Voyage Voyage et Unattended Outro, pour nous faire planer indéfiniment au-delà de l'album..

Et en planant ailleurs justement, posséder la version "Ébauche" de l'album permet d'apprécier certains titres sous une autre approche, telle la superbe instru de Proud Or Ashamed avant que BabelFishh, The BeastMaster et Edison ne viennent y poser leurs flows déjantés ; ou encore une version de Calm & Quiet sans trompette mais avec plus de piano et de scratchs vocaux donnant une autre saveur au morceau et "expliquant" notamment la présence du sample à 3 notes qui résonne à la fin du morceau dans sa version finale. Et puis quelques inédits aussi..

Petit détail pour les fans des premières heures, il a existé (en live uniquement) un morceau dans lequel David présentait chaque instrument par quelques phrases du genre "Le synthétiseur est un instrument muni d'un clavier, permettant de reproduire des sons électroniques...", dont la dernière représentation live a vraisemblablement eu lieu dans la cour de la Bibliothèque d'Amiens le Samedi 5 Juin 2010..

Un super album à posséder absolument, en somme, que ce soit à pleine puissance pour en ressentir le groove profond, ou à faible volume tel une musique de fond/d'ambiance pour vos soirées cocktails (oui, bravo, tu as capté le clin d'oeil à l'intro de Calm & Quiet)..

PS : Il parait qu'un successeur voudrait étoffer cette maigre discographie, mais il va falloir nous armer d'une sacrée patience avant de pouvoir l'apprécier.

26-10-2012 - Mial-prod

Motionless.. live

Motionless nous a offert mardi soir au Batofar une performance haute qualité, comme c'était à prévoir. Une première partie jouée par Motionless seul, où l'on ressent, en live, la même émotion, le même sentiment de plénitude qu'à l'écoute de l'album, transcendés par l'harmonie humaine et musicale que le quatuor dégage.. Tout est là, dans son élément, claviers, cuivres, beats, voix, le magnifique Voyage voyage ouvre la danse, sensuel, sensible, comment ne pas chavirer d'emblée, une très belle interprétation de The one eyed hog par Pierre the Motionless, l'indétrônable instru Calm and Quiet, majestueux comme il se doit..

L'arrivée sur scène du rappeur canadien (et natural born frontman!) Ira Lee, à mi parcours, vient pimenter le show par sa présence scénique hallucinante et ses talents au micro, alternant hip-hop, chant et improvisation. Certains titres sont issus de l'album, The fairy tales of David Burton, où les samples de voix sont remplacés par le flow énergique d'Ira Lee, où on a beau regretter ces samples de voix qu'on aime tant sur ce titre, on se dit qu'il devrait décidément exister deux versions!

Quel talent :)

24-03-2011 - Mag

OUCH '

Je corrige ma note, et je la passe à 4 * !
Plus j'écoute ce disque, plus le talent de ce quatuor français m'apparait comme évident ! Un incontournable de l'abstract sous toutes ses formes.
Merci Mag !

21-03-2011 - Djeh

Donnez votre avis (150 car. minimum) :

Vous devez créer un compte Mon Trip-Hop.net pour écrire un commentaire.

Communauté : notes des membres

Vous devez être inscrit à Mon Trip-Hop.net pour pouvoir noter un album et voir les notes de vos amis.

Si vous n'êtes pas encore membre, inscrivez-vous sur cette page en 30 sec.


Note moyenne donnée par nos membres : une étoileune étoileune étoileune étoile (17 notes).
Légende des notes :
  • aucune étoile : Nul (on évite)
  • une étoile : Médiocre (bof, vraiment bof)
  • une étoileune étoile : Correct (sympa, sans plus)
  • une étoileune étoileune étoile : Bon (à écouter sans faute)
  • une étoileune étoileune étoileune étoile : Excellent (on ne s'en lasse(ra) pas)
  • une étoileune étoileune étoileune étoileune étoile : Exceptionnel (unique, incomparable)
Liens :

 

MP3 / Vidéo

Communauté

en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM
INSERT command denied to user 'triphop5stats'@'10.0.64.49' for table 'stats_donnees'