Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Entretien avec Kognitif

Au détour d'un festival étudiant en région parisienne (ENS à Cachan), Trip-Hop.net est parti à la rencontre de Kognitif qui avait marqué les esprits en 2012 avec son premier album My Space World. En attendant la sortie imminente de Monometric, son nouvel album, Cyril Capra, amusé, s'est livré au jeu de l'interview... sauf à répondre à la première question :"d'où vient ton nom, Kognitif ?"... Conversation détendue et bon enfant en attendant le set du beatmaker :

Trip-Hop.net : Bonsoir Kognitif ! Cyril, nous t'avons découvert avec My Space World en juillet 2012... 16 titres sur ton premier album : ça faisait longtemps que tu le couvais ?

Je me suis lancé dans la MAO il y a deux ans et j'ai commencé directement par les premières tracks de My Space World. Finalement, cet album s'est fait assez vite : à la base, j'avais sorti deux trois sons que j'avais mis sur internet. Au fur et à mesure, j'ai vu que les gens voulait que j'aille plus loin, sortir un EP ou un album. My Space World a dû se boucler en quatre ou cinq mois... En fait, ce sont 17 titres : je ne suis pas sûr que beaucoup de gens aient fait attention, mais il y a un track caché qui s'appelle No Place For The Fairy... Je voulais finir l'album sur une note plus zen que Toxic Shock.

Trip-Hop.net : Un des titres qui m'a le plus marquée est ton adaptation de Babe, I'm Gonna Leave You... Le mélange jazz / Led Zep : ça sort d'où ?

Ma mère m'avait ramené quelques vinyles d'une brocante et je suis tombé dessus. Le sample de cette musique m'inspirait vraiment beaucoup. J'ai fait des tests avec de la trompette, Miles Davis pour être plus précis. J'ai essayé d'associer les deux et comme je trouvais que ça passait bien... J'écoute un peu de tout, du rock assez récent ou plus ancien, du jazz, de l'electro, de la trip-hop... J'aime bien mélanger les styles, parfois ça donne des trucs sympas, parfois ça ne marche pas... (rires)

Trip-Hop.net : Le jazz est assez présent sur tes compos : c'est un style musical que tu continues d'explorer sur ton prochain album ?

Oui, même si le prochain album va être plus trip-hop et moins abstract hip hop, un peu plus sombre, avec moins de samples de jazz... Mais le jazz sera encore bien présent, notamment sur un featuring avec Jeannette Robertson, une écossaise que j'ai rencontré sur facebook, qui n'est pas très connue, mais qui a une très jolie voix...

Trip-Hop.net : Comment sélectionnes-tu tes samples ? Le hasard fait bien les choses ou tu chines pendant des heures ?

C'est vraiment au feeling : je passe mes journées à écouter de la musique. Dès que je trouve une petite mélodie, un sample qui me plaît, je sais tout de suite que je vais en faire quelque chose ; en revanche, je ne sais pas ce que je vais en faire exactement, ça vient par la suite... J'enregistre le titre et le dépose sur mon logiciel : soit je vais chercher le vinyle, si je le trouve, soit je me sers sur Youtube, mais il ne faut pas le dire, car ce n'est pas très élégant de faire ça... Coupez !! (rires)
Non, en fait j'ai trouvé des chaînes sur Youtube qui ne passent que des vieux sons, des vinyles archéologiques, et ce sont des sources pratiquement illimitées de samples... Pour l'anecdote, le fameux "Developers, Developers, Developers" que j'utilise souvent dans mes morceaux, comme Strange Day par exemple, est tiré d'une conférence de Steve Ballmer (le PDG de Microsoft), un mec complètement fou qui me fait bien marrer... Comme quoi, tout se sample !

Trip-Hop.net : Sur quel matériel bosses-tu ?

Je suis sur Ableton Live, configuration assez basique, avec un synthé branché dessus, une APC avec un petit pad pour faire ma batterie. Le synthé, c'est ma formation au départ ; et je ne bosse pas qu'avec des samples, je fais de la compo aussi.. souvent, c'est 50/50...
Mais sur le deuxième album, j'ai fait appel à pas mal de musiciens, des guitaristes entre autres. J'avais envie d'amener de vrais instruments, avoir un son plus acoustique, ne pas avoir que des samples ou des compos synthétiques...

Trip-Hop.net : Tu aimerais envisager des collabs avec d'autres artistes, chanteurs ou rappeurs ?

Sur le premier album, j'étais vraiment tout seul. Maintenant que j'ai commencé le live - même si je n'ai pas fait beaucoup de scène encore, mais j'espère en faire plus à l'avenir - c'est un peu difficile d'être seul, tu restes limité : je travaille sur pas mal de pistes en même temps... Pour tout refaire en live, il faudrait qu'on soit six ou sept ! Et là, j'aimerais m'entourer de guitaristes, de voix, pas forcément des rappeurs : même si j'aime bien le hip-hop, je n'en ai pas forcément envie... Je préfère des chanteuses avec une voix assez douce, planante... Je vais essayer de trouver des collaborations dans ce sens.

Trip-Hop.net : Peux-tu nous en dire un peu plus sur l'artwork singulier de tes pochettes ?

Je fais entièrement confiance au mec qui me fait les covers : il s'appelle Öutläw Gräphic et j'adore ce qu'il fait. Il s'est occupé de la pochette du premier album et j'ai fait appel à lui pour le second. Il n'y a pas forcément de symbolique spéciale, mais il aime bien effectivement travailler les formes, la géométrie...

Trip-Hop.net : Ça pourrait devenir ton symbole : quand on verra un triangle, on pensera "Kognitif" ?

Peut-être un jour... oui, ça me plairait bien ! Pour en revenir à Öutläw Gräphic, j'aime vraiment son boulot et j'ai envie de continuer à travailler avec lui... (ton de la confidence) parce qu'en plus, il n'est pas cher ! (rires) Tu ne le mets pas ça, hein, sinon il va augmenter les tarifs ! Plus sérieusement, c'est un type très cool, il me donne plein de conseils et pour tout te dire, c'est lui qui a trouvé le titre du deuxième album : Monometric. Il y a aussi Le Melodist qui me fait le mastering. Ce sont des mecs avec qui je m'entend vraiment bien, des mecs francs. Si j'envoie de la merde, ils me le disent : "enlève cette musique" ; c'est assez rare des gens comme eux et c'est pour cela que je suis content de bosser avec eux.

Trip-Hop.net : On te retrouve sur plusieurs projets collectifs / compilations : TFTC (The French Touch Connection), Trip-Hop Nation, DLoaw... C'est un autre moyen de promouvoir ta musique ?

Tout à fait ! Ça ouvre un peu le spectre au niveau des écoutes. Au départ, je suis sorti de nulle part : c'est grâce à des gens comme vous aussi que je peux faire du live aujourd'hui et que l'album est téléchargé. Comme je n'aime pas trop demander, et que j'envoie rarement des mails (sauf à Trip-Hop.net à qui j'avais envoyé un mail pour mon premier album, parce que j'étais tombé sur le site et que j'avais bien accroché), j'attends qu'on me contacte... Je suis un peu précieux !

Trip-Hop.net : Tu es présent sur les 3 derniers albums de la TFTC : comment en es-tu venu à collaborer avec Alex Tlk ?

Alex est venu me voir et on a eu un bon feeling, même si virtuel par facebook. J'ai aimé l'idée du projet, se servir de vieilles musiques de films. Et puis j'ai regardé aussi les autres artistes présents sur le projet, j'en connaissais déjà quelques uns, ProleteR, Hugo Kant et c'était vraiment un plaisir d'entrer dans ces ambiances.

Trip-Hop.net : Comment as-tu choisi les samples en fonction de la thématique de chaque album TFTC ?

Pour Night Walk In The Past, j'avais déjà fait la musique de Mama Love et Alex m'a contacté juste avant que je la poste sur internet. Je lui ai dit que j'avais un son, mais il n'y avait pas encore le sample de Gabin ; donc je l'ai rajouté exprès pour que ça passe dans la compilation TFTC... C'était un sample de haut de gamme, presque facile de faire quelque chose de bien avec un sample comme ça... Ensuite, pour Microsillon, j'ai utilisé un sample d'un vieux film brésilien sur lequel j'étais tombé par hasard sur Youtube (ndr : French Cancan). Et pour Mysterious Lane, je n'avais aucune idée... Je regarde des films d'horreur, mais plutôt récents... Du coup, j'ai laissé tombé le sample et j'ai tout composé au synthé (ndr : The Gates Of Hell).

Trip-Hop.net : Tu envisages d'autres projets avec la TFTC ?

Carrément ! Que ce soit sur de futures compilations ou des lives, parce qu'on en a fait un (ndr : Festival des Mauvaises Graines) et que ça s'est super bien passé : je connaissais déjà via le net la plupart des personnes qui étaient présentes et c'était l'occasion de se rencontrer : ProleteR, Le Melodist, Neemah, Alex, Oldy Clap... Excellente ambiance, ce serait sympa qu'on enchaîne sur d'autres lives !

Trip-Hop.net : Et d'autres projets tout court ?

Déjà Monometric, le deuxième album, qui sera légèrement plus court que le premier, avec treize titres : il devrait sortir d'ici peu, peut-être en physique aussi, donc cela va prendre un peu plus de temps que prévu. Tout est prêt, mais reste à savoir comment le sortir : en téléchargement gratuit sur bandcamp, ou quelques vinyles en autoprod, ou avec la TFTC, ou d'autres ? A voir... Sinon, j'ai la chance d'avoir été contacté par un label grec. Ce n'est pas encore fait, mais c'est bien engagé : il est prévu de sortir My Space World en vinyle et CD, pas mal d'exemplaires pour la Grèce et l'Italie, et une partie que je prendrai pour redistribuer en France... C'est un de mes rêves en fait de recevoir un carton plein de vinyles à moi...

Trip-Hop.net : Que tu pourrais dédicacer...

Non, non, je garde tout ! Je serais trop content de les avoir ! (rires)

Trip-Hop.net : Tes compos, que ce soit ton album ou les compilations sur lesquelles tu apparais sont en free download ou en name your price : c'est un choix de principe ou la réalité musicale aujourd'hui ?

A la base, c'est un vrai choix de principe, surtout quand My Space World est sorti... Il y a ce côté underground, je ne fais pas de la musique pour gagner de l'argent, même si à l'avenir, j'aimerais bien me sortir un petit salaire... Ça fait partie d'un autre rêve : pouvoir en vivre, même si c'est minime, je me contenterai de très peu... C'est pour cela que je vais essayer d'enchaîner lives et projets.

Trip-Hop.net : Sur Trip-Hop.net, chaque membre peut publier une playlist avec 5 albums référencés sur le site : quelle est la tienne ?

Dummy de Portishead en premier, c'est sûr... Big Calm de Morcheeba en deuxième. Archive, je les ai découvert beaucoup plus tardivement, par le biais d'une pub... J'avais entendu des sons à eux, mais sans vraiment m'arrêter dessus... Du coup, Londinium en troisième. Et Black Sands de Bonobo... Ensuite DJ Shadow avec Endtroducing... Et puis Massive Attack quand même, Mezzanine !

Trip-Hop.net : On est à six, là (rires)... Et juste le morceau dont tu ne te lasseras jamais ?

Ce serait forcément un Portishead, mais lequel ? Juste parmi les albums que je viens de citer, tous les tracks sont bien. Je ne peux pas te dire, trop compliqué...

Trip-Hop.net : Tu t'es découvert le goût pour la trip-hop de manière peu commune apparemment...

C'est vrai... Tu veux que j'en parle ? Hum, j'étais plus jeune, et je suis tombé par hasard sur un film érotique, je me suis attardé un peu et j'ai scotché sur une musique : je ne connaissais pas le style vu que je n'écoutais pas de trip-hop alors. J'ai complètement accroché et j'ai attendu le générique de fin pour voir de qui était ce morceau : Portishead... Et de fil en aiguille, j'ai fait mes petites recherches sur d'autres groupes...

Trip-Hop.net : Pour toi, la consécration serait de figurer sur la bande son d'un film érotique ?

Oh, pornographique tant qu'à faire ! Historie de monter d'un niveau... Je serais super content d'être dans un film érotique... euh, pardon, dans la bande-son d'un film érotique... (éclat de rire général)... Parce que je trouve que le trip-hop se marie tellement bien avec cet univers sensuel...

Trip-Hop.net : Y a-t-il un album que tu écoutes en boucle actuellement ? Un artiste qui t'en a mis plein les oreilles ?

Plus électronique que trip-hop, je suis tombé sur Jon Hopkins récemment... Je ne connaissais pas forcément, je n'ai pas écouté toute sa discographie, juste Immunity, son dernier album, qui m'a vraiment fait rêver... Le clip d'Open Eyes Signal est magique, avec ce mec qui fait du skate... Fabuleux ! J'ai vu pas mal de ses lives sur le net, ça m'a l'air complètement taré, je ne sais pas comment il fait, il touche des boutons dans tous les sens, il devient à moitié fou...

Trip-Hop.net : Le live idéal que tu souhaiterais organiser : quel lieu, quels invités ?

Eh bien en plein milieu d'une scène érotique ! Tu vois le mec qui débarque avec ses platines ? Dis, je vais passer pour un pervers, à force...

Trip-Hop.net : Mais non...

Le lieu idéal ? Sous la Tour Eiffel... En première partie de Portishead !

Trip-Hop.net : Et si tu étais l'artiste principal, tu inviterais qui en première partie ?

Portishead ? (rires)

Trip-Hop.net : Une question essentielle que j'ai oublié de te poser ?

J'aurais bien aimé quand même que tu me demandes d'où vient le nom "Kognitif" !

Trip-Hop.net : Un message pour la rédaction de Trip-Hop.net ? Une question ? Une réclamation ? Une proposition ?

Rien de tout cela ! Ah si : il n'y aurait pas un problème avec la Newsletter ? Je ne la reçois plus... (ndr : anomalie depuis résolue !). Sinon, longue vie à Trip-Hop.net, parce que c'est vraiment un site super... Super chroniques, super albums... En plus, je suis dedans ! Que demander de plus ?

Propos recueillis par : Lacar.
 

MP3 / Vidéo

Communauté

en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM
INSERT command denied to user 'triphop5stats'@'10.0.64.50' for table 'stats_donnees'