Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Vacabou

Juan Feliu et Pascale Savarelli sont deux êtres spontanés et qui ont cette faculté devenue rare de répondre aux questions auxquelles ils peuvent répondre, et seulement celles-ci ! C'est avec un grand plaisir que nous leur en avons demandé plus sur leur 1er album, qui s'avère être une des belles surprises de la rentrée 2005.

Trip-Hop.net : Vous vous êtes tous les 2 rencontrés en 2000. Comment cela s'est passé exactement ? Quand avez-vous su que c'était le duo que vous attendiez tous les 2 ?

Pascale : Nous nous sommes rencontrés en 2002 ! Juan avait passé presque 3 ans enfermé avec son ordinateur, en apprenant à composer avec " une machine ". Aprés être content des chansons qu'il avait composé, il s'est alors rendu compte qu'il devait sacrifier sa voix, et la changer pour une autre qui remplirait tous les creux de sa musique. Alors il a fait un petit casting. Moi je n'avais jamais chanté auparavant, et je suis allée le voir timidement. Et voilà ! Ça lui a plu ! Ça m'a plu ! Et nous nous plumes !

Trip-Hop.net : D'où vient le combo électro-folk ? Juan : as-tu toujours été dans cet esprit dans l'écriture ? Comment ça marche entre vous 2 justement, le process d'écriture et de "production' de chaque titre ?

Juan : Quand je compose une chanson, je fais attention à tout ce qui manque et ce qui est de trop: notes et sons. Je ne suis pas conscient d'être limité par un style musical. Depuis le jour que j'ai commencé à jouer la guitare (j'avais14 ans) jusqu'à présent j'ai fait un peu de tout.
P : Juan compose et produit toutes les chansons. Moi je n'interviens que lorsqu'il a besoin d'incorporer la voix. De toute façon nous passons des milliers d'heures emsemble, et nous nous donnons des conseils l'un à l'autre. Mais Juan est l'âme du groupe et il prend les décisions finales. Moi je m'occupe du reste en tant que Vacabou.

Trip-Hop.net : Vos influences artistiques sont certainement sensiblement différentes pour chacun d'entre vous, non ?

J : Mes influences sont les détails minuscules et, à mon avis, précieux que je peux trouver quelques fois dans n'importe quelle chanson de n'importe quel artiste.
P : J'ai toujours aimé la musique, et à vrai dire je n'est jamais été influencée. C'est un avantage : de cette manière je suis naturelle en chantant.

Trip-Hop.net : Votre rencontre avec All Saints Records ?

P : Une personne qui voyait un bel avenir pour notre disque, l'à distribué à plusieurs personnes, et entre autre au directeur du label All Saints Records, qui a affirmé que c'était le meilleur album qu'il avait écouté en 10 ans ( !!!!). Grace à cette rencontre, nous sommes là a vous répondre ( très heureux) à vos questions !

Trip-Hop.net : Quand est né le projet du premier album ? On sent des mélodies et des compos très travaillées, comme si l'album était le fruit d'un travail langoureux et peaufiné à la perfection...

J : 4 ans, 5 heures par jour. Je pense que ceci vous suffira pour comprendre ma réponse. Oufff...
Personnellement, une bonne chanson est bonne si chaque seconde m'émotionne profondemment.
Trip-Hop.net : De quel style musical vous sentez-vous le plus proche aujourd'hui avec ce 1er album?
J : Sincérement, je ne sais pas. Je suis totalement ignorant sur l'actualité musicale.
P : Moi non plus je ne saurais pas vous dire un style. Et vous ?
Trip-Hop.net : Quels sont les titres dont vous êtes les plus fiers ?
J : Ça dépend du jour.
P : " To Russia in White ", " Life As Interference " et " Rannveig ", et...

Trip-Hop.net : Comment saviez-vous qu'une chanson était totalement finie ? Etes vous des perfectionnistes ?

J : ...
P : Puisque c'est moi qui écrit : je vous dirai que Juan à besoin d'urgence d'un psychoanalyste. Il parle tout seul avec son ordinateur...il ne mange plus... il n'a plus d'amis...
J : Des 700 heures que j'ai consacré à chaque chanson, 200 d'entre elles je les ai employées pour chercher des défauts : quand je n'en trouve pas c'est quand je sais que la chanson est finie.
Trip-Hop.net : Quels étaient vos objectifs (musicaux, personnels, artistiques) avec la sortie de ce premier album ?
J : Que l'album puisse arriver à tous ceux qui aimeraient notre musique. Malheureusement, ceci n'est pas encore arrivé.

Trip-Hop.net : On sent une grosse influence électronique dans votre travail ; quels sont les groupes en électro qui vous ont le plus marqués ? Dans quelle mesure le ressent-on sur ce premier album ?

J : Le dernier disque que j'ai acheté c'etait le " Hours " et on était en 1999, et en plus je n'écoute pas la radio. Je suis desolé de ne pas pouvoir répondre à ce genre de questions, mais je suis incapable !
Trip-Hop.net : Etes-vous satisfait du résultat final ? :-)
J : OUI !

Trip-Hop.net : Aura-t-on une chance de vous voir sur scène en France dans les mois à venir ?

P : Nous l'espérons ! Et bientôt ! Mais nous avons besoin de votre aide : Comment faut-il faire pour aller jouer en France ? Faut-il mettre une annonce dans les journaux ?? Non, sérieusement, nous n'avons pas de représentant ou un tourneur encore. Mais nous avons beaucoup envie de venir jouer.
Trip-Hop.net : A quel point le son est-il différent sur scène pour vous ?
J : Très peu. Le son est le même que celui du disque mais avec des projections.

Trip-Hop.net : Avez-vous déjà commencé à travailler sur un 2nd album ?

J : 2 ans. 5 heures par jour. 7 chansons presque finies.
Trip-Hop.net : Envisagez-vous de travailler sur une bande originale de film ?
J : Comment faut-il faire pour travailler sur une bande originale? Faut-il mettre une annonce dans les journaux ?? Non, sérieusement, c'est un des projets qui me ferait le plus plaisir. Je pense que de bonnes images m'apporteraient l'inspiration facilement. Je me sens de faire un bon travail. Il faudra essayer !
Trip-Hop.net : Et si on vous proposait de faire des remixes pour d'autres groupes ?
J : Ça dépendrait de beaucoup de choses. Par exemple : pour David Bowie, oui !!! pour Julio Iglesias non.

Trip-Hop.net : Nous avons une question rituelle chez trip-hop.net, c'est la dernière :
Considérant le chemin parcouru, quel est votre rêve musical ultime ?

J : Simplement pouvoir vivre un jour de la musique que je fais. (...Et aller jouer en France !)
P : Que les choses continuent à avancer comme jusqu'à aujourd'hui.

Propos recueillis par : Dude.
 

MP3 / Vidéo

Communauté

en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM
INSERT command denied to user 'triphop5stats'@'10.0.84.84' for table 'stats_donnees'