Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Thesis Sahib : Before The End - 09 Jan. 2011 - Grimm Image

Before The End
Version PDF

Note du chroniqueur :
une étoileune étoileune étoileune étoile (légende)

Note de la rédaction :
une étoileune étoileune étoileune étoile (détails)

Tracklist :

1. By Design

2. This River

3. Every Last Word

4. The Old Future

5. Automobile

6. Girls And Boys And

7. Flesh Barron

8. Dessert First

9. New Same Old

10. Sin & Secrecy

11. The Map

12. Different Fire

13. For Certain

14. My Old Best Friend

15. Serious Fun

16. I Could Talk Fast But Instead

Notes de la rédaction :
Acheter le disque :Fnac.com Itunes

Si vous faites vos achats en passant par notre site (les liens ci-dessus), cela nous permet de toucher une commission qui finance la maintenance et l'évolution du site. Merci pour votre soutien. :-)

L'avis de la rédaction :

Si c'est grâce à mon intérêt pour le cinéma, et en particulier pour Wim Wenders, que j'ai découvert qu'il y avait une autre ville nommée Paris au Texas, c'est en faisant des recherches sur la musique et les origines de Thesis Sahib que j'ai appris qu'il y avait un autre Londres en Ontario, au Canada. L'Ontario est l'une des 5 provinces du pays, au centre-est, dont la superficie est à peu près égale à 1,5 fois celle de la France. Elle est délimitée à l'est par le Québec, et s'en distingue principalement par le fait qu'on y parle anglais. Tout ça pour dire qu'il sera encore une fois question ici d'un rappeur anglophone.

James Kirkpatrick a.k.a Thesis Sahib est un artiste pluridisciplinaire. C'est par le biais du graffiti qu'il a fait ses premiers pas dans le hip-hop, ayant finalement l'idée de basculer les mots qu'il posait sur les murs vers un nouveau support, musical cette fois-ci. Quinze ans plus tard, il n'a lâché ni l'une ni l'autre de ses deux passions, et passe le plus clair de son temps à exposer dans les galeries d'art canadiennes et américaines lorsqu'il n'est pas en train de rapper ailleurs dans le monde. De 2005 à 2010 (période pendant laquelle j'ai pu accéder à des données le concernant) il a réalisé pas moins de 50 expos et a tourné de manière intensive entre les Etats-Unis, le Canada, et l'Europe.

Le disque qui nous intéresse aujourd'hui offre un véritable échantillon de cette vie partagée entre l'art et la musique, puisqu'il s'agit en fait d'un livre album de 60 pages au grammage plus que respectable, sur lesquelles vous pourrez feuilleter les reproductions en couleurs des différents travaux de Thesis : dessins, peintures, sculptures, installations, etc. Arrivé à la couverture de fin du livre, vous découvrirez qu'elle recèle un vinyle bleu de 8 pistes au format 7inch et une carte comprenant un code qui vous permettra de télécharger la version digitale de l'album. Comme si tout ceci ne suffisait pas, cette carte pourra, une fois que vous aurez récupéré la musique, être plantée en terre pour vous offrir, quelques semaines plus tard, de jolies fleurs sauvages. Je pense sincèrement pouvoir affirmer que c'est le premier package livre + vinyl + album digital + fleurs sauvages qu'il m'ait été donné d'avoir dans les pattes...

Revenons cependant à la musique, puisque nous sommes ici sur un site de chronique de... musique. Before the end est le cinquième album solo du rappeur, et le moins qu'on puisse dire, c'est que l'artiste nous a habitué à de sérieuses prises de risques, en revoyant la formule qui a fait de chacune de ses oeuvres un succès à chaque nouvelle sortie. Si War Time Theme Songs for the Modern Ego posait les bases d'un hip-hop underground qui allait permettre à Thesis d'acquérir ses lettres de noblesse en imposant son flow roulant débité à une vitesse souvent impressionnante sur les beats de maîtres du genre (Alias d'Anticon, Joey Beats des Non Prophets, ou ses compères Timbuktu et FreshKils du crew Backburner), son album suivant Loved Ones avait surpris par la variété de ses 30 titres - produits cette fois intégralement par son ami Nyles Miszczyk - dont les nombreuses influences conférait au CD un air de délicieux OVNI hip-hopien aux accents rock, pop, electro, ou même reggae...
Après une pause de quelques années, Thesis était revenu en 2010 avec un projet beaucoup plus expérimental, sorte de chiptune à l'attitude punk insolente, produit intégralement par ses soins à l'aide d'une gameboy " circuit bendé ". Le rap laissait sa place à des parties vocales couvertes d'effets, et le côté " performance artistique " de l'ensemble était fortement renforcé par le fait que le disque accompagnait un livre sérigraphié de 36 pages où l'on pouvait découvrir les dessins de l'artiste.

Si certains se demandent pourquoi je consacre un si long paragraphe aux albums précédents, c'est simplement parce que c'est le meilleur moyen de décrire la composition de ce nouvel opus Before The End, qui apparaît comme le concentré de la carrière musicale de Thesis Sahib. N'allez pas vous imaginer pour autant qu'il s'agit d'un best of, vous n'y trouverez que des nouveaux morceaux, mais chacune des pistes de l'album peut facilement rentrer dans une case correspondant au style de l'un des 3 albums décrits plus haut. Et pour celui qui a suivi de près la carrière de Thesis, comme pour celui qui souhaite la découvrir sur le tard, cette spécificité en fait un album parfait... La production a ici été réalisée par une multitude de beatmakers, parmi lesquels Middlesex Wrestling Team, originaire de Toronto, qui signe la majeure partie de l'album, Nyles Miszczyk, le producteur de son album Loved Ones, et même - cocorico - notre bien aimé beatmaker français Funken, remarqué cette année pour son projet " the Fox Heads " qu'il compose avec le Canadien Ira Lee, et dont les collaborations avec Thesis devraient donner naissance à un nouveau projet nommé Awards très prochainement.
On assiste ainsi à des changements d'ambiance parfois radicaux d'une piste à l'autre, entre l'electro rock de l'énorme Every Last Word, le quasi disco funk aux allures de dancefloor killer des années 80 de New Same Old, ou encore les assauts 8 bits de Different Fire. Le disque est un recueil de saveurs variées, avec pour point commun aux 16 chansons une vraie pêche qui donne envie d'écouter tout ça très très fort. Je vous encourage vivement à mettre My Old Best Friend à un volume déraisonnable dans votre salon pour comprendre ce que je veux dire. Et oui d'ailleurs, si le gars qui passe 12 fois par jour devant chez moi avec Beat It de Michael Jackson à fond sur les 3000 Watts de sa Twingo tunée tombait par hasard sur cet article : mec, essaye Thesis Sahib...

Ce package assez incroyable dont la sortie a été rendue possible par le label californien Grimm Image est disponible sur le site james kirkpatrick dans la rubrique Thesis Sahib, où vous trouverez également quelques morceaux en écoute histoire de vous faire une idée.
Les moins fortunés d'entre vous seront ravis d'apprendre qu'il est également possible de se procurer la version digitale de l'album sans le pack " livre + vinyl + carte magico-botanique " pour un prix qui s'en retrouve logiquement très allégé. Ca se passe bien sûr à la même adresse.

Finalement, pour ceux qui souhaiteraient creuser un peu plus, découvrez les projets collaboratifs de Thesis en tapant les noms des groupes suivants dans Google : The Swashbuckeling Napoleons (Thesis Sahib + Bleubird + Edison), Imaginary Friends (Thesis Sahib + Jesse Dangerously + Frank Deluxe), Bending Mouth (Thesis Sahib + Self Help) et Awards (Thesis Sahib + Funken).

PierreTheM

Donnez votre avis (150 car. minimum) :

Vous devez créer un compte Mon Trip-Hop.net pour écrire un commentaire.

Communauté : notes des membres

Vous devez être inscrit à Mon Trip-Hop.net pour pouvoir noter un album et voir les notes de vos amis.

Si vous n'êtes pas encore membre, inscrivez-vous sur cette page en 30 sec.


Note moyenne donnée par nos membres : une étoileune étoileune étoileune étoile (5 notes).
Légende des notes :
  • aucune étoile : Nul (on évite)
  • une étoile : Médiocre (bof, vraiment bof)
  • une étoileune étoile : Correct (sympa, sans plus)
  • une étoileune étoileune étoile : Bon (à écouter sans faute)
  • une étoileune étoileune étoileune étoile : Excellent (on ne s'en lasse(ra) pas)
  • une étoileune étoileune étoileune étoileune étoile : Exceptionnel (unique, incomparable)
Liens :
 

MP3 / Vidéo

Communauté

16 visiteurs en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM