Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité
Infos :

 Razor Tongue

Inscrit à Mon Trip-Hop.net depuis le 23 Juillet 2008 - 28 ans - Homme

Sa playlist :
Groupe Album Label
Leila Blood, looms and blooms Warp
Ratatat LP3 XL Recordings
Pole Steingarten Scape
Prefuse 73 One World Extinguisher Warp
Depth Affect Hero Crisis Autres directions in music

Actualisée le 28 Janvier 2009.

Ses chroniques :
Ratatat
Ratatat - LP3
LP3
Pluxus
Pluxus - Solid State
Solid State
Gasoline
Gasoline - Journey Into Abstract Hip Hop
Journey Into Abs...
 
Ses derniers commentaires :
titre groupe - album date
Pas d'accord non plus! Ratatat - LP3 11-02-2009
Quant à l'injuste et, me semble-t-il, désuète critique de chauchiche, il semble nécessaire de remettre les choses en place quant à cet album. Tout d'abord, les guitars sont des compositions uniques pour chaque morceaux (puisque si tu as pris la peine de regarder les tablatures, elles n'ont rien à voir entre elles, ni entre les différents albums) et les effets avec lesquels elles sont travaillées sont d'une finesse exquise, deuxièmement, je conçois mal que l'on puisse si aisément déclarer le travail mélodique et celui des percussions comme sans habileté et encore moins sans originalité... Je ne sais que dire devant un tel manque de goût ou d'oreille, ou des deux.
D'ailleurs, ton parallèle avec le free jazz est absolument inepte, car d'un le free jazz n'est pas "chiant" (juste qu'il nécessite une maturité d'oreille), et deux Ratatat n'a rien à voir avec le free jazz!!!!
LePolair, Le nouveau Aim? Le Polair - Pâturage 28-10-2008
Il est évident, après avoir pris connaissance de cet OVNI au design ultra séducteur, que vous tomberez sous le charme des mélodies éthérées et glaciales de Pol Desmurs! Cependant, la pleine appréciation de cet album recquiert une certaine patience puisque LePolair joue de ses machines avec classe et sensibilité mais par dessus tout avec un style unique (plus ou moins accessible par ailleurs). En effet, on comprendra la nécéssité d'une mise en condition psychologique et physique avant de se plonger dans les eaux glaciales des 11 titres qui composent ce petit bijou. Non sans rappeler un certain Aim (Cold Water Music), Pol révèle, à travers ses différentes tracks, une personnalité musicale tout en douceur et en glace, pigmentant ses mélodies d'une blancheur immaculée (La Fleur De La Montagne Grise) de ruissellements de cliqueties frénétiques (Born In 84, The Two End Story), de cuts vocaux habilement récadrés par toute une batterie de basses rondes et de snares acidulés (Today To 2012, A Light In The Sea) ou encore de la fragilité et la sensibilité de la voix de James Martin (The Best Thing). C'est un Cd d'une mélancolie et d'une sensibilité à fleur de peau que nous livre ici Pol. Cd qui, malgré quelques difficultés pour l'obtenir, saura éveiller et émerveiller les oreilles les plus averties. Avis aux âmes en peine et aux amoureux des errances nocturnes et hivernales, ce Pâturage est pour vous.
Profond Renouveau!! Depth Affect - Hero Crisis 06-10-2008
Revoilà nos chers experts des bidouillages informatiques en tout genre, si la sortie d'un nouvel de Depth Affect ne fait malheureusement que peu de vague dans le milieu Abstract Hip Hop international, il semble bien que cet album soit, en plus d'une confirmation d'un style vis à vis du premier album, une prise de risque, qui plus est, couronnée de succès! Effectivement, si la première écoute de cette galette à la couverture intriguante peut décourager certaines oreilles peu habituées aux boucles enchevêtrées de nos amis nantais. Il n'en reste pas moins que ce cd constitue, pour ma part, un modèle d'immersion dans un univers aussi diverse que complexifié par les mille cuts vocaux, nappes synthétiques et lignes de basses ravageuses habilement distillé tout au long de l'album. Le groupe confirme ainsi son style d'une unicité certaine. On regrettra cependant les beats parfois peu accrocheurs des morceaux accompagnés de textes (Street Level Notamment) sans pour autant éluder la formidable énergie de morceaux comme Junior International ou Hero Crisis. Le reste de l'album oscille entre douceur et mélancolie toujours sur la base de cuts et vocaux et nappes aériennes. En résumé un album fort intéressant mais à la durée de vie malgré tout restreinte.
Mort Ou Naissance D'un Mythe ? Death in Vegas - Dead Elvis 30-07-2008
Death In Vegas? Dead Elvis? Autant de noms et titres qui intriguent et pour cause notre duo britannique est composé de 2 illustres inconnus (à l'époque en tout cas), Richard Fearless et Tim Helier, et flirte avec un style, lui aussi, intrigant et novateur. Je tenais particulièrement à m'exprimer au sujet de cet album tant il me semble inévitable, incontournable, bref un petit univers à lui seul. Pour commencer, ce qui à mon avis a permis le succès général (et pourtant relativement moins connu que ses petits frères, à quand la chronique?) de cet album, est un sens du mélange des styles sans peur, au passage, de s'avérer iconoclaste! Disons-le franchement mélanger tout au long d'une douzaine de tracks plus savoureuses les unes que les autres Dub, Reggae, Rock, Indus, Electro, Trip-Hop et même de sublimissimes partitions (ou samples) de contrebasse et batterie très Jazzy, c'est un travail minutieux et qui aurait pu priver l'album de sa cohérence. Il n'en est rien, Dead Elvis est un concentré pêchu de musique teinté d'influences multiples (voir ci dessus) aussi agréables qu'inhabituelles. Si je déclare volontier ma flamme pour cette album c'est parce que, mis à part mon attrait pour Death In Vegas et leur oeuvre dans son ensemble, je suis très friand de cette ambiance chaleureuse et ensoleillé que porte l'album qui, me semble-t-il, ne s'est jusqu'à présent retrouvée sur aucun des albums que j'ai pu entendre. Un bijou au senteurs Afro Américaines de club de Jazz enfumé et déglingué, on ne s'en lasse pas!
Confirmation! Digitalism - Idealism 29-07-2008
Pour simplement compléter la critique (d'ailleurs tout à fait exacte et divertissante) de ce cher A-m-z, j'ajouterais simplement que pour avoir eu la chance de pouvoir assister à un live de notre duo Allemand, je ne puis qu'appuyer sa métaphore du voyage spatiale tant ce live a été en tous points comparable à un voyage intergalactique (sans même évoquer une quelconque consommation illicite^^)! Nos deux musiciens en bons fans de Daft Punk ont su jongler entre les samples de tel ou tel morceau tout en rafistolant le tout à la sauce max BPM (pogo et autres manifestations chorégraphiques collectives de rigueur bien évidemment) avec brio et classe! A voir absolument!
A Masterpiece! Trentemoller - The Last Resort 29-07-2008
A la première évocation de Trentemoller et de son Last Resort, ma réaction a été mitigée par la réputation du DJ danois aux influences minimal/house parfois pesantes... Cependant, après l'achat de ce cd (et oui curiosité musicale oblige!), j'ai saisi toute la signification de l'expression "l'erreur est humaine"! En effet, bien loin d'une électro minimale linéaire, Trentemoller nous surprend, et quelle surprise! Ce Last Resort (en plus d'être doté d'une mystérieuse et envoutante jaquette) nous offre un ensemble de compositions extraordinaires empreintes d'influences effectivement Minimal/Deep House mais aussi Trip Hop et Nordiques. L'originalité du cd réside dans des samples et loops d'une fluidité et d'une complexité peu commune, notamment les beats de l'album présentent, en eux-mêmes, un vrai chef d'oeuvre, pour ainsi dire un travail d'orfèvre tant ils éblouissent par leur texture et leur inconstance pourtant très rythmique! Notons également que Trentemoller, outre son usage manifestement très complet des machines et platines (jugglin' parfaitement maîtrisé!) et des du collage de samples improbables, a su pimenté son album d'un cd bonus comprenant de prestigieuses collaborations (Moan avec Ane Trolle et sa voix angélique qui renforce véritablement la mélancolie propre à ce morceau ou encore Always Something Better avec Richard Davis, lui aussi, très performant). Bref un travail complet, ultra abouti, d'une maturité et d'une profondeur rarement égalée, une grosse claque glacée venue du Nord. Espérons que cet album ne soit pas le "Last" Resort de cet artiste hors du commun! Bravo!
9th Cloud, L'art de scratcher les nuages! 9th Cloud - Delicate Sound 24-07-2008
Assurément, le Delicate Sound de 9th Cloud nous fait entrer dans un univers musical tout en demi-teinte, pour ainsi dire en délicatesse. Loin de son premier galop (A Monkey In A Yellow Hat) 9th Cloud joue ici à enchevêtrer, coupler, nuancer, assembler et dissocier des samples et instrumentales venues de nulle part et pourtant d'une douceur et d'une efficacité étonnante; nous prouvant plus que de nécessaire qu'il maîtrise ses machines et platines. L'album possède, en plus d'un univers graphique tout à son image, une durée de vie tout à fait satisfaisante puisqu'il se révèle d'une impressionnante hétérogénéité, en effet, les titres s'enchaînent mais ne se ressemblent pas, certains aériens et rêveurs (Second Sight, Having Fun With Your Mouth...), d'autres sombres aux samples malsains ou d'une lourdeur sans précèdent (Fresh Style One, F*ck!ng Square Deal, La Fin Du Silence) sans pour autant pénaliser la cohérence de cette délicate mixture! Pour résumer, 9th Cloud nous démontre qu'il a encore plus d'une corde à son arc et que l'abstract hip-hop français n'a pas dit son dernier mot!
Désillusion ou comment briser un univers enchanteur. CocoRosie - The adventures of Ghosthorse and Stillborn 23-07-2008
Un nouvel de CocoRosie, ça s'attend avec impatience et généralement ce dernier est analysé, décrypté, déchiffré en deux jours, tant l'écoute de ce dernier est une délicieuse immersion dans l'univers onirique et riche de nos deux soeurs Bianca. Malheureusement cette fois-ci il semble que les compositions se soient tournées vers un style définitivement plus "clean", plus pop. Loin de moi l'idée d'un rejet de la pop qui peut, à de nombreux égards, s'avérer très originale, mais ici, le changement musical du groupe marque également l'abandon des sonorités (outre les voix qui restent tout aussi efficaces et originales) et petits bruits (jouets...) qui venaient ponctuer, renforcer ou effacer la mélodie, pour ainsi dire lui donner son originalité, sa texture...
Outre ceci les pistes, par leur aspect plus conventionnel, perdent de leur attrait et amputent dès lors la durée de vie de ce nouvel opus sur nos platines.
Un Changement, certes, tout à fait honorable mais peu inventif et quelque peu privé du charme de l'univers propre à ce groupe hors du commun.

Razor Tongue a écrit 8 commentaires.

Les dernières notes qu'il a attribuées :

Murcof - Martes (The Leaf Label)

une étoileune étoileune étoileune étoileune demi-étoile
 

Clint Mansell - The fountain (Nonesuch Records)

une étoileune étoileune étoileune étoile
 

Beth Gibbons - Out Of Season (Go Beat!)

une étoileune étoileune étoileune étoileune demi-étoile
 

Björk - Volta (One Little Indian)

une étoileune étoileune étoile
 

Archive - Lights (Warner)

une étoileune étoileune étoile
 

Amon Tobin - Out From Out Where (Ninja Tune)

une étoileune étoileune étoileune étoileune étoile
 

Agent 5.1 - Con Furore (Komodo Records)

une étoileune étoileune étoileune étoileune demi-étoile
 

Alif Tree - Spaced (Memory Music)

une étoileune étoileune étoileune demi-étoile
 

Agoria - The green armchair (Pias)

une étoileune étoileune étoileune étoile
 

Aim - Cold water music (Grand central)

une étoileune étoileune étoileune étoile
 
 

MP3 / Vidéo

Communauté

en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM
INSERT command denied to user 'triphop5stats'@'10.0.64.130' for table 'stats_donnees'