Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Lali Puna à la Route du Rock 2004

En conférence de presse à La Route du Rock (août 2004), Lali Puna fait le point sur l'évolution de sa musique alors que son troisième album vient de sortir. Sont présents Valerie Trebeljahr (voix, claviers) et Kaspar Brandner (percussions) :

Trip-Hop.net & Co... : Lali Puna était venu à La Route du Rock il y a trois ans alors que le groupe était pratiquement inconnu, quels souvenirs gardez vous de cette expérience et qu'est ce qui a changé depuis dans votre musique ?

V.T. C'est complètement différent. La mise en place à l'intérieur du groupe a beaucoup changé et nous utilisons beaucoup plus l'électronique, les ordinateurs. A l'époque nous utilisions uniquement des samples, ce soir nous utilisons les ordinateurs en live.

Trip-Hop.net & Co... : Est-ce que cela laisse plus de place aux expérimentations, à l'improvisation ?

K.B. Oui, et le son sera plus dense, plus compressé.

Trip-Hop.net & Co... : Lali Puna est très lié à la ville de Wilheim d'où vous venez. Vous sentez vous très affilié à la scène de Wilheim où considérez vous votre son comme vraiment international ?

V.T. Je pense que c'est les deux. Il y a vraiment quelque chose de commun à Wilheim, autour de Notwist, avec Console, Tied & Tickled Trio, MS John Soda ; une esthétique très reconnaissable. Mais nous avons la volonté de ne pas nous y réduire. Avec Morr Music, nous essayons d'avoir vraiment une dimension internationale.

Trip-Hop.net & Co... : Vous tournez beaucoup en Europe, est ce que les gens appréhendent votre musique de manière différente selon les pays ?

K.B. Oui, par exemple entre la Pologne et la Suède ça n'a rien à voir !


V.T. En Suède il y a une prédominance de la culture rock et pour un groupe électronique ce n'était pas très facile !

Trip-Hop.net & Co... : Aujourd'hui, on peut déjà penser que le CD en tant que format musical est amené à disparaître, est-ce que l'apparition de nouveaux supports va changer votre manière de composer de la musique ; par exemple en utilisant la vidéo ou en sortant du format standard de la chanson pop ? Pensez-vous que ça va changer notre manière d'appréhender la musique ?

V.T. Je pense que ça affecte déjà tout le monde même si ce n'est pas trop le cas pour moi. Aujourd'hui les gosses de 16-17 ans ont un i-pod et téléchargent leur musique sur internet, ça change tout car on peut télécharger une seule chanson à la fois mais je ne pense pas que le format chanson de 4-5 minutes soit amené à disparaître. Regardez ce qui s'est passé avec les cassettes, on a cru que tout allait changer, mourir, mais finalement les chansons restent et la manière de composer est la même. C'est pareil pour les journaux vis-à-vis d'internet...

Trip-Hop.net & Co... : Quels projets musicaux avez-vous actuellement ? Est-ce que vous composez pendant la tournée ?

V.T. Etre en tournée est vraiment fatigant, je n'ai pas le temps de composer. On part bientôt aux Etats-Unis puis on va faire un petite parenthèse car Console et Notwist vont entrer en studio ; Marcus Asher (bassiste de Notwist et Lali Puna) ne va donc pas être disponible pour le groupe. Le prochain album de Lali Puna risque alors de ne pas voir le jour avant 5 ou 6 ans.

Trip-Hop.net & Co... : Comment le fait que Marcus soit dans le groupe affecte la composition ?

V.T. Je compose principalement, ainsi que Marcus. Mais en ce qui concerne l'évolution des morceaux en studio tout le monde apporte quelque chose, tout le monde contribue à l'équilibre final.

Trip-Hop.net & Co... : Votre troisième album, Faking the books, vient de sortir, quel bilan faites vous sur l'évolution depuis vos débuts ?

K.B. Le premier album Tridecoder était très électronique, Scary World Theory très basé sur les samples et enfin Faking The Books ressemble vraiment à ce qu'est Lali Puna sur scène : un vrai groupe. Il sonne comme un " groupe ".

Trip-Hop.net & Co... : On remarque quand même sur le dernier album un coté plus rock qui rappelle des groupes de fin des années 80-début années 90 comme Lush, Ride ou même The Cure.

V.T. C'est vrai, on en est conscient et c'était un peu voulu même si on voulait éviter le virage rock complet. Notre principale référence a été My Bloody Valentine qui réussissait cet équilibre entre guitares et électronique.

Trip-Hop.net & Co... : Chez Morr Music, votre label, la référence à ce courant rock anglais qui fut appelé " shoegazing " est très présente. Il y a eu notamment un hommage à Slowdive de réalisé.

V.T. Personnellement, ce n'est pas vraiment ma culture musicale sauf My Bloody Valentine mais c'est vrai que la plupart des gens de Morr Music ont été très marqués par ce rock avec les guitares comme un mur de son omniprésent.

Trip-Hop.net & Co... : Pour finir, est-il possible que vous veniez participer au prochain album de Notwist ?

V.T. Non, on préfère éviter ce genre de choses qui nous assimilerait à un groupe avec dix personnes ou plus ...

Propos recueillis par : Eric.
 

MP3 / Vidéo

Communauté

en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM
INSERT command denied to user 'triphop5stats'@'10.0.84.84' for table 'stats_donnees'