Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

9th Cloud : découverte abstract hip-hop made in France !

Notre coup de coeur de ce début d'Eté n'est pas de la disco house de dancefloor... ! Sorti dans les bacs en juin 2004, le premier maxi-vinyle de 9th Cloud était une élégante façon de prévenir les fans d'abstract hip-hop et donc des amateurs de musique électronique hypnotisante qu'un album majeur était sur le point de sortir dans peu de temps... Et donc nous vous prévenons à notre tour par avance : en septembre, 9th Cloud sort son premier album "A Monkey in a Yellow Hat'. Et vous devriez tendre l'oreille, parce que ce maître des beats hip-hop a tout pour plaire et surprendre ! A commencer par ce détail : 9th Cloud n'est pas un anglais qui manie ses vinyles comme des étoiles de ninja, mais un Français qui inaugure le label Baleine Records (de La Baleine, si si !). (24/06/04)

Trip-Hop.net : 9th Cloud, il paraît que tu t'appelles Fabien... Alors Fabien, d'où viens tu et qui es tu?

Je viens de Marseille, du Sud de la France donc au départ... J'ai déménagé tous les ans, donc je n'ai pas de lieu ou d'origine précis... Avignon, puis j'ai bougé à Paris depuis 5 ans. Et là je retourne à Marseille la semaine prochaine ! Pour le qui suis-je... J'ai 25 ans et suis ingénieur en info et audiovisuel.

Trip-Hop.net : A première vue, pas évident de voir d'où est venu le virus musical...

Je suis aux platines depuis environ 8 ans (j'ai fait le calcul !). J'ai commencé par mixer de la hard tech dans le Sud de la France avec quelques potes, mon demi-frère, etc. et rapidement, ça m'a gonflé. J'ai revendu mes platines pour y revenir 2 ans après... après avoir entendu des trucs tout bêtes, du style Cut Killer... ! Et je me suis dit que c'était du hip-hop, du scratch et ce genre de choses qui m'intéressaient donc j'ai travaillé. C'était en 96-97... Et j'ai rencontré des gens qui travaillaient sur ordinateur, de la techno essentiellement. J'ai suivi tranquillement avec des compositions de beats hip-hop. Au début je voulais trouver des rappeurs pour chanter par-dessus, je me suis vite rendu compte que je ne trouvais personne qui avait un niveau qui me convenait... Mon niveau n'était pas terrible à l'époque ! mais ceux des rappeurs non plus (rires) donc j'ai fait des beats qui se suffisaient à eux-mêmes, qui n'avaient pas besoin de voix. Et voilà...

Trip-Hop.net : Donc le rap, tu as tiré un trait dessus ?

Non non pas du tout. Il y a 2 jours encore, j'ai enregistré un rappeur (très fort d'aileurs). J'ai quelques connexions qui me permettent de rencontrer des gens qui ont un flow intéressant.

Trip-Hop.net : Ton instinct musical est donc purement électronique ou pas ? As-tu joué d'un instrument étant plus jeune par exemple ?

J'ai fait un an de gratte, un an de piano sans jamais persévérer. J'ai toujours été un fou de musique, très éclectique. Trip-Hop.Net : Ton premier choc musical ? Ah ah... le premier CD que j'ai acheté c'était un CD des Doors mais le premier choc musical c'était, il faut l'avouer, DJ Shadow avec "Endtroducing', puis DJ Krush ("Zen')...

Trip-Hop.net : Peux tu nous parler un peu de Monkey Moods et de Montera Music ?

J'étudiais avec 2 personnes qui composaient aussi en info, on a essayé de se regrouper, fonder un collectif, qui est Monkey Moods. Nous étions donc 3, un nous a quittés rapidement, et est parti faire autre chose. Nous continuons donc Monkey Moods à 2 membres réellement actifs, David et moi-même. On a plusieurs projets dignes de ce petit label associatif où on met en commun le matos, les idées, les énergies. On doit sortir d'ici moins de deux mois (donc Septembre 2004, ndlr) une démo gratuitement téléchargeable de David. Son speudo est Peppermint Miniskirt (allez voir www.monkey-moods.org ) et en fin d'année (donc décembre 2004, ndlr) une compilation de 4 / 5 artistes avec qui on travaille régulièrement et qui nous plaisent bien. C'est un collectif de potes, qui se connaissent depuis 3 / 4 ans en fait.

Pour ta seconde question, Baleine Records est le label, La Baleine est le distributeur et Montera Music (www.monteramusic.com) est une entité qui chapote plusieurs labels (c'est-à-dire Baleine Records, Hoots Records, 2nu records qui sont des petit labels qui viennent de se créer)

Trip-Hop.net : Comment les as-tu rencontré ?

Je voulais sortir l'album en autoproduction, plus pour me faire plaisir et surtout vider mon sac et passer à autre chose (du point de vue musical) et un jour par hasard un pote m'a proposé de visiter un studio d'enregistrement où j'ai rencontré Jean, qui était à l'époque manager d'un ancien label. Il m'a dit qu'il me donnerait des conseils pour mon autoprod et je lui laisse quand même une démo. Il me rappelle le soir même et me dit "Arrête l'autoprod, on signe ensemble'. C'était en octobre 2003, mon album était pratiquement fini (à mon goût) mais bon depuis... Je l'ai encore travaillé. On a décidé de sortir d'abord un vinyle qui fera un peu de buzz pour l'album quelques mois après.

Trip-Hop.net : La Baleine c'est quand même quelque chose (les initiés connaissent forcément) et DJ Vadim aussi ! Rappelons que tu as fait la première partie de ce Ninja russe au Batofar il y a quelques jours (juin 2004). Ca fait quoi tout ça d'un coup pour quelqu'un qui voulais juste "vider son sac' ?

Ca fait bizarre... J'attendais pas autant de retours... La première partie de Vadim, on m'aurait demandé il y a un an ce que je voudrais faire, j'aurais dit faire la première partie de Krush ou Vadim... En même temps, je ne fais pas exactement cxe que j'aimerais faire sur scène. Je voudrais jouer live, là je fais du mix. On est presque au point sur la formule live, donc c'est pour bientôt.

Trip-Hop.net : Parle nous un peu de ton pseudo, 9th Cloud, le 9ème nuage ?

La vraie vérité, c'est que je m'appelais Cloud Nine, de l'expression anglaise qui veut dire "to be on Cloud Nine' en fraançais : "être au 7ème ciel, sur un petit nuage'. J'ai appris qu'un DJ anglais, assez connu, s'appelait comme moi... Donc j'ai inversé le Cloud et le 9, et ça donne 9th Cloud, qui ressemble plus au 7ème ciel (français).
Trip-Hop.Net : Et avant, tu avais eu d'autres pseudos ?
Ca fait un an et demi que je m'appelle 9th Cloud. Avant j'avais un vieux nom, que je tairais ! (rires) Trip-Hop.Net Allez ! dis nous ! Je m'appelais Fakir... un truc de mon époque graffiti. Je sais je sais ... j'assume !

Trip-Hop.net : Autre remarque appartenant au lexical : le Monkey ! c'est quoi cette obsession du singe ?

Le trip du signe c'est Monkey Moods... C'est sorti un soir de fiesta... Les singes ça nous plaît bien, c'est une façon de ne pas se prendre au sérieux. On peut y voir tout ce qu'on veut derrière. Et pour le nom de l'album, je ne voulais pas un truc bateau du type "Deconstructive Beat Rotation' tu vois ! (rires) Je me suis dit pourquoi pas un singe dans un chapeau jaune ? Les circonstances précises de cette inspiration restent flous en fait... Il me semble que ce sont aussi les paroles d'une chanson...
Trip-Hop.Net : Côté singe dans l'électrotrip, c'est du bon en général... regarde : bonobo par exemple... Il y a plein de trucs avec les singes, il y a bonobo, il y a ape qui est un genre de label, tout le monde est à fond là dedans, c'est sympa.

Trip-Hop.net : Tu veux nous parler un peu de Ninja Tune ?

Ouais, il y a plein de trucs que (malheureusement) je ne connais pas, je ne peux pas acheter tous les disques, ni tous les écouter mais effectivement, c'est le label de référence pour moi et surtout pour Monkey Moods. C'est une belle réussite ils font leur musique, ils sont éclectiques et novateurs, c'est quelques chose "assez impressionnant, apparemment ils se débrouillent bien en vente de disques, ils ne connaissent pas les mêmes problèmes que connaissent les majors actuellement. C'est très très bien... et surtout rare ! Sinon ma découverte musicale de l'année (rien à voir mais je voulais le dire) c'est jon kennedy sur le label Grand Central. Trip-Hop.Net : On peut imaginer que Baleine Records suive les chemins de Ninja Tune en France, non (dans plusieurs années) ? Monkey Moods !! (rires)

Trip-Hop.net : Passons sur l'album. Tu décris ta musique (c'est inscrit sur l'album) comme un mélange de profondes et hypnotisantes rythmiques ou mesures. Sur ces bases, peux tu nous donner une définition de ton abstract hip-hop à toi ?

Là tu as la définition qui est donnée sur la fiche de promo... Je dirais que tout part sur une base de hip-hop, c'est-à-dire un beat 4 temps, j'aime les sonorités de batterie live. Mes références hip-hop datent du début des années 90, le Wu Tang... la bonne époque, 36 Chambers. Des trucs du style Pete Rock, A Tribe Called Quest, des sonorités chaudes, un peu jazz... des claviers un peu jazz, fender rhodes...des basses un peu rondes... et par-dessus, mon travail c'est de prendre des samples (jamais de boucles en entier, c'est extrêmement rare) je découpe tout et je recombine et je prend les choses telles qu'elles sont. J'aime les recombiner, les modifier. C'est un peu la base du sampling. Je joue rarement de mélodies par-dessus, ce qui fait que le morceau reste assez figé. Je ne fais pas un travail de recherche extraordinaire. Je ne vais pas chercher d'autres samples qui vont aller avec mon sample initial. Je le fais un petit peu, mais je ne vais pas passer ma vie à chercher des samples. En général, le premier morceau se fait au premier jet, tout est prêt en une heure. Trip-Hop.Net : Tu n'es pas un "Vinyl Maniac' ? ("Vinyl Maniac' est un titre du maxi de 9th Cloud, ndlr) (sourire) Si, je suis un Vynil Maniac... Mais j'aime composer les choses à partir de pratiquement rien... C'est pour ça que mes chansons peuvent paraître à certains assez répétitifs, ou simplistes, ou basiques. C'est peut-être une limitation de mes connaissances qui fait que j'aime faire ça maintenant, et peut-être que plus tard je serais content de faire des choses plus complexes... Comme Krush par exemple (c'est ma référence pour tout dire) il y n'y a rien dans ses sons ! (rires) Enfin, je veux dire, le nombre de sons que l'on peut identifier sur un track est super limité ! Mais ça n'empêche pas : ça groove tellement. Trip-Hop.Net : C'est vrai que ça reste minimal tout en restant effectivement riche en textures... En textures, mais en rebondissements surtout ! Ma musique n'est peut-être pas forte en rebondissements mais j'aime les événements en milieu de track... le genre de choses qui n'ont rien à voir avec le track précédemment.

Trip-Hop.net : Comme certains artistes (Blockhead, Kid Koala, Bonobo, Hint) il y a pleins de délires perso dans tes tracks, comme ces leçons d'anglais ("Scratch Tools'). D'où viennent ces petites histoires ?

Je ne sais pas vraiment ce qui se passe en fait... (sourire) Dès que j'entends un sample quelque part, je le prends je le mets dans un coin et le jour où j'ai envie de composer, je pioche dans ma réserve. A ce moment, je ne sais plus vraiment ce qui se passe, c'est pour ça que je fais de la musique en grande partie, c'est parce qu'à ce moment là, je n'ai pas à réfléchir pendant une heure ou 2 ou 5, ça ce se fait tout seul... Je pioche des sons, je les combine... Il y a aussi des pauses au milieu de tracks, qui ne devrait pas y être je pense (dans l'optique de l'auditeur j'entends). Je fais surtout mes morceaux pour un type qui l'écouterait au casque, notamment dans le métro ou un truc comme ça. Tout le contraire du dancefloor ou des bars... Et c'est là où je me confirme : le côté répétitif ne me dérange pas du tout : dans le métro par exemple, l'auditeur sera bercé par le répétitif, c'est ça qui nous permet de décrocher de la réalité selon moi. C'est ma réflexion. Trip-Hop.Net : Dans "Scratch Tools', c'est moins de l'hypnotique que du délire ludique quand même... Pour ce track, c'est vraiment un délire effectivement, je voulais faire une fin de vinyle sympa. Les voix viennent d'une session d'enregistrement du titre "U Know' (premier titre du maxi-vinyle, ndlr) avec la chanteuse Rio et le MC Runigga. J'étais assez stressé pendant ces jours d'enregistrement mais eux ont vraiment bien rigolé (moi aussi en fait avec du recul) et ils ont fait plein de délires. J'ai tout enregistré et j'en ai mis un peu là dedans.

Trip-Hop.net : Combien as-tu fait de tracks pour l'album, pour les 18 titres au final ?

Il y a des interludes dans tous ces titres, et un remix de "My Life is an Interlude' dub par Peppermint Miniskirt qui est très bon. Au début j'ai travaillé une quinzaine de titres, sur ces 15 d'il y a un an, il n'en reste que 5 ou 6, créés en cours de route qui se sont rajoutés et qui étaient meilleurs. Je dois avoir 300 titres en réserve, globalement. Le 3/4 de pas bien, et le 1/4 qui reste, je le travaille ! C'st une tactique courante au final. Il est toujours plus facile de commencer un morceau que d'en finir un... Trip-Hop.Net : Comment sais tu qu'un morceau est achevé ? Es-tu du genre perfectionniste ?
Non ! Ce n'est pas une question de ça. Je pense pas du tout être le prototype du perfectionniste, mais justement, je voulais sortir cet album pour enfin sortir des prods que je savais avoir un potentiel mais qui n'avaient jamais été terminées... Ca me permettait de finir ces morceaux et de "vider mon sac'. J'ai donc bien été obligé de finir ces tracks... Mais alors, finir, à proprement dit... Les tracks étant plutôt simples, je sais que je ne vais pas chercher à enchérir ou surenchérir sur un morceau, avec un énième instrument. En général, 5-6 instruments, plus la batterie, plus quelques voix, c'est bon.

Trip-Hop.net : En me replongeant dans ton album avec un l'oeil d'un gars qui n'a jamais entendu parlé de toi et qui ne sait rien de toi, je me suis dit que "A Monkey in a Yellow Hat' ne ressemblait pas du tout à un premier album... Il y a là la touche d'un expérimenté mature, accompli... Comment te sens tu, toi, face à ce premier album ?

Je suis satisfait. Mais tu sais, en réécoutant tes prods, ton esprit travaille. J'ai envie de dire que la suite sera encore meilleure ! Je pense que c'est normal de ne pas être trop content tu vois, de vouloir faire encore mieux, de continuer. Surtout quand tes points de repère sont Shadow, Krush, Vadim...

Trip-Hop.net : A ma connaissance, tu fais partie des rares frenchy qui ont réussi à sortir un vrai album d'abstract hip-hop, qui -disons-le- a de la gueule.

Il y a aussi DJ Phantom. Mais je crois que c'est en train de venir en France...

Trip-Hop.net : Quel est l'intérêt de venir te voir sur scène actuellement ?

Alors, l'intérêt immédiat, c'est de venir écouter une jolie sélection du style abstract hip-hop, il y a du Krush, du DJ Spinna, Pete Rock... mais aussi des shows plus barrés, d'une demi-heure, en faisant un mélange curieux avec du Léo Ferré. Très bientôt, une fois l'album lancé (à la rentrée 2004 donc, ndlr) on va passer à une formule différente, live. Trip-Hop.Net : Avec un VJ ? Oui, j'adorerais avoir un Visuel Jockey, je cherche toujours pour l'instant mes contacts n'ont pas abouti. Pour Monkey Moods aussi je pense. Avis aux amateurs ! Trip-Hop.Net : Et là qui a travaillé sur le graphisme de l'album ? C'est Romain, un graphiste du 9ème Concept, un collectif de designers (Paris 9), qui commence à avoir une certaine côte. A côté de chez moi, chez un café qui s'appelle "Chez Stéphane', il y a eu une expo, j'ai vu ses travaux, j'ai craqué. Je ne suis pas allé el voir tout de suite (je suis plutôt timide) je l'ai rappelé plus tard en lui disant que je voulais que ce soit lui. Et je le remercie vraiment, parce que ça plaît ! à commencer à moi, vraiment.

Trip-Hop.net : Question spirituelle habituelle : quel est ton rêve musical d'aujourd'hui ?

Je m'attendais à cette question ! Je sais que tu la fais à chaque fois ! Et bien justement, je n'envisage pas vraiment de rêve musical... J'appréhende la musique comme un perpétuel apprentissage en fait... Ce qui reste à faire reste à faire et sera bien ! J'aurais quelques trucs concrets... c'est gamin mais vrai : rencontrer Krush et bosser avec lui, voir comment il le fait... mais a priori, j'en ai eu une idée... Trip-Hop.Net : C'est un rêve accessible pour toi ça. Oui c'est vrai. En plus il est dans le coin bientôt... Mais ça reste un rêve, c'est comme rencontrer Miles Davis. Magique, mais ça ne fait pas pousser les arbres (sourire). J'ai tous les albums de Krush...

Trip-Hop.net : Des recommandations récentes en trip-hop-downtempo ?

Je redis mais le jon kennedy me fait marrer, et je l'ai vu au Nouveau Casino, c'est un mec tout marrant. Il y a Sixtoo que j'ai bien aimé. Egalement : Rawproduce. Et Prefuse 73.

Trip-Hop.net : Des conseils pour les artistes qui veulent se lancer ?

Oh la la... Continuez et faites ce que vous êtes content de faire. Mais je ne suis pas bien placé pour donner des conseils crois moi.

Trip-Hop.net : Tu déménages bientôt sur Marseille donc. Ton projet là-bas, devenir disquaire indépendant ?

Oui ! dans quelques jours, je pars définitivement. Pour ouvrir un magasin de disques effectivement. Trip-Hop.Net : Spécialisé en quoi ? Spécialisé en bonne musique ! (rires) non plus sérieusement en musique électronique, mais aussi en jazz, en soul, en bon hip-hop...

Trip-Hop.net : Un dernier message ?

Allez voir le site de Monkey Moods ! www.monkey-moods.org Il n'y a que moi qui ai eu la chance de sortir un disque pour l'instant mais les artistes du collectif méritent votre écoute. Notamment Peppermint Miniskirt, qui fait plein de bons trucs et qui m'a bien aidé... et également DJ Runniga qui chante sur certains de mes titres (dont "U Know') : très fort.
Et je voulais dire aussi que je me sens vraiment bien dans ma peau du fait que savoir que des gens apprécient ce que je fais. Merci donc, car c'est aussi pour ça que je fais de la musique...

Propos recueillis par : Dude.
 

MP3 / Vidéo

Communauté

26 visiteurs en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM