Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Erlend Øye ou le trublion électro-pop norvégien.

Erlend Øye est plus connu des amateurs de trip-hop pour sa voix qu'il a prété avec succès sur les meilleurs titres de Röyksopp. Membre du duo pop "Kings of Convenience", il a également déjà réalisé un album en solo intitulé "Unrest" qui a été encensé par les critiques. Il sort cette semaine un DJ-Kicks qui invente un nouveau style: le "DJ chantant".

Erlen Øye : Je crois qu'on va commencer par une question que moi je vais te poser : Tu en as pensé quoi du DJ-Kicks?

Trip-Hop.net : Je ne l'ai écouté que 2 fois pour le moment, ce qui n'est pas assez pour moi pour me faire réellement une idée sur un disque.

Erlend Øye : C'est important de l'écouter au bon moment. Tu vois par exemple, le soir à la maison, sans doute pas. Mais au volant de ta voiture, ça pourrait être pas mal.

Trip-Hop.net : Je connaissais déjà certains des titres, si bien que mon attention se relache et que je ne l'ai pas correctement écouté encore.

Erlend Øye : C'est un disque pour des gens jeunes, 18 ou 19 ans peut-être, qui ne connaissent pas trop bien cette musique. Je crois que si je ne connaissais aucune des chansons avant d'écouter ce disque, je pense que je le trouverais vraiment cool, mais si je connaissais déjà disons 4 ou 5 titres, alors là ce serait... humm... c'est bizarre!

Trip-Hop.net : C'est probablement très différent comme ressenti si on ne connait pas les chansons que tu chantes acapella entre les pistes. Personnellement je les connais toutes, mais ça doit faire bizarre si on ne les connait pas déjà.

Trip-Hop.net : Donc, comment te définirais-tu? Chanteur? Auteur? Musicien?

Erlend Øye : Auteur.

Trip-Hop.net : C'est la partie qui t'intéresse le plus? Ecrire les textes?

Erlend Øye : Oui, c'est clair. Toute mon énergie va là dedans.

Trip-Hop.net : Ce n'est pas aussi intéressant de chanter?

Erlend Øye : Si si, ça l'est aussi.

Trip-Hop.net : D'après ce que tu fais sur ce DJ Kicks, il semble que tu aimes chanter tes chansons favorites.

Erlend Øye : Oui sous la douche notamment!

Trip-Hop.net : C'est une bonne réponse :-D

Trip-Hop.net : Tu as toujours des projets avec Kings of Convenience?

Erlend Øye : Oui on a un nouvel album qui sort le 14 juin.

Trip-Hop.net : Tu écoutes encore parfois le premier album?

Erlend Øye : Je l'ai écouté il y a 8 mois.

Trip-Hop.net : Et tu l'aimes toujours?

Erlend Øye : Oui, c'est toujours un peu bizarre de s'entendre mais, il est bon. Mais il n'a pas vraiment été fait pour moi :-)

Trip-Hop.net : oui c'est sur que tu n'es pas celui qui est censé l'écouter le plus souvent!

Erlend Øye : Je travaille tellement sur un disque qu'après j'ai du mal à l'écouter.

Trip-Hop.net : Tu écoutes aussi parfois l'album de remixs "Versus"?

Erlend Øye : Il y a tellement de gens qui aiment cet album! Ca me surprend toujours!

Trip-Hop.net : J'ai lu dans ton interview sur ton site web que tu n'es pas très amateur de remixs.

Erlend Øye : Non pas trop en effet. Mais on est très facile à remixer tu vois. Les chansons sont bonnes, et il y a beaucoup d'espace musical, donc c'est facile de les utiliser comme matériau.

Trip-Hop.net : Est-ce que c'était votre décision de sortir un album de remixs? Ou celle de votre maison de disques?

Erlend Øye : En fait au départ il devait y avoir un album avec toutes les faces-B, des versions acoustiques etc. Mais ça a fini en album de remixs.

Trip-Hop.net : Ce que tu trouves moins intéressant?

Erlend Øye : Oui mais les gens semblent aimer ça! Et puis quand même certains des remixs sont bons. Et puis d'ailleurs, ça veut dire quoi "remix"? C'est quoi la nature exacte de ça, c'est un truc étange!

Trip-Hop.net : Comment définirais-tu le style de ta musique? Il me semble que tu n'aimais pas trop l'étiquette "électronique"? Dirais-tu que ta musique est de la musique électro si tu devais la classer?

Erlend Øye : Tu parles de mon album solo? Oui ce sont des chansons électroniques.

Trip-Hop.net : Il parait que tu as dit (peut-être en guise de blague) que tu serais volontiers devenu membre de Röyksopp. C'est vrai?

Erlend Øye : Non non. Je veux dire j'aimerais beaucoup faire plus de musique avec eux, mais en fait je ne crois pas qu'ils aient envie de partager... enfin je ne sais pas... La musique que nous avons faite ensemble est très bien.

Trip-Hop.net : Oui ce sont probablement les pistes de l'album que les gens préfèrent.

Erlend Øye : Ce sont les meilleures chansons que j'ai faites aussi d'ailleurs. Je devrais en faire plus, mais ils n'ont pas l'air décidé pour le moment.

Trip-Hop.net : Donc tu ne prévois pas de retravailler avec eux?

Erlend Øye : Il y a un autre titre qui a été fait, il sera sur leur prochain album.

Trip-Hop.net : Combien de temps celà t'a pris pour faire l'album "Unrest"?

Erlend Øye : Un an.

Trip-Hop.net : Ca a été beaucoup de boulot?

Erlend Øye : J'imagine autant que pour n'importe quel album. Je pense que c'était surprenant comme... (longue hésitation) comparé à un album des Kings of Convenience, c'était plus court à faire. Tu pensais quoi?

Trip-Hop.net : Je pensais que ça n'avait pas dû être si long, à cause de la manière dont l'album a été fait. Tu as dû travailler à chaque fois pendant une courte période avec un des gens différents, alors tu n'avais pas le choix: tu devais finir les chansons avant de quitter la ville, et donc...

Trip-Hop.net : Ce n'était pas frustrant parfois de quitter un lieu et des gens avec peut-être le sentiment que le morceau n'était pas exactement comme tu l'aurais voulu? Est-ce que c'est arrivé?

Erlend Øye : C'est stupéfiant à quel point souvent ça s'est bien passé, mais c'est vrai que c'était frustrant parfois. Je pense à un titre par exemple qui aurait pu être meilleur. Là il aurait pu faire plus, mais là il n'avait pas le bon son etc. C'était des problèmes comme ça ce disque...

Trip-Hop.net : Est-ce que ça a été facile de faire un son cohérent, un album entier, avec tant de gens différents? C'était probablement assez difficile de les faire bosser dans la direction que tu voulais, ils devaient avoir des idées très différentes?

Erlend Øye : Oui. Tu dois être vraiment dur, tu dois être un vrai chieur... non, je n'aime pas ça pardon... Tu dois être vraiment dur. C'est comme ça pour une chanson. De nombreuses fois, on fait 7 parties différentes par exemple, mais le titre final ne peut en comporter que 2. Les 5 autres sont bien mais tu dois dire "désolé ça ça ne marche pas avec ce titre".

Trip-Hop.net : Est-ce que tu penses que tu dirigeais la fabrication des morceaux, ou tu t'es plus comporté comme un compositeur sur cet album?

Erlend Øye : C'est une collaboration en fonction des moments. Je sais comment jouer sur un clavier et comment appuyer sur un bouton, alors ce n'est pas un problème.

Trip-Hop.net : Est-ce que tu as travaillé avec chaque producteur sur un seul titre, ou sur plusieurs pour finalement en choisir un à la fin?

Erlend Øye : Non, généralement juste un seul titre. C'était justement le concept que j'avais pour cet album.

Trip-Hop.net : J'ai vu ton concert à Paris (à la Maroquinerie) l'année dernière. Il avait une atmosphère un peu amateur... C'était fait exprès?

Erlend Øye : Non! C'était censé être super.

Trip-Hop.net : Tu n'as pas aimé ce concert?

Erlend Øye : On a fait des très bons concerts avec cette équipe, mais celui là était tout au début, et pour tout un tas de raison, il ne s'est pas bien passé.

Trip-Hop.net : J'avais eu effectivement l'impression que tu n'étais pas satisfait.

Trip-Hop.net : Est-ce que tu aimes jouer en concert, être sur scène?

Erlend Øye : C'est une question très générale... j'aime ça quand j'ai le sentiment de contrôler ce que je fais.

Trip-Hop.net : Et tu aimes que les gens soient très réactifs?

Erlend Øye : ca dépend. Avec Kings of Convenience c'est tout à fait autre chose.

Trip-Hop.net : Je parlais de toi avec tes morceaux en solo.

Erlend Øye : Eh bien en fait je ne vais jamais refaire ce genre de chose. Maintenant je fais le DJ, je parle, je chante, c'est aussi un show en live, mais j'ai beaucoup plus le contrôle.

Trip-Hop.net : Tu préfèrerais donc probablement faire le DJ et chanter, même sur des musiques que tu n'as pas faites toi-même?

Erlend Øye : Oui c'est plus facile de trouver un morceau qui est déjà fini et de le choisir simplement, plutôt que d'en faire un depuis le début.

Trip-Hop.net : Est-ce que tu considères le fait d'être choisi pour faire un DJ-Kicks comme une reconnaissance de ton travail?

Erlend Øye : Oui pour moi c'était une reconnaissance de l'album solo. Comme une marque d'approbation : "Celà appartient au monde de la dance-music électronique".

Trip-Hop.net : C'est effectivement une série très célèbre, qui a fait intervenir pas mal de gens reconnus.

Trip-Hop.net : Comment as-tu choisi les morceaux? Ca a été difficile de n'en retenir que 18?

Erlend Øye : En fait le plus dur, c'était que certaines chansons que je voulais vraiment mettre, eh bien je ne pouvais pas.

Trip-Hop.net : Tu avais beaucoup de contraintes pour la sélection des titres?

Erlend Øye : Pas tant que ça en fait, c'était des trucs du genre "ce vieux truc doit être au début du disque"; c'était le cas pour les deux premiers titres.

Trip-Hop.net : Est-ce qu'il y avait des titres que tu devais obligatoirement mettre, ou tout était de ton propre choix?

Erlend Øye : Non non, aucun titre n'était imposé par K7.

Trip-Hop.net : Quel est le rôle des petits morceaux acappella que tu chantes entre les titres? C'est supposé créer une atmosphère? D'où vient cette idée? Elle est très originale.

Erlend Øye : Basiquement j'aime cette solution qui me permet de faire un live, une performance.

Trip-Hop.net : Donc tu considères ça comme un DJ-Set plus que comme une sélection?

Erlend Øye : En fait la question c'est "Qu'est ce qu'un DJ?". Il y a plein de sortes de DJ. Chaque DJ a un truc spécial. Mon truc à moi c'est que je chante, plutôt que d'être un bon mixeur.

Trip-Hop.net : Ce que tu pourrais être probablement... C'est sans doute plus facile d'être un bon mixeur qu'un bon chanteur!

Erlend Øye : Oui mais le truc c'est que si tu dépenses beaucoup d'énergie à essayer de travailler sur le mix, tu écoutes le prochain disque que tu vas mettre. Tu n'écoutes pas vraiment ce que les gens dans la salle écoutent, si bien que tu ne ressens pas vraiment ce que eux ressentent. Alors que si tu passes moins de temps sur le mix, mais plus avec le public, tu vas ressentir quand il est temps de changer d'ambiance, de style.

Propos recueillis par : Jérôme et Xavier.
 

MP3 / Vidéo

Communauté

en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM
INSERT command denied to user 'triphop5stats'@'10.0.84.84' for table 'stats_donnees'