Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité
 Nouveau sujet  |  Retour au début  |  Retour au sujet  |  Rechercher   Précédents  |  Suivants 
 Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   06-07-2006 16h59

Certains films doivent une partie de leur succès à leur bande originale exceptionnelle ou intelligente. Ces OST (Original Sound Tracks) réussies bien entendu piochent un peu partout leurs influences, le plus souvent pour appuyer un moment, une image, un état d’esprit ou simplement installer une l’ambiance. Comme le Trip-hop n’est pas en reste sur la question, je vous propose ici de glisser quelques uns de vos possibles coups de cœur ou encore de signaler quelques mariages pas toujours identifiables…
Je me lance : Air est certainement l’un des atouts majeurs de Sofia Coppola grâce à leur superbe BO de Virgin Suicide (un classique aujourd’hui) http://www.trip-hop.net/album-161-air-the-virgin-suicides-source.html ou celle plus récente (et plus discutable) de Marie-Antoinette… Mais Air figure aussi dans Lost in translation grâce à une petite ballade « Alone in Tokyo » très prenante et en parfaite harmonie entre le fond, la forme et la magie qui s’en dégage.
Autre exemple classique : Radiohead et leur magnifique Karma Police pour le film Cyclo du vietnamien Tran Anh Hung, à la fois dans la bande-annonce (http://www.youtube.com/watch?v=uID6zbjR6dQ) et le temps d’une longue séquence très esthétique (esthétisante ont reproché certains dont je ne fais pas partie) http://www.youtube.com/watch?v=jdOPQj8ccPA entre une boîte de nuit et le moment où le héros se recouvre d’une peinture bleue.
Plus récemment, je proposais l’inclassable générique de fin de V pour Vendetta de James McTeigue, bonne adaptation, sulfureuse à souhait, de la BD du même nom, crédité à Ethan Stoller pour ce titre que j’ai trouvé au nom de BKAB. http://www.youtube.com/watch?v=YtIiKYVbzmI

Bon, c’est pas le tout mais… c’est maintenant votre tour de nous éclairer de vos lumières cinéphilico-musicales… De mon côté, je garde quelques atouts pour plus tard.
;-)
Salutations aniMistes



Message modifié (24-07-2010 01h50)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Bibiphoque 
Date:   06-07-2006 18h21

En vrac :

Requiem for a dream http://www.trip-hop.net/groupe.php?id_groupe=689
36 quai des orfèvres (eh oui…)
Garden state

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Badbib 
Date:   06-07-2006 20h52

Pas vraiment du trip-hop, on trouve Gorillaz avec Starshine dans Wasabi...
http://www.youtube.com/watch?v=xeZH6eiF80A

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Tango 
Date:   07-07-2006 00h40

Je citerai bêtement Massive attack, excellent sur Danny the Dog, avec un coup de coeur particulier sur la piste 16 de l'ost : "Montage" http://www.youtube.com/watch?v=16bRKvU91vI et ce riff tout simple mais magnifique de guitare (avec un ti delay dessus), que je me lasse pas de refaire à la maison juste pour le plaisir :p. La piste 19, nommée tout simplement "Danny the Dog" http://www.youtube.com/watch?v=VPkHMPlRKkk m'a aussi plus que touchée.
Ecoutez la piste 2, "Atta way" ou la piste 20, "I am home" http://www.youtube.com/watch?v=6FsRvWTMmY8, avec leur son sali et leurs notes qui "frottent' qui vous rappelleront surement un chouilla Requiem for a dream.

Ce qui me dégoûte dans cette BO... c'est que je l'aurais vu sur le Film Silent Hill encore plus que Danny the dog. Elle aurait été... plus que parfaite, (au lieu de reprendre bêtement des ziks du jeu et de les placer n'importe comment). Mais bon tant qu'à changer des choses, j'aurais aussi changé le réalisateur et le scénariste de Silent Hill ^_^.

Une autre zik qui m'a marqué, c'est le "Theme for "To kill a dead man"" de Portishead, sur le court-métrage, d'une dizaine de minutes (dont je vous laisse deviner le nom) d'après une idée de, et joué avec, les membres du groupe. http://www.youtube.com/watch?v=G7mO__TIAzA

On peut trouver ce morceau sur le disque "Sour Times (nobody loves me)" du groupe, et profiter par la même occasion de versions alternatives de morceaux comme Sour Time (renommé Airbus Construction) entre autre....^_^. L'album date de 1994.
http://www.trip-hop.net/album-299-portishead-dummy-go-beat.html

Vu que je n'ai pas encore eu l'occasion de voir ce court-métrage, je ne sais pas si les autres morceaux du disque sont dedans ou non (mais comme à priori il ne fait que dix minutes, ce qui limite les choses...).

Voilou c'est tout pour l'instant :)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   07-07-2006 01h52

Requiem for a dream, c'est clair que c'est énorme, mais là (qu'on m'arrête si je me trompe) on tape dans la contemporaine variante musique répétitive... (ceux qui vouent un culte au Kronos Quartet devraient chercher Philip Glass ("Itaipu" si vous aimez les grandes épopées - genre Seigneur des anneaux - et plus discret la légèreté de "Glassworks") N'empêche que requiem est sans doute une des meilleures OST composée à ce jour et le film un Chef d'oeuvre qui a enfoncé un genre jusqu'alors faiblichon. Comment mieux enfoncer les portes de l'addiction... encore qu'il n'est pas question de la dépendance au site trip-hop.net ;-) Imaginez la B.O. monstrueuse ! Au passage je dévie encore + mais Lisez HUBERT SELBY JUNIOR (dont est tiré le scénario) Last exit to Brooklin et Retour à Brooklin... C'est plus trash encore que le film... On n'en sort pas indemne ! une des grandes références de la littérature US du XXème siècle.
Bien vu pour Starshine... d'autant que la moutarde estampillée Production Besson" s'oublie très vite.
pour Massive attack et Danny the dog je suis curieux d'entendre ce que les boss ont su concocter pour l'occasion.
Sympas aussi la précision des références du Portishead, du coup je vais essayer de me procurer le court en question, tant qu'à faire...
Garden State, très sympa, le film et la BO.
Et 36 quai des orfèvres... euh ! je vais devoir revoir ma copie (je l'ai vu il y a très peu de temps sans que cela m'ait marqué) et pourtant le polar est une référence dans un genre qui avait presque disparu.
On continue ?



Message modifié (09-01-2011 18h35)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: BeeNny 
Date:   07-07-2006 12h23

Pour la BO, il y'a aussi "Man with a movie camera" qui est d'abord un album génial pour moi qui n'ai pas encore vu le film, en revanche toutes les personnes avec qui j'en ai parlé lors de mes rencontres musicales et qui l'ont vu sont d'accord sur le fait que c'est la BO ultime. (y'a déjà eu un topic là-dessus)
http://www.trip-hop.net/album-559-the-cinematic-orchestra-man-with-a-movie-camera-ninja-tune.html

Sinon je pense qu'il faut aussi faire attention aux différents types de BO.
D'un coté les "compilations" où le cinéaste ou compositeur va sélectionner des morceaux déjà fait pour coller avec les images.
De l'autre, les véritables collaborations où l'artiste va collaborer avec le réalisateur pour composer une musique qui collera avec les images.

Ces deux exercices sont assez différents et aucun ne donne forcement un meilleur résultat.

Il m'arrive souvent d'apprécier beaucoup plus de morceaux "dans leur contexte" que depuis l'album.
ex: Extreme ways de Moby, http://www.youtube.com/watch?v=1Dm9Jnsk2U4 beaucoup plus prenant dans La mémoire et la mort dans la peau que sur 18 où le morceau entrainant est un peu noyé dans le reste.

Pour la BO de Requiem for a dream, la simple écoute après avoir vu le film vous replonge dans le "malaise" opéré lors du film jusqu'à presque 6 mois après avoir vu le film.

Pour recadrer un peu avec le trip-hop, j'ai souvent l'impression quand je me promène avec mon casque dans la rue d’être le personnage d'un film dont ce que j'écoute serait la BO. Là-dessus, c'est vrai que du Sigur ros (magistral hier à l'Olympia), du Archive ou du Bonobo sont assez captivants. A en être presque étonné de ne pas les voir aussi souvent dans les BO.

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Melody 
Date:   07-07-2006 21h36

Angel de Massive attack dans Snatch superbe.
http://www.youtube.com/watch?v=5BuvEIJh9F8

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   08-07-2006 05h10

Snatch... C vrai. plutôt sympa et le titre de Massive attack (-: ^^ :-)
Quant à "Man with a movie camera", c'est drôle mais on en discutait ce soir ! Comme quoi... Mais de là à dire que c'est la BO ultime tt genre confondu... Bon, ce n'est peut-être pas très sérieux. En vrac Bregovic (Le temps des gitans, Arizona dream, Underground), Mickael Nyman (Peter Greenaway ou la Leçon de piano), Ry Cooder (Paris Texas), Umebayashi Shigeru (in the mood for love)...
Mais pour en revenir à notre sujet, je suis en train de m'éclater avec Bug into the Clone par The Homestretch http://www.trip-hop.net/album-860-the-homestretch-bug-into-the-clones-kamasoundtracks.html très forts dans l'utilisation de samples, citations et autres... Genre les voix de foule empruntées à l'âme des guerriers (le haka au début de fulltime fighting http://www.youtube.com/watch?v=dJQpmUD8GAQ) ou Requiem for a dream (à la fin du même morceau)... ou l'ambiance Bregovic-Kusturica avec No macdo on Mars, etc. http://www.youtube.com/watch?v=tBju9juVhnY Et ça balance en +. :-)))))))))))))))))))))))))))))))))

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Nausicaa 
Date:   08-07-2006 05h44

Requiem for a dream, les musiques d'Angelo Badalamenti sur les films de Lynch (mais on s'éloigne un peu du trip-hop), The Cinematic Orchestra.

Et surtout le film qui m'a permis de découvrir "Londinium" d'Archive : "Déjà Mort" d'Olivier Dahan. "Nothing Else" m'avait vraiment mis une bonne claque (passage glauque dans une boite de nuit, de mémoire), et je m'étais acheté l'album le lendemain. http://www.youtube.com/watch?v=9JotndMyINE

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Clemire 
Date:   11-07-2006 10h10

C'est avec "Immortel" d'Enki Bilal que j'ai découvert Sigur Ros.
http://www.youtube.com/watch?v=AJV7ZHfbwrY
Pour revenir a Philip Glass, on l'entend dans de très nombreux films sans vraiment le savoir, mais j'ai adoré sa présence dans "The hours" et c'est vrai qu'effectivement, chaque morceau nous fait retomber automatiquement dans l'ambiance du film, là aussi.
Autre BO qui n'ai pas très trip-hop, celle d'"Eternal sunshine of the spotless mind" de Michel Gondry, confié à John Brion. Un film que je vous conseille d'ailleurs.

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Raincluz 
Date:   12-07-2006 00h06

"Safe From Harm" (Perfecto Mix) de Massive Attack pour le film "The Insider" de Michael Mann.
Le passage du film ou on entend cette zik est tout simplement magnifique. ( si on accroche au début...)
http://www.youtube.com/watch?v=jEIMNeHyAio

"Karmacoma" de Massive Attack http://www.youtube.com/watch?v=3OPf58S5Wts et Tricky et "Spying glass" de Massive Attack http://www.youtube.com/watch?v=OectAkMQujc pour un film qui m'a beaucoup plu, "187 code meurtre".


Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   13-07-2006 14h22

Petit retour au message de Nausicaa
Tu as en effet raison... les B.O. de Lynch sont géniales grâce à l'implication des créations originales de Angelo Badalamenti dont je conseille vivement 2 pistes tirées de Lost Highway : "Dub driving" http://www.youtube.com/watch?v=spWRSw1cY2E pour l'ambiance et l'immense "Red bats with teeth" http://www.youtube.com/watch?v=jIhb6FWMqbM qui mérite un gros ***** Ambiance jazzy entre free jazz et musique répétitive. Pour coller une atmosphère quelque part c'est tip top.
Je suis amusé, du reste, de voir combien Massive attack est présent les productions cinématographiques...
A suivre...



Message modifié (13-07-2006 à 17h16)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Bibiphoque 
Date:   13-07-2006 20h29

En parlant de BO de film :
Trainspotting !
Bon d'accord, c'est antérieur au trip-hop, mais les artistes présents était des précurseurs (Primal scream, Underworld...)
Ma BO préférée.

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   17-07-2006 13h12

Petit clin d'oeil rapide, Les Berkman se séparent est un film américain indépendant encore à l'affiche (qui se laisse très bien regarder dans le climat actuel) dans lequel le thème principal n'est autre que le Hey You de Pink Floyd, nos ancêtres trip-hopiens. Un détournement qui fera bien sourire les amateurs...



Message modifié (21-07-2006 à 13h14)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Space 
Date:   17-07-2006 14h18

Pas vraiment trip-hop mais "Mysteries" de Beth Gibbons dans Les poupées russes.

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Fafa- 
Date:   20-07-2006 23h50

Craig Armstrong a sorti une compil : "Film Works 1995-2005" (d'ailleurs il est pas encore référencé) qui contient tout plein de perles musicales qu'il a réalisées pour des films ou qui ont été utilisées dans des films.

On retrouve ainsi le mythique "Escape" de Plunkett & MacLeane (Guns1748), la terrible musique de "The Quiet American" fou ya ya elle tue celle-ci, deux morceaux de "Moulin Rouge" j'accroche moins, la célèbre Balcony Scène de Romé & Juliet et plein d'autres superbes morceaux tirés de plein de films sur lesquels il a collaboré (The bone Collector entre autres). Y'a aussi la musique de la pub Channel... enfin bref, des musiques de films à vous décheniller les oreilles.

vla le tracklisting tiens, c'est cadeau :
01 - O Verona (Romeo and Juliet)
02 - Escape (Plunkett and Macleane)
03 - Main Theme (The Quiet American)
04 - One Day I'll Fly Away (Moulin Rouge)
05 - Rise (The Negotiator)
06 - Balcony Scene (Romeo and Juliet)
07 - Glasgow Love Theme (Love Actually)
08 - The Ball (Plunkett and Macleane)
09 - Will You Come Back To Me (The Quiet Amrican)
10 - Rebecca (Plunkett and Macleane)
11 - This Love (Cruel Intensions)
12 - Delia's Theme (Ray)
13 - Main Theme (The Clearing)
14 - Main Theme (Orphans)
15 - New York City (The Bone Collector)
16 - Nature Boy (Moulin Rouge)
17 - Death Scene (Romeo and Juliet)
18 - Ascension (Moulin Rouge)
19 - Clair De Lune (¹5_ The Film)

La B.O. de Massive Attack aussi tourne pas mal en ce moment sur mon baladeur, autant le film est moyen, mais la musique porte vraiment le film, ces petits moments d'émotions avec ces quelques notes de piano, punaise de punaise...

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Zareus 
Date:   21-07-2006 17h29

attention je vous sort le film qui restera dans les annales : "sliver" qui date de 1994 si je ne m'abuse avec sharon stone et stephen balvwin... j'étais bien jeune et C avec ce film que j'ai découvert massive attack avec unfinished sympathy.
je peux pas recommander ce film très...hum...nul , mais je me le rematerais bien pour voir l'intégralité de la b.o. , qui je crois sauve le film à elle seule...enfin bon
à bon entendeur

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   23-07-2006 21h21

Gros coup de cœur. Cette fois il ne s’agit pas d’une OST, mais de son contraire… un mixe cinéphile de folie. C’est riche, c’est dense et intelligent. De la bidouille à l’extrême au milieu de laquelle on retrouve une superbe variation de l’adaptation – oscarisée en 1956 – du Que sera sera (tiré de l’auto remake d’Alfred Hitchock de l’homme qui en savait trop), hommage aux films noirs, Woody Allen, Kubrick et j’en passe… Pour les curieux qui souhaitent découvrir (ou retrouver) un aperçu de l’ambiance de ce petit bijou, jetez l’oreille du côté du site officiel de Wax : http://www.waxtailor.com/fr/indexfull.html
Reste à essayer de le voir en live, vidéo à l’appui… Sauf que sa tournée semble ne jamais être passée dans l’ouest et – pire – je ne crois pas que ce soit prévu ;-(
M’aidez, m’aidez…



Message modifié (24-07-2006 à 03h45)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   15-08-2006 17h29

Je viens de découvrir le joli coup de cœur de Sh3ikHan : Discovery des Daft Punk… et je tenais à ajouter que cet album particulièrement réussi a été illustré de fort belle manière par Matsumoto dont chacun connaît sans doute – au moins de nom – Albator, série culte des années 80. Et si personnellement je ne suis pas fan de son graphisme bien particulier, je trouve que – étrangement – là ça colle. Et bien même ! Ce n’est pas un simple vidéo clip plus long que la moyenne (près d’une heure) mais le mariage de l’électro et de l’anime avec un vrai scénario pour illustrer cette bande-son très expressive. Un air de film muet transposé dans l’espace pour le plaisir des yeux et des oreilles pour un ensemble homogène : départ sur les chapeaux de roue avec l’intro ultra rabâchée One more time enchaînée par un Aerodynamic détonnant qui annonce le joli morceau de bravoure Superheroes avant le calme Voyager et le sommet subtile du Veridis quo… Belle alchimie sur laquelle ceux qui ne connaîtraient pas encore devraient se pencher.
J’ajouterai enfin que le titre Aerodynamic a - lui aussi -été repris en son temps par Cédric Klapisch (qui apprécie visiblement les tonalités actuelles) sur L’auberge espagnole.
Salutations aniMistes
http://www.dailymotion.com/video/xpdzd9_interstella-5555_shortfilms#.UKjYsWfmGrg



Message modifié (15-08-2006 à 17h31)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Cornelius 
Date:   18-08-2006 16h22

Juste rebondir sur Requiem, le film un chef d'oeuvre, cela me laisse perplexe. Déballez tout avec tant de cradeur ne suffit pas à faire un chef d'oeuvre! Alors oui, la BO est énorme, oui c'est un bon film coup de poing, mais un chef d'oeuvre, je ne pense pas!

Par contre, oui, lisez Selby JR, cet auteur est un monstre de la littérature, il a la plume des tous grands! En plus trash encore, et je vous assure que ça se fait, vous aurez Burroughs, avec le Festin Nu notament. Ne pas comprendre les phrases, se laisser porter par les mots, et vous aurez un des plus grands livres jamais écrits, vous transposant dans des scènes hallucinantesquement psychodélirantes. Et je pèse mes mots...

En B.O. trip-hop, j'ai rien du tout. Sauf peut-être Snatch, avec Herbaliser et Massive Attack, Klint et Overseer, Madonna et des chants russes. Par contre, en B.O. normal, je pourrais citer en bloc celle de SLAM, celle d'Ocean Eleven (et le Twelve aussi, avec les excellents La Caution dessus), celle de SHEITAN, celle de Fight Club (un peu d'(électro avec les Dust Brothers, si en plus l'est bon!).

J'aime énormément aussi celle de Garden State (Zero 7, The Shins, sublissime, Simon and Garfunkel, Coldplay Thievery Corp, du lourd, très lourd!) mais déjà citer.

Sinon, tout bêtement, le film Buena Vista Social Club, avec le... Buena Vista Social Club. J'aime le Buena Vista Social Club et notament Chan Chan, un des plus grands morceaux jamais écrit!

Bon, je m'éloigne du trip-hop dans le ciné. Mais on m'excusera. Hein?

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   18-08-2006 18h14

Bon, en matière de cinéma, comme en musique ou en littérature (et dans l'art, etc.) les goûts, les couleurs, les classements chefs-d'oeuvre ou pas... bref, la routine quoi ! Alors oui Selby est l'un des écrivains majeurs du XXème et son Last exit to Brooklin (entre autres) tout aussi essentiel, plus trash même que la transpostition d'Aranovsky. Mais la réussite qui me pousse à classer au rang des chefs d'oeuvre ce second film, c'est la force avec laquelle en mêlant ce scénario culte (forcément...), un montage au scalpel avec mise sous pression très progressive jusqu'à l'insoutenable magistralement soutenue par la partition du Kronos Quartet, ce jeune réalisateur (que les curieux jettent un oeil su "Pi" son premier, un OVNI scénaristiquement inabouti dont l'esthétique mathématique très affirmée - d'ailleurs en Noir et blanc - vaut de s'y laisser perdre quelques instants) réussit à nous plonger dans le monde de l'addiction (ok... il n'aborde pas l'addiction au trip-hop mais presque tout le reste y passe) jusqu'à nous faire ressentir l'effet d'une "overdose" physiquement dans notre fauteuil. On stresse, on grimace, on gigote, on plisse les yeux, on souhaiterait quitter la salle un instant histoire de reprendre notre souffle, mais non, ce n'est plus possible. Alors bien entendu il se trouvera quelques blasés pour vous dire que ça les a bien fait marrer... dans un monde ou la surenchère devient le mot d'ordre. + de, +de... il n'empêche que ce bijou d'Aranovsky est d'une redoutable efficacité.
Son esprit même plane sur notre culture audiovisuelle, avec cette B.O. omniprésente dans les reportages et les documentaires qui - très malheureusement - manipulent notre subconscient - souvent discrètement, parfois avec des sabots lonlaine - en grapillant par-ci par-là quelques notes du film histoire de bien nous faire comprendre que... l'heure est grave. La rançon de la gloire d'un film désormais culte.
Sinon, comme toi je salue Wim Wenders et Ry Cooder qui ont su réssuciter le Buena Vista Social Club. Leur coup de génie (et coup de maître) m'a valu de voir en live les papis-génies de la musique cubaine (et Ruben notamment) à Rennes il y a quelques années déjà... Un moment de culte dans une petite vie.

Salutations aniMistes

PS : et vive Selby, Aranovsky et le Kronos quartet !



Message modifié (18-08-2006 à 18h55)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Cornelius 
Date:   19-08-2006 11h07

Je regrette de ne pas avoir pu voir le BVSC. Et quand je dis je regrette, je pèse mes mots.

Si tu aimes Aranofsky, jette un oeil sur son prochain film, The Fountain, j'attends toujours les premiers échos de ce film, mais il m'a l'air pas mal onirique!

Après, oui, tu le soulignes toi même, Requiem est insoutenable, un peu comme Irréversible. Il faut des films comme ça, très forts, puissants. Mais ça ne fera jamais un Chef d'Oeuvre à mes yeux, car il y a trop de montré et pas assez de sous entendus... Et je n'aime pas ce qui est choc pour être choc.

Un grand film, oui, évidemment, un chef d'oeuvre... ça reste à voir.

P.S.: Le reproche le plus grave que je peux lui faire, c'est son scénar. Très binaire, manichéen, la drogue c'est mal et puis c'est tout. Où est la nuance, où est la complexité? C'est très bien filmé, très noir, très choc... mais un peu binaire malheureusement...



Message modifié (19-08-2006 à 11h17)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   19-08-2006 16h42

C'est marrant comme quoi la perception d'un film peut être si différente d'une personne à l'autre ;-) Je vais t'étonner mais je ne suis pas certain que le sujet d'Aranovsky dans Requiem soit la drogue à proprement parler, mais vraiment le phénomène de l'addiction en lui-même auquel il ne laisse aucune échappatoire. Connaissant bien quelques personnes tombées dans l'engrenage - dont certaines en sont sorties, d'autres (la majorité) non -, son traitement - même particulièrement noir - demeure très pertinant. C'est sinon vrai que c'est particulièrement crû, mais jamais gratuit. A la différence d'un film comme Irréversible, plus difficile à saisir quand la violence s'offre brute, du fait d'un choix de narration à rebours (je pense avant tout à la barbarie de la première séquence dont on ne peut comprendre tous les enjeux sur le moment sans avoir lu le synopsis et/ou entendu les médias (cafardeurs) "raconter" le reste)
Reste que la violence à l'écran est un drame (car elle "blase") cause de surenchère pour apâter le client. Nombreuses et majoritaires sont les scènes gratuites et spectaculaires qui montrent toujours plus. Reste que la violence en elle-même, quand elle est montrée à la manière d'un Requiem, peut-elle donner un chef d'oeuvre ? Je prendrai deux exemples historiques : Orange mécanique de feu Stanley Kübrick qui nous montre quelques agressions "live" (viol, torture, tabassage) pas piquées des hannetons ou encore Freaks (Tod Browning) qui a choisi de vrais "phénomènes de foire" pour servir son propos d'une cruauté rare... Dans les 3 situations, il me semble que la violence sert le film même si je t'accorde que le manichéisme d'Aranovsky est absent dans les deux autres. Mais, ce dernier a choisi de ne pas laisser d'espoir ailleurs que dans le "Dream" du plan final... Et pourquoi pas ? Vivement the fountain...
Sinon, pour en revenir à notre point de départ musical, j'ajouterai bien entendu l'excellent Mix (cinematic trip) à tendance cinéphile de notre site préféré...

Salutations aniMistes

PS : Si tu aimes ce genre de débat je suis un ardent défenseur de La saveur de la pastèque du génial Tsai Ming-Liang qui pose les mêmes interrogations que celles que nous soulevons avec ces quelques topics, sur le thème de la pornographie.



Message modifié (19-08-2006 à 18h28)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Ladyflare 
Date:   19-08-2006 21h49

découverte de portishead en 96 avec la sortie du film "chacun cherche son chat" de cedric klapisch. Glory Box était le dernier morceau du film... le choc

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Cornelius 
Date:   20-08-2006 16h09

Oui La saveur de la pastèque. J'en ai grandement entendu parler, mais jamais vu encore, malheureusement. Ca m'a l'air assez barré. Faut que j'aille le louer.

Et pour moi, Orange Mécanique est une déception. Tellement bon quand il s'agit du bouquin, tellement raccourci, retravaillé quand il s'agit du film.
Bref, pour apprécier le film, ne pas lire le livre. Mais bon, c'est le cas pour quasi toutes les adaptations (Fight Club, même si lefilm est très très bon, et les Pixies à la fin déchirent, les pseudos adaptations de K. Dick, toutes assez décevantes.)

Reste juste le dernier de Palma, le Dahlia Noir, qui me semble assez prometteur...

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Doom 
Date:   21-08-2006 02h21

salut à tous,

perso je trouve que Requiem For A Dream est un film réussit,un très bon film , il fait sans aucun doute partie de mes films préférés mais je ne pense pas qu'on puisse le qualifier de chef d'oeuvre , il ne comporte pas un scénario exeptionnel , il reste basé sur un schéma assez simple , sur une vision simpliste de la consommation de drogue ( hé oui c'est pas bien de se piquer ) pourtant avec des jeux de caméra habilles , un casting réussit , une musique grandiose ( Clint Mansell est grand !!! ) et quelques séquences inoubliables , personnellement arrivé à la fin du film j'ai du attendre la fin du générique pour pouvoir me levé de mon siège tellement j'avais été pris dedans ...


Ah oui aussi avant que j'oublie , pour ceux qui ont vu Pi le 1er long métrage de Darren Aronofsky ils auront sans doute remarquer plusieurs plans identiques et réutilisés à outrance dans Requiem , des lieux similaires et surtout pour ceux qui ont vu la perle qu'est le film Dark City ( à voir très vite si ce n'est déjà fait ) je pense qu'ils auront pu voir un plann assez bref pompé ( volontairement ? ) pas Darren Aronofsky.En effet dans ces deux films très différents on retrouve la magnifique Jennifer Connelly habillée de sa jolie robe rouge sur le même ponton face à la mer avec la même coupe de cheuveux , enfin bref exactement la même scène , on se demanderait presque si cette scène n'a pas été réutilisée par Darren Aronofsky ( car Dark City a été tourné quelques mois avant ) De plus certains petits détails et invraissemblances sont plus ou moins visibles dans le film.voilà tout ces petits points négatifs (on poura rajouter l'horrible doublage français ) ne me permettent pas de qualifier ce film de chef d'oeuvre même s'il reste un très bon film et surtout un de mes préférés que je regarde environ une fois par mois depuis que je le connais...


p.s : je viens de voir le film Clean avec Maggie Cheung et Nick Nolte ici pour ceux qui veulent 'http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=54213.html' il s'agit d'un très bon film et en bonus on a le droit à quelques scènes avec le grand Tricky fidèle à lui même , on le voit chanter le titre Breakaway avec Liz Densmore , ça vaut le coup ...

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: K3ément 
Date:   21-08-2006 18h14

paul oakenfold dans collatéral...

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Bibiphoque 
Date:   29-08-2006 08h43

DJ Shadow dans Phone game, hier à la TV

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: OyO 
Date:   29-08-2006 21h20

Moi je dis que la BO du film Solaris (celui de 2002) est franchement bien foutu!! elle est franchement bien foutue!! Faut l'écouter!!

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Thibaut 
Date:   29-08-2006 22h01

Je confirme ce que dit Oyo, la BO de Solaris (signée par Cliff Martinez) est très bonne, je l'écoute encore régulièrement. C'est idéal pour bosser.

--> http://www.trip-hop.net/album-583-cliff-martinez-solaris-bo-edel.html

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   12-09-2006 22h56

En réponse à Phonique sur le topic Blue Foundation :
tracklist miami vice
1. In The Air Tonight - Nonpoint
2. One Of These Mornings - Moby/Patti LaBelle
3. We're No Here - Mogwai
4. Sinnerman - Nina Simone (Felix Da Housecat's Heavenly House mix)
5. Auto Rock - Mogwai
6. Arranca - Manzanita
7. Ready For Love - India.Arie
8. Strict Machine - Goldfrapp
9. Pennies In My Pocket - Emilio Estefan
10. New World In My View - King Britt
11. Sweep - Blue Foundation
12. Anthem - Moby
13. Blacklight Fantasy - Freaky Chakra
14. Mercado Nuevo - John Murphy
15. Who Are You - John Murphy
16. Ramblas - King Britt/Tim Motzer
17. A-500 - Klaus Badelt/Mark Batson

Bref une B.O. de grande classe pour un film.. très décevant ! (ce qui ne m'empêche pas d'apprécier le talent du sieur Mickael Mann)

Salutations aniMistes

PS : pour les amateurs de road movie ou de cinéma US indépendant, allez voir "Little miss sunshine" (de Jonathan Dayton, Valérie Faris). Cynique, drôle et tendre il serait dommage de ne pas profiter de la balade en van proposée par ces personnages décalés (quoique peut-être pas tant que cela) hauts en couleurs en cette période de simili fête du cinéma... deuxième place pour un euro.



Message modifié (12-09-2006 à 22h57)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   18-09-2006 22h36

Tandis que je cherchais le récent court-métrage d'animation français "Imago" (petite merveille graphique...) sur la mule je suis tombé sur un autre Imago, une production ETPA (Toulouse) de grande qualité qui illustre à merveille 'Stumbe Then Rise On Some Awkward Morning' de A silver MT Zion (sur l'album 'He Has Left Us Alone But Shafts of Light Sometimes Grace the Corners of Our Rooms') qui mériterait très certainement sa place sur ce site... cf topic ancien 'j'ai entendu la voix des anges'.

Salutations aniMistes

Si par hasard qqn sait comment trouver Imago (l'histoire d'un petit garçon qui à travers un rêve fait le deuil de son père aviateur, disparu) ou si des idées de petits bijoux/curiosités d'animation vous effleurent l'esprit mailez-moi (ou MSN), ce serait super sympa)...

ipzolanimot@caramail.com



Message modifié (18-09-2006 à 23h41)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   29-09-2006 19h56

Je reviens du ciné et pdt la bande annonce de "Un crime" de Manuel Pradal avec Emmanuelle Béart et Harvey Keytel, j'ai rapidement reconnu un extrait connu de Archive... Mais j'ai déjà oublié le titre.

Salutations aniMistes



Message modifié (29-09-2006 à 19h56)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   02-10-2006 00h56

Retour au ciné ce soir et rebande annonce de Un crime... sauf que cette fois je suis à peu près certain qu'il s'agit du titre 'get out' (Noise)...
Sinon la séance du moment était : 'Hard Candy' de David Slade (mélange de 'L'appât' (Tavernier) et de 'Funny games' (Hanecke) à la sauce US, film où il est question de Goldfrapp (sans l'entendre) dans lequel on entend LFO (Freak)

Salutations aniMistes



Message modifié (02-10-2006 à 01h02)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Toons 
Date:   04-10-2006 19h39

Et bien j'ai encore trouvé un film ou les inusables Classiques de Massive attack sont utilisés, j'ai nommé "Stay" un film de Marc Forster, bon c'est pas vraiment un grand film, ça se laisse regarder je dirais mais la Bo est quand même de qualité.

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   28-10-2006 22h16

Je suis en train de découvrir le dernier album d'UHT et j'apprécie vivement leur clin d'oeil cinéphile à Akira Kurosawa : Dersou Ouzala, un hymne à l'homme et la nature de toute beauté...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Bibiphoque 
Date:   29-10-2006 10h45

J'ai vu la bande annonce de SCOOP : Death in vegas fait partie de la BO !
Par ailleurs, je sais pas si certains d'entre vous connaissent http://www.imdb.com
C'est une base de donnée sur le cinéma.
Vous tapez le nom d'un film, puis sur le coté vous allez dans soundtrack listing. Et vous avez réponse à toutes vos questions !

Voila voila

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   16-11-2006 01h20

Je reviens tout juste du dernier Christopher Nolan : Prestige. Un bon petit scénario d'illusioniste bien ficelé avec deux petits clins d’œil aux amateurs de bon son. Tout d’abord un petit rôle – mais décisif – de David Bowie (il joue le Tesla du courant alternatif) et… surtout la présence de Maître Tom Yorke qui pousse la chansonnette lors du générique de fin pour notre plus grand plaisir : il s’agit du titre ‘Analyse’ tiré de son dernier album solo, je crois…
Bref, une soirée bien sympa ! sauf que du coup j’ai raté Birdy Nam Nam faute d’avoir pris ma place assez tôt… snif.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Bibiphoque 
Date:   29-11-2006 22h14

ERREUR !!!!!!
C'était bien sur Black Dalhia.........
Y a tellement de films avec scarlett qu'on s'y perd...

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Lpech 
Date:   30-11-2006 01h15

le prestige:
pour le film je sais pas s il est bien
et les commentaires que j ai eu jusqu a maintenant n etaient pas tres constructif
mais il est vrai que l auteur du livre de base christopher priest est un de mes auteurs fetiches (oui je sais je dis a chaque fois ca)
j espere qu ils ont reussi a pas massacrer le truc tant par le scenario, l interpretation que la musik mais si ya yorke a la fin ca le fait deja pas mal

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   01-12-2006 23h51

Pour les fans de films d'horreur des années 60 qui aiment les petits délires plus que sympas et bien allumés sur les bords et dans les coins : écoutez
Messer Chups, c'est russe, tarantinesque... et "drôlement" référencé.
'http://www.messerchups.ru/'

Salutations aniMistes



Message modifié (02-12-2006 à 04h30)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Benmushroom 
Date:   07-12-2006 19h30

pour les bandes son barrées, j'ai l'impression qu'on a oublié Dead man de Jim Jarmush, le film aussi est bien barré...
ça compte pas vraiment mais la B.O. du documentaire Scratch et surtout le passage du film avec un extrait de live de DJ Krush, huuuuummmmm!
La B.O. de "Louise (take 2)", deux CD: le premier jazzavec steve lacy et ricardo del fra notamment, le second composé par siegfried avec erik truffaz, DJ Goo, Nya,...
Sigur ros apparaissent effectivement dans immortel, mais aussi dans vanilla sky (allez plutot voir l'original "habre los ojos" de A.amenabar),
Portishead apparait aussi dans Beauté volée de Bertolucci
Bon, y'a aussi archive et la B.O. de michel vaillant (le film est une sombre daube au passage...),
La B.O. électriphop de amores perros est tout à fait recommandable,
Sinon en ce qui concerne les B.O. les mieux assorties à l'ambiance du film, dans son intégralité, pour moi ça reste la B.O. de Ghost dog composée par RZA et la B.O., nettement plus éloignée du trip hop de In the mood for love de Wong Kar Wai.
Plus léger, on retrouve du krush dans Blade ("dig this vibe", un remix de krust et roni size), dès que d'autres me reviennent....je reviens ;-)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   14-12-2006 01h30

Je reviens du dernier Tony Scott 'Déjà vu' et je m'interrogeais sur la fort jolie chanson au moment du générique dont la voix me dit quelque chose mais bon... Impression de déjà vu, sans doute ! J'ai en fait zappé la ligne de l'artiste en question à la toute fin de la projection... Mais peut-être serez-vous plus éclairés que moi ?
Salutations aniMistes
Sinon 'Déjà vu', c'est tordu à souhait mais pas désagréable (comprenez 'plutôt efficace' ce qui est loin d'être le K de la plupart des réalisations du frère de Ridley)... Dans le genre alambiqué (à faire passer le film ci-dessus pour un épisode de Dragon ball) vous avez aussi le dernier manga de Satoshi Kon, le très réussi Paprika avec notamment une superbe parade bien barrée accompagnée d'un morceau trop court mais digne d'un Ghost in the shell...



Message modifié (14-12-2006 à 01h41)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Ilun 
Date:   15-12-2006 01h14

Air avec Virgin Suicide terrible bo et film magnifique sinon il y a C Armstrong et ses musi de films supers

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Guillekatarn 
Date:   17-12-2006 13h55

Ce n'est pas du Trip-hop mais la BO du film Solaris ( la nouvelle version) est tout simplement geniale. Il est cependant indispensable de se plonger dans l'ambiance du film pour apprecier la musique je pense



Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Benmushroom 
Date:   21-12-2006 16h05

Je viens de remettre la main sur un petit bijou de B.O. venue du froid !
Il s'agit de la musique du film "Noi albinoi" par Slowblow, le film est islandais et bien glacé, le groupe je sais pas... C'est un peu post rock, un peu jazz minimaliste, assez mélodique et parfait pour les longues journées de gris, de bise et de neige. Avis aux amateurs de Sigur ros et mum, même si à la différence des groupes cités les morceaux sont assez courts, dommage.

Mushroom once mushroom forever

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Dooms 
Date:   21-12-2006 18h04

how to kill a dead man: la chanson dure autant que le court métrage et c'et de la balle; à voir!
des mauvais films peuvent aussi avoir une bande son bien: fast and furious 3 démarre sur un pur son de dj shadow...
à ecouter: bande son du film Avalon, Michel Vaillant, requiem for a dream, le grand bleu, 187 code meurtre;
Et pour finir, Dark days, un film noir et blanc (surtout noir et hardcore) sur la vie des clochads à new york dans les années 80... Bande son originale et exclusive de DJ Shadow.

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   26-12-2006 04h02

Sans s'étendre parce que le film ne le mérite pas, je signale simplement la présence de Archive '**** U' à l'ouverture du film 'Les irréductibles' (Renaud Bertrand)...
Bref, c'est pas l'info du siècle...
Salutations aniMistes
PS : c'est malin ça, ils censurent le titre !!!
F
U
C
K

U sur l'album 'Noise' (Archive)

;-)



Message modifié (26-12-2006 à 04h05)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: René 
Date:   26-12-2006 14h36

Benmushroom a écrit:

> Je viens de remettre la main sur un petit bijou de B.O. venue
> du froid!
> Il s'agit de la musique du film "Noi albinoi" par Slowblow, le
> film est islandais et bien glacé, le groupe je sais pas...
> C'est un peu post rock, un peu jazz minimaliste, assez
> mélodique et parfait pour les longues journées de gris, de bise
> et de neige. Avis aux amateurs de Sigur ros et mum, même si à
> la différence des groupes cités les morceaux sont assez courts,
> dommage.
>
> Mushroom once mushroom forever

Noi Albinoi est effectivement islandais, tout comme Slow Blow dont l'album de la BO comprend 3-4 collaborations avec l'ex chanteuse de mùm Krystyn... En fait, c'est même l'un des 2 membres de Slow Blow qui est le réalisateur du film... Si vous avez des infos sur un nouvel album, je suis preneur...

PS : L'album est sorti, comme tous les groupes islandais sur le label Bad Tast record...

René

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Cornelius 
Date:   29-12-2006 10h28

J'étais voir The Fountain hier. J'avais très peur en y allant. Serait-ce aussi malsain que Requiem, et donc forcément un peu inutile?
J'en suis ressorti sans trop savoir si j'étais allé voir un chef d'oeuvre ou une oeuvre bizarre complexe, tordue, qui ne veut pas dire grand chose.
Et c'est ce matin en réécoutant la B.O. du film que j'ai su.

Ce film est beau visuellement, beau auditivement, beau émotionnellement, beau mentalement, beau sensitivement.

Et la B.O. Clint Mansell et Mogwai réunis. Ca donne quelque chose de sublime. De touchant. De vivant. Tant d'émotions sont transposées à votre cerveau rien qu'en écoutant ce film.
Mille fois plus beau que la B.O. de Requiem.
Mille fois plus onirique.
Bouleversante.


Allez le voir.
Mais il se peut que vous n'aimerez pas.
Achetez la B.O.
C'est tout ce que je peux vous conseiller!

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   03-01-2007 15h19

Bon Cornelius, tu m'excuseras si j'en remets une couche !
Bonne nouvelle !
Aronofsky est revenu avec une BO... Waw !... absolument bluffante. Pour 'The fountain', il a rappelé Clint Mansell et Le Kronos Quartet tandis que Mogwaï venait les rejoindre pour nous pondre une ambiance mystico-post-rock-néo-classique de toute beauté. Un film qui en agacera beaucoup tant il est ambitieux (prétentieux rectifieront certains) et sur le fond et sur la forme, qui en émerveillera d'autres. Film débat du moment, film éminemment casse-gueule à ranger parmi vos inclassables. Film qui - à mon goût - prolonge parfaitement la quête cinématographique de son auteur amorcée avec 'Pi' et 'Requiem for a dream'... Souvenez-vous d'un certain Kubrick et son '2001' qui avait agacé toute une époque pour devenir le film culte d'aujourd'hui. Ce même Kubrick qui avait l'intelligence des bandes son exceptionnelles. Une poignée de notes pour 2001, du classique lourd pour 'Orange mécanique', un simple accord pour 'Eyes wide shut' : inoubliables comme cette petite pincée d'épices qui fait toute la différence entre la bonne et la grande cuisine.
Salutations aniMistes
PS : une dernière remarque, quand Lynch pond un 'Lost highway' ou un 'Mullholland drive', tout le monde (ou presque ????? mais je ne connais pas de contre exemple) ressort de la salle avec le sentiment de n'avoir rien capté. A raison d'ailleurs vu le talent du monsieur à exploser et fondre ses récits. Mais tout l'art de ce cinéma-là réside dans le mystère qu'il suscite et l'ambiance qu'il génère. Or ce dernier est aujourd'hui qualifié de génie par ce même petit monde qui a lynché la fontaine aranofskienne... Reste à se faire une opinion par soi-même. Que l'on aime ou que l'on déteste, cela reste une vraie expérience cinéphile. C'est au spectateur de s'approprier ce genre de cinéma et non l'inverse !



Message modifié (03-01-2007 à 19h05)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Doom 
Date:   03-01-2007 16h50

désolé de relever cette petite faute mais ça me tient vraiment à coeur , le géni dont tu parles Ipzo c'est Darren Aronofsky et pas un certain Aranovsky :)

sinon The fountain je compte aller le voir dans la semaine , histoire de voir si Darren est un imposteur ou un géni , voire les deux ...

bonnes années à tous les écouteurs de bon son , les amateurs de bon ciné et à toute l'équipe de trip hop.net , continuez comme ça c'est nikel

bonne année les gens !!!!!!!!!

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Toons 
Date:   03-01-2007 17h54

Ouais moi j'ai vu que des mauvaises critiques sur ce film, et c'est vrai que la bande annonce m'a pas scotché non plus. Donc je vais quand même allé le voir pour savoir ce que ça donne. Les critiques carressent beaucoup dans le sens du poil ces temps-ci, un film de Darren Aronofsky ça doit surement en déranger beaucoup. Et même dans les critiques négatives que j'ai lu, souvent il le critiquait pour justement des choses que j'apprécie dans un film... donc vais aller voir ça.

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   03-01-2007 19h13

Doom, le mal est réparé ! (j'ai trop joué aux échecs dans ma jeunesse... les -rov, -pov on en bouffait à toutes les sauces) ;-)
Attention, je ne suis pas à genoux devant ce film que j'aime vraiment sans pour le moins le trouver parfait. Et loin s'en faut ! Sans doute même devrais-je le revoir d'ici à quelques temps pour affiner mon opinion. Je tenais juste à défendre ce qui est une oeuvre à part entière et très personnelle. Un fait très rare (mais pas inexistant !) dans le paysage audiovisuel mondial.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Cornelius 
Date:   03-01-2007 23h23

Oui, oui, oui et reoui.
Ce qui fera que vous aimerez ou pas The Fountain, c'est exactement ce qui fera que d'autres n'aimeront pas ou aimeront ce film.

Tout dépend de votre état d'esprit!

Mais la B.O., certains la trouveront à chier, moi je la trouve bouleversante. Je peux vous dire que Death is a road to Awe, en voiture, le son à fond, c'est grandiosement grandiloquent! :)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Toons 
Date:   04-01-2007 02h03

Bon je suis allez voir le film ce soir. J'ai pas trouvé ça exceptionnel, bien déçu par rapport au deux premiers Aronofsky. Le message du film est sublime mais au niveau réalisation et scénario c'est un peu fouillis. Comparé ça avec 2001, ou du Lynch c'est allez un peu loin quand même. Mais c'est vrai que c'est une réussite visuelle (trop de numérique quand même je trouve), sonore, et émotionnelle. N'empeche qu'on capte pas toujours tout ce qui se passe dans cette histoire. Alors Effectivement la BO est fantastique et je me suis dit en sortant du film que c'est surtout grâce a ça que le film touche a son but. Même si par moment je trouvais ça franchement Culcul, la fin du film m'a littéralement scotché, sans vraiment trop savoir quoi penser du film que je venais de voir aussi. C'est bizarre j'ai beau trouvé que c'est un film raté dans sa réalisation, je suis obligé de dire que j'ai aimé ce film parcequ'il m'a vraiment ému par moment. Chacun aura son avis sur le film, mais il fera pas l'unanimité comme Requiem For A dream ça c'est sur.

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Cornelius 
Date:   04-01-2007 11h10

Je n'ai pas aimé, mais pas aimé du tout Requiem, qui est vraiment une mauvaise adaptation de Last Exit To Brooklyn et j'ai plusieurs amis qui te diront pareil... :p

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   15-01-2007 01h34

Soirée 'Apocalipto'... Plein de défauts mais on ne s'ennuie pas. Quant à la B.O. eh bien non rien à voir avec le trip-hop, mais rien du tout. Ce qui n'est pas le cas de l'une des bandes-annonce qui précédait le Gibson crû 2006 : 'Cashback' d'un certain Sean Ellis (premier film) pour le moins intriguant (sortie le 17/01 prochain : jetez un oeil à la bande-annonce* entre Clerks et Donnie Darko) dans lequel m'est apparu le magnifique titre 'Inside' tiré de 'Something wrong' (Bang gang) à découvrir en urgence pour ceux qui aiment les jolies voix féminines et qui ne connaîtraient pas encore. J'avoue que pour une fois l'identification a été facile. Si vous saviez comme c'est re-po-sant ! Ca évite de se coucher avec ce pu... de titre sur le bout de la langue qui vous pourrit votre nuit.
Salutations aniMistes
* 'http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18717190&cfilm=112209.html'
Si le concept tient la longueur alors c'est du tout bon... :-)



Message modifié (15-01-2007 à 14h47)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Cornelius 
Date:   15-01-2007 08h52

http://www.myspace.com/cashbacklefilm

Cashback, je l'ai dans le collimateur, il m'intrigue, mais il me fait peur.
Pourquoi? Parce qu'on l'annonce comme culte. Alors je ne sais pas, j'irai le voir. Mais bon.
Et sinon, Ipzo, c'est le 17 janvier 2007 qu'il sort ;)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   15-01-2007 14h57

Décidément, je vais finir à la casse... Le mal est corrigé.
Concernant Cashback, le passage de court à long métrage m'inquiète aussi, scénaristiquement parlant. Mais l'idée me paraît si jolie que le film est très bien placé pour les attentes 2007. Je regrette preque de ne pas l'avoir carrément découverte au cinéma.
Sinon quelqu'un sait s'il existe un moyen de voir le court-métrage original ?
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Cornelius 
Date:   15-01-2007 16h28

Attendre le DVD pas normal, mais la version collector director's cut very gold classique? :D

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   15-01-2007 18h45

Pour Cashback, j'ai finalement une piste mais on verra bien.
Sinon je tenais à annoncer la tenue du festival Télérama entre le 17 et le 23 janvier prochain. Sélection 15 films de 2006 (art et essai) pour 3 euros la séance pour toute personne munie d'un pass découpable dans la dîte revue. L'occasion de rappeler combien Little miss sunshine est réussi. Je reparle ici de ce road-movie indépendant parce qu'il a réussi à me faire découvrir un artiste : DeVotchKa et son album 'How it ends'. Un américain qui donne dans une pop-folk très bien fichue tout en multipliant les clins d'oeil. Ce genre commence à connaître le succès (pourtant improbable outre-atlantique) avec Beirut et son excellent 'The gulag orkestar' (nectar très balkanique digne du Bregovic des mariages et des enterrements)... grâce à internet notamment !
Salutations aniMistes



Message modifié (15-01-2007 à 18h48)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Zépé 
Date:   18-01-2007 22h37

je viens de svoir cashback...j'ai tousser pdt toute la séance mais mis a part ca c'était bien marrant^^
le film et le trip hop, mouais, ia pas de trip hop ds le film deja ^^
sinon le film est bien bien bien marrant a certain moment....
j'ai pas vu le courtajemé donc je peux pas trp parler si ce n'est qu'il est bien fait, on s'ennui pas!
une tuerie!

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   19-01-2007 00h42

J'ai fini par dénicher le courtajemé mais j'attends d'avoir vu le film pour le mater. Histoire de préserver la surprise. Déjà que la plupart de la critique l'a lynché proprement... ;-(
En attendant j'ai entamé la sélection Télérama... avec un certain bonheur ce soir grâce à 'Dans Paris' De Christophe Honoré. Inégal... faute à certains dialogues ampoulés et surjoués mais dense cinématographiquement parlant. Guy Marchand y incarne un père vraiment touchant et les petits clins d'oeil, les petites trouvailles de mise en scène se bousculent. A voir éveillé ! J'ajouterai que la bande son est à la hauteur de la mise en scène : notamment quelques passages de jazz assez évocateurs ou Romain Duris qui chante du Kim Wilde ('Cambodia'), un spectacle qui vaut son pesant de cahouètes...
Salutations aniMistes



Message modifié (19-01-2007 à 00h56)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   22-03-2007 03h41

Thom Yorke comme standard rebelle en 2027, dans un monde devenu stérile. C'est la vision de Alfonso Cuaron dans 'Les fils de l'homme' : du vrai bon cinéma d'anticipation (d'après P.D. James) avec une dernière demi-heure, à l'intérieur d'un camp de réfugiés, caméra sur l'épaule qui dépote.
Salutations aniMistes



Message modifié (22-03-2007 à 03h44)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Tibert 
Date:   26-03-2007 20h02

juste pour la saveur de la pastèque, c'est un des meilleurs films classé -18 que je n'ai jamais vu... c'est très poétique, et la scène de la pastèque, est ... géante !!!!
ceci dit, je ne me souviens plus très bien de la BO... (hum hum... vous ne direz rien ?)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   27-03-2007 03h13

:-) Pour le coup... Enchanté de rencontrer un amateur de cette cucurbitacée rafraichissante en forme d'objet cinéphilique culte (que l'on aime ou pas). Pour la B.O., il doit y avoir 3 phrases de dialogue à tout casser... J'exagère à peine ! même s'il ne faut pas occulter les passages de comédie misciale si diablement kitsch... lesquels - s'ils nous font effectivement voyager dans le temps - n'ont strictement rien à voir avec notre trip-hop bien-aimé. Même de très loin.
En tout cas, ça fait paisir !
Salutations aniMistes
Sauf erreur, il me semble que le film n'est interdit qu'aux moins de 16 ans, sans quoi il n'aurait pu être distribué dans un réseau de salles traditionnelles. Discutable sans aucun doute, mais préférable sans quoi nous aurions dû nous en priver...

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   28-03-2007 23h42

Tiens, je suis en train d'écouter Jay-Jay Johanson, Whiskey, son premier opus. Et kétipa que j'entends pas, Michael Nyman en sample derrière la piste I'm older now... Pour le film référence je suis certain que c'est un film du très esthétique Peter Greenaway mais pour le titre exact, c'est déjà moins clair. 'Meurtre dans un jardin anglais' je dirais...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   01-07-2007 23h42

Une paye que je n'avais déniché de petite OST digne de ce nom...
Une fois n'est pas coutume, le manga est à l'honneur. L'étrange Paprika (Satoshi Kon) et sa BO très électro (Hirasawa Susumu sauf erreur) avec un passage vraiment décalé en forme de monstrueuse parade (écoutez la version instrumentale... elle vaut le détour) qui habite ce film fanfare.
Salutations aniMistes



Message modifié (01-07-2007 à 23h49)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Jojox 
Date:   04-07-2007 22h26

Oh mon dieu !
Un grand oubli , un tres grand meme !! Vous me decevez bcp chers Trip-hop.netiens

Pour moi la meilleure BO est francaise .

Sans égal .

Emilie Simon : BO de La Marche de l'Empereur .


Musicalement c'est frais ! ( comme le film :) )

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Cornelius 
Date:   05-07-2007 16h45

Sinon, rien à voir avec le Trip-hop, mais ma B.O. du moment, et ça fait déjà un sacré moment que c'est celle du moment, c'est Goblin qui l'a faite!

Suspiria est un film magistral, maitrisé de bout en bout par un Argento qui prouve comme 1+1 font 2 que la mise en scène est la chose la plus importante dans un film! Et cette B.O., un régal, un plaisir, elle prend tout son sens en image mais peut se savourer seule sans problème!

A consommer sans modération!

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Taxila 
Date:   06-07-2007 10h49

Perso, j'aime quand les films me font découvrir des artistes (Cliff Martinez avec sa magnifique BO du magnifique Solaris), mais aussi quand des films me font redécouvrir des classiques du genre: Mysteries de Beth Gibbons dans Les poupées russes de C. Klapisch ; ou encore Risingson de Massive Attack dans Abre los ojos de A. Amenabar.

A cela s'ajoute évidemment tous ceux qui ont été largement cités ici (Requiem, P. Glass, E. Simon, Tran Anh Hung, Fight Club, ...)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Artmel 
Date:   07-07-2007 10h43

Je pense à la B.O du film Stay avec Erwan Mc Gregor et Naomi Watts!!

Il y a du massive mais la B.O est glauque et prenante !!

A conseiller^^

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   10-07-2007 01h22

Radiohead une fois encore à l'honneur ! mais cette fois-ci au pays du soleil levant. Eh oui, encore un manga... ergo Proxy (23 épisodes pour un anime étrangement construit (chaotique en qualque sorte), bonne réalisation et surtout digne d'intérêt) avec son très beau générique d'ouverture rythmé par 'Paranoid Android' (OK Computer)... :-)
Avis aux amateurs.
Salutations aniMistes



Message modifié (10-07-2007 à 11h10)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Sam in a perfect world 
Date:   26-07-2007 13h03

Personnellement, je trouve ca vraiment dommage que le trip-hop ne se diffuse qu'au cinéma ou dans les reportages d'émissions du style " combien ca coute ?" ou " sans aucun doute" ...
je dois veiller tres tard pour apercevoir un clip de shadow ou de portishead ... ( les plus connus quoi )
le trip-hop est une musique vraiment fascinante , elle n'a pas pris une ride , meme quans j'ecoute les premiers album de massive .. j'ai l'étranges impression qu'ils ont était fait juste hier.

"Just a matter of time"

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   26-07-2007 23h26

Petit détour par le petit écran. Chez un ami ce soir, avec en fond Les experts, j'ai reconnu l'excellent The look up de Hint (Portakabin fever). Argh... Et je peux vous assurer qu'il est revenu de loin ce titre ;-)
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Zareus 
Date:   27-07-2007 19h50

ouais C vrai j'avais déjà signalé que dans les Experts lorsqu'ils font leurs analyses en labo ils mettent tjrs du pur son

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   01-08-2007 02h25

Il se prénomme Hku (haïku) et vient de nous sortir 'Soukha', un album au croisement du jazz et du trip-hop. Près du coeur de cette album : 'La fourmi' qui nous jongle une valse entêtante, celle du petit cirque monstrueux de David Lynch et de sa plus célèbre "créature"... Elephant man.
Salutations aniMistes
PS : l'album en question, très personnel, est à recommander chaudement. La promesse d'un grand artiste...



Message modifié (01-08-2007 à 02h31)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   07-08-2007 17h54

Pour celles et ceux qui aiment Clint Mansell :
http://www.hbovoyeur.com/
un petit côté fenêtre sur cour ;-)
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   16-08-2007 23h00

La très belle surprise de l'été nous vient du cinéma français. Céline Sciamma a dégoté Para One pour nous composer une Bande originale envoûtante sans être envahissante afin de nous plonger dans les troubles sinueux des premiers émois de notre adolescence. Mais ça ressemble à quoi ? A du Boards of Canada !
Pour le reste la photographie flirte avec l'esthétique du cinéma asiatique et le désir adolescent n'aura que très rarement été aussi bien montré, sensible mais sans tabou, troublant à l'image de ses héroïnes.
http://www.myspace.com/pieuvres
Salutations aniMistes
PS : après le film vous ne regarderez plus les plafonds de la même façon ;-)



Message modifié (16-08-2007 à 23h11)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   21-08-2007 02h20

Une petite B.O. assez planante : 'Moi, toi et tous les autres' (Miranda July) que vous trouverez peut-être sous le nom : 'Me and you and everyone we know'... une électro douce qui rythme le film en délicatesse. Film qui d'ailleurs pourrait bien plaire aux amateurs de Little Miss Sunshine. Les personnages sont certainement plus décalés et on y trouve quelques trouvailles (le poisson rouge, le popo ping-pong, les pieds...) qui ne manqueront pas de vous faire passer un très bon moment.
Salutations aniMistes
PS :
))<>((

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   06-09-2007 03h35

Le film danois 'After the wedding' (Susanne Bier) s'ouvre et se ferme sur Untitled 1 de ( ) Sigùr Ros et ça vous colle une de ces émotions. Profond et désespérant...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Hanif 
Date:   08-09-2007 03h01

pour participer a ce sujet, nous sommes de gros consommateurs de BO, il en existe des genres tellement différents que l'on ne sais plus quoi conseiller vraiment. Moi je kiff le générique de fin de phone game "le remix de six days feat mos def" de Dj Shadow, il me file trop la pèche. vergin suiside (excellente BO). notre petite starlette montpellieraine Emilie Simon avec la marche de l'empereur. mon chat lui a trop bloqué sur la BO de Spy Game qui est oufffffffffff, elle est trop belle. a savoir, ca reste quand meme une BO US, l'avantage aux etats unis, c'est qu'ils n'hesitent pas a mettre le paquet contrairement a nous européens en ce qui concerne les OST.
Ah oui, il y a aussi, Jarhead, lord of war, syriana, le nouveau monde, le dernier roi d'ecosse (c'est loin d'etre du trip pop mais c'est super chaleureux comme BO), les poupée russes, etc

Au fait, blue fondation, tu connais ? Si c'est le cas, tu peux me filer des noms de groupes qui s'y rapprochent ?
;-)
Merki,
hanif'



Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   16-10-2007 01h15

Le documentaire Earth (un jour sur terre) vous offrira quelques morceaux connus : 'Recurring' de Bonobo, 'Alone in Tokyo' de Air et du Amon Tobin. Les images sont belles... mais le commentaire très plat gâche beaucoup notre plaisir. De la musique, juste de la musique (à la Microcosmos) aurait amplement suffi. Au final resteront de belles images mais sans originalité.
Salutations aniMistes



Message modifié (16-10-2007 01h15)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Fëanáro 
Date:   17-10-2007 22h06

Moi j'ai envie de dire Aphex Twin dans la B.O. de PI
C'est un peu plus drum mais ça déchire tout autant...
D'ailleurs c'est un film que je vous conseille ^^

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Untoss 
Date:   17-10-2007 23h30

99 F il y a du CoCoRosie et du Goldfrapp....

Goldfrapp a également composé la BO de "My summer of love"....



Message modifié (17-10-2007 23h32)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   18-10-2007 00h47

Untoss,
comme toi, j'avais remarqué la présence de CocoRosie au générique de 99 f mais... incapable de dire à quel moment elle est passée ^^
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Dusty_nova 
Date:   18-10-2007 12h46

Auteur: BeeNny
Date: 07-07-2006 12h23

Pour la BO, il y'a aussi "Man with a movie camera" qui est d'abord un album génial pour moi qui n'a pas encore vu le film, en revanche toute les personnes avec qui j'ai parlé lors de mes rencontres musicales et qui l'ont sont d'accord sur le fait que c la BO ultime. (y'a déjà eu untopic là dessus)


+1!

sublime, pour les avoir vu en live a Reims avec le film projeté dans un cirque d'hiver...

ça c'est des Musicos.

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   04-11-2007 01h00

Bon, ce soir ce n'est pas du tout du trip-hop mais juste une remarque coup de coeur puisque Philip Glass (qui semble avoir pris le pas sur Michael Nyman) se retrouve à l'affiche Du rêve de Cassandre (le dernier Woody Allen qui hélas manque de répartie) et du documentaire Les animaux amoureux. Après le goût de la vie et L'illusioniste, cet artiste-phare de la musique répétitive est un peu le compositeur en vogue...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   16-11-2007 03h59

Toujours à l'affût, je vous ai trouvé ce soir Brisa Roché et son titre Billionaire (de l'album The chase) à la fin de Faut que ça danse ! de Noémie Lvovsky. Le film sympathique mais dispensable avec des acteurs - Valéria Bruni-Tedeschi et Jean-Pierre Mariel - magnifiques pour une mise en scène poussive malgré quelques très jolis moments.
Salutations aniMistes



Message modifié (18-11-2007 17h52)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   31-01-2008 18h05

Morne temps pour le trip-hop et le ciné ^^
Signalons la démo cinéphile proposé par mr Ogz sur ce forume avec un coup de coeur particulier au traitement du Soleil vert (film ô combien aimé)...
http://rapidshare.com/files/82712917/MrOgz.Demo.rar.html
(si le lien est toujours valide)
http://www.myspace.com/gmcart
Bien sympa tout ça...

Salutations aniMistes
PS : pour ceux qui auraient reconnus... quels sont les autres films utilisés sur la démo ?



Message modifié (31-01-2008 18h07)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Moggy 
Date:   31-01-2008 19h21

pas eu le courage de tout lire, juste pour dire, mais ça a peut être été déjà cité, les sublimes bo de ocean's 11,12 et 13génialissimes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Wthar6 
Date:   01-02-2008 13h22

hello
Effectivement on ne peut que le recommander, il est vraiment terrible cet album!
Vous pouvez le télécharger ici : http://www.hku.fr/download.html et c'est vous qui fixez le prix !

Quelques chroniques :
http://www.trip-hop.net/album-1473-hku-soukha-hku.html
http://www.freezeec.com/index.php?page=article.php&id=244
http://www.dmute.net/chronique-album-22960_-_Hku_-_Soukha.html

Et vous pouvez lire une interview d'Hku ici : http://www.freezeec.com/index.php?page=interview/hku.php

IpzolaniMot a écrit:

> Il se prénomme Hku (haïku) et vient de nous sortir 'Soukha', un
> album au croisement du jazz et du trip-hop. Près du coeur de
> cette album : 'La fourmi' qui nous jongle une valse entêtante,
> celle du petit cirque monstrueux de David Lynch et de sa plus
> célèbre "créature"... Elephant man.
> Salutations aniMistes
> PS : l'album en question, très personnel, est à recommander
> chaudement. La promesse d'un grand artiste...
>

>
> Message modifié (01-08-2007 à 02h31)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Mister ogz 
Date:   11-02-2008 19h17

content que sa t plu..... pour les samples de film je vai t'aider

big brother c l adaptation cinematographique de 1984

galaxie c tiré d'un vinyl belge et non d'un film

mickael myers c tiré de la relecture de hallowen fait par rob zombie

zombie in my fridge.... alors pour celui la il y a the thing de carpenter, shawn of the dead et a tombeau ouvert de scorcese

soleil vert c soleil vert

individuel c tiré de gost in the shell lelong metrage qui s apel le rieur

voila j'espere que sa t'aider

peace mister ogz

IpzolaniMot a écrit:

> Morne temps pour le trip-hop et le ciné ^^
> Signalons la démo cinéphile proposé par mr Ogz sur ce forume
> avec un coup de coeur particulier au traitement du Soleil vert
> (film ô combien aimé)...
> http://rapidshare.com/files/82712917/MrOgz.Demo.rar.html
> (si le lien est toujours valide)
> http://www.myspace.com/gmcart
> Bien sympa tout ça...
>
> Salutations aniMistes
> PS : pour ceux qui auraient reconnus... quels sont les autres
> films utilisés sur la démo ?
>

>
> Message modifié (31-01-2008 18h07)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   11-02-2008 22h40

En effet... beaucoup de titres familiers mais incapables de mettre un nom dessus...
Excepté le Rob Zombie, tous ces films et autres animés sont passés sous mes pupilles ^^
et ma foi ! C'est votre choix et c'est le bon !
Nuitalement aniMiste

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Keneda999 
Date:   11-02-2008 23h36

Dj shadow avec son "Stem" sur 187 code meurtre sublime ^^, euhh si je peux me permetre aussi , ya beaucoup de morceau Trip hop dans la japanimation , tel que L'OST de samurai champloo avec des morceau de Fat jon , et Force of nature simplement divin , que je vous conseil bien evidament.

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   13-02-2008 00h16

C'est vrai que Samuraï Champloo est très sympa dans le genre...
Sinon j'ai intercepté la B.O. de La question humaine composée par Syd Matters... le thème pricipal est magnifique et badant comme du Radiohead...
Salutations aniMistes



Message modifié (13-02-2008 00h18)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   22-02-2008 22h49

Je rentre du dernier Klapisch qui a toujours aussi bon goût dans ses références musicales avec dans le crû 2008 : Satie et sa first gnossienne (pas très originale mais c'est toujours aussi beau) et surtout monsieur Tailor (Charlotte Savary) en guest et son Seize the day (Que sera)...
Sinon je ne recommande pas vraiment le film qui a le goût du too much : trop de stars, des personnages creux et dispensables qui nous font regretter le temps et la mélancolie des jeunes en péril...
Voili-voilà
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Dj Kath 
Date:   23-02-2008 11h23

Roads by Portishead in So Fucking What S.F.W.

have a great week-end!

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   18-06-2008 02h52

Dites-moi : je suis en train d'élaborer un blind test cinema et je recherche des idées (ma liste commence être fournie) avec des phrases de films, des emprunts au cinéma...
Vous auriez des idées ?
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Chastao 
Date:   18-06-2008 15h12

Je peux te recommander

BLUE SKY BLACK DEATH - Late night cinema

chastao

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   18-06-2008 23h36

Je m'en vais écouter ça.
j'ai d'ailleurs trouvé ce lien sur cet album...
http://en.wikipedia.org/wiki/Late_Night_Cinema
Salutations aniMistes
PS : pas le post le plus pertinent... je pensais qu'il donnait les titres de référérence ^^ Bref, je ferais mieux d'écouter avant de poster ans le vide.



Message modifié (18-06-2008 23h40)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   24-06-2008 18h48

Arg !!! je reviens à la charge : ce Blue sky Black death est une mine d'or... De l'abstrakt hip-hop comme on en entend très rarement.
Alors, pour l'instant, j'ai repéré :
- Ghost among men (Il était une fois dans l'ouest mixé avec Rob Dougan alias Matrix... une merveille un brin jazzie)
- A private death qui invite Yann Tiersen et sa rue des cascades (entendue au générique de fin de La vie rêvée des anges)
...
ceux ou celles qui auraient écouté l'album : auriez-vous d'autres éclair(age)s quant aux BO intégrées ? Et il y en a long...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   28-06-2008 13h22

La période est faste, semble---il. Ce n'est certes pas du trip-hop, mais je tiens à signaler le passionnant Valse avec Bachir (Ari Folman) film d'animation israélien construit comme une psychanalyse autour des évènements qui ont eu lieu au Liban en 1982 : massacres de Sabra et Chatilla. Du point de vue du film de guerre, il synthétise musicalement (bien) les 2 grands genres de films de guerre (à savoir le côté pop d'Apocalypse now et le côté lyrique de La ligne rouge) ; l'image est proche d'un Scanner darkly (l'animé parano inspiré de Philip K Dick)... quant à la BO, elle est compposée de tubes du début des années 80 et d'une musique originale (et néoclassique) composée par Max Richter (dont il m'a semblé reconnaître le thème du magnifique Memoryhouse)
Un film véritablement formidable...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   30-06-2008 01h51

Fête du cinéma
Kaada a réalisé la BO du film norvègien 'La nouvelle vie de Monsieur Horten'
L'ouverture est d'ailleurs très belle avec un défilé de rails et de tunnels sous la neige...
Pour ceux qui ne connaitraient pas Kaada, le monsieur a collaboré avec Maître Mike Patton (excusez du peu)
Salutations animistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Youbaba 
Date:   01-07-2008 22h59

Bonjour,

Je propose en plus :

- the trunk scene dans la BO de 'Out of sight' de david Holmes
- La BO de Traffic de Cliff Martinez (cité un peu plus haut)

et voilà...

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   18-08-2008 18h03

Eh bien... pour ceux qui aiment Clint Mansell (alias le matheux Pi, le bad-tripant Requiem for a dream et le mystique The fountain) vous aurez la curiosité d'écouter celle de Doom (oui, l'adaptation du jeu vidéo qui pour le genre reste raisonnable) du même bonhomme avec son petit côté pompier. Sisi...
Il en a d'ailleurs fait d'autres mais je n'ai pas vu les films en question...
Salutations aniMistes



Message modifié (18-08-2008 18h04)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: MeyzO 
Date:   18-08-2008 18h25

yep,

dans les films du meme genre, "28 jours/semaines plus tard", BO de John Murphy qui vous fait perdre tout espoir de survivre...

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   22-08-2008 03h52

Mince ! Je viens de tomber sur une curiosité du net...
Pour ceux qui connaîtraient Pink Floyd (Dark side of the moon) et Le magicien d'Oz (Flemming - 1939) je viens de trouver sur le net un débat étrange... Pour comprendre : il faut caler le film et le CD en même temps (ou télécharger le fichier sur emule : trouvable en tapant Dark Side of the Moon Synchronized to Wizard of Oz) et observer l'abondance de coïncidences.
Quelqu'un qui en parle plutôt bien :
http://vincefort.spaces.live.com/blog/cns!A41DF922170E1005!207.entry
et la liste de toutes les coïncidences en question :
http://members.cox.net/stegokitty/dsotr_pages/definitive_list.htm

Par moment on sourit mais à d'autres moments... c'est bluffant !
Amitiés aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   09-10-2008 00h02

Les temps sont durs pour les bonnes OST ou pour les petits clins d'oeil sympas.
C'est la télé qui ce soir me conduit sur ce post. Un ami chez qui je mangeais a laissé la TV allumée et qu'entends-je ? Cinematic orchestra en introduction prégénérique de Grey's anatomy. Plus précisément To build a home sur Ma fleur, leur dernier bijou.
Passé l'intro, on a zappé mais bon, ça fait plaisir quand même ^^
Amitiés aniMistes



Message modifié (09-10-2008 00h03)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   19-10-2008 21h30

Je viens de voir Julia (le dernier film d'Eric Zonca (le gars qui nous avait réalisé l'extraordinaire : La vie rêvée des anges)... Son film se passe entre les Etats-Unis et le Mexique et on y entend : Calexico (l'excellent mariachi de Tres avisos) et Barry Andamson (The vibes ain't nothin' but the vibes)
Amitiés aniMistes



Message modifié (19-10-2008 22h50)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   02-12-2008 16h39

La quête se poursuite mais c'est le tour d'une bande-annonce...
http://www.youtube.com/watch?v=JBT74qgJe1M
ca nous parle de flamands roses, c'est produit par Disney :-§ ... avec - ceux qui connaissent l'auront capté direct ^^ - To build a home le titre qui ouvre Ma fleur des Cinematic orchestra... en espérant qu'ils figurent bien dans le film auquel cas ils gagneront en notoriété populaire... ce qui serait très mérité !!! depuis le temps qu'ils nous réjouissent les oreilles.
Salutations aniMistes
PS : j'ai vu la bande-annonce avant la projection de Two lovers (James Gray) qui est un petit bijou de classicisme et une vraie-vraie belle romance.



Message modifié (02-12-2008 16h43)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Turntablism 
Date:   10-12-2008 11h32

Pas trés TRIP HOP mais on retrouve Mirwaïs dans Snatch aussi .

cf. Scène Lapin vs. Chien pour savoir qui aura la caravane.

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: -Mo- 
Date:   10-12-2008 16h02

bonjour tous,
je ne sais pas si ça été cité ... et si on peut qualifier ça de trip-hop ... toujours est-il que la b.o. de Philadelphia est magnifique. Avec Notamment le morceau du même titre de Neil Young qui me prends aux trippes à chaques fois ...

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   23-12-2008 23h24

Archive nous chante le générique de Secret défense... que je n'ai pas vu mais comme j'ai trouvé l'info sur... trip-hop.net ^^ je tenais à la partager !
Noëlement aniMiste

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   13-01-2009 01h18

J'ai entendu Radiohead cet après-midi. 15 step de In rainbow son magnifique dernier album...
Mais au générique de quel film ?
...
Twilight (!?!) regardable (mais sans plus... d'un autre côté je n'ai pas lu les bouquins et la tension sexuelle non consommée à la puritaine (sauce US) n'est pas trop mon truc, non plus)
...
N'empêche que le Radiohead, ça lui fait un jolie tremplin au près d'un public qui ne le connait pas forcément ! Sisi... c'est possible :-§
Salutations aniMistes



Message modifié (13-01-2009 01h22)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   19-01-2009 02h06

Si le cinéma de Danny Boyle fait débat (perso je ne suis pas fan du tout si ce n'est l'excellent 28 jours plus tard) ses bandes-sons sont toujours léchées. Pour avoir vu son dernier dans d'excellentes conditions sonores, Slumdog millionaire ne déroge pas à la règle !
La musique de Rahman fait son effet et sonne le diapason du film... qui sans être parfait (et loin de là) se laisse regarder avec un certain plaisir qu'il serait dommage de bouder.
A noter Paper Planes (ce qui je crois est un remix d'un titre de Diplo)
(l'original doit être ici : http://www.myspace.com/diplo)avec ses sons de coups de feu et de tiroir caisse + choeurs... EXCELLENT !
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   11-02-2009 15h18

Un homme connu crédité de la musique de Espion(s) : Clif Martinez (le mec de Solaris ^^)
identifiable dès l'ouverture du film mais... assez peu présent en fait ! et c'est dommage. A noter que le film a bonne presse mais que - personnellement - je trouve le scénario très "français", donc très faiblard... compensé par d'excellents interprètes et une mise en scène sobre mais efficace. Pas passionnant donc !
Salutations aniMistes



Message modifié (12-02-2009 00h22)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Audio 
Date:   11-02-2009 19h20

<<
Je citerai bêtement Massive attaque, excellent sur Danny the Dog, avec un coup de coeur particulier sur la piste 16 de l'ost : "Montage" et ce riff tout simple mais magnifique
>>

Aah, je ne suis plus seul à ADOREEEEER "Montage" ! Elle est enoooorme.
Mais juste beaucoup trop courte :'( :'(


Sinon, en BO, c'est que le Trip Hop en regorge :
MA - Danny The Dog
Archive - Michel Vaillant
Emilie Simon - La Marche de l'Empereur
Air - Virgin Suicide
Anja Garbarek - Angel-A

Aussi en autre genre
Mogwai - Zidane

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   26-03-2009 23h23

Le saviez-vous ? Le thème musical de la série Dr House a été composé par... Massive Attack !
Salutations aniMistes



Message modifié (16-05-2009 01h19)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   02-04-2009 15h56

Again et Archive sont au menu du dernier film de Téchiné : La fille du RER... très bon film par ailleurs !
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   14-05-2009 23h43

Séance cinéma du jour : Good morning England
A recommander vivent car c'est franchement drôle et ce, tout du long.
Le tout nous parle de rock et de radio pirate... quel rapport avec le trip-hop ? Eh bien, le générique fait défiler des pochettes d'artistes connus en hommage à cette résistance à la culture en place. Vous ne serez pas supris si on y croise Björk et Massive attack... et peut-être d'autres encore mais ça va super vite ^^
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Ðae 
Date:   21-05-2009 04h01

Je plussoie IpzolaniMot !

J'ai moi même vu Good Morning England hier. Un film assez entraînant et comme ils le disent eux même : Un film dont on sort heureux, ca en donnerait presque envie de se monter une radio pirate dans un coin de sa cave (^o^)

J'avais vu Massive Attack, par contre je suis passé à côté de Bjork, les pochettes d'album défilant tellement vite.

Ceci dit, même si ce n'est pas du Trip-Hop mais du Rock, c'est quand une bande son qui a de la gueule !

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   24-05-2009 01h54

Un post inutile pour dire que ce post a finalement dépassé les 20000 lectures...
:-)
!!! Fiesta aniMiste !!!

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   21-09-2009 20h05

Je recommande vivement le film d'Audiard : Un prophète dont la BO et l'usage de la musique sont très habiles.
Sinon je suis sur la série Nip Tuck dans laquelle on entend :
Episode 1 : Bebel Gilberto - Lonely (Tanto tempo) & Nortec collective - Panoptica (Tijuana Sessions Vol. 03)
Episode 2 : Telepopmusic - Genetic world (Genetic World) & Smooth - Walking on space (Smooth)
Episode 6 : Koop - Baby (Waltz for Koop) & Shirley Bassey - Where do I begin

Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   16-11-2009 23h59

Les temps sont durs et les vaches maigres, heureusement Cliff Martinez réalise la B.O. de : A l'origine (Xavier Giannoli) un des meilleurs films français de l'année (un très bon film tout court d'ailleurs) dans la lignée de L'adversaire... et la B.O. + le jeu des acteurs contribuent à donner beaucoup de force à l'ensemble.
Salutations aniMistes



Message modifié (17-11-2009 14h59)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: TanTylash 
Date:   20-11-2009 14h23

Je survole ce topic très intéressant et pas de trace de la BO de Fight Club des Dust Brothers ?
Elle trone pourtant assez haut chez moi au panthéon des BO, et dans la catégorie trip-hop..



Message modifié (25-11-2009 16h12)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   01-12-2009 04h29

... j'ai vu Bienvenue à Zombieland ce soir et je salue le délire (ça fait plaisir à voir) et la qualité de la bande son au passage même si elle ne nous intéresse pas ici directement car j'ai aussi vu l'épisode 2 de Twilight (bonjour le mélange des genres) et autant ce deuxième épisode est faible autant la BO est soignée. Mieux même : force est de reconnaître qu'elle dépasse toutes nos espérances (comme pour le premier épisode d'ailleurs) en rassemblant notamment : The killer, Muse, Editors, Grizzly bear, Lykke li (Possibility - très jolie petite chanson)... ce qui est déjà pas mal ETTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT... un titre original de Thom Yorke (!!!)
je vous passe la scène mais le titre est chouette
http://video.google.fr/videosearch?hl=fr&client=firefox-a&channel=s&rls=org.mozilla:fr:official&hs=LXe&q=thom%20yorke%20twilight&um=1&ie=UTF-8&sa=N&tab=iv#hl=fr&client=firefox-a&channel=s&rls=org.mozilla%3Afr%3Aofficial&hs=LXe&q=thom+yorke+twilight&um=1&ie=UTF-8&sa=N&tab=iv&qvid=thom+yorke+twilight&vid=4591969489567198821
... bon ça vous donnerait presque envie de voir le film ! Mais non résistez et offrez-vous un petit Zombieland ou un plus sérieux A l'origine...
Salutations aniMistes



Message modifié (01-12-2009 04h56)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Keneda 
Date:   06-12-2009 21h52

Salut ici
Bravo Ipzolanimot pour la longevité de ton topic , c'est un bon sujet c'est donc normal ^^
Je suis ce post avec interet je vais essayer de mettre moi aussi les BO que j 'ai apprecié .
Strange days ( skunk anansie , tricky , deep forest ...)
Donnie darko ( BO composéé par michael andrews avec notament le morceau si connu , mad world ) film magnifique au passage .
Dans un univers proche du trip -hop :
Chroniques des morts vivants de georges romero avec le morceau de The captains intangible - any other way
'http://www.youtube.com/watch?v=Gobe8XBya60'
La BO de Tueurs nés que je trouve enorme avec des titres tres planant et melancolique (nine inch nails , cowboy junkies etc )
'http://www.deezer.com/fr/#music/diverse-artister/natural-born-killers-109421'
et pour finir une Bo que j 'aime , deja citéé plus haut , celle de Trainspotting
'http://www.youtube.com/watch?v=QYEC4TZsy-Y'



Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   17-12-2009 01h05

Je rentre de La route (John Hilcoat)
une histoire vraiment intéressante qui flirte avec quelques tabous mais une déception quand même à cause de cette fichue... grrrrr... comprendra qui a vu.
A signaler du coup la présence de Nick Cave pour la bande originale. Ca fait toujours plaisir de le croiser celui-là...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Kamikal girl 
Date:   17-12-2009 15h49

J'en profite pour faire une petite demande,quelqu'un parmi vous aurait-il déjà vu ou entendu parlé du film canadien "THE TRACEY FRAGMENTS" avec Ellen Page,je le cherche désespérément en vostfr mais impossible de le trouver,il a l'air indépendant et plutôt pas mal voilà la bande annonce http://www.youtube.com/watch?v=v0jEN2_REy4

Si vous avez des infos je suis preneuse!

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   18-12-2009 00h12

Je crois que je peux te trouver ça... (il a l'air sympa en plus)
Repose-moi la question dans quelques jours par mp.
Salutations aniMistes



Message modifié (18-12-2009 00h15)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   25-12-2009 05h15

L'épisode 6 de la série US Defying gravity se clôture par That home de The Cinematic orchestra (Ma fleur).
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Gett 
Date:   25-12-2009 16h03

Bonjour a tous !!!
Merci Ipzolanimot pour se forum et a tout les autres de l'avoir fait vivre, plein plein de découvertes ...
un petit cailloux à l'édifice KRAKED UNIT dans LES POUPEES RUSSES...

'http://www.youtube.com/watch?v=Z-PVCn1-2wo'

..."bon trip"...

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   26-12-2009 04h15

Je viens de voir The Tracey fragments... film étrange car constamment sous splitting (un peu comme Timecode de Mike Figgis pour les spécialistes... mais sous une forme ici complètement explosée) et on y entend The broken social club du rock indé / post-rock canadien qui a connu son petit succès outre-Atlantique il y a quelques années.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Triptyque 
Date:   03-01-2010 01h08

"To build a home" de The Cinematic Orchestra figure dans la BO du nouveau film de Jane Campion, "Bright star", 'http://www.youtube.com/watch?v=fIZJhSpeLmo'

Bonne année à tous !

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   03-01-2010 03h32

M'en parle pas ! Le film que j'attends le plus cette année.
L'affiche y est somptueuse... soupir...
Notez que ce n'est pas la première fois que l'on entend Cinematic orchestra dans un trailer. Ils deviennent un vrai classique dans le genre.
Cinématiquement aniMiste

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   10-01-2010 15h07

Pas de Cinematic orchestra pour Bright star MAIS quel film !!!
Bonheur aniMiste

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Kamikal girl 
Date:   12-01-2010 16h25

Coup de coeur!

http://www.youtube.com/watch?v=FNZq0uMvNXo

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Troopa 
Date:   27-01-2010 00h56

La BO des poupées russes est excellente!!!
Le groupe "Kraked Unit" qui a fait la majorité des titres de l'album est en revnche mystérieusement introuvable et n'a rien fait d'autre...

Clap Clap to Klapish

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Wthar6 
Date:   27-01-2010 08h50

quelques infos supplémentaires ici :
http://www.lastfm.fr/music/Kraked+Unit
et là
http://en.wikipedia.org/wiki/Kraked_Unit
et là
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lo%C3%AFc_Dury

Troopa a écrit:

> La BO des poupées russes est excellente!!!
> Le groupe "Kraked Unit" qui a fait la majorité des titres de
> l'album est en revnche mystérieusement introuvable et n'a rien
> fait d'autre...
>
> Clap Clap to Klapish

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Ilun 
Date:   29-01-2010 07h27

je propose une serie q je redecouvre ac joie et bonheur Six Feet Under q j' avais adore ds les annees 2000/2006 la bande son est vraiment geniale zero 7 , craig armstrong portishead sia .....enfin c vraiment la series la plus culte meme apres autant d' annees c la meilleure aucune ne la surpasse

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   08-02-2010 22h55

Petit jeu : dans quel film sommes-nous ?
Sgt. Pepper's lonely hearts club band (les Beatles - 1967) ; Graceland (Paul Simon - 1986) ; Elephunk (The balck eyed peas - 2003) ; Blood on the tracks (Bob Dylan - 1975) ; Bookends (Paul Simon & Garfunkel - 1968) ; Rumours (Fleetwood Mac - 1977) ; ?? ; Back to black (Amy Winehouse - 2008) ; The river (Bruce Springsteen - 1980) ; The Eminem show (Eminem - 2002) ; Leftism (Leftfield - 1995) ; Blood sugar sex magik (Red hot chili peppers - 1991) ; ?? ; Songs in the Key of Life (Stevie Wonder - 1976) ; ?? ; Take that & party (Take that) ; Brothers in arms (Dire strait - 1985) ; Post (Björk -1995) ; Tommy (The who - 1969); Transformer (Lou Reed - 1972) ; Blue lines (Massive attack - 1991) ; My arm is true (Elvis Costello - 1977) ; Touch (Eurythmics- 1983) ; The miseducation of Lauryn Hill (Lauryn Hill - 1998) ; Hopes and fears (Keane - 2004) ; Parklife (Blur - 1994) ; (What's the story) Morning glory ? (Oasis - 1995) ; The seldom seen kid (Elbow - 2008) ; Every picture tells a story (Rod Stewart - 1971) ; ?? ; Kick (INXS - 1987) ; Different class (Pulp - 1995) ; Sonic youth (Sonic youth - 1981) ; Outlandos d'amour (The police - 1978) ; ?? ; Fear of a black planet (Public enemy - 1990) ; Joan Armatrading (Joan Armatrading - 1976) ; Get a grip (Aerosmith - 1993) ; Parallel lines (Blondie - 1978) ; Final straw (Snow patrol - 2003) ; Sam's town (The killers - 2006) ; Iggy and the stooges raw power (Iggy pop - 1973) ; Automatic for the people (R.E.M. - 1992) ; What's going on (Marvin Gaye - 1971) ; Duffy (Rockferry - 2008) ; Dummy (Portishead - 1994) ; Sweet baby James (James Taylor - 1970) ; The blueprint (Jay-Z - 2001) ; Alright, still (Lily Allen - 2006) ; ?? ; All mod cons (The jam - ) ; Astral weeks (Van Morrisson - ) ; London calling (The clash - 1979) ; ABBA (ABBA - 1975) ; Goodbye yellow brick road (Elton John - 1973) ; Nevermind (Nirvana - 1991) ; Rain dogs (Tow Waits - ) ; Slippery when wet (Bon Jovi - 1986) ; The stranger (Billy Joel - 1977) ; A night at the opera (Queen - 1975) ; The Joshua tree (U2 - 1987) ; The harder they come (Jimmy Cliff - 1990) ; Appetite for destruction (Guns n'roses - 1987) ; Man machine (Kraftwerk - 1978) ; Joni Mitchell (Joni Mitchell - 1968) ; Let it bleed (Rolling stones - 1969) ; ?? ; ?? ; ?? ; ?? ; Kylie (Kylie Minogue - 1988)...
ouf, ras le bol ^^
Salutations aniMistes
PS : en espérant qu'il n'y a pas trop de fautes et sinon... les ?? sont des colles



Message modifié (09-02-2010 23h29)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Delfine.b 
Date:   09-02-2010 07h39

(heu..tu t'ennuies ?)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   11-02-2010 01h20

(euh... ben non en fait, pas trop)
Bon ben je vois qu'il n'y a pas de joueurs.
...snif...
cette série d'albums est tirée du fort sympathique (et + si affinités) Good morning England
Sur le générique de fin - après 90 minutes d'hommage aux radios libres et au rock - défilent des pochettes d'albums.
Quel intérêt de les référencer ici ?
Perso, ça permet de voir comment se perçoit la musique indé outre-manche : patrie du pop-rock et... du trip-hop. Quels pourraient être leurs classiques ? Voilà tout. ^^
Salutations aniMistes (that rocked)



Message modifié (18-02-2010 16h47)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IDubzzz 
Date:   18-02-2010 16h28

Une bande originale dramatique et sombre pour le cultissime Metropolis ! C'est The Pollutants qui a sorti cela, j'aime ! Il est possible de l'écouter intégralement ici.

http://larbremarius.fr/2010/02/17/the-new-pollutants-metropolis-rescore/

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   20-02-2010 16h59

Vraiment classe ce Metropolis ! Ca devait valoir son pesant d'or en ciné-concert...
Sinon, on retrouve les angelots de South park sur Horror scratchy show du très doué Degiheugi.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   27-02-2010 01h40

Ce soir, Shutter island le dernier Scorcese. Bon film, bonne B.O. mais un peu trop envahissante à mon goût quoique fortement intéressante.
Au programme quelques uns des chantres de la musique contemporaine, répétitive et néoclassique : John Adams en ouverture, Ligeti (un maître de discordance pour vous coller une ambiance oppressante avec 3 notes... ceux qui croient ne pas connaître auront peut-être vu Eyes wide shut : Ligeti renforce avec 3 notes cette impression de malaise instaurée par la maîtrise de Kubrick), John Cage, Brian Eno (le type de l'exorciste) et le nouveau venu : Max Richter. Celui-là, on commence à le connaître un peu puisqu'il était crédité à plusieurs reprises sur la B.O. de l'extraordinaire Valse avec Bachir. Tiens-tiens :
On the nature of daylight est le thème onirique de Shutter island
http://www.youtube.com/watch?v=3_AGhWBjjlU
et The haunted ocean le thème onirique de Valse avec Bachir
http://www.youtube.com/watch?v=HOsNGNZ9kAE
Coïncidence ? NON... quasi impossible. Ces 2 films ont trop de connections et dans leurs thèmes (le déni pour survivre, l'introspection) et dans leur traitement sans oublier que Scorcese est un cinéphile averti !
Pour ne rien révéler de l'intrigue, je vous laisse découvrir...
C'en est presque troublant...
PS : restez bien calés sur vos fauteuils jusqu'au bout. On the nature of daylight revient en toute fin de générique dans une version remixée
http://www.youtube.com/watch?v=DBxRp3pqwgo&feature=player_embedded sur la voix jazzy de Dinah Washington. Et WAW ! Que c'est beau...



Message modifié (23-03-2010 14h22)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Keneda 
Date:   28-02-2010 17h36

Salut ici
Tres beau morceau en effet. Merci Ipzo

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   28-03-2010 18h34

On retrouve le rap de The street (notamment l'excellent Blinded by the lights) sur la bande son du très joli Tout ce qui brille.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   31-03-2010 03h05

En première partie des silver MT Zion ce soir, un groupe "The night of the hunter project"
et devinez ce qu'ils font ? Fastoche : ils jazzifient la bande originale de La nuit du chasseur (le chef d'oeuvre de Richard Laughton)... ça manquait un peu d'images en fond mais c'était sympa.
Salutations aniMistes



Message modifié (10-05-2010 23h03)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   13-04-2010 02h33

Bright star m'avait coupé le souffle il y a quelques mois déjà ; coupé le souffle de par tant de beauté. L'Amour, le Désir, sujets et objets de ce tableau intemporel dans lequel la bande son prend une place essentielle et juste : mélange de poésie romantique du XIXè (Ben Whishaw déclamant du Keats) et de classicisme instrumental (Mark Bradshaw).
Alors, à attention de Mme Campion et de tous les artistes qui l'ont entourée : votre film recèle des fulgurances qui vous serrent un peu en haut, à gauche de la poitrine et pour cela, je vous en remercie.
...1...2...3 soleil 3...2...1... (aniMiste)



Message modifié (20-04-2010 23h48)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   20-04-2010 23h39

Trouvaille du moment :
la série Mad men (vraiment bien fichue cette première saison) avec une bande son ambiance sixties bien sentie : plutôt rétro mais pas trop...
Pour ce qui nous intéresse : le générique d'ouverture à la fois inquiétant et raffiné
http://www.youtube.com/watch?v=WcRr-Fb5xQo
opening composé par notre ami Mister RJD2...
A signaler en passant les musiques du compositeur David Carbonara et plus particulièrement le titre Babylon (épisode 06)
http://www.youtube.com/watch?v=w4aAgvQelGI
petit canon folk miraculeux d' 1 minute 46 (sur l'OST)
Salutations aniMistes



Message modifié (21-04-2010 04h33)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   26-04-2010 02h49

Matthew Vaughn (le réal. du super drôle (et inattendu) Stardust) nous revient ce mois-ci avec Kick-ass dans lequel il brasse allègrement l'humour potache du teenage movie, le film de super-héros et ses couleurs criardes, le manga (Gunslingergirl pour ceux qui connaissent) et l'hyperviolence à la Tarantino. Un tout stylé très geeky pop' de début de millénaire et souligné d'une bande-son efficace (comme souvent ces derniers temps) : on notera particulièrement le doublon prodigy-esque (Stand up et le survitaminé Omen http://www.youtube.com/watch?v=Ht14JbxibAo=)
Il fallait oser les couleurs criardes, le mauvais goût et le tabassage de mômes. Alors on fuira en courant ou on se calera bien confortablement dans son siège devant ce spectacle aussi déviant que régressif. Perso, je l'avoue, j'ai beaucoup régressé...

))eMent aniMiste



Message modifié (26-04-2010 02h51)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   07-05-2010 01h58

La curiosité du soir, un hommage à Rocky.
L'artiste - Crookram - est hollandais et son album - 19/76 - date seulement de 2008.
Que l'on connaisse le film en question ou non, l'album vaut vraiment le détour.
http://budabeats.com/bube002.htm
Balbotiquement aniMiste

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   10-05-2010 17h11

... Crookram suite...
Mince, il est bon celui-là ! Il vient de sortir un album : Through windows EP
http://budabeats.com/bube012.htm
et rebelote : mieux encore : dense, multiple et complet. Très fort !
Avec un petit hommage à Badalamenti en passant...
Salutations aniMistes



Message modifié (10-05-2010 23h02)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   11-05-2010 01h59

Soundz nous avait parlé il y a peu du hip-hop de Lmntl819 & Reindeer et leur Views from the psychedelik deathcab. Excellent conseil, excellent son sur lequel on trouve Angel of sorrow construit autour d'un sample piqué au thème principal de The fountain (Clint Mansell).
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   12-05-2010 01h25

Enter the Void vous avez entendu parlez ?
Siiii le dernier Gaspard Noé, le machin en vue de dessus (presque) tout du long.
Mais si : le voyage astral dans un univers to-k(y)oïte avec ses séquences chocs (rien ne nous est épargné) : avortement, porno et surtout coït vu de l'intérieur... sisi tout est possible avec Gaspard Noé.
Je n'en pouvais plus après le film (je trouvais pourtant la bande-annonce pleine de promesse, j'avais beaucoup aimé Irréversible et trouvé intrigant Seul contre tous)... au moins 1 heure de trop rien qu'en plans de transition.
Agdiahdkhlqs,fml,fglmfmlfkmfskmù*sfqkf*ùlsù
Pardon je craque...
Plus sérieusement c'est quand même Thomas Bangalter (l'un des Daft punk) qui s'est chargé de l'environnement sonore plutôt réussi...
Quel dommage pour ne pas dire quel gâchis !
Désolement aniMiste
PS : si quelqu'un a aimé le film et souhaite le défendre, je vous attends en mp.



Message modifié (12-05-2010 01h29)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   18-05-2010 02h14

Petite curiosité : le film Ink (Jamin Winans). Invisible en salle en France, peu visible outre Atlantique puis le buzz sur Internet. Un tout petit budget pour un film fantastique pas si mal que ça dont on appréciera la BO tout en électro-douce.
Salutations aniMistes

PS : L'élite de Brooklyn (quel titre de m...) n'a pas de tube à son actif mais la bande son réussit pendant les 2/5 du film à vous coller la pression. Bonne surprise que ce film...

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Kamikal girl 
Date:   19-05-2010 13h20

Surprise que personne n'est parlé de Max et les Maximonstres,pourtant la Bo passe plutôt bien dans le film avec Karen O du groupe Yeah Yeah Yeah.
Film énigmatique et intemporel d'une grande profondeur,j'ai vraiment aimé et la musique prend toute sa dimension...à voir et à entendre!

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   04-06-2010 00h37

Ce n'est pas d'un long mais de courts-métrages dont il a été question ce soir à l'occasion de la tournée de lutins.
Ce n'est pas souvent, mais on y entend Kid Loco sur le générique de fin de Citizen versus Kane
http://www.facebook.com/posted.php?id=88416715003&share_id=52816363383&comments=1
plus précisément Love is all around (Party animals and disco biscuits)...
un titre sympa pour un court sympa.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   09-06-2010 22h33

Je viens de voir le (formellement) très discutable film de Michael Mooore "Capitalism a grand love story" et dessus, je reconnais le thème musicale repris sur l'excellent Phoenix rising de l'ensemble Lmntl819 & Reindeer sur l'excellent "Views from the psychedelik deathcab" (2008)... http://www.youtube.com/watch?v=-1n5TBapo2Q Du coup je me tape le générique pour vérifier quand - bang - ben non : erreur. Le thème musical employé par les américano-canadiens provient en fait de Moving on tiré de la très belle OST (Nick Cave & Warren Ellis) du tout aussi formidable The assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford.
http://www.youtube.com/watch?v=5hZwsSKYBZ4
En voilà un qui vent de loin !
Salutations aniMistes



Message modifié (09-06-2010 22h38)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   11-06-2010 23h54

Sur The Versailles session, Murcof réemploie de manière assez intrigante
La marche pour la cérémonie des turcs (Lullli)
http://www.youtube.com/watch?v=S7bG-p_AOSw
ainsi qu'un passage de L'improvisation sur les folies d'Epagne (Marin Marais)...
http://www.tudou.com/programs/view/KC2vewIbBuU/
2 des pièces phares du film Tous les matins du monde.
http://www.youtube.com/watch?v=grbq6AoquhI
http://www.youtube.com/watch?v=MoXrMOsnRVo
Probablement pas une coïncidence...
Salutations aniMistes



Message modifié (12-06-2010 00h01)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Ilun 
Date:   14-06-2010 12h40

the cinematic orchestra magnifique bo de the crimson wings ( le mystere des flamands roses ) une bo aussi belle et elegante q la bo de la marche de l'empereur

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   20-06-2010 00h26

La très sympathique BO du film Magnolia de Paul Thomas Andersen. Musique composée par Aimee Mann dont on soulignera One et la très jolie séquence Wise up http://www.youtube.com/watch?v=DsqCl2vO9xA Titre choral pour un film... choral ^^
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Tonio59 
Date:   29-06-2010 18h09

IpzolaniMot a écrit:

> ... Crookram suite...
> Mince, il est bon celui-là ! Il vient de sortir un album :
> Through windows EP
> http://budabeats.com/bube012.htm
> et rebelote : mieux encore : dense, multiple et complet. Très
> fort !
> Avec un petit hommage à Badalamenti en passant...
> Salutations aniMistes
>

>
> Message modifié (10-05-2010 23h02)

Énorme Crookram !! J'adore ca tourne et ca tourne chez moi depuis 1 mois !! Très diversifié en plus !!!
Comme tu dis ipzo 2 galettes dispo sur http://budabeats.com
Pour vous faire une idée rapide (si vous hésitiez encore à dll) c'est ici :
http://www.youtube.com/watch?v=nPeCoJbrpi8
http://www.youtube.com/watch?v=bSocyMvoKZQ
http://www.youtube.com/watch?v=LIM8U1abN0w
http://www.youtube.com/watch?v=EDrInPDJErA

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   30-06-2010 00h01

Crookram : je sur-confirme... faut que je le chronique d'ailleurs !

Sinon j'ai vu aujourd'hui le sans espoir (mais très intéressant) Dog pound avec sa BO signée Balmorhea pour l'essentiel avec une apparition de Nikfurie (La caution). Surprenant ? ben non, pas tant que ça puisque c'est le frenchie Kim Shapiron (réalisateur du détestable Sheitan) qui est derrière la caméra...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Ilun 
Date:   30-06-2010 18h44

je sais pas si qqun la citee mais la bo de Dancer in the Dark magnifique au meme titre q le film

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   07-07-2010 00h32

Lorsque Radiohead (Creep) croise Morricone (Le bon, la brute et le truand) ça peut donner un truc du genre : http://www.youtube.com/watch?v=HOdo5z8bqck
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: Mag 
Date:   10-07-2010 19h46

Pour moi c'est Nothing Else d'Archive sur Déjà mort, film désespéré d'Olivier Dahan où une bande de grands ados totalement immatures en errance, se brûlent les ailes aux dérives de la dope et à la violence des sentiments pour finir dans un bain de sang.
'http://www.cinemovies.fr/fiche_multimedia.php?IDfilm=3611'



Message modifié (10-07-2010 19h48)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   14-07-2010 02h25

Twilight - Chapitre 3 : hésitation ne décolle pas du deuxième opus. On s'ennuie d'autant plus que la B.O. est moins intéressante que sur les 2 premiers. On y trouve quand même :
Muse avec Neutron star collision (Love is forever)
Sia (My love)
Classique, on entend le tube New soul de Yael Naïm sur le très british et très drôle Petits meurtres à l'anglaise. (un très bon moment)
Sinon, original : on entend To build a home (The cinematic orchestra) sur La bande-annonce de L'arbre (le prochain film avec Charlotte Gainsbourg)
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19113992&cfilm=142643.html
Original ? Ben non en fait... Ca devient limite un phénomène de mode !
Mais la bande-annonce intrigue... un bon point !
Salutations aniMistes



Message modifié (14-07-2010 04h49)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   19-07-2010 18h36

On entend le thème piano de Francis Lai pour Love Story (Arthur Hiller)
http://www.youtube.com/watch?v=9bhrgBvtIRM
sur Dance with the devil (Immortal technique)
http://www.youtube.com/watch?v=qggxTtnKTMo
J'ai un peu ramé pour retrouver celle-là...
Salutations aniMistes



Message modifié (19-07-2010 18h36)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes Trip hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   21-07-2010 04h03

En attendant Toy story 3 je me suis improvisé une séance : L'autre monde (Gilles Marchand)... je n'attendais pas grand chose et jolie surprise à la clé car j'ai vraiment beaucoup aimé... pourtant la presse est plutôt mauvaise dans l'ensemble sur le sujet. Bref : j'ai accroché l'histoire et les acteurs. J'ai même trouvé ça (à ma grande surprise) plutôt bien écrit... un peu dans l'esprit de certains mangas. Mais peut-être que cette impression de réussite n'est pas anodine car il apparaît au final le thème principal du film a été composé par M83...
Du coup on entrera ou pas dans le film mais l'ambiance sonore y est - dans tous les cas - très réussie.
Salutations aniMistes
PS : je scotche définitivement sur http://www.youtube.com/watch?v=1R1LCgThrKc



Message modifié (24-07-2010 07h16)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   25-07-2010 03h04

Devinez qui on retrouve sur la bande-annonce de L'arbre (avec Chalotte Gainsbourg) http://www.youtube.com/watch?v=RQDBH70UAVU... ohhhh ! mais c'est Cinematic orchestra et To build a home (Ma fleur - 2005)... De même que Clint Mansell pour Requiem for a dream, les britanniques se font croquer à toutes les sauces. Ils sont partout. Limite un phénomène de mode ! Tant mieux pour eux... mais gare à l'overdose.

Sinon, rien à voir mais Immortal technique joue avec http://www.youtube.com/watch?v=wV0wPBYDQ6Y l'un des thèmes (Morricone) Du bon, la brute et le truand sur The land of the gun http://www.youtube.com/watch?v=xMrneLyUSdc (Portable immortal - 2006)

Ouin-ouin-ouin aniMiste



Message modifié (25-07-2010 03h16)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   12-08-2010 01h44

Devinez dans quel blockbuster américain on entend Gotan project en musique de fond sur de séquences "action"...
1 fois...
2 fois...
3 fois...
Alors ?
Le dernier film (pas très sérieux mais assez drôle, tout du moins dans sa première moitié) de James Mangold : Night & day.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   21-08-2010 14h38

Au menu du jour : Massive attack dont on entend une petite composition originale du nom de Herculaneum http://www.youtube.com/watch?v=OUmd_M6hjFE sur la bande-originale du très mafieux Gomorra. Ce titre remportera d'ailleurs le prix de de la meilleure chanson originale pour un film lors de la cérémonie (2009) de ce qui est l'équivalent des Césars italiens. http://massiveattack.com/wiki/index.php/Robert_winning_the_David_Di_Donatello_award_2009
Salutations aniMistes



Message modifié (21-08-2010 17h06)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   24-09-2010 00h54

Toujours aussi tendance, j'ai nommé les Cinematic orchestra cette fois repris sur la bande-annonce du documentaire Black diamond http://www.youtube.com/watch?v=zZTNBBvu7sU il s'agit cette fois du titre Breathe sur l'album Ma fleur.... encore lui !!!
Salutations aniMistes

PS : à recommander aussi : le biopic très musical Les runaways sur l'histoire du premier groupe de rock au féminin... ça ne paie pas de mine mais ce fut une jolie surprise.



Message modifié (24-09-2010 00h55)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   03-10-2010 00h30

Une série de documentaires relatant la vie d'artistes divers et variés vient de consacrer un épisode aux sports de glisse : Lives of the artists : follow me down. http://www.fluofun.fr/videos/lives-of-the-artists-follow--1.html
Celui-ci est illustré par 6 très jolies pistes d'Unkle dans un style assez proche de ce que fait Sigur Ros. Vous trouverez sur le lien suivant la possibilité de télécharger gratuitement les 3 morceaux en question en échange de votre adresse email http://relentlessenergy.bandcamp.com/album/lives-of-the-artists-follow-me-down-soundtrack?type=email&sig=bbd618b4a24b99bb17e350b3ab748aa8&auto=alac&payment_id=1577013582

Salutations aniMistes



Message modifié (03-10-2010 01h00)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   06-10-2010 12h13

Le truc "terrible" du jour...
En recherchant l'origine de cette petite merveille Milte hi Ankhen (Aka Bird in hand) (tiré de l'album Wilding par nos voisins germains de Kammerflimmer Kollektief), je me suis aperçu que c'était la reprise de la chanson éponyme chantée dans le film babul (1950) par Dil Huwa & Old Babul, 2 acteurs cultes là-bas. Le morceau d'origine est d'une kitscherie folle http://www.desivideonetwork.com/view/l965jid2f/babul-1950-milte-hi-ankhen-dil-hua-diwana-kisika/ qui plaira certainement aux amateurs de musique indienne. La pièce (version 2010) est quant à elle d'une profondeur... jugez-en par vous mêmes ! http://www.youtube.com/watch?v=L4jFK1XvfeI On se croirait chez björk lorsqu'elle chante le viking et funeste Vökuro...

Kitschement aniMiste



Message modifié (06-10-2010 12h18)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   13-10-2010 23h33

Tear drop (Massive attack) s'invite chez les Simpsons (saison 21 - épisode 14) à travers un court épisode de Itchy et Scratchy http://vimeo.com/10192332 (hommage à Dr house)
C'est très con, mais c'est drôle...
Puérilement aniMiste

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   18-10-2010 00h04

Curieuse séance cet après-midi.
Les amours imaginaires qui s'il m'a vraiment plu du point de vue des dialogues et de la bande originale m'a clairement laissé sur ma faim sur le plan cinématographique. Vas y que je te référence Wong Kar Waï à toutes les sauces ; un petit coup de Gus Van Sant (voire de Tarantino) par-ci par-là et on crie Au génie !
Ben non... et encore je ne parle pas du scénario un peu tête à claques...
Désolé mais n'importe quel clampin de 40 ans aurait fait ce film, on aurait dit qu'il en fait des tonnes et oui : il en fait des tonnes !
Mais pour en revenir à nos moutons, la bande son est de très bon goût... avec 2 titres forts :
http://www.youtube.com/watch?v=--8XNYPH03A&feature=player_embedded Le Bang bang interprété par Dalida... (qui a dit Kill Bill ?)
et surtout (plus original)
http://www.youtube.com/watch?v=jWFb5z3kUSQ&feature=player_embedded le cold wave de Fever Ray "Keep the streets empty for me" qu'on avait beaucoup aimé dans nos colonnes l'an dernier.
Salutations aniMistes



Message modifié (18-10-2010 00h06)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Keneda 
Date:   18-10-2010 20h38

Je ne sais pas si tu l as cité precedement ipzolanimot , mon morceau preferé d'unkle : burn my shadow met l'ambiance dans une scene de boucherie du tres bon film futuriste : repo men . A voir !

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   19-10-2010 01h56

Pour rebondir sur un post de Tonio59...
Töredék (avec Életfogytigram) joue avec le thème violonneux de In the mood for love sur la piste Azt se mindíg közreműködik: Létra (AMPS) (karc Dj Globe)... Ne me demandez pas ce que ça veut dire, mais c'est bien fichu !
Pas de lien vidéo mais (je cite Tonio) l'album est téléchargeable ici : http://greensoldier.blogspot.com/2009/06/toredek-eletfogytigram-album-szerzoi.html (rq : faut cliquer sur LETÖLTÉS, qui doit vouloir dire télécharger en hongrois... lol)

Salutations aniMistes

PS : eh bien si en fait google traduction dit que Azt se mindíg közreműködik signifie Je ne contribue pas toujours... Cool, non ? On se sent plus intelligent d'un coup... Enfin presque !

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   23-10-2010 11h41

Après Valse avec Bachir et Shutter Island (pour les thèmes oniriques), Max Richter s'invite cette fois sur Elle s'appelait Sarah. Une nouvelle évocation du Vel d'Hiv mais bien plus pertinente (plus juste) cette fois que le ratage de La rafle. On pouvait tout de même craindre une bande son trop appuyée pour un sujet qui s'y prête hélas facilement, mais celle-ci se fait plutôt discrète et n'en rajoute pas 3 tonnes pour s'effacer au profit des acteurs et surtout des actrices du film ainsi que d'une ambiguïté bienvenue. Et c'est certainement là, la principale réussite du film dont le fil conducteur dramatique (une clé) est une belle idée de scénario, un prétexte qui donne une certaine profondeur à l'ensemble.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   26-10-2010 01h12

Attention du lourd : le dernier David Fincher (The social network) est un modèle du genre en matière de biopic. Il y a quelque chose du cinéma américain des années 50/60, ce petit truc inexplicable qui confère à ses héros une dimension quasi mythologique : je pense personnellement à Prométhée. Mise en scène, dialogues, le sens du rythme, tout ici est immense pour exprimer la démesure de l'humain dépassé par sa propre machine. Le tout est souligné par une bande son originale (pas de reprise ici) et pour le moins efficace : elle sait s'effacer, souligner, créer l'intensité même si elle s'écoute plus difficilement sans le support de l'image. On la doit à un duo anglo/américain : Atticus Ross (ayant collaboré avec Bomb the bass, Saul Williams) et Trent Reznor (fondateur de Nine inch nails ; collaborateur de David Bowie ou Saul Williams) et Atticus Ross). Une musique d'aujourd'hui pour un film dans l'air du temps.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   17-11-2010 03h03

Ne ratez pas le mix de Soundz (oui-oui le Soundz du forum de trip-hop.net)
http://www.mediafire.com/?pos80c3a62ul48k
Vous y trouverez entre autres choses, une petite citation de la bande originale du très beau The fall (Tarsem Singh) http://www.youtube.com/watch?v=Saeavj0b37Y film produit par David Fincher et Spike Jonze mais (hélas !) toujours non distribué en France.
Salutations aniMistes

PS : et puis si vous aimez, un petit mot sur ce lien http://www.trip-hop.net/forum/read.php?f=7&i=1397&t=1397, c'est toujours sympa !

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   22-11-2010 01h11

Je profite de la chronique de Keneda pour le très bon Artefacts d'Aether puisque celui-ci nous propose - http://www.youtube.com/watch?v=ok4dwQ26jqU&playnext=1&list=PL9109FEEEB482AF97&index=29 - un clin d'oeil à un classique (palme d'or à Cannes en 1959) du cinéma franco-italien-brésilen : j'ai nommé Orfeu negro (Marcel Camus) qui est une transposition musicale et contemporaine du mythe d'Orphée et Eurydice dans une favela brésilienne.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Majaks 
Date:   25-11-2010 19h11

Daft Punk signe la BO de Tron Legacy.

Le Trailer officiel (avec la musique derrière) : http://www.youtube.com/watch?v=nxdtVWvfFSU&feature=channel

Le premier single de la BO : http://www.youtube.com/watch?v=Ap7uGtw4QLc

Pour l'avoir écouté, ne vous attendez pas à un nouvel album studio de Daft Punk mais plutôt à une vraie BO, des musiques "d'ambiance" et "d'accompagnement".

Malgré tout, c'est quand même Daft Punk donc ça envoie et les premières images du film collent parfaitement à la musique (est-ce l'inverse ? :))

Pour les cinéphiles, sortie le 17/12/10 aux US et le 09/02/11 en France.

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Hommepensif 
Date:   01-12-2010 15h51

Majaks,

J'ai entendu dire ( donc des rumeurs ^^) qu'ils allaient faire une tournée mondiale l'année prochaine et j'imagine qu'ils vont utiliser les morceaux composés pour la BO de Tron. Mais, tout ca n'est qu'hypothèse bien sur ^^

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Keneda 
Date:   01-12-2010 17h22

Putain Erwan mais t'es un tueur ! Ca sonnait très latin ce morceau d'Aether (et pas mal de morceaux de l'album en général) mais je ne savais carrément pas que c'etait samplé de ce film .

Pour ce qui est de la B.O des Daft Punk ...
Je suis un grand fan des daft mais bon comme tu dit si bien Majaks , ce n'est qu'une B.O , et encore , elle n'a rien d'exeptionelle :/ Cela n'engage que moi bien sur , d'autres vont sûrement aimer . Certaines B.O sont carrement géniales et on en a la preuve dans ce topic , mais la , 4 violons et un petit son electro de temps en temps , bof quoi . Les sons électroniques utilisés sont pour la plupart les mêmes que ceux d'Human after all , et seulement 2 ou 3 "vrais" morceaux sur la galette . Pour un film , ca doit bien coller a l'ambiance certes , c'est sympathique , mais pas de quoi sauter au plafond pour moi. 5 ans d'absence pour ça ... Hommepensif c'est vrai qu'on parle beaucoup d'une éventuelle tournée sur le net .
Pour ceux qui veulent écouter la B.O en stream :

http://soundcloud.com/franklinxabs/sets/daft-punk-tron-legacy-complete-album

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   01-12-2010 22h03

@Keneda... faut dire que le titre de la piste ne laissait pas vraiment place à l'ambiguïté ^^

On parlait il y a peu, sur ce forum, de Eldo et de sa reprise de l'instru de DJ Scientist.
Or, en écoutant Zamiast wstepu, la piste qui ouvre Nie pytaj o nia
http://www.youtube.com/watch?v=PXidFGRGavY on reconnaît d'emblée le sample de Vangelis pour Les chariots de feu (Hugh Hudson) http://www.youtube.com/watch?v=flhk7QWI5sw
Salutations aniMistes



Message modifié (02-12-2010 04h50)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Tychus 
Date:   02-12-2010 16h28

Quand David Lynch se met au trip-hop, ça donne ça! :D
http://www.youtube.com/watch?v=soClkzqJSZs

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   06-12-2010 01h50

Musique discrète (Jon Hopkins) mais très jolie et très bien employée par Gareth Edwards II pour Monsters, film de genre (sf) un peu fauché et surtout décalé de par son traitement. Un bon moment...
http://www.youtube.com/watch?v=mLbDmvWGn68&feature=related

Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   12-12-2010 03h39

En dépoussiérant mon disque dur, j'ai retrouvé ce bon vieux Naomi qui se plaisiat à chanter en 2004 que King kong n'était pas mort... or force est de constater qu'en 2010 celui-ci http://www.we7.com/#/song/Naomi/King-Kong-Is-Not-Dead se porte toujours comme un charme !
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   18-12-2010 19h09

Une série pour ce soir : Misfits. Un groupe de jeunes délinquants (en travail d'intérêt général) frappés par la foudre se retrouvent avec des super pouvoirs. Un air de déjà vu ? Pas vraiment. La série est britannique et le traitement est totalement british... Une bonne écriture, une réalisation froide, un côté social, une pointe d'humour... et des pouvoirs TRES originaux parfois. Y'en a qui sont vraiment tripants pour le coup mais chuuut ^^
Sinon, bravo à la bande son qui déchire...
Allez quelques sons que vous pouvez y entendre :
tantôt pop
Kleerup - Until we bleed (With Lykke Li) - http://www.youtube.com/watch?v=4rGvq3cdJkk
The XX - stars http://www.youtube.com/watch?v=HB4rTtmMMvk
tantôt rock
Kasabian - Underdog http://www.youtube.com/watch?v=OqwDz-rwE7w
mais pas que...
on y trouve ainsi une petite pépite drum'n bass :
Adele - Hometown glory (High contrast) http://www.youtube.com/watch?v=b8guxJpC1dY
ce dernier claque grave !
Bref, une série (1ère saison : 6 petits épisodes seulement) à recommander vivement...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Hommepensif 
Date:   19-12-2010 07h12

@IpzolaniMot :

Il y a deux saisons disponibles sur internet de cette magnifique série.
Et je suis entièrement d'accord avec tout ce que tu as dit. Cette série, pour le côté social, rejoint une autre série british de la même chaîne de télévision nommé "Skins" ( je pense que beaucoup de personnes connaisse cette dernière).

Sinon, avis personnel, l'intrigue de la seconde saison est 10x plus intéressante que la première saison. Les effets spéciaux utilisés pour certains pouvoirs sont beaucoup plus présents dans la seconde saison (enfin, il y a plus d'action aussi ^^).

Côté musique, beaucoup de morceaux électro et drum'n'bass se retrouvent dans la BO de la saison 2.

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   02-01-2011 18h41

Je réalise qu'on n'a jamais parlé ici du film hommage à Kurt Cobain "Last days" de Gus van Sant.
Plutôt que de caler un extrait du film et une bande son de qualité crade, voici la déchirante Venus in furs originelle de Velvet underground (composée par Lou Reed)
http://www.youtube.com/watch?v=NdVRmhaDd6I&feature=fvst
Salutations aniMistes



Message modifié (02-01-2011 18h46)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Gelb 
Date:   04-01-2011 23h41

Ah ouai, Last days! A l'époque j'avais acheté la BO juste pour 'Death to Birth' de Pagoda...

http://www.youtube.com/watch?v=l78RDT-p24I



Sinon j'avais envie de dire que ce soir (en matant Johnny Mnemonic lol) ça m'a flashé à l'esprit que Tricky jouait dans le cinquième élément. Mais si, il joue le sous-fifre de Zorg. C'est un de mes films d'enfance et j'avais jamais fait le lien!

Quand j'étais gamin j'avais aucune idée de ce qu'il faisait. Mais entre temps je l'ai découvert par sa musique et c'est trop ouf de faire le lien! En fait c'est lui! Ha!

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Tonio59 
Date:   14-01-2011 20h17

Pour les amateurs d'Amon Tobin (comme moi), certaines de ses tracks sont au menu de la BO d'un film de Wim Wenders.
Le film "Pina" devrait sortir en février 2011.

Le trailer du film ici : http://vimeo.com/17772908

Source : http://www.amontobin.com/news/amons-music-featured-pina-bausch-film-wim-wenders

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   27-01-2011 16h00

Pour rebondir sur le post de David.cohen38, on trouve un remix très fun du Perce-oreille de l'étrange Noël de Mr Jack (Sellick) par Den Sorte Skole (Danemark)
http://www.myspace.com/densorteskole/music la track 17
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   09-02-2011 05h20

Un petit tir groupé pour l'album bien nommé Cinématique d'Arca http://www.trip-hop.net/album.php?id_album=2133 puisqu'on peut y entendre :
- Kafka (Steven Soderbergh) sur l'organisation
- Stalker (Andreï Tarkovsky) sur La zone
- La nuit du chasseur (Charles laughton) sur Pearl harper
- Stranger than paradise (Jim Jarmusch) sur Monogatari
- Le feu follet (Louis Malle) sur Formes vides
- La jetée (Chris Marker) sur Orly

Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   23-02-2011 03h07

Rien à voir avec ses compositions habituelles, Clint Mansell choisit une partition (presque) classique pour Black swan de Darren Aronofsky. Violence, domination, passion, sacrifice et quête de la perfection sont quelques uns des thèmes de ce grand film kafkaïen... pour une Natalie Portman extraordinaire. Littéralement impressionnant !
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   25-02-2011 21h23

On reconnaîtra Twin peaks sur http://mp3drug.com/mp3_search/1/metaform.html (dans la deuxième moitié) Red giants / Siamese slaves de Metaform.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   05-03-2011 16h24

BO sympathique (rock sombre mais tendance) pour film sympathique (mais un peu surfait) : Kaboom qui invite entre autres artistes : Explosion in the sky (pour catastrophe on the cure) ou Placebo (et leur excellente reprise de The bitter end)
http://www.deezer.com/fr/music/playlist/kaboom-ost-52176290#music/playlist/kaboom-ost-52176290
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   06-03-2011 01h39

S'il n'avait pas réalisé 28 jours plus tard, je ne pourrais pas le considérer autrement que... de clippeur (presque toujours) inintéressant avec de bonnes bandes-sons sur des effets beurk.
127 heures... quel calvaire ! (si vous aimez le genre, préférez-lui le minimaliste Buried qui est - lui - vraiment bien fichu) Même la musique n'est pas à la hauteur cette fois : Rahman n'atteint pas l'efficacité (sonore) passée de Slumdog millionnaire... avec néanmoins quelques notes de soulagement (quoique bien larmoyant/pathos au moment (pééééénnnniible et moralisteur) de son utilisation) avec l'apparition du titre Festival de Sigur Ros. Bien maigre consolation. A éviter à moins d'être un inconditionnel du réalisateur...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Dori 
Date:   08-03-2011 10h30

Attention, commentaire à faible valeur ajoutée ...
En septembre, voyage au Québec, vu un film bouleversant et fort comme jamais, "Incendies" (de Charles Villeneuve). Il a réussi à utiliser au mieux 2 chansons de Radiohead, You and whose army (ici avec un trailer du film, pas terrible et coupé, mais bon 'http://www.youtube.com/watch?v=PAVPHUa3TEw'), vraiment très forte dans la 2ème scène du film, et Like spinning plates.
A croire que ces chansons étaient faîtes pour ce film.
(pour la petite histoire, j'ai revu le film en France il y a 1 mois, et pfff encore une claque).

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   14-03-2011 17h15

... et jeux vidéos. On retrouve un sample de Street fighter 2 sur Ali shuffle (Anitek instrumentals Vol. 4) d'Anitek http://www.youtube.com/watch?v=IcO111gcNWg... Nostalgie des salles d'arcade ^^
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Keneda 
Date:   14-03-2011 23h41

Moi j'ai bien aimé 127 heures =)
La bande son est moyenne en effet, mais quelques titres comme Festival de Sigur Ros sont à écouter !

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   26-03-2011 20h18

L'intro d'un vieux film d'arts martiaux japonais (Katate Kiba) http://www.youtube.com/watch?v=8LYT4JC2dd4&feature=player_embedded est samplée sur le très fun Viva Necro http://www.youtube.com/watch?v=p62qGDT4Syg&feature=player_embedded (Die !)
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   31-03-2011 03h57

Zak Snyder (le réalisateur du bien intéressant The watchmen) nous a balancé son dernier film : Sucker punch, un pot-pourri en forme de geek movie où se mélangent BD, manga (son héroïne qui semble tirée de Final fantasy), heroic fantasy (une bataille qui semble tirée du Seigneur des anneaux), le cinéma d'horreur (Dead snow et ses zombies nazis) ou encore Terminator, voire même Black swan à Shutter island pour le côté danse diabolique dans un asile de "folles"... De quoi passer un bon moment - ou tout du moins triper ^^ - si ce n'est que le scénario est mal, mais vraiment mal fichu et que les actrices principales sont... a minima mal doublées, a maxima mauvaises. Et je ne parle pas du "je joue sur le fantasme de la lycéenne pure qui donne des baffes en mini jupe dans un monde broyé par le patriarcat"... Bref, un cinéma fait par un homme pour un public (plutôt très) masculin qui manque cruellement de second degré. On pourrait donc allègrement passer son chemin sauf que... y'a un truc qui accroche plutôt bien : la bande son. On y entend notamment Emiliana Torrini et un remix de Björk et son Army of me (Björk featuring Skunk Anansie) qui claque grave http://www.youtube.com/watch?v=eAkQgk1miWg ou encore la superbe reprise de Sweet dreams par Emily Browning http://www.youtube.com/watch?v=OcxRtLpkAkQ
Dommage, ça aurait pu être bien jubilatoire tout ça !
Salutations aniMistes

PS : signalons (c'est assez rare) qu'Emily Browning (l'actrice principale) reprend - elle-même - plusieurs thèmes du film

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Gelb 
Date:   01-04-2011 17h31


Street Fighter! Toute ma jeunesse! J'en profite pour balancer deux liens (pas vraiment trip hop), mais qui ont quand même pour eux de sampler street fighter II :

Magic Malik : http://www.youtube.com/watch?v=U_Dv8-iw4vA

Et forcément, Akhénaton (ça non plus ça me rajeunit pas!) :
http://www.youtube.com/watch?v=al8Fhx_-9i4


Par contre, je suis assez surpris de voir que Suckerpunch soit premier degré comme ça! Avec un pitch comme ça, fallait quand même oser... Bah, je pense qu'avec des potes et un pack de bières, ça devrait passer!

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   21-05-2011 03h34

Relativement efficace (pour un Disney...) le dernier Pirates des Caraïbes possède sa petite curiosité en proposant à Rodrigo y Gabriela de rejoindre le pompier Hans Zimmer à la BO. Sans plus, mais finalement sympathique.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: The_Blend 
Date:   25-05-2011 21h46

Aaaaaaah Hans Zimmer, quel compositeur énorme ce mec !!! Il a réalisé des Scores tellement incroyables et variés, c'est une tuerie, et il a une façon de penser la zik et les ambiances super originale ^^

En passant, si vous voulez en savoir + sur ce monsieur énoooorme, il y a eu un reportage sur lui il y a quelques semaines sur Arte (mmmmm Arte ^^) qui raconte un tas d'anecdotes sur l'artiste et les films auxquels il a participé, pour les férus de zik, c'est super instructif, et ce qui ne gâche rien, Mr Zimmer est doté d'un certain humour ^^

Et comme je suis sympa, voici le lien youtube, où vous pourrez voir le doc (il y a un lien pour le télécharger en intégralité dans la description de la vidéo)
http://www.youtube.com/watch?v=9inHDOpiMQQ

Bonne soirée à tous !!!

-Blend- @ Central Station


IpzolaniMot a écrit:

> Relativement efficace (pour un Disney...) le dernier Pirates
> des Caraïbes possède sa petite curiosité en proposant à Rodrigo
> y Gabriela de rejoindre le pompier Hans Zimmer à la BO. Sans
> plus, mais finalement sympathique.
> Salutations aniMistes



Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   01-06-2011 01h51

2 films (qui fonctionnent sans être passionnants) ce soir :
Le décalé : Le complexe du Castor où l'on entend un titre de Tom Yorke.
La défense Lincoln dont la BO est créditée à Cliff Martinez... même si on a du mal à reconnaître sa pâte.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   08-06-2011 01h22

Bon on s'ennuie sur Very bad trip 2 qui joue le miroir du premier épisode sans l'effet de surprise et avec plus d'actions (ce qui a tendance a endormir l'humour) Au final, ça ne dépasse pas le potache sexiste limite raciste... où l'on entend quand même quelques bons trucs comme l'efficace Stronger de Kanye West http://www.youtube.com/watch?v=PsO6ZnUZI0g
Salutations aniMistes
PS : Bon ça m'agace parce qu'il n'y a pas vraiment musique particulière et que je n'ai pas de bonnes raisons pour en parler ici, mais Le gamin au vélo est à ne pas rater pour qui n'a rien contre le cinéma social. (Chez les Dardenne, la vie est dure (ici, sans misérabilisme) et les moments simples sont beaux... comme le film.)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   20-06-2011 01h46

Pas de vidéo pour illustrer, mais une piste rigolote : Alfred Hitchcock presents que l'on peut entendre sur Moss side story... Un clin d’œil à ? Vous rigolez j'espère !
Salutations aniMistes
PS : http://www.dailymotion.com/video/xcpokv_generique-alfred-hitchcock-presente_shortfilms

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Keneda 
Date:   29-06-2011 23h31

On parle beaucoup de Doctor Flake en ce moment , alors pour les curieux voici quelques sources des samples du doc que j'ai pu reconnaitre ici et la :)

Pour l'album Paradis Dirtyficiels Flake s'est pas mal servi du splendide et très émouvant film " Vol au-dessus d'un nid de coucou" avec Jack Nicholson

Quand l’infirmière s'adresse aux malades lors de la thérapie de groupe : " L'affaire qui nous préoccupe ici, c'est la thérapie ..."
La question d'un fou joué par Christopher Loyd (Doc de retour vers le futur) est elle aussi samplée : " Vous voulez dire qu'il est anormal de vouloir rester seul ?", ainsi que la réponse de cette dernière " Rappelez-vous : le temps passé en compagnie d'autrui a valeur thérapeutique, alors que le temps à ruminer seul ne peut qu'accroître le sentiment d'être séparé des autres..." le tout dans le morceau La thérapie.

Ensuite j'ai reconnu le sample de Spleen ferroviaire qui n'est autre qu'un des disques passé aux patients dans la salle commune.

J'ai repéré un autre de ces samples présent sur le morceau Promenons-nous dans les bois sur son premier disque : Intervention chirursicale " Gamin , allez viens ! Tu vas pas me laisser seul dans ce bois ! ": Billy ze Kick - 1er avertissement (au début du morceau)

http://grooveshark.com/#/artist/Billy+Ze+Kick+Et+Les+Gamins+En+Folie/1362591

Ca rappelle des souvenirs tout ça... un après midi d'automne, on avait trouvé un moyen de locomotion...



Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Rhum1 
Date:   30-06-2011 09h40

@ Keneda: http://www.youtube.com/watch?v=1loepBhTs-M
Un film à voir et à revoir ;)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Keneda 
Date:   30-06-2011 22h16

Ben voila d'ou vient ce sample de Billy the kick ! Benoit pooleveorde dans c'est arrivé près de chez vous, j'aurais jamais cru ^^
Merci Rhum1

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   12-07-2011 00h43

Après Tron, les chemical brothers remettent le couvert avec une incursion sur la BO de Hanna (Joe Wright), une sorte de Nikita non sans efficacité (notamment la première partie) et surtout porté par l'excellente (et magnifique) Saoirse Ronan.
http://www.youtube.com/watch?v=l7dBrD2n6vM
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Keneda 
Date:   18-07-2011 22h57

Pour rejoindre mon collègue IpzolaniMot je vous recommande très fortement la BO du Film Sucker Punch

Du lourd : Bjork, Yoav, Emiliana Torrini, Skunk Anansie...

Vraiment une super BO qui plonge bien dans l'ambiance du film. Un film à l'univers très manga et avec des effets spéciaux de folie, dommage que le scénar et le jeu d'acteur (actrices !) soit limite. Zack snyder nous avait habitués à mieux avec 300 et Watchmen.

BO écoutable en stream ici :

http://grooveshark.com/#/album/Sucker+Punch+original+Motion+Picture+Soundtrack+/5987948

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   28-07-2011 15h03

Digitalism consacre un titre-album à... Forrest Gump sur son dernier album I love you, Dude. La preuve en ima... en son :
http://www.youtube.com/watch?v=ebeRwex6Zhg
La vie c'est comme une virée en boîte, catégorie électro (en chocolat).
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   31-07-2011 20h00

Un petit clin d'oeil au thème maintenant classique de Harry Potter dans ce mix de Viperflo
http://soundcloud.com/viperflo/viperflo-melody-my-day-2 (30' 09)
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   07-08-2011 22h25

Comme Les amours imaginaires, la triste Catherine Hardwicke utilise Fever Ray (Keep the streets empty for me) http://www.youtube.com/watch?v=jWFb5z3kUSQ pour le triste Chaperon rouge qu'on pourra gentiment éviter...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   13-08-2011 03h01

Lorsque le titre à la mode On the nature of daylight de Max Richter (Valse avec Bashir / Shutter island) est repris par Goreshit version breakcore symphonique, ça nous donne The nature of dying, un truc trashouille pas inintéressant http://www.youtube.com/watch?v=KQoYXh3a0WE
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   14-08-2011 13h06

L'épisode 10 de l'excellente deuxième saison de True blood se cloture sur New world in my view (King Brit) morceau de post-blues. http://www.youtube.com/watch?v=bfLawHP7lFY (Ca fait penser à du Recoil) Maintenant ce morceau est tiré de l'excellente OST de Miami vice (Brian de Palma) quant à lui plutôt décevant scénaristiquement... On en avait déjà parlé parce qu'on y trouvait aussi Blue foundation, Mogwaï, Goldfrapp ou encore Moby...
Salutations aniMistes



Message modifié (14-08-2011 13h09)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   23-08-2011 02h18

Pedro Almodovar invite trentemoller et son Shades of marble (Into the great wide yonder qu'on avait adoré en passant) http://www.youtube.com/watch?v=8MPnF22b4GI sur son dernier film La piel que habito, film tarabiscoté et réussi si on accepte son scénario tiré d'un petit (disons plutôt très court) polar que j'adore (Mygale / Thierry Jonquet)...
Salutations (et autres métmorphoses) aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   28-08-2011 03h08

C'est Cristal castles themselves qui apparaissent (en live) dans l'épisode 3 de la saison 2 de Skins. Un morceau torturé (Alice practice) pour un passage torturé.
http://www.youtube.com/watch?v=ar7QXqz0ZSI
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   30-08-2011 21h38

On reconnaît fugacement La valse d'Amélie (Yann Tiersen / Amélie Poulain) sur la très belle ballade instrumentale End is a cold place de Julien Lussiez (A journey from the edge of the Cosmos to the Earth / 2010) http://www.youtube.com/watch?v=qbviyy268OI (à 12' 40)
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   02-09-2011 14h06

Max Richter se dissimule dans le teaser Sreenatorium...
http://soundcloud.com/screenatorium/screenatorium-third-album (je vous laisse chercher)
Les morceaux (on les a déjà cités)
http://www.youtube.com/watch?v=8rluU6BGpKw
http://www.youtube.com/watch?v=jXHGoaEtmFM
sont tirés de Shutter Island...
Salutations aniMistes
PS : http://www.youtube.com/watch?v=KQoYXh3a0WE une autre tentative de réappropriation du thème (version breakcore) par Goreshit

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   09-09-2011 22h48

L'un des films du moment, c'est La guerre est déclarée réalisé, interprété et vécu par Valérie Donzellli. Un film qui n'a pas vraiment d'histoire puisqu'il fonctionne par bribes : des petits moments de bonheurs/drames (sans (trop de) pathos malgré le sujet) entrecoupés de petites ellipses... C'est beau, plein d'idées, très rythmé... et la bande son (éclectique) est aussi réussie qu'intelligemment utilisée. On y trouve entre autres :
Yuksek - Break ya http://www.youtube.com/watch?v=zmydk_iyfyI
Sébastien Tellier - Une vie de papa http://www.youtube.com/watch?v=Fk3vQe8KPqI
et surtout le magnifique :
Peter Von Poehl - The bell tolls five http://www.youtube.com/watch?v=Pp5i3I6MVpE
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   12-09-2011 19h57

Les blues brothers se sont invités sur Murder weapon http://www.youtube.com/watch?v=i3fd4nE8OCI sur le très inégal Mixed race (2010) de Tricky.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   23-09-2011 04h28

Les amateurs des westerns spaghetti ne doivent pas passer à côté de Nym et son Warm blooded lizard http://www.trip-hop.net/album.php?id_album=2314&action=note_post# On y entend du Morricone, la voix du cowboy Clint Eastwood ou encore des petits sons de films de Sergio Leone. Bien fun...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   26-09-2011 01h53

Invité à manger chez un vieil ami, la TV fonctionnait vaguement en fond lorsque j'ai tendu l'oreille pour http://www.youtube.com/watch?v=68qF_Yd76Os... Tricky / Hell is around the corner dans Le transporteur 3 d'Olivier Megaton. Une si jolie chanson pour un film... affligeant de ridicule. (Notez que ça se prend tellement au sérieux que ça peut devenir drôle)
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   26-09-2011 17h46

Une vidéo postée sur Facebook, un comm d'un blogger et paf le déclic : on est quelques uns à avoir découvert Frenic ces dernières semaines. Or sur son album Lessons from the past (http://dustedwax.org/dwk100.html), on peut y entendre http://www.youtube.com/watch?v=-y14wbWIXjA et en creusant un peu plus, on s'aperçoit que toute la trame est samplée d'une mélodie de Gustavo Santaolalla pour le film Carnets de voyage de Walter Salles http://www.youtube.com/watch?v=Zh2GgCFR2dw avec en bonus cette petite merveille acoustique http://www.youtube.com/watch?v=bwutR7jtcgM Et c'est diablement beau !

Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   03-10-2011 21h24

Petite bombe que ce Ghost par Sakya http://www.trip-hop.net/video-279-1350-sakya-ghost.html qui emprunte son thème magistral à Ghost in the shell : Innocence (Kenji Kawai)
http://www.youtube.com/watch?v=S_1PssU1a9U
http://www.youtube.com/watch?v=z64HCi2rQkE&feature=fvsr pour une représentation plus traditionnelle et surprenante.
De quoi frimer dans les milieux geek ^^
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   07-10-2011 18h17

Beaucoup de références cinématographiques chez Hiroshima :
http://soundcloud.com/hiroshima8/sets/hiroshima-room-88
décomposons la piste 5 : le titre Human traffic (le titre déjà vient d'un film britannique (Justin Kerrigan) de 1999) s'ouvre et se clôture sur un extrait de Dikkenek (film belge réalisé par Olivier Van Hoofstadt / 2006) avec un sample violon qui ressemble beaucoup à du Vivaldi. On retrouve aussi un court passage de Bernie (Dupontel / 1996)...
http://www.youtube.com/watch?v=vbLcl14pFHI
http://www.youtube.com/watch?v=cdGnJX0kvWM
De l'humour quoi !
Salutations aniMistes



Message modifié (07-10-2011 18h24)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   09-10-2011 06h33

Une petite facile pour cette nuit : Danny Elfman et son Batman (celui de Burton) samplé sur Taxman (Virus syndicate) http://www.youtube.com/watch?v=2QyiQJG7i5A
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   27-10-2011 01h34

Une B.O. de plus pour Danny Elfman qu'on n'attendait pas vraiment sur le projet mécanique (familial et fréquentable) de Real steel. Pas simple de reconnaître sa pâte par contre.
http://www.youtube.com/watch?v=HCIAVCh7Qn8
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   28-10-2011 01h32

Un peu comme la percussion qui donne le do sur In C (pour les petits curieux http://fr.wikipedia.org/wiki/In_C_%28Terry_Riley%29), Cliff Martinez pose l'ambiance sur Drive pendant que Nicolas Winding Refn joue les variations avec sa caméra. Une BO en parfaite harmonie avec son sujet.
http://www.trip-hop.net/album-2346-cliff-martinez-drive-lakeshore-records.html
Salutations aniMistes
Signalons en passant la très belle ouverture : Nightcall http://www.youtube.com/watch?v=MV_3Dpw-BRY par Kavinsky et accessoirement produite par Guy-Manuel de Homem-Christo de Daft Punk.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   03-11-2011 02h25

Voici un mash up polycinématographique :
http://www.tout-bon.com/un-mashup-de-fou/
Sur les 9 morceaux utilisés, on trouve le thème du Shaft originel (Les nuits rouges de Harlem) composé par Normand Corbeil, La marche de l'empereur (La guerre des étoiles) de John Williams et Harder, better, faster, stronger des Daft punk (repris pour Interstella 5555)... ça nous fait du monde et c'est pas si mal !
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   08-11-2011 01h20

L'un des films tendance du moment s'appelle : Intouchables. Une comédie à l'américaine, formellement convenue, tirant vers le pathos... mais les acteurs sont véritablement attachants et le film drôle ! On a beau deviner le contenu faussement impertinent, on se prend au jeu et on lâche quelques éclats de rire avec un plaisir qu'on aurait tort de bouder. Ce qui nous amène aux séquences plus posées, plus mélancoliques portées par le piano de Ludovico Einaudi : un artiste italien qui pourrait bien toucher les amateurs d'ambient au piano comme Eluvium. Le pathos, c'est un peu sa faute en fait... ce qui n'empêche que le thème - somme toute très classique - composé pour le film, est plutôt joli. Cousu de fil blanc, mais fort sympathique tout ça...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Alphy 
Date:   09-11-2011 03h18

La musique est au rendez-vous des dernières sorties cinéma.

Blitz !, le dernier film avec Jason Statham met à l’honneur le drum ‘n bass. Un psychopathe tue des policiers sans laisser aux enquêteurs le temps de reprendre leur souffle. Jason S. met des baffes où il faut pour essayer de coincer ce tordu. Un film d’action dans la veine de ce que fait d’ordinaire Jason S...

Malgré une bande son assez décevante, on retiendra les morceaux suivants :
- The Qemists : stompbox : http://www.youtube.com/watch?v=ScJnYJVswrI&feature=related
- The Qemists : Tomcat : http://www.youtube.com/watch?v=RhcQ-N_3s5M&feature=related

Ne connaissant rien à ce style de musique et après avoir fait quelques recherches sur le groupe, signé chez Ninja Tune, je recommande aux fans de drum ‘n bass d’écouter l’album “join the Q” (i.e. http://www.youtube.com/watch?v=1krmAcCdZ_Y&feature=related)

Conclusion : un bon film du dimanche soir avec une pizza ; une bande son du vendredi soir avec de la bière.

Le second film, Hanna, est déjà plus intéressant. Une fois encore l’histoire sent (un peu) le précuit : une fille est entrainée par son père, ex-super-agent-tout-puissant-du-KGB. Un jour la petite fille décide de rencontrer « Marissa » puis d’aller rejoindre son père en Allemagne. Bien évidemment, Hanna ne connaît rien au « vrai » monde. Là où le film devient intéressant c’est par la performance de l’actrice principale, Saoirse Una Ronan (que l’on commence à voir un peu partout : City of amber, The lovely bones, Les chemins de la liberté) et qui joue assez bien. Performance accompagnée par une bande son signée The Chemicals Brothers.

La musique prend souvent le pas sur les dialogues et sur l’action. TCB arrivent à faire d’un film que l’on attendait plat, un bon film que l'on prend plaisir à regarder
Deux pistes pour mettre l'eau à la bouche :

- http://www.youtube.com/watch?v=HBmwcuLa1as
- http://www.youtube.com/watch?v=hT4mpQAHDBc

Une BO dans l’ensemble très calme (rien à voir avec le drum ‘n bass de blitz !), un style assez épuré, et qui colle particulièrement bien avec l’ambiance froide et violente du film .

Conclusion : un film à voir et une bande son à écouter.

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Djeh 
Date:   09-11-2011 12h28

Le film "Polisse", ou apparaît une bonne minute du titre Blanket de Urban Species.

http://www.youtube.com/watch?v=ZNt25o3zh5E

Toujours efficace et plaisant !

Mais le morceau le plus étonnant est le suivant :

http://www.youtube.com/watch?v=mG_eIDMOvfM

Un groupe suédois nommé Keedz. Qui aurait parié sur Justice ?....

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   17-11-2011 03h35

Revoilà Cliff Martinez... chez Soderbergh cette fois puisqu'il nous a concocté une BO toute d'électro et de techno sur Contagion, terriblement froid (trop peut-être) mais aussi efficace pour cette même raison.
Bat & Pig http://www.youtube.com/watch?v=_dBqOmY6els et la Cliff Touch.
http://www.trip-hop.net/album-2389-cliff-martinez-contagion-watertower-music.html
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   21-11-2011 01h47

Après Drive (Nicolas Winding Refn), Cliff Martinez et les films de voiture, on se surprend à nouveau à se passionner pour un film de genre : le sport cette fois avec Le stratège (Bennett Miller réalisateur déjà remarqué pour Truman Capote) avec à la musique Mychael Danna, un compositeur canadien moins connu que les John Williams et autres Hans Zimmer, et pourtant tout aussi efficace ! La bande originale violonneuse, un rien sautillante, bien présente mais pas envahissante monte petit à petit en intensité. Je ne trouve pas de lien pour The streak (la plage 13) et c'est bien dommage. On y trouve aussi une reprise toute jolie de The show (Lenka) par Kerris Dorsey (une actrice toute jeune) http://www.youtube.com/watch?v=pgh6HQSM1gM...
Le parti pris du réalisateur, est de ne pas filmer les matches en eux-mêmes, et ça c'est très bien trouvé et surtout incomparablement plus efficace que le tristement démonstratif (et poussif) Invictus (Clint Eastwood) pour ne prendre qu'un exemple récent.
Salutations aniMistes

PS : Moneyball, le titre anglais est quand même bien plus sympa...

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   25-11-2011 04h14

Parenthèse série TV avec True blood...
http://www.youtube.com/watch?v=vxINMuOgAu8
Une première saison qui met en place ses protagonistes très tranquillement : pas mal.
Une deuxième saison à proprement parler hallucinante !
Une troisième saison plus posée mais qui sait piquer notre curiosité...
Une quatrième saison... ben la quatrième, je ne l'ai pas encore terminée, mais jusque là (épisode 5) c'est énorme : dense comme jamais et riche en rebondissements inattendus... sans oublier le soufre à haute dose ! Tout ça pour dire que la chanson qui accompagne le générique de fin de l'épisode 05 est absolument géniale dans le genre post-blues à la Recoil... http://www.youtube.com/watch?v=VvD5dhJtGU0 Il s'agit de Gil Scott Heron et une scansion tout droit venue de la beat generation sur fond d'électro-blues. Aussi indispensable que la série...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   30-11-2011 10h06

Tiens, une petite "originalité" qui fait plaisir à découvrir : on entend A new error (Moderat) sur le teaser du dernier film de Mathieu Demy http://www.youtube.com/watch?v=mA97dxBqGTg Americano.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Keneda 
Date:   30-11-2011 23h27

IpzolaniMot a écrit:

Tiens, une petite "originalité" qui fait plaisir à découvrir : on entend A new error (Moderat) sur le teaser du dernier film de Mathieu Demy http://www.youtube.com/watch?v=mA97dxBqGTg Americano.

Mon morceau préféré de Moderat, une tuerie ;)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Keneda 
Date:   01-12-2011 00h26

The Walking Dead

Petit hors sujet désolé, car pas de trip-hop dans la BO de cette série américaine (de très bonnes musiques tout de même) mais ceux qui sont fans de G.Romero ou de films de zombie jetez vous sur cette série inspirée d'un comic sortie récemment sur les écrans français :

super ambiance, personnages charismatique, et des zombies à la pelle !

http://www.youtube.com/watch?v=JsGfDyVGp50

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   13-12-2011 19h00

Je sors tout juste de Shame. Un film qui aura réussi à me retourner... Filmer aussi crûment la sexualité, comme on le ferait d'un film de guerre (!), on n’avait pas vu ça depuis le magnifique La saveur de la pastèque. Et comme chez Tsaï Ming-Liang, l’esthétique n’est pas gratuite. Steve Mc Queen interpelle, trouble et vrille l’estomac en démontant le tabou suivant lequel la représentation pornographique peut détruire la sexualité "mâle". C’est terriblement intelligent, mais on n’en sort pas indemne.
Du point de vue de la bande son : du Bach, du Blondie mais surtout un thème impressionnant signé Harry Escott. http://www.youtube.com/watch?v=RU2isKnpLqE Pour ceux qui connaissent et qui auront fait attention, il y a beaucoup de similitudes avec le thème de La ligne rouge (Hans Zimmer) http://www.youtube.com/watch?v=TG9-j3eevL4 (d'où mon analogie avec le cinéma de guerre)
Autre surprise, la jeune Carey Mulligan (encore elle ! (vue dans Drive)) nous interprète New York New York dans la scène du film qui donne un visage humain à l'incroyable Michael Fassbender. L'actrice du moment...

Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   25-12-2011 16h26

David Lynch a sorti cette année un album Crazy clown time. On se dit tout d'abord : quel bonhomme ! Il sait décidément tout faire... puis on se passe l'album et là : on a du mal à déglutir. Si les bandes-originales de ses films sont à proprement parler de petits bijoux. Certaines sont même de véritables classiques du genre (Lost highway en tête), mais là... on a beau aimer le bonhomme, c'est trop. Mélodiquement répétitif et une voix - disons - laide. http://www.youtube.com/watch?v=2GXGc4EobS8 On espère jusqu'au bout un éclair de génie de la part du maître, mais il ne vient jamais. Certains - peut-être - adhéreront au style, mais la plupart d'entre vous risque de grimacer fortement. Dommage !
)-: Salutations aniMistes :-(

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   29-12-2011 14h58

On peut entendre sur son album Scratch my back (2010) http://www.youtube.com/watch%3Fv%3DJB9ipcgtu4Q une reprise par Peter Gabriel de Philadelphia (Lou Reed) composée pour le film éponyme.
Je me suis d'ailleurs intéressé à l'album en question grâce à une musique qui apparaît à la fin de l'épisode 16 / saison 07 de Dr House : My body is a cage, une reprise d'Arcade fire (ATTENTION SPOILER) http://vimeo.com/30264625

Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   09-01-2012 00h49

Entre teenage movie et survival, Attack the block (Joe cornish) http://www.youtube.com/watch?v=TclHBIzshHg&feature=related se calque sur le Super 8 de Spielberg si ce n'est que l'action est transposée dans la banlieue sud de Londres autour d'une bande d'ados pas vraiment cools... au début. Si l'on passe la bestiole un poil ridicule, la gueguerre entre teenagers et aliens à dents phosphorescentes est vraiment fun. On se bat à coup de batte de baseball, de flingue, de katana et même de patin à glace ou de pistolets à eau ^^
Beaucoup de rythme et d'humour et du son. Ben oui, on est en banlieue donc de l'électro et surtout du hip-hop avec une petite surprise : Krs-one et son Assassin de la police... Wesh wesh ça faisait longtemps !
Salutations aniMistes

PS : on y entend quand même :
T'as emmené un gang d'aliens envahisseurs dans la cité...

Et la réplique culte :
Vous savez ce que je pense ? Je pense que c'est les schimdt qui les ont envoyés. Le gouvernement a dû créer ces bestioles pour anéantir le peuple noir. D'abord ils ont envoyé la drogue dans les cités, puis ça a été les armes. Maintenant, ce sont les monstres pour nous détruire. Il s'arrêteront jamais...



Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   01-02-2012 02h03

Dark fantasy (Anton Megerdichev) est une sorte de croisement entre la mythologie nordique des sorcières, le cinéma à gros effets américains et les représentations guerrières chinoises à la Ang Lee (combats aériens. Ca pourrait être sympa si ce n'était pas si laid, si mal fait et sans queue ni tête.
Seule petite consolation pour les oreilles, on y retrouve 2 pistes d'Alina Orlova : Spi et Nesvarbu qui sont toutes les deux tirées du même album : Laukinis suo dingo (2010). Si les 2 pistes retenues sont loin d'être les plus intéressantes, l'album - quant à lui - mérite qu'on y jette l'oreille.
Salutations aniMistes
http://www.deezer.com/fr/music/alina-orlova/laukinis-suo-dingo-513924

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   02-02-2012 19h44

Sur l'album de 90 (noventa) on trouve quelques références bien sympathiques :
- l'univers des Batman et de Bienvenue à Gattaca (le bijou d'anticipation d'Andrew niccol) sur Gothham vs Gattaca
- quelques notes de Venus in furs (The velvet underground) popularisée par Gus Van Sant sur Last days en ligne de fond sur Des mouches et du buzz (Narcisse sur Wikipédia)
Ca s'écoute ici http://noventa.bandcamp.com/album/hors-doeuvre
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   07-02-2012 01h33

Sigur Ros à l'honneur ce soir puisqu'on le retrouve à 2 reprises ce mois-ci sur :
- une des bandes-annonces de Félins (la dernière production animalière de chez Disney)
http://www.youtube.com/watch?v=bS1VYDKCs3s
- et l'étrange Café de flore (Jean-Marc Vallée) comprendre : plein de défauts mais plutôt intrigant puisqu'on y retrouve le très aérien Svefn-g-englar et les plus mélancoliques All allright et Andvari. On y croise aussi Pink floyd (Breathe), Dinah Washington (qu'on avait redécouverte il y a peu dans le mash up (mélangée à Max Richter) qui clôturait Shutter island de Martin Scorcese) + un gros coup de coeur par Sophie Hunger et sa reprise (très douce) de Le vent nous portera de Noir Désir. Signalons en passant que le titre du film 'Café de Flore' vient de la chanson éponyme et très lounge composée par Matthew Herbert.
Bref une BO pleine de monde qu'on connaît bien et qu'on aime beaucoup sur trip-hop.net. Le tout peut s'écouter ici : http://www.allobo.com/bo-cafe-de-flore-5233.html
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   10-02-2012 02h22

Pour le plaisir, le trailer d'un film qui intrigue (ou le monde menacé par des nazis qui s'étaient cachés derrière la lune... et oui, quand même !), j'ai nommé Iron sky (Timo Vuorensola) http://www.youtube.com/watch?v=DeAfoiN5SDw qui nous promet (vaudrait mieux) une bonne grosse dose de second degré.
En attendant la musique sur le trailer reprend B Mashina un thème de Laibach qui claque bien dans le genre métalleux épique. http://www.youtube.com/watch?v=UgqjnzkYPnA
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   12-02-2012 19h33

Avec Nighttime birds, Soulfight nous propose une série de 4 reprises dont 2 cinéphiles :
http://www.youtube.com/watch?v=01tU8_60cvg&feature=related
My favourite things issue de La mélodie du bonheur (Robert Wise) http://www.youtube.com/watch?v=TyWi8TKhER0
et
http://www.youtube.com/watch?v=qJLH8gdsT4o
Midnight, the stars and you qui clôture The shining (Stanley Kubrick) http://www.youtube.com/watch?v=BCUGYgWSz8c
Plus d'informations, dans la série de questions/réponses sur la page de l'album.
http://www.trip-hop.net/album-2448-soulfight-nighttime-birds-auto-production.html
Salutations aniMistes

PS : je signale en passant une autre reprise de My favourite things par Björk dans Dancer in the dark (Lars Von Trier) : de la comédie musicale http://www.youtube.com/watch?v=uocxb2OD78c aux déchirements du couloir de la mort http://www.youtube.com/watch?v=ALB-QEJGkbQ...

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   28-02-2012 21h50

Je plussoie Trickos... c'est quand même cool de citer ses featurings et autres emprunts. Ca n'enlève rien à la qualité d'un morceau mais c'est un plus. Certains diraient une marque de respect. Je pencherais plutôt pour une marque de reconnaissance.
Tout ça pour dire que je suis complètement passé à côté de Lonely kid (Zoen) http://zoenmusic.bandcamp.com/track/lonely-kid-feat-andrre qui emprunte le choeur d'enfants à God yu takem laef blong Mi http://www.youtube.com/watch?v=ARrUGH2u_Uo sur La ligne rouge. L'une des plus belles BO de film de guerre si ce n'est la plus belle.
Idem pour Dingue (Zoen) http://www.youtube.com/watch?v=ayO0L_IRw8s qui lorgne grandement vers Sarajevo http://www.youtube.com/watch?v=9tKBqJIfqPo tiré de Memoryhouse de Max Richter, toujours et encore lui !
Et c'est pas juste 3 notes ^^
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: TanTylash 
Date:   05-03-2012 10h50

J'ai maté 'Sound of noise' hier soir.
Le film est excellent et y'a de très bons passages de musique comme on les aime ici.
Je suis en quête d'infos plus précises sur les zikos en question mais je viens d'abord vous en faire part.

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   13-03-2012 01h40

Quel lien entre Ink (Jamin Winans) et Le territoire des loups, film de Joe Carnahan sorti le 29 février dernier ?
Le premier est un film fantastique entre rêve et réalité, une curiosité faîte de bric et de broc ; le second une production hollywoodienne (plutôt efficace) en forme de survival into the wild.
Oui mais... le thème principal est identique aux deux films !
Pour être plus précis, The city surf est repris sur Le territoire des loups.
http://www.youtube.com/watch?v=liWSvf25oEA
Or Carnahan - sauf erreur - ne prend pas la peine de créditer Jamin Winans au générique puisque le seul compositeur cité est Marc Streitenfeld.
3 hypothèses :
- ou bien Jamin Winans n'est pas le compositeur original du morceau et il a 'oublié' d'en signaler l'auteur.
- ou bien Joe Carnahan a 'oublié' de citer Jamin Winans
- ou encore Marc Streitenfeld et Jamin Winans sont une seule et même personne
Dans les deux premiers cas, ça craint...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   22-03-2012 14h50

Il y a quelque temps de cela, ... Anitek reprenait un sample de Street fighter 2 sur Ali shuffle (Anitek instrumentals Vol. 4) http://www.youtube.com/watch?v=IcO111gcNWg...
cette fois c'est Grace Valhalla qui surfe sur le même thème avec le bien nommé Perfect sur son dernier album, Valhalla Rising, http://www.jamendo.com/fr/album/108457 sorti... aujourd'hui !
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   01-04-2012 01h58

John Hurt est à l'honneur sur Last days of meaning, le dernier album de Nitin Sawney, puisqu'on y dénombre pas moins de 8 extraits (!)
http://www.trip-hop.net/album-2488-nitin-sawhney-last-days-of-meaning-positiv-id.html
Si certains ont reconnu le(s) film(s) dont ils sont tirés, n'hésitez pas à repasser par ici !
C'est vrai quoi, pourquoi ça serait toujours aux mêmes de bosser ^^
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   02-04-2012 00h21

Voici 3 petites vidéos animées sur le thème de l'immigration (simples et instructives) sont à découvrir sur médiapart http://www.mediapart.fr/content/immigration-trois-films-danimation-contre-les-idees-recues...
Oui mais quel rapport avec ce topic ? (je devine déjà les râleu(r)(ses)s tâtillons)
Eh bien, un petit détail... les petites notes percussives de début en forme de jingle sont piquées à La pluie http://www.youtube.com/watch?v=rlfbxwfLvTo un titre de Prajna http://www.trip-hop.net/groupe-254-prajna.html (créé par l'ex leader d'orange Blossom) lui-même issu de leur album L'éveil.
Et comme je suis content de l'avoir capté... je partage !
Salutations aniMistes
PS : gros coup de coeur à Jennifer Lawrence qui était déjà exceptionnelle dans le trop méconnu Winter's bones (Debra Granik)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   04-04-2012 01h35

Les blockbusters américains adressés aux ados, qu'ils soient horripilants ou réussis sont néanmoins d'excellents baromètres quant à la popularité des artistes tendance : Thom Yorke, Lykke li, Grizzly bear sur Twilight par exemple.
Or la bonne surprise du jour nous vient justement de Hunger games.
Le film pas complètement abouti mais ambitieux, avec de bonnes idées et un certain sens du rythme. Bonne ou mauvaise adaptation ? je n'ai pas lu l'ouvrage en question. Mais je sais que je ne me suis pas vraiment ennuyé. Ca aurait même pu durer plus longtemps (pour laisser plus de place aux personnages secondaires qu'on devine plus consistants dans l’œuvre originale).
Quant à sa bande son : Arcade fire et... que de l'inconnu pour ma part ! Si ce n'est un petit détail qui n'a pas l'air de figurer sur la bande originale officielle du film : j'ai nommé Olafur Arnalds, un grand monsieur de la musique néoclassique et l'un des plus grands artistes islandais http://www.youtube.com/watch?v=27f8nAHZARo (qui doit correspondre au passage avec le nid de guêpes)
Notez l'usage du néoclassique au moment d'un passage hallucinogène comme Max Richter sur Shutter Island (pendant les visions de Di Caprio)
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   12-04-2012 02h02

Allez ! 2 (en 1) grands classiques... On en parle de temps en temps dans nos topics, le grand Buck 65 et son titre The outskirts (Situation - 2007) http://www.youtube.com/watch?v=hQljE6ARTRA qui doit (presque) tout à son sample de Jeux interdits (René Clément - 1952), classique parmi les classiques du cinéma français. http://www.youtube.com/watch?v=92f2TZMPgiI
Mais pour la petite histoire, le thème célébrissime n'a pas été composé pour le film mais emprunté à "un manuscrit portant le titre de "Melodia de Sor", datant du début du XIXème, et appartenant à un ancien élève de Daniel Fortea, José Maria Lopez."
http://www.youtube.com/watch?v=1d2BVeq_DVk
C'est l'effet 'Apprenti sorcier' trop souvent assimilé à Mickey et à Walt Disney... bien avant Paul Dukas !

Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   17-04-2012 16h00

Ennio Morricone plane sur l'oeuvre de The new law, duo d'électro-jazz américain qui vient de marquer les esprits avec l'un des tout meilleurs albums qu'il m'ait été donné d'entendre (riche, novateur et puissant... rien que ça) ces derniers mois : j'ai nommé The fifty year storm (merci Cob@lt pour le découverte).
Affirmation qui peut se vérifier concrètement avec le petit clin d'oeil à Le bon, la brute et le truand sur Fa Lude Oh ! http://thenewlaw.bandcamp.com/track/fa-lude-oh, le premier album (2006) du duo, d'ailleurs téléchargeable à prix libre sur leur bandcamp.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Alphy 
Date:   19-04-2012 15h33

Sur TH.net, lorsque l'on parle de Clint Mansell, on pense avant tout à la BO de The fountain. Normal me direz-vous. Je suis d'accord.

Notons toutefois qu'il a aussi réalisé la BO d'un film de science fiction intitulé "Moon", sorti en 2009.
Je vous mets une piste pour vous donner le ton du film :

http://www.youtube.com/watch?v=BtCpttsZiys

Pistes longues, piano, bruits bizarres, le parfait petit kit de l'ambiance cinématographique selon Mansell.

Moon c'est un film presque en huis-clos (dans une base lunaire pour ceux qui se poseraient la question). Un film qui m'a laissé sans voix. On hésite entre crier au chef d’œuvre ou à l'imposture. L'acteur (Sam Rockwell) joue très bien, l'ambiance est au rendez-vous, et la musique aussi. Mais niveau scenario ça sent un peu le déjà vu : un mec qui pète un plomb sur la lune, un robot un peu louche, des décors froids. 2001 : l’odyssée de l'espace, Alien pour ne citer que les plus connus. Personnellement ce sont les 3-4 dernières minutes qui m'ont fait le plus apprécier le film.

A conseiller pour ceux qui aiment la SF et/ou ceux qui veulent autre chose que du Expendables 2 (WOUHOU) et/ou ceux qui aiment Clint Mansell.



Message modifié (19-04-2012 16h23)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   19-04-2012 16h15

+ 1 pour Alphy (et pour Hanif qui nous l'avait fait découvrir il y a 2 ans)
Moon est un huis-clos spatial à la limite du thriller métaphysique porté par la musique de Clint Mansell.
Signalons en passant un petit détail sympa : le réalisateur britannique (une fois n'est pas coutume pour un film de sf) du film, Duncan Zowie Jones n'est autre que le fils de David Bowie himself !
Vous pouvez d'ailleurs trouver un autre de ses films : Source code sorti en 2011 et qui peut être comparé (toute proportion gardée) à des films tels que l'armée des 12 singes (1995 - Terry Gilliam), Déjà vu (2006 - Tony Scott) ou plus récemment Inception (2010 - Christopher Nolan).
Force donc est donc de constater que Duncan Jones a le sens de la référence tout en restant efficace.
A découvrir...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Alphy 
Date:   23-04-2012 15h33

olala,

Quelle synchronisation. On parle de Duncan Zowie Jones, de ses films, et donc de Source Code.

Boum, qui dit Source Code, dit Jake Gyllenhaal, l'homme qui se fait trouer la peau sur la montagne de Brokeback (je ne pouvais pas m'en empêcher, désolé).

Boum encore une fois, Jake Gyllenhaal que l'on peut retrouver dans un clip/court métrage réalisé par Daniel Wolfe pour le groupe de notre cocorico de pays, The shoes.

Boum une dernière fois, The Shoes, pour le morceau Time to dance:

http://www.youtube.com/watch?v=pt9wnawn7xQ&feature=player_embedded#!

Surement trop dancefloor pour nombre de personnes, mais suffisamment éléctro pour mériter un petit post.
Comme quoi à Reims, il n'y a pas que du champagne ! (je suis déjà dehors pour ceux qui me cherchent).



Message modifié (23-04-2012 15h35)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   24-04-2012 04h12

Petite mise en lumière de Sensitive orchestra et plus particulièrement 2 pistes (Animal instinct ; Trois p'tits points) de leur premier album (Le paradoxe de l'équinoxe) sorti en décembre dernier puisqu'on y retrouve 2 répliques (en version française) de 2 films américains de la fin des années 90, aujourd'hui devenus cultes.

Animal instinct
Celui qui se transforme en bête, se délivre de la douleur d'être un homme.
Las Vegas parano - Terry Gilliam (1998)
http://sensitiveorchestra.bandcamp.com/track/animal-instinct

------

Trois p'tits points
- J'avais envie de loger une balle entre les deux yeux de tous les pandas qui n'étaient pas foutus de baiser pour sauver leur espèce. J'avais envie d'ouvrir les vannes de dégazage de tous les pétroliers et de polluer toutes ces plages françaises que je ne verrai jamais. J'avais envie de tout salir d'une fumée bien noire.
Fight club - David Fincher (1999)
http://sensitiveorchestra.bandcamp.com/track/trois-ptits-points

Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   27-04-2012 22h54

Alphy m'a récemment fait découvrir Perfect sens (David MacKenzie - 2011), film épidémique britannique en forme de métaphore à la fin du monde. Sujet très à la mode cette année après notamment le décevant (OK c'est discutable) Melancholia & et le brillant Take shelder. La vision britannique est néanmoins singulière : nihiliste et anticapitaliste, profondément dramatique et grand-guignol à la fois.
Ca se passe aujourd'hui. Une épidémie frappe le monde et nos 5 sens disparaissent à l'échelle mondiale les uns après les autres dans une atmosphère lyrique... Lyrique ? Mais devinez donc qui se cache derrière la bande-originale. http://www.youtube.com/watch?v=2tP8mB8mUc8 Je vous le donne en 1000 : Max Richter est une fois de plus dans la partie, dans la tradition des partitions de musique répétitive à la Michael Nyman. Ca donne un objet musical très appuyé et très (sans doute trop) présent, sans originalité (on commence à avoir l'habitude) mais avec l'efficacité qu'on lui connaît.
En passant, le sieur Richter s'est une nouvelle fois engagé auprès de Ari Folman pour son prochain film : The congress qui ne sortira qu'en 2013 mais qu'on attend avec beaucoup, beaucoup, beaucoup d'impatience tant l'expérience Valse avec Bachir aura marqué les esprits !
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   29-04-2012 09h36

Gorillaz, c'est tout un univers. Tout d'abord du son (Damon Albarn) avec quelques titres cultes, mais aussi un univers graphique à forte personnalité (Jamie Hewlett ) à travers toute une galerie de personnages animés qui évoluent avec les années. Donc, en pratique, il est difficile de dissocier les uns des autres et si les derniers albums ont pu décevoir musicalement parlant, ils n'en demeuraient pas moins cohérents et donc intéressants pris comme une entité à part entière (son + clip + goodies).
Petite cerise sur le gâteau, la bande à Gorillaz a les moyens de se faire plaisir en s'offrant quelques guests inattendu(e)s comme... Bruce Willis sur le clip de Stylo (Plastic beach - 2010) http://www.youtube.com/watch?v=nhPaWIeULKk qui poursuit Murdock & Noodle dans le désert. Clip lui-même connecté au premier Mad Max de George Miller (1979). Un clip donc assez chouette !
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   30-04-2012 14h36

L'interview de Tiego (fondateur du Label Cooler than cucumbers) http://www.trip-hop.net/interview-49-murmur-breeze.html par PierreThem nous intéresse directement aujourd'hui. Notre petit camarade chroniqueur a la bonne idée de demander au sieur Tiego de se la jouer... mais dans quel film ?
Réponse de l'intéressé : "Choi-Min Sik dans le plan séquence magistral du couloir d'Old Boy" (Park Chan-Wook / 2003)
Je ne résiste pas à cette occasion de vous poster la scène en question : http://www.youtube.com/watch?v=Ufss5ot_vGE tout simplement l'un des plus beaux plans séquences de fight jamais filmé. Soulignons la musique signée Young-Wuk Cho, mélange de kitch, de phrases sentencieuses des héros et de musique mariachi vengeur comme A lonely boy (le titre de la séquence précédente) sans oublier le thème de Woo-Jin (le sale type de l'histoire) empreint de lyrisme en forme de valse soutenue. http://www.youtube.com/watch?v=wtSY-ughIYQ 1,2,3.... 1,2,3... qui trouvera son apogée dans la dernière image du film puis dans son générique avec le bien-nommé : The last walz http://www.youtube.com/watch?v=_DxjFs_dsR8
Une dernière valse définitivement culte...
1,2,3... 1,2,3...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   08-05-2012 01h41

Réunir Amélie Poulain et Kill Bill sur un même morceau : mission impossible ?
Eh bien non : voici un petit mash up assez inattendu sur fond d'ACDC !
http://www.youtube.com/watch?v=YFQyiMSCP_g avec la voix d'Uma Thurman en ouverture.

On reconnaîtra donc
pour la partie cinéma :
Tomoyasu Hotei - Battle without honor or humanity
http://www.youtube.com/watch?v=JsvwYU9K504
Yann Tiersen - J'y suis jamais allé
http://www.youtube.com/watch?v=GLBC06NTezk

pour la partie métalleuse :
Therapy ? - Screamager
http://www.youtube.com/watch?v=oDVsIvvFtcs
AC/DC - Back in black
http://www.youtube.com/watch?v=Sb8i4ImNIWU&feature=fvst

Y'en a qui se font plaisir quand même...
(la première minute est vraiment classe)
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   10-05-2012 17h36

Cameron Crowe est amateur de musique et plus encore de Jonsi, la voix de Sigur Ros. On l'avait déjà croisé sur la bande son de Vanilla sky (remake plutôt faiblard du très réussi Ouvre les yeux (Alejandro Amenabar)) où Sigur Ros apparaissait à 2 reprises avec :
Svefn-G-Englar http://www.youtube.com/watch?v=STbMtTikb8o
The nothing song http://www.youtube.com/watch?v=EqWEkam9H4w
Pas surprenant donc qu'on retrouve l'islandais aux commandes de la bande-originale de Nouveau départ (We bought a zoo) le nouveau film de Cameron Crowe sorti il y a peu. Et si le film n'est pas vraiment glorieux lui non plus, la musique (entre compositions originales et reprises de succès) mérite qu'on s'y attarde http://www.trip-hop.net/album-2518-jonsi-nouveau-depart-we-bought-a-zoo-columbia.html
Avec une petite anecdote pour l'occasion puisque ce réalisateur aime diffuser de la musique (Jonsi notamment) sur le tournage de ses films afin d'aider ses acteurs et son équipe à trouver le ton juste et à se mettre dans l'ambiance.
Vu le résultat, ce n'est visiblement pas si efficace mais l'idée reste sympa...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   12-05-2012 05h09

Xavier Gens ? Quelqu'un connaît ?
Il est question d'un réalisateur français quasiment inconnu ici (et - semble-t-il - cinématographiquement expatrié en Amérique du Nord) mais que certains auront peut-être croisé via son adaptation cinématographique du jeu Hitman en 2009. Il est aussi l'auteur de 2 autres longs métrages : Fontière(s) (2007) et The divide (2011)... C'est d'ailleurs ce dernier film qui va nous intéresser dans la minute. http://www.trip-hop.net/album.php?id_album=2520 Pour être honnête, je ne m'attendais pas à grand chose... pour finalement être agréablement surpris et déçu à la fois.
Ce huis-clos post-nucléaire hésite entre science-fiction et film d'horreur. Film catastrophe pour scénario... catastrophe ! Ne cherchez pas de réponses à vos questions : vous n'en trouverez pas. Hélas ! Oui, hélas car le film a quelques qualités non négligeables à commencer par une mise en scène tout à fait respectable, un casting sympa (Rosanna Arquette (Crash (Cronemberg) ou Pulp Fiction (Tarantino)) et Michael Biehn (Abyss (Cameron)) une jolie séquence finale (belle photographie de fin du monde) et - pour ce qui nous intéresse ici - une utilisation de la musique pertinente. La bande originale est d'ailleurs signée Jean-Pierre Taieb. Le piano domine sur quelques cordes tout en mêlant habilement l'univers sonore du film qui pourrait d'ailleurs trouver un écho dans les compositions de Ink/Le territoire des loups. Petite illustration : le titre Eva qui accompagne la séquence finale http://www.youtube.com/watch?v=2bkyBM1GdKc&feature=related. Du beau travail... Ajoutons à cela une très jolie chanson de fin http://www.youtube.com/watch?v=y1lXdv4stro&feature=related (Alone - Yasmine Meddour) et on termine le film en soupirant un : vraiment dommage que le scénario ne soit pas à la hauteur.
Salutations aniMistes

PS : signalons la bande-annonce http://www.youtube.com/watch?v=Z78q_yvMYuQ&feature=related et la chanson dont est tiré le thème principal du film

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   13-05-2012 04h56

Petit clin d'oeil nocturne à l'une des plus belles bandes originales de 2011 (qui a dit la plus belle ?) : j'ai bien entendu nommé Drive (Nicolas Winding Refn) http://www.trip-hop.net/album-2346-cliff-martinez-drive-lakeshore-records.html intercepté cette nuit pendant une livraison de dope musicale via le soundcloud d'un certain Skopak. http://soundcloud.com/skopakmusic/another-dope-nightcall
L'association est si efficace qu'on peine à croire qu'il s'agit d'un mash up (!) malgré une chute bien trop abrupte.
http://www.youtube.com/watch?v=fJVXb5M4Deo Let me dope you (Childish Gambino)
http://www.youtube.com/watch?v=asKlEyAGqx8 Nightcall (Kavinsky)
On en reprendrait bien une dose, non ?
Salutations aniMistes

PS : n'hésitez pas à poster des comms / étoiler les albums référencés sur trip-hop.net. Ca ne prend pas longtemps et ça fait vivre la musique !

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   14-05-2012 18h04

Certains films brillent pas leur bande-originale et d'autres par... leur absence de musique !
Ainsi, si La naissance des pieuvres (Céline Sciamma) avait capté toute notre attention par son association à la musique électronique de Para One (et de Vitalic sur le trailer), Tomboy fascine par son mutisme musical. D'ailleurs plutôt qu'un long discours critique, voici la réponse de Céline Sciamma à Audrey Jeamart (CritiKat.com) :

Et la bande son, comment l’avez-vous travaillée ?

Dès le départ, j’avais décidé de ne pas mettre de musique dans le film, un peu par contre-pied, parce que j’avais adoré travailler la bande originale de mon premier film, mais j’avais envie d’essayer autre chose, et surtout qu’il y ait un morceau, qui soit une chanson un peu pop, composée pour le film. Mais j’avais surtout envie de travailler les voix des enfants, les jeux, travailler cette matière sonore-là. Au montage, j’ai quand même essayé d’ajouter de la musique, mais ça ne marchait pas du tout, et cela apportait un commentaire que je ne voulais pas, un regard adulte, justement. Cela apportait un narrateur, et avec ce projet à hauteur d’enfant, cela créait une distance.

Le morceau pop en question (la parenthèse enchantée du film) est Always, une composition originale de Para one. Pour les curieu(x)ses, voici la séquence en question : http://www.youtube.com/watch?v=m7tFiYwkAV0 (notez la qualité picturale de la photographie au début de la séquence : le cadre caméra / le cadre couloir / le cadre porte / le sujet (micro mouvement) / le cadre fenêtre) et le morceau dans son intégralité (entendu sur le générique http://www.youtube.com/watch?v=C1MSEbVk-M0 Para one & Tacteel - Fair enough EP)
Du cinéma qui s'adapte à son sujet. Du cinéma qui sait mouvoir son cadre. Du grand cinéma en fait...

Androgynement aniMiste

PS : Si un jour vous passez par ce topic (on a le droit de rêver, non...), Mme Sciamma, votre cinéma est génial !

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   16-05-2012 01h26

Au sommet de sa carrière avec Le dernier empereur et Un thé au Sahara, Bernardo Bertolucci amorcera son déclin dans les années 90. Plutôt mal reçus par les critiques d’alors, ses films – même modestes – n’en demeuraient pas moins intéressants avec un point commun : toujours une bande-originale de très grande qualité. Il n’est donc pas surprenant de retrouver Glory box (Massive Attack) en fond sonore de Stealing beauty lorsque Liv Tyler (son égérie du moment) découvre lors d’une promenade à bicyclette une vielle demeure toscane fardée de peintures italiennes. La séquence en question : http://www.youtube.com/watch?v=pcr-DtTyOio Je rappelle qu’on est en 1996 – que la piste date de Dummy sorti en 1994 – et que c’est plutôt bien vu du haut de ses 54 ans de l’époque.
Je profite de l’occasion pour partager un autre passage du même film, beaucoup plus jubilatoire, http://www.youtube.com/watch?v=jMduBHqBaD8 pendant lequel Liv Tyler, walkman sur les oreilles (sisi l’ancêtre du MP3), tripe toute seule sur le bien nommé Rockstar chanté par Hole http://www.youtube.com/watch?v=R4gikAXmtc0. Notez la transition dans le plan séquence : le calme d’une vieille bâtisse toscane qui bascule sur une fenêtre (changement de cadre et de style) avec vue sur une Liv Tyler désarticulée et une musique qui finit petit à petit par remplir l’espace.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   16-05-2012 23h44

La proposition du soir est attribuée à monsieur Alain Resnais et sa comédie musicale On connaît la chanson sortie en 1997. 75 ans qu'il avait quand il a réalisé cet OVNI tout en fraîcheur et en originalité... merci Barcri/Jaoui en passant qui ne devaient pas y être pour rien. Le concept était quand même excellent puisque certains dialogues du film reprenaient de célèbres chansons populaires dont le texte mot pour mot cadrait avec le contexte... du genre Sabine Azéma doublée par france Gall sur un Résiste d'anthologie http://www.youtube.com/watch?v=u6nWG6Lr0KQ pour encourager la pauvre Agnès Jaoui en pleine dépression !
D'ailleurs il y avait aussi un petit plus avant la sortie du film, un petit plus sous la forme d'une bande-annonce indépendante prenant le concept du film à contrepied ! Je vous laisse savourer http://www.youtube.com/watch?v=0-b8xV4dxvY
Un exercice de style exceptionnel très OuLiPien dans l'esprit...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   18-05-2012 06h30

On connaît Scarlett Johansson actrice (Ghost world & Lost in translation pour le meilleur / Le dahlia noir & The island pour le pire) actuellement à l'affiche comme super héros (la veuve noire) dans le discutable The avengers (pas inintéressant mais trop de défauts) de Joss Whedon.
On connaît moins Scarlett comme chanteuse. Après avoir été éjectée à 21 ans d'un projet de comédie musicale (La mélodie du bonheur pour le théâtre) elle n'abandonnera pas. On supposera que sa notoriété cinématographique lui aura ouvert quelques portes. Elle collaborera avec Justin Timberlake sur le clip de What goes around comes around http://www.youtube.com/watch?v=sC19_cGUq4Y. Elle réalisera en 2007 un album de reprises de Tom Waits : Anywhere I lay my head avec David Bowie comme choeur (!)
Mais pour en revenir au cinéma, elle reprendra en 2009 la chanson Last goodbye (Jeff Buckley) pour Ce que pensent les hommes (pas vu pour ma part). Le titre en question http://www.youtube.com/watch?v=3KYlNM9ImM8
Mais le 'meilleur' est à suivre (tout est relatif) puisque la dame s'est offert l'an passé un duo avec... Massive attack lors d'une nouvelle reprise : cette fois Summertime rien que ça. Pour la petite histoire, elle avait déjà interprété le tube de George Gershwin http://vimeo.com/5528971 en 2006 sur Unexpected dreams - Songs from the stars. En attendant, on peut entendre la reprise trip-hopienne sur la bande-originale du film mexicain Dias de Gracia, réalisé par Everardo Gout et projeté au dernier festival Cannes.
http://www.youtube.com/watch?v=-ds80wg4Wmc
Vous noterez que les deux versions n'ont pas grand chose à voir l'une avec l'autre...
Salutations aniMistes



Message modifié (13-06-2012 04h24)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   21-05-2012 04h17

Quand on écoute Je hais les araîgnées de Nehl Aëlin http://www.youtube.com/watch?v=xvP4iE-Sysg on pense inévitablement à Danny Elfman et sa partition composée pour L'étrange Noël de Mr Jack de Henry Selick (1993) comme par exemple les créatures de Kidnapper le Perce-oreille http://www.youtube.com/watch?v=ZC6VyfrlqnE A noter que Selick est un grand amateur de la bête à 8 pattes puisqu'on en retrouvera une dans le méconnu James et la pêche géante (1996) http://www.youtube.com/watch?v=bC1RiwgUZzI (qui mélange prise de vue réelle, 3D et stop motion) et surtout dans le final de Coraline (2009)... http://www.anyclip.com/movies/coraline/coraline-escapes/ Une scène soit dit en passant - pour laquelle la 3D n'est pas futile.

Salutations aniMistes

Nehl Aëlin : Le monde Saha http://www.trip-hop.net/album-2529-nehl-aelin-le-monde-saha-alive.html

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   29-05-2012 05h45

Il y a des nuits comme ça où on tombe sur des OVNI cinématographiques. Ca s'appelle Suicide club et c'est réalisé par un certain Sono Sion (Japon).
Jetez un oeil à la séquence d'introduction (mélange de réalisme, d'absurde et de kitsch gore à l'italienne) :
http://www.youtube.com/watch?v=a9aYMoo0gDM
Ici, point de trip-hop ou de musique classieuse à proprement parler, mais une utilisation de la musique aussi hors-norme que son sujet : Le suicide collectif comme solution à la reconstruction du lien social ! (De quoi méditer) avec un bande-originale somme toute très classique ponctuée d'intermèdes musicaux entre un groupe de préadolescen6tes (un extrait http://www.youtube.com/watch?v=R_G7UlKU9Os&feature=related) et sa Jpop guimauve à double tranchants et un passage musical inattendu et nihiliste...
ATTENTION le lien suivant est un SPOIL (qui plus est très violent) http://www.youtube.com/watch?v=ryBeLF6jY68 pour celles et ceux qui n'auraient pas vu le film en question.
Vous noterez le décalage (!) des deux univers.
Malsain, plutôt confus dans sa deuxième moitié (faute à une grille de lecture trop européenne peut-être), ce premier film n'en est pas moins intrigant et même un peu plus que ça.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   01-06-2012 05h21

Alexandre Desplat est un compositeur de musique de film certes classique (51 ans pour plus de 70 bande-originales composées) mais avec le vent en poupe puisqu'il a composé la musique de 3 films en compétition au dernier festival de Cannes :
- Reality (Matteo Garrone)
- De rouille et d'os (Jacques Audiard) un film très intéressant mais n'en déplaise à la critique dithyrambique : très imparfait (violence esthétisée, scénario bancal dès le départ (pourquoi le rappelle-t-elle ?) la fin (pourquoi ne pas laisser une fin ouverte ?), virilisme vainqueur) et quand même bien loin du chef d'oeuvre annoncé.
- et surtout Moonrise kingdom où la musique joue avec le cadrage millimétré et bariolé de cette très bonne surprise d'autant que je n'avais jamais réussi auparavant à rentrer pleinement dans ses précédents films. Le film se décompose d'ailleurs autour d'une presque symphonie composée sur le thème de l'arche de Noé et ça marche diablement bien ! Wes Anderson offre même au spectateur curieux la décomposition de l'orchestre d'Alexandre Desplat pendant le générique de fin.
http://www.youtube.com/watch?v=JZfvrmbnq1E
Un hommage cocasse et tout sourire qui clôture ce film avec beaucoup de justesse.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   04-06-2012 01h49

De rouille et d'os propose aussi une bande-originale plutôt bien fichue même si trop envahissante. Outre Alexandre Desplat, on y trouve 2 artistes actuels bien connus de trip-hop.net :
http://www.trip-hop.net/groupe-984-trentemoller.html
*Trentemoller pour un mix très réussi de State trooper (Bruce Springsteen)
-la version originale http://www.youtube.com/watch?v=oUbSlZiz1T8
-la version de Trentemoller http://www.youtube.com/watch?v=ogwksftPfa8&feature=results_video&playnext=1&list=PL72E6A03AC874786D

*The magician qui remixe Lykke Li (déjà croisée sur Twilight ou encore Misfits) et son I follow rivers
-la version originale http://www.youtube.com/watch?v=l_HnkwzbAIk
-la version selon The magician http://www.youtube.com/watch?v=oS6wfWu0JvA

Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   09-06-2012 16h22

Cinematic orchestra, on les connaît pour :
- leur création ciné-concert de A man with a movie camera

- leur bande-originale composée pour Les ailes pourpres
http://www.youtube.com/watch?v=JBT74qgJe1M
- leur apparition sur des bandes-originales : L'arbre (Julie Bertuccelli)
http://www.trip-hop.net/album-559-the-cinematic-orchestra-man-with-a-movie-camera-ninja-tune.html
- leur apparition dans des séries (Grey's anatomy, Defying gravity)
- dans des bandes-annonces :
Bright star (Jane Campion) http://www.youtube.com/watch?v=U7ULAadZHZM
Black diamond (Pascale Lamche) http://www.youtube.com/watch?v=fG6QS3Z9EgA
L'arbre (Julie Bertuccelli) http://www.youtube.com/watch?v=RQDBH70UAVU

Tout ça, on en a déjà parlé dans les posts précédents, mais saviez-vous que Cinematic orchestra avait collaboré à un court-métrage bien nommé To build a home (Andrew Griffin) http://www.youtube.com/watch?v=9_NPE8O7oDU avec - excusez du peu - le britannique Peter Mullan. En effet petit film de 13 minutes se construit en deux parties : une première (très belle) sur le thème de To build a home et une seconde sur celui de Breathe... toujours les deux mêmes titres issus de Ma fleur ! Des tubes quoi...
Voilà un groupe qui aura fini par obtenir la notoriété qu'il méritait... tout en espérant que ça continue longtemps !
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   11-06-2012 03h25

J'appartiens aux chanceux qui ont pu découvrir Prometheus en avant-première sans avoir lu/vu quoi que ce soit sur le film. Pas de bande-annonce donc et surtout pas de critique ! Résultat : beaucoup de plaisir (n'en déplaise à certains) sur le moment : décors grandioses (quelle 3D : effets de profondeur dignes de Pina (Wenders) / les effets holographiques), scénario à surprise (si et seulement si on a pu se préserver de la presse !) même si lacunaire (certains personnages sont trop inconsistants / certaines thématiques sont à creuser) voire (un peu) agaçante (une vision très chrétienne : sans ma croix, rien ne va plus ; je la remets, tout s'arrange)... on attend donc la fameuse version longue dont on parle beaucoup en ce moment qui devrait donner l'ampleur qu'il mérite à ce film de science fiction tant attendu.
Ce qui m'amène à la question de la musique du trailer sur lequel je suis tombé par hasard... ce soir ! Et oui... devinez qui se cache derrière http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=a9jRaa4Wkbk#! Vous le reconnaissez ?
Bingo : Max Richter (Valse avec Bachir, Shutter Island, Elle s'appelait Sarah, Perfect sens) http://www.trip-hop.net/groupe-1490.html et sa composition Sarajevo tirée de Memoryhouse (2002) qui ne cesse d'être empruntée. Album qu'on se doit quand même d'avoir écouté au moins une fois si on aime le cinéma et la musique de film en général.
http://www.lastfm.fr/music/Max+Richter/Memoryhouse
Salutations aniMistes

PS : l'occasion de citer How Praised par Screenatorium (notre ami Djeh) http://www.trip-hop.net/groupe-1134-screenatorium.html qui surfe sur la vague Max Richter http://www.youtube.com/watch?v=RBssfkctGSM à télécharger librement sur Jamendo http://www.jamendo.com/en/list/a101136/flyentists


Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   20-06-2012 04h51

Ma première fois, c'est le premier film de Marie-Castille Mention-Schaar et... et...
Même vu et revu, ça reste un beau sujet à ceci près que le traitement est ici insipide en matière de mise en scène (pas de risque, trop de musique, abus de ralentis) On regrette la délicatesse et la pertinence d'une Céline Sciamma. Le film n'est pas non plus particulièrement bien écrit et j'ai personnellement eu du mal à m'attacher aux deux personnages principaux. On regrette les personnages rohmériens qui seraient bien plus raccords avec le milieu bourgeois dépeint dans le film.
Reste le choix des musiques parmi lesquelles on notera :
Syd matters / End and start again http://www.youtube.com/watch?v=Mn64-4qzuUk
et surtout le classique :
Hooverphonic - Mad about you http://www.youtube.com/watch?v=xGcNNKObln4
Bref, s'il ne se passait pas un truc dans les 5 dernières minutes, on oublierait très vite le film...
De là à dire que ça en vaut la peine... Peut-être, si vous avez côtoyé les lycées privés huppés parisiens. Peut-être...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   21-06-2012 05h13

Une fois n'est pas coutume, je voudrais juste faire un clin d'oeil à Bladerunner (1982) de Ridley Scott et sa partition signée Vangelis dont il existe une version associant différents thèmes du film et des titres indédits
Blade Runner: Esper Edition by "Esper Productions http://www.youtube.com/watch?v=_oWKRvJWNxQ
2 heures qui intrigueront les amateurs de science-fiction et de bandes-originales cultes.

Au chapitre des curiosités, on notera en passant la sortie récente de Bladerunner en version aquarelle (!)
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=KiPNMTKgn0Q#!
Je reprends le pitch d'allociné :
"Un artiste suédois, Anders Ramsell, a recréé les 13 premières minutes du Blade Runner de Ridley Scott à l'aquarelle. Un travail de titan qui a demandé pas moins de 3285 peintures. Le plus étonnant est que le scandinave envisage de composer l'intégralité du film avec ce procédé. Il lui reste 1h44 !"
http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18614583.html
Projet fou ou bien génial... quoique un peu des deux probablement ! On lui souhaitera donc bon courage...

Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Karaziel 
Date:   21-06-2012 16h17

Alors si vous voulez de l'émotion il faut absolument écouter la BO du film "La ligne rouge" de Hans Zimmer... je dirais qu'il faut même regarder le film car c'est un chef d'oeuvre ... un de mes films préférés ... c'est un film de Terrence Malick sur la guerre du Pacifique... mais attention pas un film de guerre comme on en voit... il s'intéresse au personnage et fait réfléchir sur l'âme humaine. Un casting magnifique, des images superbe et une BO inoubliable ! il est sorti la même année que "Il faut sauver le soldat Ryan" de Spielberg... et franchement ben je regarde avec beaucoup plus de plaisir "La ligne rouge" et il m'a beaucoup plus marqué émotionnellement et psychologiquement ! (j'admets que le début du film de spielberg est un coup de poing mais ensuite c'est du Hollywood sans plus !)

Sinon la BO de "Fight club" est vraiment superbe... une de mes préférées... et elle colle parfaitement au film !!! c'est comme la BO de Requiem for a dream qui est excellente (mais assez répétitive)

Si vous voulez écoutez une autre BO de Clint mansell et Kronoss quartet courez vous procurer la BO de "The fountain". Le film est un peu moyen même si y'a des scènes superbes... mais la BO vaut le coup d'autant plus qu'ils ce sont associés avec le groupe de post-rock "Mogwaï" (un de mes groupes préférés ... faut écouter "Young team", "My father my king", "EP+6", etc.) !

Enfin une belle BO aussi : celle de "The Truman show" pour un film vraiment excellent !!

et sinon petit ajout sur Massive attack et les BO... on retrouve une de leur chanson dans le film "PI" de Darren Aronofsky !! un film excellent au passage !!

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   26-06-2012 01h55

Envie de ciné ce soir. Je me pointe à 19 h 30 au cinéma et... flûte : un seul film correspond au jeu des horaires/films pas encore vus : Quand je serai petit (Jean-Paul Rouve). Pfffff... j'y vais ? J'avais lu le pitch et (hélas) vu la bande-annonce. J'y vais pas ? J'ai quand même envie de me poser dans une salle obscure. J'y vais. Et surprise : le film a son charme. Le scénario est plutôt malin (avec de grosses incohérences quand même) et les acteurs convaincants. Restent beaucoup de maladresses : un film (un peu) trop bavard, (un peu) trop appuyé, un scénario (un peu) trop maladroit, une musique plutôt mal employée... L'adagio (soi disant) d'Albinoni très mal intégrée au film et une bande-son composée par Emilie Simon visiblement peu en forme.
Les curieux noteront néanmoins au passage la chanson au générique : Jetaimejetaimejetaime http://www.youtube.com/watch?feature=endscreen&NR=1&v=RtjqDKuDMY4, tirée de Franky Knight, le dernier album de la dame qui - s'il avait déçu pas mal de monde à la rédaction de trip-hop.net lors de sa sortie, http://www.trip-hop.net/album-2442-emilie-simon-franky-knight-barclay.html# avait le mérite d'être vraiment personnel. Le clip est d'ailleurs réalisé par Jean-Paul Rouve lui-même.
Au final, Quand je serai petit n'est pas si petit que ça quand même. On y trouve aussi quelques jolies idées, quelques jolies photos et une histoire (qui peut rappeler le manga Quartier lointain (Jirō Taniguchi)) qui vaut ce qu'elle vaut et qui touchera ou pas... mais dans le premier cas, elle vous fera passer un bon moment.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   29-06-2012 13h29

La bande son "full adrenaline, no brain" par Mike Shinoda & Joseph Trapanese complète efficacement le sens du rythme et de l'image de Gareth Evans dans sa petite production The raid. http://www.trip-hop.net/album-2555-mike-shinoda-and-joseph-trapanese-the-raid-auto-production.html Pas si petite que ça d'ailleurs, si l'on en croit le succès. Electro, techno et dubstep pour l'essentiel, on y croise aussi sur la fin 2 passages vocaux : le premier chanté Razors out http://www.youtube.com/watch?v=w8KwHwj2SUI et le second Suicide music rappé par le très californien Get Busy Committee http://www.youtube.com/watch?v=tF08nQpW60o
Un tout qui ne joue pas sur la durée, mais un plaisir brut à servir frappé !
Salutations aniMistes



Message modifié (06-07-2012 15h26)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   09-07-2012 00h26

La chute du faucon noir, on connaît. Ce n'est pas le pire Ridley Scott, mais ce n'est pas le film du siècle non plus. Il y a néanmoins une petite curiosité musicale sur sa bande-originale puisque la chanson qui ferme le film - Gortoz a ran http://www.youtube.com/watch?v=Ru9PjjmC2IE - est une collaboration entre le breton Denez Prigent et l'austalienne Lisa Gerard. Le premier chante en breton et la seconde en vonlenska la langue inventée par Jón Þór Birgisson (Sigur Rós) http://fr.wikipedia.org/wiki/Vonlenska La Somalie, la Bretagne, L'Australie et l'Islande, tout ça nous donne quand même un étrange pudding...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   13-07-2012 02h48

Bon... la pêche à la bande-originale est tristounette en ce moment. On se consolera avec un petit gadget sous la forme d'un mash up de Jack Conte entre Tron legacy (Daft Punk) et inception (Hans Zimmer)
Derezzed http://www.youtube.com/watch?v=m4cgLL8JaVI
+
Dream is collapsing http://www.youtube.com/watch?v=BlcJ-fDmDhA
=
http://www.youtube.com/watch?v=8MtaMscUiQY&feature=relmfu
Salutations aniMistes
PS : en passant, je recommande chaudement le Faust de Sokurov (très complexe mais une pure splendeur) et le dernier Ken Loach La part des anges pas si mineur que ça dans sa filmographie et surtout... drôle (même si la morale (mariage / grosse voiture) est pour le moins discutable) !

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   16-07-2012 05h18

Douches froides (Antony cordier) est une proposition intéressante de la quête de la sexualité dans les relations adolescentes. L'action se déroulant dans un milieu sportif (le judo), le film est 'brute' avec quelque chose de l'ordre de la confrontation physique et de l'érotisme en permanence sur les différentes représentations du film. Plusieurs niveaux de lecture (sociale, sexuelle) avec quelques bémols qui m'ont posé questions : là où - sur un thème approchant - Céline Sciamma suggérait dans La naissance des pieuvres, Antony Cordier est cru et surtout pas très réaliste dans son approche de la représentation sexuelle, comme si le triolisme apparaissait comme évident... à la limite de la performance ce dont on doute quand même très sérieusement. C'en est d'ailleurs gênant.
N'empêche que le film a beaucoup de qualités dont la bande originale puisqu'on y trouve du Rubin Steiner 'Lo-fi nu jazz 12' http://www.trip-hop.net/album-462-rubin-steiner-lo-fi-nu-jazz-vol-2-un-hiver-sale.html, du Husky Rescue 'Summertime cow-boy' http://www.youtube.com/watch?v=93jFK4rnv9A tiré de Country falls http://www.trip-hop.net/album-1076-husky-rescue-country-falls-catskills-records.html et plusieurs pistes trip-hop plutôt réussies parmi lesquelles Audrey Lauvergne 'Central Park', piste par ailleurs présente sur le trailer. http://www.youtube.com/watch?v=E8xdyojbFYA
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   17-07-2012 03h41

Au chapitre des bandes-originales cultes et méconnues, la musique de Klaus Schulze http://www.youtube.com/watch?v=I5Zl1IGHe2o pour le film Schizophrenia, le tueur de l'ombre (Gerard Gargl) aura marqué l'esprit de celles et ceux qui auront croisé sa route. Une musique analogique et percussive de cet ancien membre de Tangerine dream dont la partition glauque colle parfaitement à son sujet : un homme sort de prison bien décidé à assouvir ses pulsions psychopathes. Une sorte de C'est arrivé près de chez vous (Rémy Belvaux, André Bonzel et Benoît Poelvoorde) qui aurait croisé Seul contre tous de Gaspard Noé sauf que le film autrichien de 1983 précède respectivement tout ce petit monde de 9 ans et 15 ans ! Gaspard Noé se revendique d'ailleurs esthétiquement de ce Schizophrenia qui impressionne encore aujourd'hui autant qu'il met mal à l'aise. Sentiment causé par une réalisation hors-norme grâce à l'utilisation de la Louma (un dispositif de grue/caméra permettant des contre-plongées impressionnantes) et surtout d'une caméra inventée par le chef opérateur Zbigniew Rybczynski dont le dispositif hypermobile mèlé à un dispositif de miroirs pour le filmage crée un malaise certain tout au long du film, d'ailleurs quasiment tourné en temps réel.
Malsain, mais culte car véritable objet de réflexion sur le cinéma... comme le sera Funny games de l'autre enfant terrible du cinéma autrichien : Michael Hanneke... 14 ans plus tard.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   25-07-2012 04h27

Encore un artiste non crédité au générique. Après Jamin Winans Ink / Le territoires des loups, c'est cette fois Max Richter qui ne figure aucunement sur le générique de Jeux d'été, un film italo-suisse de Rolando Colla. Cette chronique adolescente estivale sortie en 2011 parle de violence conjugale, de violence paternelle... bref de violence tout court. Ici, la violence du père se transmet à son fils que l'on perçoit à travers des séquences de jeux sadiques entre adolescents. Une tension qui pèse que le film et qui donne lieu à quelques scènes très réussies. Je ne spoile pas... Et c'est là que Max Richter intervient puisque toutes les scènes de violence sont soulignées par The haunted ocean, le thème déjà entendu sur Valse avec Bachir. http://www.youtube.com/watch?v=CdhmV1nllFc&feature=related
S'il est regrettable que la musique ne soit pas créditée, le film n'en demeure pas moins une jolie surprise.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   26-07-2012 02h03

Xavier Dolan, c'est le petit surdoué du cinéma québécois. Avec déjà 3 films à son actif, il passionne autant qu'il divise.
Son dernier film : Laurence anyways, comme les deux précédents.
Un film fleuve (presque 3 heures !) sur la question de l'identité sexuelle (mais pas que)... une jolie promesse.
Le tout est jalonné de musique classique, de chansons à texte mais surtout de Coldwave dont les morceaux délimitent le temps qui passe. Les premières images du films éclosent d'ailleurs sur du Fever ray (au présent) : If I had a heart http://www.youtube.com/watch?v=EBAzlNJonO8 Il est d'ailleurs amusant que le film s'ouvre dans une nappe de brouillard dont s'extirpe une silhouette 'féminine' tandis que les concerts de Fever Ray débutent eux aussi dans le brouillard d'où sortent les musiciens travestis. http://www.youtube.com/watch?v=PTp0-2Sv4Qg Coïncidence... ou pas ^^
Un autre morceau récent apparaît vers le milieu du film, presque en décalage du reste : A new error de Moderat, le temps d'une très jolie séquence presque onirique (une balade à pieds tandis que des vêtements virevoltent autour des 2 personnages)
Il n'empêche que si le film a des qualités (tout ce qui touche au regard des autres), il est aussi beaucoup trop long, ses protagonistes ne m'ont pas semblé vraiment touchants (exception faîte de Nathalie Baye en mère déchirée entre sa/son fille/fils et son mari) et surtout l'esthétique est parfois d'une lourdeur qui frise le ridicule : dans certaines séquences, on se croirait clairement dans des publicités pour du parfum, même si on supposera qu'il y a de l'ironie dans tout ça.
Un film à forte personnalité que j'ai pas réussi à aimer mais que je n'arrive pas à détester non plus, agrémenté d'une très bonne bande-originale preuve d'au moins une chose : Xavier Dolan aime la musique.
Salutations aniMistes
Fever Ray http://www.trip-hop.net/album-1868-fever-ray-fever-ray-pias.html#
Moderat http://www.trip-hop.net/album-1827-moderat-moderat-b-pitch-control.html

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   13-08-2012 16h41

300 messages et plus de 200 000 vues : ça fait du monde tout ça pour un simple forum. Faute de pouvoir discuter avec tous les cinéphiles et autres amateurs de musiques de films qui passent par ce topic, ça fait toujours plaisir...
... bien plus que The dark knight rises, l'épisode final de la trilogie Nolan qui pourtant m'avait littéralement scotché avec le deuxième : The dark knight. Rarement film aura été aussi ambigu, puissant et passionnant.
Malheureusement, le personnage de Batman perd cette ambiguïté dans ce final et les personnages secondaires (Catwoman, Robin ou fadasse ou sans aspérité) sont sans intérêt. Bane, le méchant lui aussi n'a pas l'envergure d'un joker halluciné. Mais cette fois, on ne peut pas lui en vouloir tant les fêlures de Heath Ledger suintaient la folie. Le scénario lui aussi pêche à cause notamment d'incohérences temporelles flagrantes et très gênantes pour l'appréciation de son déroulement. Reste quand même qu'on ne s'ennuie pas malgré tout. Le film est ample et ambitieux. On en prend plein les mirettes... On y trouve aussi quelques très bonnes idées comme la mise en place de la Terreur révolutionnaire à Gotham. Une idée assez géniale en fait, hélas sous-exploitée. ll y avait de la matière...
On en prend aussi plein les oreilles avec un bel opus de Hans Zimmer qui joue avec inspiration sur un élément clé du scénario : l'utilisation de voix dans le thème principal : Gotham's Reckoning http://www.youtube.com/v/I0yXWXGa2_4&fs=1&source=uds&autoplay=1 ou encore Imagine the fire http://www.youtube.com/v/tUXw7WlG-Jw&fs=1&source=uds&autoplay=1 impressionnent beaucoup.
Un film qui donc déçoit amèrement mais pas complètement...
On regrettera surtout le suicide de Heath Ledger dont la disparition aussi inattendue que prématurée aura précipité ce scénario un peu trop loin des rues dépravées de Gotham city.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   16-08-2012 01h45

Ultimate game - Mark Neveldine (2009)
Imaginez un futur proche où nos loisirs seraient bercés par... l'informatique avec des jeux à la Counter strike ou à la Sim's à ceci près que les personnages de jeu ne seraient plus des objets virtuels mais de vraies personnes (détenus, pauvres) à qui l'on aurait greffé une puce permettant de prendre leur contrôle dans des zones données. Un scénario très manga qui pourrait bien intriguer plus d'un geek. Le hic, c'est un scénario sans grande originalité (autre que son thème) et une mise en scène typée 'jeu vidéo' à outrance qui finissent par desservir l'ensemble. Notez que, ça peut quand même se défendre. Le tout se veut très sulfureux et provoquant, chargé de sexe (fantasmes et autres clichés machistes omniprésents dans la phase Sim's) et de violence... Gratuits ou pas ? c'est un peu la question... Les amateurs trancheront. BloodHound Gang http://www.youtube.com/watch?v=vPlMxF6IfOQ illustre bien cette problématique.
Il n'en demeure pas moins quelques bonnes idées (comme une société qui risque d'exploser du fait du traitement inhumain de ses détenus) et même une vraie curiosité dans les dernières minutes - Attention SPOIL - sous la forme d'une séquence de comédie musicale inattendue, décalée et très réussie avec Michael C.Hall alias Dexter http://www.youtube.com/watch?v=nNlwoTbkk5M...
Autre remarque musicale en passant : le film s'ouvre sur Sweet dreams (are made of this) - encore ! - la version interprétée par Marylin Manson, l'un des standards les plus utilisés au cinéma ces dernières années.
On se demandera quand même ce qu'un Paul Verhoeven aurait fait avec un tel scénario...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   23-08-2012 14h37

Les cinéphiles apprécieront sans doute la dernière collaboration chez Ninja Tune : Cinematic orchestra, Austin Peralta, Grey Reverend, Dorian Concept & Tom Chant qui reviennent aux racines puisque ces artistes doivent composer une nouvelle musique originale pour une œuvre cinématographique :

Necrology http://www.youtube.com/watch?v=O-oDrR_sZ3A&feature=related rend hommage à un court-métrage de 1969 par le photographe Standish Lawder qui présente cette oeuvre http://www.youtube.com/watch?v=Dadi7mw5gCs comme une " étude anthropologique sur la vie et la mort dans le New York d’aujourd’hui. "

Lapis http://www.youtube.com/watch?v=kzniaKxMr2g est un court-métrage psychédélique de James Whitman, considéré comme un grand du cinéma abstrait. Accompagnée au sitar, cette oeuvre conçue en 1966 à l'aide un ordinateur analogique paraît aujourd'hui gentiment désuète avec son effet kaléidoscopique mais avait, à l'époque, nécessité plusieurs années de travail.
Transposée par Austin Peralta, l'ambiance change du tout au tout...
http://www.youtube.com/watch?v=M5Z9n2rez1o

Entr'acte (1924) est un court-métrage de René Clair mêlant ballet, dadaïsme et musique d'Eric Satie
http://www.dailymotion.com/video/xo4is3_rene-clair-entr-acte-1924_shortfilms
ce qui nous donne vu par The cinematic orchestra
http://vimeo.com/29091457

Outer space (1999) et Dream work (2001) dont deux courts-métrages conceptuels de l'autrichien avant-gardiste Peter Tscherkassky
http://www.youtube.com/watch?v=mTarJ0Op7W8 & http://www.youtube.com/watch?v=_cMfzTk6t_0
sur lequel vous devez respectivement coller les réinterprétations conçues par Dorian Concept & Tom Chant http://www.youtube.com/watch?v=ZhjtChtUmBE & http://www.youtube.com/watch?v=2jqjTwIGXb0

Regen (1929) est le deuxième court-métrage du réalisateur militant néerlandais Joris Ivens. Ici, le portrait d'Amsterdam avant et après une averse. http://www.youtube.com/watch?v=4UgsLPwACWY sur une musique postérieure (1932) de Lou Lichtveld. Revue par Grey Reverend, la musique devient plus légère, plus mélancolique
http://www.youtube.com/watch?v=hkc2tA0VEaU

Quant au final Manhatta, c'est un court-métrage muet de 1921 conçu par le peintre Charles Sheeler et le photographe Paul Strand qui puisent leur inspiration dans les poèmes de Walt Whitman (Leaves of Grass - 1855)
http://www.youtube.com/watch?v=kuuZS2phD10 ici mis en musique par The cinematic orchestra. http://www.youtube.com/watch?v=ID9lYh_uUVs

In motion 01 est donc une oeuvre exigeante, moins immédiate qu'à l'accoutumée même si la signature Cinematic orchestra est immédiatement identifiable. Le projet n'en demeure pas moins passionnant et c'est avec curiosité et plaisir qu'on découvre ou redécouvre tous ces cinéastes d'hier et d'aujourd'hui parfois inconnus, juste méconnus ou encore oubliés avec un gros coup de coeur pour la première moitié de l'instrumentation de Grey Reverend sur Regen.
Une oeuvre certes à écouter, mais une oeuvre indissociable des objets visuels dont elle n'est qu'un nouvel ornement. Un bel ornement...

Salutations aniMistes



Message modifié (23-08-2012 20h46)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   01-09-2012 01h05

C'est la musique d'un jeu qui aujourd'hui nous ouvre les portes du cinéma. Les tchèques de Dva sont des habitués des musiques cinématiques puisqu'ils ont composé :
en 2008, une bande-originale sur le thème du Cabinet du Docteur Caligari, un classique du cinéma muet de 1920 par Robert Wiene. http://dva2.bandcamp.com/album/caligari
en 2009, sur une compilation intitulée Kollektt8, on trouve Voyage en hommage à Georges Méliès http://dva2.bandcamp.com/track/voyage
en 2012 en multipliant les références cinématographiques sur la bande-originale du jeu Botanicula
http://www.trip-hop.net/album-2578-dva-botanicula-minority-records.html avec quelques titres évocateurs : Beetleman pour Beetlejuice (Tim Burton / 1988) http://dva2.bandcamp.com/track/beetleman et Zatoichi (Takeshi Kitano / 2003 et beaucoup d'autres avant lui) http://dva2.bandcamp.com/track/zatoichi
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   11-09-2012 03h20

C'est en allant voir le très perturbant Killer Joe de William Friedkin, que je suis tombé sur une bande-annonce qui fait plaisir : Looper. Non pas tant sur le sujet (exécution et voyage temporel) ou la distribution (Bruce Willis) mais sur la musique du trailer.
http://www.youtube.com/watch?v=QqsQ-gTb7Ds
Quelle bonne idée que d'aller chiner le brillant islandais Olafùr Arnalds et son Til enda, un morceau plein de machines et de néoclassique, souffle saturé et novateur dans le paysage musical tiré de Dyad 1909 qui date de 2009. Ne manquez pas cet album : http://www.lastfm.fr/music/%C3%93lafur+Arnalds/Dyad+1909
Une pépite de plus extraite des terres islandaises.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   13-09-2012 23h44

Un petit mix de bourrin :
http://www.youtube.com/watch?v=DCAP-PfqAfQ
Electric method - The fight dub le bien nommé puisque sur son gros son plein de basses se mixent des séquences de films de baston en tout genre. je vous laisse la présentation dans le texte :
The first rule of Fight Dub is to tell everyone about Fight Dub. #FightDub

Eclectic Method explores the idea of fighting across the frames,mixing fight scenes so characters reach from one movie into another and punch the behoozle out of some unsuspecting character from an altogether different film genre. James Bond steps into Snatch, Happy Gilmore knocks out Indiana Jones and Bruce Lee repays Uma Thurman for nicking his yellow onesie in Kill Bill. And for you daily dose of pretty boy celebrity hazing, Brad Pitt and Keanu Reeves beat the living shiz out of....well...themselves! And let's admit it, deep down there inside all of us is the repressed, yet burning desire to punch a panda in the face.*
*No pandas were harmed in the making of this video.

Nous sommes donc rassurés pour les pandas. Faut pas déconner quand même...

Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   29-09-2012 03h42

Bon cette fois c'est décidé, jamais plus je ne retournerai voir de film d'Oliver Stone au cinéma. Savages est un film avec plein d'effets inutiles, avec des longueurs, avec un scénario vu et revu, une imagerie digne du cinéma érotique cheap... dont la seule véritable bonne idée est la relation des 3 personnages principaux. (encore que dans le registre de la provocation, ça reste très hétéronormé tout ça). Bref Savages est un film qui ne sert à rien si ce n'est à mettre en avant quelques artistes qu'ici on aime bien. On entend plus particulièrement :
- Thievery corporation - Mandala http://www.youtube.com/watch?v=ETYQX4qbNas quand il est question d'herbe (plus ou moins thérapeutique)
- les excellents Systema solar - Quien es el patron?
http://www.youtube.com/watch?v=R5eOOT2BTNk quand il est question de violence dans les cartels mexicains.
- les définitivement cultes Massive Attack remixés pour l'occasion par Gui Boratto - Paradise circus
http://www.youtube.com/watch?v=bFfh6t5_H9M quand il est question de sexe. Ca n'est d'ailleurs pas le remix du siècle... mais Oliver Stone aime être tendance. (Hélas !)
Bref, tous les clichés y passent et même la musique ne sauve pas le film du naufrage... qui a dit attendu ?
Salutations aniMistes

http://www.trip-hop.net/album-1778-thievery-corporation-radio-retaliation-esl-music.html
http://www.trip-hop.net/album-1890-massive-attack-heligoland-virgin.html

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   03-10-2012 03h16

Pour ceux qui auraient manqué l'info, Haunted days vous propose de découvrir 2 cinéastes cultes dans les milieux alternatifs et militants mais moins connus du grand public sur son album Bleached cuts sorti en 2010.
http://www.trip-hop.net/album-2599-haunted-days-bleached-cuts-auto-production.html
Tout d'abord Peter Watkins et son culte Punishment park (1971) sur Dirty factory
et Chris Marker et La jetée (1962) http://www.youtube.com/watch?v=2CGKq1MuZ6k sur le très progressivo-explosif A devil you know...
Deux réalisateurs à part pour un album pas mal intéressant dans le royaume de l'abstract hip-hop.
Salutations aniMistes

PS : vous trouverez le lien pour télécharger l'album librement et vous faire une idée par vous-mêmes sur le premier post de ce topic http://www.trip-hop.net/forum/read.php?f=7&i=1538&t=1538

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   08-10-2012 00h55

Star wars, c'est un peu la facilité... un classique aussi que l'on retrouve de manière plus ou moins inspirée dans tous les styles, à toutes les sauces... le rap notamment :

un des plus efficaces : Joey star wars mixé par DJ Zebra
http://www.youtube.com/watch?v=ByC4AH2njho

un des plus beaux hommages : 'Le côté obscur' par IAM
http://www.youtube.com/watch?v=n08-Nz9ej-4

un des plus funs : 'Star wars gangsta rap' par Jason Brannon
http://www.youtube.com/watch?v=493ljyoox6o&feature=related

un des plus débiles : 'Hitler vs Vader 2' par Nice Peter
 & EpicLLOYD
http://www.youtube.com/watch?v=CeLrlmV9A-s&feature=related

sinon, dans les nanars :
'Fear is the path to the dark side'
http://www.youtube.com/watch?v=mE0rLgET-H0&feature=related

'Hip-hop Yoda'
http://www.youtube.com/watch?v=0Lwgobs-AZo&feature=related

Et des tonnes, et des tonnes et des tonnes d'autres encore...

FORCEment aniMiste

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   15-10-2012 15h10

Fritz Lang c'est un peu l'essence du cinéma. Pour ne citer que quelques uns de ses œuvres les plus connues, M le maudit, L'ile du docteur Mabuse, Metropolis comptent certainement parmi les plus classiques du cinéma classique. Et les hommages ne manquent pas. Quelques exemples :

Metropolis par The new pollutants
http://www.youtube.com/watch?v=BmwqgGMdtjI
L'OST jazzy de Metropolis de Rintaro (2001) composée par Toshiyuki Honda
http://www.youtube.com/watch?v=ftHkSa6GLLc
et pourquoi pas M le Maudit par Panapoint & Lex Appeal entendu sur Soul'sodium (une compil sortie en 2006)

Sinon plus récemment :

Fritz Lang par le Chapelier fou sur son dernier album : Invisible
http://soundcloud.com/chapelierfou/fritz-lang-invisible-album

Salutations aniMistes

http://www.trip-hop.net/album-1953-the-new-pollutants-metropolis-rescore-auto-production.html
http://www.trip-hop.net/album.php?id_album=2613
http://www.trip-hop.net/album.php?id_album=2612

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   17-10-2012 01h24

Une séance ce soir avec Vincent Lindon et Hélène Vincent. Un drame qui ne lésine pas sur l'accumulation des 'trop pas la chance'... un gars sort de prison, il va vivre chez sa mère ordro-maniaque, avec qui il ne s'entend pas vraiment, pas d'affection, des conflits latents et de la violence verbale. Le hic, c'est que la maman en question a un cancer, qu'elle va mourir et qu'elle s'organise pour aller se suicider légalement en suisse. Pas très gai... et pourtant, le film de Stéphane Brizé n'est pas si mal. La mise en avant du suicide et de son organisation est honnête et n'en rajoute heureusement pas dans une situation qui flirte souvent avec le pathos. La musique est présente mais n'en fait pas trop non plus... la plupart du temps. Utilisée généralement dans les moments de solitude, le thème plutôt simple est joli. D'une certaine manière, il chapitre même le film. Celui-ci est signé Nick Cave & Warren Ellis. Le morceau qui clôture le film est d'ailleurs le même que le thème (des mêmes auteurs) de la rupture dans le génial The assassination of Jesse James by the coward Robert Ford. http://www.youtube.com/watch?v=_UtCI5O0Re0 Il m'a semblé être un peu remanié (plus lacrymal) mais c'est peut-être le contexte qui m'a donné cette impression.
Si vous vous laissiez tenter, préparez le paquet de kleenex...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   22-10-2012 04h30

Intrigant ce premier film américain d'Evan Glodell. Bricolé en HD, très (trop) esthétisé, Bellflower est (un peu) un ovni qui aura divisé public et critique. Trop de manières mais beaucoup de fraîcheur dans le ton et dans le style. Une première partie réaliste, presque classique entre romance et délire adolescent au lance-flamme ; une seconde partie beaucoup plus complexe. Difficile à suivre même puisque les fantasmes et les projections (amour, trahison, vengeance...) viennent parasiter cette réalité. On perd ici tous nos repères. Et si ce sentiment risque d'en rebuter plus d'un(e), il en fascinera d'autres. Il y a du Lynch par ici et pour être honnête ça nous change un peu même si je dois reconnaître n'avoir pas été pleinement convaincu quand même.
La bande son est quant à elle soignée (quoique pas toujours bien découpée) et on y retrouve pas mal d'artistes familiers parmi lesquel(le)s
- Lykke li (décidément à la mode) et son Dance, dance, dance pour la romance
http://www.youtube.com/watch?v=modXbqbsAvs&list=PL2A3F6A4565EACFE9&index=8&feature=plpp_video
- l'excellent Shiller de Ratatat
http://www.youtube.com/watch?v=8V8uvhGuyUo (avec en bonus un petit montage autour du film)
- Why ? et leur Good Friday (c'est Mag et PierreTheM qui vont être contents) le temps d'assembler un lance-flamme
http://www.youtube.com/watch?v=8cl0NdCtze4
et pour ma part, un petit coup de coeur se tourne vers une reprise de Kate Bush par Chromatics le temps d'une rencontre hors-norme (vous avez déjà mangé des grillons (vivants) ?)
http://www.youtube.com/watch?v=Mgv88ZLi6LY
Bon appétit...
Salutations aniMistes

http://www.trip-hop.net/album-1805-ratatat-lp3-xl-recordings.html
http://www.trip-hop.net/album-1743-why-alopecia-anticon.html

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   01-11-2012 04h48

Je viens de prendre une leçon de cinéma. Le professeur du soir, c'était Sam Mendès et son Skyfall. Oui... ça me fait tout drôle de le reconnaître : le dernier James Bond. Je n'en suis toujours pas revenu. Le film commence sur les chapeaux de roues avec une ouverture parmi les plus réussies de la série (les motos sur les toits, le train) et une chute inattendue... là-dessus, un générique haut en couleurs rythmé par la londonienne Adele, à la mode aussi depuis quelques temps. Une chanson classique mais dans le pure style 007 http://www.youtube.com/watch?v=7HKoqNJtMTQ
Dès lors, Sam Mendès se réapproprie les codes du maître espion pour mieux les déconstruire (les gadgets / la débrouille ; le tête à tête avec Javier Bardem cultissime ; les larmes de Bond) tout en y rajoutant sa petite touche personnelle : la peinture. Le générique de début d'abord, une peinture de Modigliani ensuite et surtout une peinture de Turner. Et c'est là que le film m'a littéralement scotché. Après un échange pictural au musée devant (je crois) 'Le dernier voyage du téméraire' http://lapetiteantholgie.blogspot.fr/2012/04/le-dernier-voyage-du-temeraire-william.html, le réalisateur britannique réunit tous ses protagonistes dans un coin perdu de l'Ecosse. Et là c'est le trait de génie : une bâtisse en pierre au beau milieu de nulle part. Un nulle part magnifique où se lève petit à petit le brouillard avant l'explosion... Là les lumières sont juste magnifiques et on pense picturalement à... un Turner ! Rien que ça. C'est visuellement superbe. Et dire que c'est un James Bond ! Après l'immonde Quantum of Solace du triste Marc Forster on n'attendait pas un film aussi bien écrit, ni surtout aussi beau et ça fait très, très plaisir.
Pour la peine, voici un petit mash up acoustique http://www.youtube.com/watch?v=wVpRW7F72Gw entre Adele (Skyfall) et Alex Clare (Too clare)
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   03-11-2012 04h15

L'histoire de Pi, c'est le prochain Ang Lee. Sa date de sortie le 21 novembre prochain. La bande-annonce interpelle par son style étrangement kitsch et coloré sur une amorce de Sigur Ros (Saeglopur pour ne pas changer). http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19407006&cfilm=54343.html Mélange de tigre, de baleine et de poissons-volants sur fond de chaloupe à la mer après un naufrage... on comprendra la méfiance a priori de certain(e)s à l'égard de cette difficile adaptation de best-seller canadien de Yann Martel dont je recommande chaudement la lecture sans en dire plus... Comprendront celles et ceux qui connaissent l'histoire de Pi. ;-) Ce serait dommage de... mais chut !
Salutations aniMistes

http://www.trip-hop.net/album-1201-sigur-ros-takk-emi-music.html

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   09-11-2012 01h46

Encore une adaptation des Misérables. Mais cette fois, ce sera une comédie musicale avec Russel Crowe, Hugh Jackman et Anne Hathaway. Comme c'est réalisé par Tom Hooper (Le discours d'un roi), on restera méfiant mais pourquoi pas. En attendant, sur la bande-annonce proposée par le magazine Première http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Video/VIDEO-Les-Miserables-nouveau-trailer-epique-3556202 on trouve en introduction une très jolie référence à la chanson Mon prince est en chemin déjà http://www.youtube.com/watch?v=PeEqc4TYJ4w d'une comédie musicale de mon enfance par Claude-Michel Schönberg (musique), Alain Boublil et Jean-Marc Nate. 1980, ça commence à dater quand même. Il n'empêche que ce petit objet musical était très réussi en son temps et les textes beaucoup moins mièvres que certaines comédies musicales d'aujourd'hui. Petite illustration avec La mort de Gavroche http://www.youtube.com/watch?v=QiEeVaHH14s
Ah les salauds, ils ont tiré sur un enfant
Ils ont, sans savoir, abattu le printemps
Quel Dieu cruel s'abreuve du sang des innocents
Et combien faudra-t-il pleurer d'combattants ?
A l'heure où on expulse les sans-papiers (comme les 300 migrants d'un squat à Pacé jetés à la rue dans quelques jours), les militants du Chéfresne (contre l'installation de lignes à très haute tension, lutte antinucléaire) ou encore ceux de Notre-Dame-des-landes (contre la construction de l'aéroport entre Nantes et Rennes), les hymnes révolutionnaires reprennent du poil de la bête. Aux armes !
Révolutionnairement aniMiste

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   12-11-2012 19h19

Tandis que vous pourrez retrouver des artistes plus ou moins festifs tels que Hot panda, Superpoze, Moustache, le gros son de Netsky ou celui de Vitalic en programmation des Transmusicales de Rennes (du 5 au 9 décembre prochain) on est un peu surpris d'y croiser une certaine Lou Doillon qui viendra chanter '(en anglais) après avoir sorti son premier album (Places) plus tôt cette année. Quand elle ne joue pas au cinéma (récemment dans Polisse) ou au théâtre, la dame donnant de la voix ça risque de donner ça : http://www.youtube.com/watch?v=N1nSeYks3Qw On la retrouvera aussi dans le prochain film de papa Doillon (cinéaste important de l'enfance / l'adolescence (la fille de 15 ans, Le petit criminel, Ponette)) qui sortira le 26 décembre prochain et qui s'intitule : Un enfant de toi. La bande-annonce est d'ailleurs portée par la voix de Lou http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19371463&cfilm=58984.html dont on notera quelques influences trip-hop pour la mélancolie.
Sinon, pour le fun, un stagiaire aux Transmusicales s'amuse à poster de petits billets d'humeur cinéphiles sur son blog http://jesuisstagiaireauxtrans.tumblr.com/ et c'est bien sympa !
'Quand je décris mon stage à ma mère' / Natalie Portman/Amidala "You're a slave ?"
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   16-11-2012 02h05

Sinister, le film de Scott Derrickson porte terriblement bien son nom. Il est question d'un film américain dans une atmosphère 'à la japonaise', The ring en tête dont il serait un parent (très) proche. Si le scénario est mince, si le réalisateur abuse clairement de quelques artifices faciles, le film repose essentiellement sur son atmosphère. Sa bande sonore notamment et c'est là le gros point fort du film. La gestion de la musique et des effets sonores est complètement flippante. C'est très rare que je sois stressé au cinéma, mais là... bingo. Le moins que je puisse dire, c'est que je ne me sentais pas très à l'aise durant toute la première moitié du film. Cette réussite (qui ne se réécoutera malheureusement pas hors contexte), on la doit à Christopher Young dont voici un petit florilège http://www.youtube.com/watch?v=hB8D2XCixpU et à la grande idée d'y réinsérer l'étrange musique de Boards of Canada et leur titre Gyroscope http://www.youtube.com/watch?v=C06LgQrKM0E tiré de l'incontournable Geogaddi, immense album de musique électronique sorti il y a 10 ans maintenant. Alors, rien que pour cette petite ambiance, les amateurs de films de genre, apprécieront...
http://www.trip-hop.net/album-414-boards-of-canada-geogaddi-warp.html
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   17-12-2012 21h36

On avait eu Sigur Ros (Félins), Cinematic orchestra (Les ailes pourpres). C'est au tour de l'électro-jazz joyeuse de Caro Emerald de figurer dans le prochain film animalier de Disney Nature : Chimpanzés.
http://www.dailymotion.com/video/xurfo1_chimpanzes-bande-annonce-disneynature-vf-hd1080p_shortfilms#.UM93Waz_K70
Vous reconnaîtrez peut-être le rythmé That man http://www.youtube.com/watch?v=e9Xtl22x5Sg
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   21-12-2012 18h21

21/12/2012
La fin du monde…
C’est ce qu’on dit. Certains psychotent tandis que la plupart s’amusent. On joue à se faire peur comme devant une série Z à l’ancienne, tandis que pour d’autres la fin d’un monde est bien là. On passe nos vies à construire et déconstruire nos acquis, nos attentes et nos espoirs. Parfois à raison. Parfois en vain. Et lorsque les fissures profondes atteignent les fondations même de nos édifices intimes, tout peut s’effondrer. Et c’est parfois dans ces moments-là que le hasard nous offre des rencontres d’à-propos. En 1960, Krzysztof Penderecki, jeune compositeur polonais, composait un thrène (une lamentation antique) en souvenir des victimes des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki. Construit comme une bande originale historique, ce thème porte la mort, la peur et la souffrance en son sein. Et lorsque la partition prend vie, ça ressemble à ça http://www.youtube.com/watch?v=Hxqm-gPMVz8. Une source d’angoisse en contrepoint dont la profondeur existentielle imprègne durablement les mémoires de celles et ceux qui auront croisé sa route.
Thrène est un monument funéraire, un témoignage inestimable de la fin d’un monde.
Quelques hommages cinéphiles lui ont d'ailleurs été rendus à travers quelques oeuvres cinématographiques :
- The shining - Stanley Kubrick (1980)
- Les fils de l'homme - Alfonso Cuaron (2006)
- Inland Empire - David Lynch (2006)
ou plus récemment dans 3-089, un court-métrage canadien de 10 minutes réalisé par Alex Champagne, Francis Montpetit, Pierrick Lafleur et Adrien Clergeot.
http://www.youtube.com/watch?v=c1ZktfMqbYM

Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   31-12-2012 22h25

Jolie découverte de Wamananas que ce mix apocalyptique de Eclectic method : The Apocamix http://www.youtube.com/watch?v=VB2BNnwuYhk et son gros travail de VJ/mix sur le thème de la fin du monde. A u programme, beaucoup de Mars Attack mais aussi Godzillla, Deep impact, le jour d'après, Dr Folamour, La planète des singes et d'autres encore... que vous vous amuserez à retrouver. Attention quand même parce que c'est speedé/concentré !
Bonne fin d'année à tou(te)s
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   03-01-2013 21h30

2012, comme pour les films, les bandes-originales n’ont pas particulièrement brillé cette année même si certaines ressortent du lot quand même :

Nouveau départ, la petite niaiserie de Cameron Crowe n’a pas d’autre véritable intérêt que musique de Jonsi (Sigur Ros). Plus sucrée et donc moins dépressive que d’habitude mais quand même intéressante http://www.youtube.com/watch?v=KyKK55SUqDk

Le gros dubstep par Mike Shinoda & Joe Trapanese de The raid (Gareth Evans), http://www.youtube.com/watch?v=RbBXFwuEzu8 un bon gros film d’action fauché mais redoutable en termes d’efficacité. Dans mon fauteuil de cinéma, je dois reconnaître avoir pris mon pied et pour l’avoir revu chez moi, ce réalisateur a un sens de l’espace qui fait boum !

Alexandre Desplat et sa ‘réappropriation’ de Benjamin Britten (et sa leçon décomposition orchestrale http://www.youtube.com/watch?v=MbPO7OzGTqs) pour l’incroyablement ludique, bariolé et intelligent Moonrise Kingdom de Wes Anderson.

Max Richter sur l’étrange film d’anticipation apocalyptique fauché : Perfect sense
Et sa complainte aux amoureux http://www.youtube.com/watch?v=XHTX2SCJm50

Et surtout l’excellente surprise que le dernier James Bond : Skyfall dont on soulignera la qualité habituelle tant musicale que visuelle du générique (merci Adele) : http://www.youtube.com/watch?v=7HKoqNJtMTQ

La BO la plus réussie reste quand même à mon sens celle de Hans Zimmer pour le dernier Batman et son étrange chœur qui grapille petit à petit et qui vous claque une de ces pressions… http://www.youtube.com/watch?v=clndZD_beQA Une BO épique et à la hauteur de l’attente pour qui film qui ne suit pas. Tristesse…

Tout ça manque quand même cruellement de surprises et finalement, je regrette surtout que mon grand coup de cœur de l’année : Faust / Alexandre Sokurov n’ait pas de bande originale à proprement parler (le travail sur le son est impressionnant). Ce film reste certainement l’un des plus beaux objets cinématographiques qu’il m’ait été donné de voir à ce jour. (Film à n’apprécier que dans de très bonnes conditions !)
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   08-01-2013 16h35

Massive attack porte la bande-annonce de Diaz http://www.allocine.fr/article/dossiers/cinema/dossier-18591976/?page=10&tab=0 le prochain film italien de Daniele Vicari qui semble dénoncer les violences perpétrées à l'encontre de manifestants anti-G8 en 2001. Le morceau en question, c'est comme presque toujours Angel (Mezzanine - 1998) http://www.youtube.com/watch?v=hbe3CQamF8k qui n'a plus rien à prouver en matière d'efficacité et de mise sous pression.
http://www.trip-hop.net/album-278-massive-attack-mezzanine-circa-records.html
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   09-01-2013 20h48

Petit frisson devant la bande-annonce du prochain Terrence Mallick, To the wonder. Que j'aime les mouvements de cette caméra et quand le mysticisme de ce réalisateur s'efface pour des images-poèmes à la beauté aussi intense que son cinéma est rare. Rajoutez-y le November (Memoryhouse - 2003) de Max Richter à partir de la 26è seconde de la bande-annonce. http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19452856&cfilm=178063.html Vivement...
http://www.youtube.com/watch?v=2Bb0k9HgQxc
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   14-01-2013 01h07

Koji Wakamatsu, c'est un peu le réalisateur qui pique.
Avec United red army sorti en 2008, il s'attaque à un mouvement révolutionnaire des années 60/70 au Japon. Faction se réclamant du communisme avec pour projet : exterminer les dominants du moment (sous-entendu la bourgeoisie). Et donc ça pique... parce que le portrait n'a rien de vraiment courageux. Sous la forme documentaire (archives) dans un premier temps, fictionnel (docu-fiction) dans un second temps, le spectateur voit petit à petit les enjeux se dessiner avec en fer de lance une méthode : l'autocritique. Le projet - dans la société de plus en plus inégalitaire d'un Japon devenu superpuissance - propose une alternative forte et sensée. Sauf que la machine s'enraye et que les rapports de domination dénoncés par les leaders de cette faction se reproduisent au sein même du groupe avec moultes humiliations, tortures et exécutions arbitraires à la clé. Wakamatsu lorgne vers le fanatisme politique. Le tout étant porté par la guitare électrique souvent planante de Jim O'Rourke (Sonic Youth)
http://www.youtube.com/watch?v=wI4w7Fj-3gA
Un film difficile à suivre dans un premier temps mais qui mérite plusieurs visions pour être apprécié à sa juste valeur.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   16-01-2013 02h28

Xavier Dolan, c'est un peu le réalisateur à la mode. Porté par sa jeunesse et une critique aux nues, il mène son cinéma avec style et avec pas de prétention. Ca donne un cinéma très 'bourgeois', très intello, très maniéré sur des questions intéressantes. Avec son deuxième film, Les amours imaginaires, il interroge par exemple la (bi)sexualité. Cette petite scène http://www.youtube.com/watch?v=cxzL4GIYzdk portée par une chanson d'Isabelle Pierre : Le temps est bon (1971) en est une rapide illustration.
Le temps est bon Le ciel est bleu
J'ai deux amis qui sont aussi mes amoureux
Voilà qui nous donne un sample bien sympa que notre ami Degiheugi aura su utiliser avec beaucoup d'intelligence sur la piste éponyme http://www.youtube.com/watch?v=BZSnw_MHNpc de son dernier album Dancing chords and fireflies chroniqué la semaine passée par Mr Wamananas.
http://www.trip-hop.net/album-2659-degiheugi-dancing-chords-and-fireflies-auto-production.html
De là à penser que notre petit Degiheugi aurait flirté avec les Amours imaginaires... il n'y a qu'un pas !
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   19-01-2013 03h43

Oslo, 31 août (Joachim Trier) est un film norvégien complètement inattendu. Fort, juste et inexorable, il nous plonge dans une dépression sans en faire 3 tonnes. On se lie facilement au héros - sans manichéisme - qui a beau essayer mais qui n'y arrive pas. Jusqu'au 31 août... Sans en dire plus, le film propose un travail sur le son de très grande qualité. Une séquence où le 'moyen' jeune-homme s'installe dans un café et se met à écouter les conversations qui l'entourent. La séquence en question (sans le son et avec sous-titres) : http://www.youtube.com/watch?v=u9X7XxFIAw4 La banalité d'un côté, une vie qui s'est échappée de l'autre. Simple et bouleversant...
(La séquence intégrale avec le son mais... sans sous-titres http://www.youtube.com/watch?v=XrY9DJLDxOc)
La musique du film n'est pas en reste et on y trouve nombre d'artistes judicieusement employés.
Sébastien Tellier - La ritournelle
http://www.youtube.com/watch?v=BPWQTLLMAAc
Desire - Under your spell (que l'on avait bien entendu découvert avec Drive de Nicolas Winding Refn)
http://www.youtube.com/watch?v=ZEAKJw8Cz1c
et surtout Daft Punk pour son excellent combo Too long / Steam machine pour une longue séquence de boîte de nuit http://www.youtube.com/watch?v=tM9ViORAW0w0
Notez que ça tombe bien puisque le film fait partie de la sélection Télérama. 3 euros la place, ce serait vraiment dommage de passer à côté...
Salutations aniMistes

PS : pour les plus cinéphiles d'entre vous, la scène du café (comme l'histoire d'ailleurs) s'inspire ouvertement d'une scène du Feu follet (Louis Malle / 1963) http://www.youtube.com/watch?v=IwSQxlwMzr8 lui-même directement inspiré d'un roman éponyme (1931) de Pierre Drieux la Rochelle.

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   21-01-2013 23h52

« - Qu'allez-vous faire à Venise ?
... Je suis une mystérieuse inconnue dans un train. Racontez moi mon histoire. »
cette phrase est tirée de The tourist (2010) de Florian Henckel von Donnersmarck avec Johnny Depp & Angelina Jolie. Celui-là, pour être honnête, je ne l'ai pas vu mais il semble avoir touché notre ami Degiheugi qui le sample sur Venise (feat. Felix Faire) à la toute fin de son dernier opus Dancing chords and fireflies http://www.trip-hop.net/album-2659-degiheugi-dancing-chords-and-fireflies-auto-production.html décidément très réussi. On regrettera quand même La voix française préférée à la voix originale... mais bon, je n’aurais sans doute par retrouvé le film sinon ^^
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   27-01-2013 20h13

Mister modo ugly Mac Beer construit l'intégralité de son titre Le prix du danger (MO Dougly weird stories / 2007) sur des extraits du film éponyme de Yves Boisset avec gérard Lanvin et Michet Piccoli. http://www.deezer.com/fr/artist/4048255 Le film date quand même de 1982 et la société du spectacle à tendance Big brother n'existait pas encore à la télévision. Le thème (une chasse à l'homme en direct au service de l'audimat et de l'argent) est devenu depuis un classique du genre, presque banal. La téléréalité est passée par là. Le prix du danger donnera d'ailleurs lieu à un remake américain en 1987 : The running man par Paul Michael Glaser (que les plus vieux d'entre nous connaissent aussi pour être le Starsky de Starsky et Hutch) avec l'ex body builder (entre 1965 et 1980) et Monsieur univers / Gouverneur des Etats unis Arnold Schwarzenegger (2003/2011)
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   31-01-2013 04h48

Musique et cinéma, les questions de genre inspirent.
Boys don’t cry est une chanson de Robert Smith / The Cure de 1978.
http://www.youtube.com/watch?v=P9hOFOgqOds
C’est aussi le 1er film de Kimberley Pierce. Film construit autour de l’histoire de Brandon Teena, un fait divers sordide survenu dans les années 90 dans le Nebraska (état du centre des Etats-Unis) qui se terminera par son meurtre en 1993. La force du film n’est dans sa réalisation formelle plutôt bancale mais dans son interprétation (Hillary Swank & Chloe Sevigny impressionnantes) et dans ses questionnements. Boys don’t cry est avant tout un film sur l’identité. Pas simplement l’identité sexuelle. Le seul personnage réellement défini dans le film est le personnage de Brandon Teena, malgré ses 'mensonges'. Tous les personnages secondaires possèdent leurs propres ambiguités liées à leur éducation, la pression sociale et la culture 'locale'.Un film à voir au moins une fois, mais pas forcément deux.
Petit gadget en passant, les plus attentif/ves, y trouveront un caméo de David Bowie.
Rajoutons enfin que Chloe Sevigny a aussi joué en 2012 le personnage principal de Hit and Miss, une mini série britannique dont l’héroïne principale est une tueuse à gage qui a changé de sexe et qui apprend qu’elle a fils à la mort de son ex. Coïncidence ? Sans doute pas...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   02-02-2013 05h52

On ne sait pas où on est ; on ne sait pas où on va. Les bêtes du sud sauvages (Benh Zeitlin) réussissent le tour de force de transcender l'imaginaire de l'enfance et du conte pour créer les bases d'un mythe. Mélange de réalisme âpre et d'onirisme, on avance en terre inconnue. On se laisse entraîner dans ce récit par cette galerie de personnages portés par la rage de vivre et de choisir sa destinée. Et si l'image est belle, elle est aussi magnifiquement soutenue par un travail sur la bande son dont on peut souligner les qualités d'immersion grâce à quelques trouvailles de mise en scène sonore comme une fonte de la banquise qui génère les grondements du tonnerre et une tension palpable sur cet univers à des milliers de kilomètres.
Rajoutons la musique de Dan Romer dont voici le thème principal avec des airs de Beirut http://www.youtube.com/watch?v=CFFiaTOAWIc et on quitte le film assez fasciné par le spectacle qui s'est joué sous nos yeux.
Impressionnant premier film que cet OVNI de Benh Zeitlin.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   08-02-2013 03h15

Il est mauvais qu'une chose en devienne deux. On ne doit rien chercher d'autre dans la voie du Samouraï et il en va de même pour ce qu'on appelle une voie. Celui qui comprend les choses de cette façon doit pouvoir concevoir toutes les voies et sera de plus en plus en accord avec la sienne.
Telle est la sentence qui ouvre La voie du samouraï, l'un des titres-phare de Think about your future now, le premier album du jeune Mat3r dolorosa signé chez nos amis de Jarring effects. La sentence en question est - bien sûr - tirée de Mister Jim Jarmush et son culte Ghost dog (1999). Film puissant doublement porté par un Forest Whitetaker au sommet de son art et une bande originale signée RZA. Dommage quand même d'avoir utilisé la version française bien moins mystique que la version originale.
http://www.trip-hop.net/album-2683-mat3r-dolorosa-think-about-your-future-now-jarring-effects.html
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Wamananas 
Date:   08-02-2013 04h29

Il semblerait que ce même film inspire d'autres personnes...

"La voie du Samouraï se trouve dans la mort. On doit se livrer chaque jour à
la méditation sur une mort inévitable.
Chaque jour quand le corps et l'esprit sont en paix, on doit méditer sur l'idée
d'être déchiré par des flèches, des fusils, des lances et des épées.
[...]
Telle est la substance de la voie du Samouraï. "

Ce passage se retrouve à l'introduction de la piste "Solist" de "Hiroshima" (label Digital Pit).

Le lien: http://soundcloud.com/hiroshima8/hiroshima-solist

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   10-02-2013 03h38

Attention, grosse claque : le cinéma coréen est une source de réjouissances tant sur le fond que sur la forme. Depuis une dizaine d'années, les films débarquent et la surprise est souvent au rendez-vous. Une autre vision du monde... Le dernier film de Kim Ki-Duk ne déroge pas à la règle : original, dérangeant et incroyablement puissant. Il est question du Mal, de vengeance et de rédemption : un homme de main chargé de récupérer de l'argent en estropiant de pauvres gens (police d'assurance) croise le chemin d'une femme qui prétend être sa mère. La mécanique se met en place petit à petit et on met du temps à comprendre ce qui se trame sous nos yeux. Ajoutez à cela les qualités photographiques du cinéma de Kim Ki-Duk et une bande originale (In-young Park), discrète mais vraiment belle et vous voilà devant un grand film.
Je vous laisse apprécier la conclusion musicale : ouverture vocale, sacrée avant de laisser place à une guitare nostalgique un peu à la Gustavo Santaoalla.
http://www.dailymotion.com/video/xuncxd_pieta-2012-ost-end-scene-fanmade_shortfilms#.URcE4fLH34Y
Ce film a reçu le Lion d'or à Venise et ne sortira que le 10 avril prochain sur nos écrans. A ne pas manquer...
Salutations aniMistes

PS : une fois n'est pas coutume, je vous laisse apprécier la qualité de l'affiche d'après une sculpture de Michel Ange.
http://thetimetaler.blogspot.fr/2012/10/kyrie-eleison-review-for-movie-pieta.html

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   17-02-2013 01h30

Petite pensée nocturne pour les gen(te)s seul(e)s à travers ce modeste court-métrage de Remy Guilloton http://www.les-courts-metrages.fr/this-is-the-thing/ sur fond de Fink - This is the thing tiré de Distance and time (2007) http://www.trip-hop.net/album-1757-fink-distance-and-time-ninja-tune.html
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   18-02-2013 05h47

Rebelle est un film canadien de Kim Nguyen. Son histoire d'enfants soldats, de sorcière de guerre et de magicien se laisse porter par une très belle compilation Soul of Angola 1965-1975 et plus particulièrement cette petite merveille : Tanga - Eme N'gongo Iami qui porte avec beaucoup de douceur la conclusion du film.
http://www.youtube.com/watch?v=rHmpCk6v75E
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   23-02-2013 21h58

Django... film adulé par la presse française.
Bon, Tarantino, je dois reconnaître que je kiffe. Le bonhomme est doué. Il distille ses oeuvres avec beaucoup de savoir-faire et un talent de metteur en scène dingue tant il maîtrise les codes cinématographiques de genres laissés pour compte... ou pas !
Django est donc bien fait, la musique est top (notez en passant l'EP de Guts sur Bandcamp http://guts-puravida.bandcamp.com/album/django-ep) et les dialogues ciselés... mais...
Il y a cette polémique portée par Spike Lee, aux USA sur la question du racisme et je dois reconnaître que son argumentaire mérite l'attention. En résumé, il n'accepte pas l'idée que l'on produise un divertissement sur la question de l'esclavage et du génocide 'noir'. Alors forcément c'est un peu loin de nous tout ça au pays des droits de l'homme (qui a dit sauf pour les sans-papiers ?). Ca fait plus d'un siècle quand même... On oublie que la lutte pour les droits civiques, c'était pas si loin et que nous avons connu l'Apartheid en Afrique du Sud il n'y a pas si longtemps. Plaies qui ne sont pas guéries tant le racisme est toujours omniprésent dans nos expressions et dans nos cultures. Alors voir un réalisateur blanc, même superdoué, utiliser un sujet aussi grave pour amuser la galerie au nom d'un cinéma de genre, ça interroge. Certains diront : oui mais les blancs américains sont tous représentés comme des enfoirés et ils seront punis pour ça...
ce qui m'amène à poser plusieurs questions :
- Vous connaissez beaucoup de comédie sur le nazisme et ses camps ?
Alors oui,
Le dictateur... mais le sujet c'est l'homme de pouvoir pas ses actes.
La vie est belle... mais il est question ici de subterfuge pour justement dissimuler la réalité à hauteur d'enfant.
Inglorious Basterd... cette fois on réécrit l'histoire mais aucune représentation.

Quant à la question de qui réalise/qui parle, elle n'est pas négligeable...
Les hommes qui viennent donner des leçons de comportement à des femmes au nom du féminisme ou les patrons qui portent la question de la lutte des classes devant leurs ouvriers, moi ça m'emmerde. Que ces hommes/patrons soutiennent ces luttes, oui. Qu'ils les portent, non...
Non à l’ingérence !

Autre point sur Django, la violence chez Tarantino se termine souvent dans la violence et la mort de ses protagonistes. C'est certes moral, mais pas stupide. Ici Django est une victime mais il va aussi faire ses choix par la suite, des choix douteux et - disons - dégueulasses au nom des apparences, dans une perspective amoureuse. Pourquoi pas, sauf qu'au final le type s'en sort s'en sort... affublé d'une aura héroïque ce qui est pour le moins discutable.

Reste quand même la question de la soumission volontaire très intéressante, avec le personnage de Samuel L. Jackson même si on lui préfèrera les dérangeants Dogville/Manderlay de Lars von Trier.

Salutations aniMistes

http://www.trip-hop.net/album-2697-guts-django-ep-auto-production.html



Message modifié (27-03-2013 01h31)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   10-03-2013 02h38

Au bout du conte, la dernière réalisation d'Agnès Jaoui est un peu poussive. Pas passionnante du point de vue du scénario, plutôt lourde en termes de mise en scène (les clins d'oeil aux contes... c'est quand même du vu et revu (valeurs familiales, ensemble hétéronormé) et pas vraiment passionnant) reste quelques jolis dialogues assez tordants (ce qui n'est déjà pas si mal) et... la bonne idée d'utiliser l'excellente composition de Gil Scott Heron 'Me and the devil'
http://www.youtube.com/watch?v=OET8SVAGELA
à l'occasion de deux moments sur le thème du loup (alias Benjamin Biolay)...
composition qui a eu le mérite de réveiller mon intérêt.
Je rappelle en passant, que ce morceau avait déjà marqué les esprits par son utilisation au générique True Blood (épisode 05 saison 04) et de Misfits (épisode 01 de la saison 03) : 2 séries cultes (tout True blood jusque-là et au moins les 2 premières saisons de Misfits parce qu'après, ça déraille), très jeunes, impertinentes et tendances à leur manière.

Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   13-03-2013 08h32

Anne Fontaine va bientôt nous revenir pour un film franco-australien adapté d'un prix nobel. Pour être honnête, je suis un peu sceptique mais qui sait, la réalisatrice de nettoyage à sec et de Comment j'ai tué mon père est capable de belles choses. En attendant, sur le trailer devinez qui on entend... Max Richter... comme d'hab. http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19476730&cfilm=136524.html la même piste qui servait de thème principal à Valse avec Bachir. http://www.premiere.fr/Bandes-annonces/Video/Valse-avec-Bachir-VOST-Ext-1... et ce lien pour celles et ceux qui n'auraient pas encore vu le chef-d’œuvre en question : http://www.youtube.com/watch?v=63AJ9B8RkwE en HD et en vf (même si la vostfr est préférable mais bon...)
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Naztaphase 
Date:   22-03-2013 16h56

"FIGHT CLUB"

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   28-03-2013 18h29

"Monsieur Hénault, je vous interdis de tutoyer mon homme de barre. J'vous ai d'jà dit qu'vous n'étiez pas de la même famille."
Un singe en hiver (Henri Verneuil) http://www.wat.tv/video/singe-en-hiver-nknw_2fgqp_.html chapitre le texte de Passe ton chemin, fais ta vie, de la Gale sur l'album éponyme que l'on recommande chaudement ici.
http://www.trip-hop.net/album.php?id_album=2720
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   09-04-2013 03h42

Quel point commun entre Sion Sono et Sofia Coppola ?
Eh bien, peut-être Air. En classant un peu ma base de données, je suis retombé sur Empty house http://www.youtube.com/watch?v=GHnmWaToEIk de l'excellente bande originale de Virgin suicide (Sofia Coppola) et mon esprit a tilté direct...
Lorsque Sion Sono s'offre un délire musical sorti de nulle part avant la dernière partie de Suicide club, ça nous donne http://www.youtube.com/watch?v=orbUVo7sqCw et ce n'est pas qu'un clin d'oeil !
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   14-04-2013 21h55

Bonobo fait une petite apparition sur la bande originale de La vague (Dennis Gansel) avec Nightlite (ft. Bajka) comme musique de bar. Ce film qui parle d'obédience et d'éducation est intéressant même s'il pêche gravement par excès de neutralité : la communauté qui se met en place pendant cette semaine éducative sur le thème de l'autocratie n'a pas vraiment d'appartenance politique ou d'idéal/idéologie et les signes extérieurs (vêtements, salut, discipline) sont les principaux objets étudiés. C'est un peu court... et très dommage. Les films de Lars von Trier (Dogville, Manderlay) ou le plus ancien I comme Icare sont bien plus intéressants sur cette question de la soumission consentie.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   05-05-2013 20h06

Il se trouve peut-être des amateurs/trices de métal symphonique sur trip-hop.net.
Il se trouve peut-être sur ce forum des personnes curieuses de découvrir un genre de musique très éloigné de ce qu'ils/elles écoutent habituellement.
Si tel était le cas, Imaginaerum, film finno-canadien de Stobe Harju, pourrait bien vous intriguer. Entre fantasy et gothique, ce film musical est une sorte de conte, course contre la mort et l'oubli dans un univers entre onirique et fantasy qui rappelle (un peu) l'esthétique du récent et démesuré Cloud Atlas. Imaginaerum est étrange et foutraque, lourdingue par moment et dégoulinant d'esthétisme 'écran vert'. Le film n'est pourtant pas complètement inintéressant notamment pour sa bande son composée par Nightwish qui est quand même l'une des grandes références du métal symphonique et dont chaque membre joue ici un rôle. C'est aussi Thomas Holopainen - l'un des fondateurs du groupe et celui qui compose les chansons - qui est au scénario. On ne sera pas forcément étonné dans la mesure où la musique elle-même des finlandais puise son inspiration dans la musique à commencer par les compositions de Hans Zimmer que l'on connaît bien par ici.
Une curiosité donc...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   11-05-2013 04h28

Le classique Thomas Newman qui nous avait concocté une très efficace BO de James Bond (Skyfall) nous revient en 2013 en illustrateur d'Effets secondaires, le dernier film du très prolifique Steven Soderbergh. Thriller pharmacologique sur fond de dépression et de manipulation, le film se laisse regarder avec beaucoup de plaisir à condition d'apprécier le style glacé de Steven Soderbergh et cette musique discrète qui lui colle bien à la peau, à commencer par la ligne mélodique du thème principal : Very sick girl http://www.youtube.com/watch?v=5Sa5MtN4Bow anesthésiée et entêtante.
L'autre bonne surprise, c'est de croiser Thievery corporation sur The forgotten people (Radio retaliation - 2008), le titre oriental et joyeux qui clôture ironiquement le film. http://www.youtube.com/watch?v=aZdREZKt2rs
Une lente mise sous pression paranoïaque qui se regarde et s'écoute avec beaucoup de plaisir...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   30-05-2013 03h57

Avec Only God forgives Nicolas Winding Refn vient de nous asséner un gros coup sur la tête.
Avant tout, on se fiche qu'il n'ait pas fait un Drive 2. c'est même tant mieux... sauf que...
Only God forgives fait mal... et ce n'est pas ici une métaphore enjouée. Le film est détestable. Prétentieux, il joue la carte de l'esthétique (cadres et photographies remarquables) au service d'une violence souvent gratuite. Et la violence esthétisée sans fond, ça sonne creux et ça fait mal au spectateur qui se retrouve pris en otage dans son fauteuil. On peut bien sûr louer son ambition de détruire nos représentations morales (comme le fait le cinéma coréen de ces dernières années) mais ça ne fonctionne pas. Rajoutez-y un Ryan Gosling insipide (notez qu'il se prend une tannée et qu'on s'en réjouit presque) et une Kristin Scott Thomas qui - de mémoire - n'avait jamais été aussi ridicule... Et ce n'est pas fini : pour accompagner le tout, Cliff Martinez (pourtant capable du meilleur) nous sert une partition à la hauteur : sans consistance, à la limite du désagréable et sans qu'aucune mélodie ne reste dans les oreilles. Dire que certains osent la comparaison avec Lost highway... ça me fait doucement rigoler. Dans quelques mois, on aura complètement oublié cette partition. http://www.melty.fr/only-god-forgives-premiere-chanson-devoilee-par-le-compositeur-de-drive-galerie-475645-1411062.html
Le pire c'est que c'est diablement beau visuellement parlant (ce type est quand même une pointure) et qu'on lui en veut à mort d'être autant passé à côté de son sujet. En attendant la suite...
Soupirs aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   20-06-2013 16h17

Contrairement aux apparences et s'il manque un peu de fond, le dernier Sofia Coppola n'est pas dénué d'intérêt. Film amer sur une jeunesse prisonnière de ses fantasmes matérialistes et de célébrité, conséquence directe de la téléréalité et du glissement de la frontière entre vie de tous les jours et fiction. Comme toujours, Chez Sofia Coppola, la bande son est dans le coup avec Can, Phoenix et surtout Kanye West dont elle utilise des fragments dont les montées en intensité sont brutalement interrompues pour désamorcer certaines séquences (de fête) et ainsi créer chez le spectateur un étrange sentiment de frustration pour ainsi - peut-être - nous faire partager le ressenti addictif et futile des différent(e)s protagonistes. http://www.youtube.com/watch?v=ouwCWDbBskU Intéressant.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   12-07-2013 02h17

La musique punk pourrait-elle sauver le monde ?
C'est le postulat de Yohihiro Nakamura pour Fish story sorti en 2009.
Mais chut ! Spoiler serait un crime. On dira simplement que l'histoire est passée entre les mains du scénariste de Dark water et que c'est rondement mené. Avec une particularité amusante : s'il y a beaucoup de personnages, la seule chanson du film : Gekirin http://www.youtube.com/watch?v=2cUHfpX5asg qui fait aussi office de bande-originale (TOUTE la b.o. ^^) est aussi - d'une certaine manière - le personnage principal.
Ca vous intrigue, courez-y ! Et adoptez la punk attitude...
Salutations aniMistes
PS : remercions en passant le fansubbing dont le boulot (souvent) remarquable nous permet de découvrir des oeuvres inédites en France http://dfiles.eu/files/bep8nau2c

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   15-08-2013 04h14

Mafia, police, infiltration tels sont les ingrédients classiques de New world, le dernier film de Park Hoon-Jung, énième thriller coréen... ou pas. Oui le film est classique mais les intrigues sont fluides et les personnages - charismatiques - sont portés par des acteurs tous aussi bons les un(e)s que les autres, Min-sik Choi (le chien fou de Old boy*) en tête. Le film sait nous réserver son petit lot de surprises derrière une mise en scène à la coréenne et sa photographie ciselée. Quant à l'action... une seule séquence de baston mais quelle scène ! Brillamment amenée elle libère toute une tension latente (un certain plan séquence dans un couloir, ça vous parle* ?), portée par une musique de Jo Yeong-Wook. Tiens... mais ça ne nous rappellerait pas un certain film*.
Calez le film à 1.23.20 avec le tête à tête flic / infiltré qui introduit la séquence du parking et notez comment la bande son/musicale en pointillés assure la transition entre les séquences. C'est brillant. La suite donne lieu à une partition zimmerienne, martiale et héroïque très efficace. Illustration parfaite de la bataille rangée qui s'en suit.
Ce thriller porte donc en lui tous les stéréotypes du film d'infiltration mais Park Hoon-Jung n'ânonne pas sa leçon, il en maîtrise les codes ! Si vous aimez le genre. Courez-y les yeux fermés...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   19-08-2013 12h42

Pour rebondir sur Wamananas et son petit tour chez Joe Hisaichi
avec When the Night comes de Fakear http://www.youtube.com/watch?v=gGood7jo5b4
qui reprend le thème de Princesse Mononoké http://www.youtube.com/watch?v=thiymYtCI8k
on peut aussi citer dans le même genre le très downtempo Nomak qui a repris la ligne piano de The rain http://www.youtube.com/watch?v=Xmg8xinUO-M sur la bande originale du tendre : L'été de Kijujiro sur Sound of soul (Combine - 2005) http://www.youtube.com/watch?v=WuQQX5ZGK5Y
ou encore
un certain NAK avec Night sky http://www.youtube.com/watch?v=SN76eL5S8W0 qui rape sur le thème inoubliable du Voyage de Chihiro. http://www.youtube.com/watch?v=hCpFeE68Yjg

Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   28-08-2013 01h00

Une nouvelle reprise réussie de Nightcall du plus en plus classique Drive par WAAN :
https://soundcloud.com/waanmusic
et en téléchargement (presque) libre... contre un petit like sur Facebook.
La douceur vocale trip-hop (à la Blue foundation) qui s'arrange particulièrement bien avec la rythmique du tube de Kavinsky.
Parfait pour cette fin d'été torride...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   02-09-2013 23h58

Anne Fontaine est une réalisatrice qui aime l'ambiguité et casser les normes. Son dernier film, Perfect mothers ne déroge pas à la règle. Le principe du film (2 mères meilleures amies vont vivre une passion amoureuse avec le fils de l'autre) pourrait être le sujet d'un roman de gare douteux flirtant avec l'inceste... Glauque ? Justement, non. Elle joue avec le glamour (Naomi Watts et Robin Wright en amantes) et le drame familial est finalement beaucoup plus original qu'il n'y paraît. Combien de romances connaissez-vous où les femmes d'âge mûre vivent une passion avec des éphèbes ? On trouvera toujours quelques titres sauf que l'écrasante majorité des fictions proposent des hommes plus âgés avec de jolies femmes... plus jeunes voire beaucoup plus jeunes. En fait, c'en est presque une règle normative de la fiction. Pour preuve : les femmes qui courent après les jeunots, on leur a inventé le terme de Cougar... mais pour le mâle ? Aucun équivalent puisque c'est "normal" soi-disant. De fait, dans le film, le mari divorcé qui se remarie avec une jeunette et qui a un nouvel enfant est un excellent révélateur de ce type de représentations dans nos imaginaires : banal ! Eh bien, avec Perfect mothers, Anne Fontaine rééquilibre (un peu) les balances, puisque ces femmes et ces très jeunes garçons vivent une passion certes complexe et ambigüe, mais sincère.
On pourra peut-être critiquer le choix du glamour excessif : ils sont quand même tous très beaux. Presque trop avec un côté un peu cliché/artificiel pour la photographie générale du film même si Naomi Watts nous touche lorsqu'elle s'observe dans un miroir, son visage de plus en plus marqué par le temps qui passe, inexorable. Mais on est au cinéma avec 2 icônes des années 80/90 dans un cinéma très propre, hollywoodien. Le tableau final en est d'ailleurs la plus belle illustration. Et ce n'est pas un hasard que Haunted ocean I (piqué une énième fois à Valse avec Bachir) de Max Richter berce la séquence en question.
Le titre http://www.youtube.com/watch?v=2HiR9bBtCd8 porte aussi la fin de la bande-annonce... que je déconseillerais quand même vivement à celles et ceux qui comptent voir le film. Trop de spoils ! Tsss...
Reste quand même un film qui réhabilite légitimement la femme de plus de quarante ans trop souvent cantonnées à des seconds rôles de grands-mères ou de belles-mères acariâtres tandis que leurs égaux masculins se pavanent toujours aux bras de jolies jeunettes.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   05-09-2013 13h14

Nouveau clin d'oeil au code d'honneur de Forrest Whitaker alias Ghost dog (la petite perle de Jarmush sortie en 1999 et sa bande originale folle, signée RZA) avec le dernier EP de Batsu : Avalon 2.0 disponible à prix libre sur Bandcamp. http://batsu.bandcamp.com/
Sans prétention mais vraiment sympathique. A découvrir...
Salutations aniMsistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Kemuri 
Date:   05-09-2013 21h01

@IpzolaniMot :
Le morceau Im Nin Alu 2012 de l'album Avalon 2.0 est également un petit hommage au film Jacob's Ladder d'Adrian Lyne sorti en 1990, et au film Angel Heart d'Alan Parker sorti en 1987. Le titre Cloud Of Smoke sample lui un extrait du film Reservoir Dogs (qu'on ne présente plus!)
http://batsu.bandcamp.com/

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   10-09-2013 03h06

Avec Jeune & jolie, François Ozon utilise la musique pour illustrer les états d'âmes de sa jeune héroïne, Marine Vacth. Une histoire de prostitution chargée de soufre dans la mesure où il est question d'une lycéenne qui ne se prostitue pas vraiment pour l'argent mais pour "l'excitation" induite par ce type de sexualité à risque. Sans manichéisme, les hommes (du petit frère, aux clients plus ou moins vieux en passant par les amants et le beau-père) ne sont pas ici très reluisants. Aucun n'inspire véritablement de sympathie. Vulgaires la plupart du temps, ou encore bêta ou obsédé, tous sont excités devant la sexualité assumée et affichée de cette lolita. Le film est chapitré par des chansons de Françoise Hardy (déjà utilisée dans Gouttes d'eau sur pierres brûlantes et 8 femmes) chargées de "désillusion romantique adolescente". M83 est aussi de la partie (aussi entendu récemment dans Oblivion) avec le très pop Midnight City http://www.youtube.com/watch?v=M2IPU05tZ2k. Et une très bonne séquence du film utilise simplement et intelligemment le côté furieusement exutoire de Baptism http://www.youtube.com/watch?v=vStjmYxetY0 du duo de Crystal castle avec une rupture inattendue et brutale... Un escort-film intéressant qui place le spectateur en une situation de voyeur assez perturbante et surtout de beaux portraits de femmes, comme souvent chez Ozon.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Mugen-In-Zambia 
Date:   20-09-2013 18h40

Habitué du site, je n'avais jamais vraiment parcouru le forum. Beaucoup de choses intéressantes. Merci IpzolaniMot pour tes courtes critiques très intéressantes. Je les ai parcourues en diagonal mais je les trouve souvent justes (ton avis sur God only forgives est le reflet du mien), parfois moins :)

J'ai eu un peu de mal à accrocher à Perfect Mothers par exemple, malgré la présence des deux superbes actrices (Naomi Watts joue quand même dans mon film préféré... Lequel ? :) )

Rien à voir avec le trip-hop mais la BO qui m'a le plus plu dernièrement est celle de Alabama Monroe, de la bonne country traditionnelle (je pensais ne pas aimer ça, comme quoi). Très bon !

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   22-09-2013 00h18

Merci ^^
Sur Perfect mothers, je ne dis pas que c'est un grand film mais que replacé dans son contexte, le film a son importance : c'est une femme qui réalise (trop peu de réalisatrices) et sur la question de la représentation des femmes de plus de 40 ans qui ont elles aussi "le droit" de vivre une passion avec de jeunes hommes. Ca paraît "idiot" présenté comme ça (l'inverse serait juste banal), mais c'est une question taboue et peu traitée... Normal puisque les réalisateurs préfèrent étrangement représenter de vieux messieurs au bras de petites jeunes... Il est donc normal qu'une réalisatrice s'empare de ce thème sur fond de glamour à l'américaine et c'est dans cette représentation-là que le film puise sa force et trouve une réelle portée féministe. Si l'amour n'a pas d'âge, c'est forcément dans les 2 sens...

Sinon je mise sur Mulholland Drive... parce que Mulholland drive, juste, ça déchire ^^

Et tu n'es pas le premier à me parler de Alabama Monroe qui semble avoir marqué pas mal de monde en cette rentrée, ce qui n'est pas forcément une surprise puisque Felix Van Groeningen nous avait déjà offert le trash La merditude des choses qui avait bien retenu l'attention.
Toujours est-il que la bande originale semble très réussie : http://www.youtube.com/watch?v=SLevYpQn_ac Ca fait un peu penser (musicalement) à O Brothers et je suis curieux de voir ce que ça peut donner...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Mugen-In-Zambia 
Date:   11-10-2013 19h08

Bingo pour Mulholland Drive ;) Quel dommage qu'il arrête le cinéma. Ces albums sont intéressants mais il est BIEN plus doué pour la réalisation. Remarque, des rumeurs courent comme quoi il réfléchirait à un nouveau projet... On croise les doigts...

Sinon, oui, je te conseille vraiment Alabama Monroe, même si le film tire parfois vers le "too much" émotionnel, il n’empêche qu'on en ressort assez retourné. Le même après-midi, j'avais vu "Jeune et joli", après ces deux films, j'avais plus qu'une envie : retrouver des amis et boire des bières ! ^^ Dans le "même style", je suis allé voir "La vie d'Adèle" aujourd'hui (difficile d'y échapper) rien à dire, la palme est méritée... Encore une fois à éviter les jours de déprime.

Pour revenir à Alabama, j'avais fait le même rapprochement avec l'excellente BO de O'Brothers. En tout cas, ça fait plaisir de voir qu'il y ait des connaisseurs : le public de "La merditude des choses" doit être assez restreint en France.

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   16-10-2013 01h37

C'est clair qu'il est meilleur cinéaste... et de loin le Lynch ^^

J'ai enfin vu Alabama Monroe et le film a vraiment beaucoup de qualités (notamment sa bande originale) avec ce petit bémol d'avoir eu le sentiment d'être pris en otage par la mise en scène... chargée-pathos.

Sinon : Longtemps que je n’avais pas été au cinéma. Longtemps que je n’y avais pas pris autant de plaisir (depuis le génial Le congrès). Kéchiche et La vie d’Adèle : depuis le temps que je l’attendais. Ne pas être déçu par un film aussi attendu (la salle était comble pour un film de 3 heures), c’est déjà une gageure. Tout d’abord saluons le fait que le film soit clairement inspiré du Bleu est une couleur chaude. Je dis clairement car c’est inscrit en gros au début du générique et que ça nous change de certains plagiats récents non assumés. Ensuite, et c’est sans doute là toute la force du cinéma de Kéchiche, il sait se réapproprier le sujet de la BD et, s’en extraire ainsi, c’est du grand art. Au-delà de la question de l’homosexualité, on y retrouve beaucoup des thèmes de ses précédents films : les grands textes, le langage, l’école, le désir, le voyeurisme… mais là où le film brille de toute part, c’est sur les rapports de classe. De mémoire ce n’était pas dans la BD et là, c’est juste… génial. Pour ce qui est de la direction d’acteurs/actrices, Kéchiche est toujours aussi impressionnant. Je ne sais pas comment il a su rendre ses 2 actrices principales aussi présentes à l’écran tant on a l’impression (peut-être à tort) de superficialité sur les plateaux télé lors de leurs interviews, mais je veux bien croire que le monsieur soit un tyran… Je ne sais pas bien quoi en penser, mais dans la salle de cinéma, c’est très fort. Rendre à l’écran ces questionnements existentiels (le regard perdu de Adèle Exarchopoulos) et la passion amoureuse sans oublier les seconds rôles tout aussi forts et essentiels dans la mise en valeur de cette relation.
Le film n’est néanmoins pas exempts de défauts (Adèle pleure beaucoup-beacoup-beaucoup… et les enjeux dramatiques en souffrent), certains aspects de la BD sont tout simplement occultés, les choix musicaux manquent un peu de personnalité (exception faite de Lykke Li et des passages au tabla) et le regard qui se pose sur cette histoire d’amour reste celui d’un homme, hétéro…
http://www.youtube.com/watch?v=vZYbEL06lEU&feature=player_embedded
Il n’empêche que j’ai hâte à la suite et que je reste bluffé par sa direction d'acteurs/actrices et par la subtilité de son approche des rapports de classe.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   21-10-2013 04h19

Gaspard Noé nous a habitué aux expérimentations marginales, parfois intéressantes, souvent décalées, expérimentales et malsaines. En 2005, il avait réalisé 3 mini courts-métrages expérimentaux ayant pour thème l'actrice et mannequin Eva Herzigova pour Canal + à l'occasion du festival de Cannes. L'idée était intéressante et le résultat... vous en jugerez par vous mêmes.
http://vimeo.com/3067450
Pour ce qui nous intéresse ici, vous noterez 3 courts pour 3 thématiques musicales :
Le carnaval des animaux (Camille Saint Saens)
School at Night - Goglin (Profondo Rosso du réalisateur gore italien Dario Argento)
13 angels standing guard' round the side of your bed - He has left us alone but shafts of light sometimes grace the corner of our rooms... (A Silver mt. Zion)
Si les images me laissent quelque peu dubitatif, le choix de A silver MT Zion me pince toujours la poitrine...
http://www.youtube.com/watch?v=xcMJNCAIwqA
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Mugen-In-Zambia 
Date:   28-10-2013 19h31

Je vais faire simple aujourd'hui : allez voir Gravity de Alfonso Cuaron (réalisateur du très bon "Les fils de l'homme), si possible dans une salle avec un très grand écran et en 3D (1er film où la 3D apporte réellement quelque chose au film, je trouve). Une bonne expérience à vivre (même si comme moi l'idée de voir presque exclusivement Sandra Bullock pendant 1h30 me faisait peur). Excellent.

Et j'ai trouvé la BO très réussie en plus.

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   29-10-2013 02h12

Gros film d'anticipation que Les fils de l'homme... et complètement d'accord avec toi : allez voir Gravity, sa 3D immersive et surtout son travail sur l’environnement sonore (donc le silence) et la bande originale électro-minimaliste signée Steven Price : quelques petites notes qui vous scotchent à votre fauteuil. http://www.youtube.com/watch?v=FW-5nL8PXE0&list=RD02NZn3K1qXuT8 Un bémol cependant : le scénario sur fond de deuil reste quand même faiblard...
Mais là n'est pas l'intérêt du film : l'ambiance oppressante nous offre un survival claustrophobe redoutable, renforcé par un savoir faire évident derrière la caméra (à voir en IMAX si possible) : toute la première partie en plans séquences virtuoses et presque sans jeu d'acteur est juste bluffante. Je suis resté scotché pendant 40 bonnes minutes avant (hélas) de redescendre lentement de mon nuage pour la suite.

Salutations aniMistes

PS : d'autres films ont su utiliser intelligemment la 3D : Avatar bien sûr mais aussi le documentaire Pina de Win Wenders, littéralement renversant... L'odyssée de Pi (Ang Lee) était intéressant de ce point de vue, ou encore la séquence finale (dans la toile d’araignée) de Coraline (Henry Selick)...
Il paraîtrait que le dernier épisode de Destination finale soit aussi techniquement réussi (pour la 3D)

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Mugen-In-Zambia 
Date:   29-10-2013 10h54

Je suis d'accord pour Pina, un peu moins pour Avatar si ce n'est que ce fut un des premiers films en 3D et avait l'avantage de la surprise. Je n'ai pas vu les autres, mais j'ai cru comprendre que l'Odyssée de Pi proposait effectivement une belle 3D. En fait globalement, je ne suis pas partisan du procédé : fatigue visuelle, image assombrie... Je me souviens qu'au début je cherchais à faire la mise au point sur des arrière plans (ce qui est bien sur impossible) alors que celle-ci est imposée. Ce n'est pas réellement immersif et je trouve que c'est un gadget plus qu'une évolution.

Je ne parle même pas de ce que cela donne chez soi : la 3D sur ma télé est vraiment dégueulasse. J'ai l'impression que les gens se lassent d'ailleurs : les cinéma proposent de plus en plus la possibilité de voir le film en 2D, alors que celle-ci était souvent imposée auparavant. Je suis bien plus réceptif aux images types IMAX (ou 70mm, même si cela n'a plus de sens vu que l'on est en numérique) comme proposée dans les derniers Batman (l'écart qualitatif avec les scènes "classiques" est gigantesque). L'arrivée du 4k prochainement suivi du 8k devrait encore améliorer tout ça...

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   04-11-2013 04h54

Les amateurs de musique électro expérimentale connaissent Mr Oizo, son album "Moustache" ayant été remarqué en son temps (2005) par notre ami Keffren. http://www.trip-hop.net/album-1467-mr-oizo-moustache-half-a-scissor-f-communications.html# Mais derrière ce drôle d'oiseau, se cache aussi un réalisateur hors-norme. Après Steak (avec Eric et Ramzy) que certains voient comme un chef d'oeuvre et d'autres comme un navet, Quentin Dupieux de son vrai nom, s'est offert une belle tranche d'absurde avec un bel OVNI cinéphage en forme de... pneu (aux pouvoir psychokinétiques) ! Rubber dont il a aussi composé la bande-originale (http://www.2kmusic.com/fr/album/rubber-ost/15381) est un hommage au "No reason". Le film surprend et amuse sur un ton décalé et jubilatoire pour qui se laissera prendre au piège de ce road movie sorti ne nulle part, et cela sans aucune raison. Qui a dit culte ?
Salutations aniMistes
PS : BOUM !

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Mugen-In-Zambia 
Date:   04-11-2013 10h19

L'année 2013 est une bonne année pour la SF, et c'est tant mieux : j'adore ça !! De la bouse (After Earth...), du "pas mal" (Oblivion) et de l'excellent (Gravity, même si ce n'est pas vraiment de la SF).

Et bien Snowpiercer fait partie de cette dernière catégorie : divertissant, spectaculaire, brutal, très esthétique, un scénario léché (issu d'une BD, ça aide). Il est, je trouve, encore meilleur que "The host" (mais l'excellent Song Kang-Ho est toujours présent) à mon goût. Même le bovin Chris Evans (Mr Captain America) se débrouille bien ! C'est dire ! Un film à gros budget mais qui garde une identité et porte un message. C'est tellement rare qu'il ne faut pas bouder ce plaisir. Bref : un petit bijou.

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   12-11-2013 13h28

Je te rejoins complètement sur le Transperceneige : Un film de science fiction post apocalyptique à la croisée du cinéma américain, européen et coréen, sur fond de catastrophe écologique et de lutte des classes, au scénario (improbable) bouillonnant d'originalité. Film à forte consonance anarchiste adapté d'une bande-dessinée française... BD qui avait étépiratée (!!!) par Bong Joon Ho, le réalisateur coréen.
Et si la bande originale manque peut-être un peu de force (Marco Beltami),
http://www.youtube.com/watch?v=wAjj30kI6uE
le film n'en demeure pas moins jouissif !
Sinon, pour rebondir sur la news du jour : Archive est à l'honneur avec un projet de film pour le moins mystérieux. Anticipation dirait-on pour cet Axiom http://www.youtube.com/watch?v=zFAXCJs6UOw dont la bande originale pourrait bien retenir notre attention.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   13-11-2013 03h41

La petite pépite Dirge de Death in vegas (1999 - The contino sessions) http://www.youtube.com/watch?v=ML3G1MykdnM ouvre Territoires, film d'Olivier Abbou sorti 2010. Film d'horreur ancré dans le contexte anxiogène de Guatanamo. Le film est très imparfait (notamment dans sa construction scénaristique et dans sa longueur même si 1 h 30...) mais n'est pas inintéressant dans son désenchantement et dans son détournement des codes des vomitifs "torture porn movies".
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   17-11-2013 21h23

On connaît le canadien Denis Villeneuve pour avoir adapté une pièce de théâtre : Incendies pour un film éponyme en 2010. Scénario/quête des origines diabolique et inoubliable sous condition d'accepter le côté très construit de l'histoire.
Denis Villeneuve est revenu cette année avec un thriller à l'américaine, annoncé comme un grand film noir. Et... déception pour ma part. Très lisible et plutôt facile et pathos dans la mesure où il joue sur la disparition d'une enfant. Je m'attendais à beaucoup plus. Le film tire aussi en longueur et sa morale questionne. Même la musique signée par Johan Johansson est trop appuyée ici. http://www.youtube.com/watch?v=Q2-JbVEIIAg C'est dommage parce que le thème profondément ancré dans l'oeuvre de ce dernier http://www.youtube.com/watch?v=HqOAjlwjZxI reste très beau. On est quand même content de croiser l'islandais sur des terres cinématographiques et on espère l'y retrouver encore.
Sans être complètement mauvais, et peut-être aussi par faute de bruits avant-coureurs trop enjoués (le renouveau du film noir), on devra attendre le prochain film de Denis Villeneuve pour confirmer qu'il n'était pas question d'un accident avec Prisoners.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   31-01-2014 07h11

Tandis que - bien au chaud sous ma couette - je regardais le très estival : L'été de Giacomo, premier film de l'italien Alessandro Comodin, j'ai eu le plaisir de redécouvrir un vieux tube de 1977, Egyptian reggae (Jonathan Richman & the Modern Lovers) http://www.youtube.com/watch?v=gg7WG6tCbrw qui m'aura troublé pendant un moment puisque j'étais persuadé que j'avais entendu ça chez... Nym. Après vérification au générique et sur mon disque dur, pas du tout même si le ton y est grandement. C'est fou même la parenté. Je pense notamment à Duel at diablo (http://www.youtube.com/watch?v=XVKarv8izws) reprise du western éponyme de Ralph Nelson en 1966 http://www.youtube.com/watch?v=IES6V_xU4i8 (musique signée Neal Hefti) avec lequel on pourrait composer un très bon mash up... Il n'en reste pas moins que l'été de Giacomo est un petit instantané adolescent et naturaliste d'1h15, quasi documentaire, plutôt joli même si le tout manque un petit peu de corps dans sa première moitié. Mais le film s'épanouit petit à petit avec ses personnages pour nous livrer quelques jolies séquences : une première dans une fête foraine et une seconde sous la forme d'un enchevêtrement de corps. De petits bonheurs simples pour qui sait les apprécier, en attendant l'été...
Salutations animistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   07-02-2014 23h49

Un vent de fraîcheur venu de Corée souffle sur le thriller au cinéma. Non pas en termes de mise en scène mais sur les balises morales mobiles et incertaines à des mille d'un certain manichéisme souvent de rigueur dans le genre.
Avec The terror live, Kim Byeong-woo nous invite à une prise d'otage. A la différence que le preneur d'otage se présente comme un ouvrier victime d'une société hautement corrompue tant politiquement que médiatiquement. L'intrigue est rondement menée. le tout se passe en huis clos dans l'enceinte d'un studio radio/TV. Le réalisateur préfère se reposer sur son scénario et n'en fait pas trop en utilisant surtout quelques bruitages crispants pour souligner le stress. Sinon, je vais résister à la tentation du spoil, mais le tout fonctionne grâce aux enjeux....
Seule chanson, Alive par Casker survient au moment du générique.
http://www.youtube.com/watch?v=5_rgC4HlP-A
Une piste trip-hop imprégnée de bruitages du film.
Inédit en France, le film est à découvrir sur les sites de fansubbing comme SubWaWa dont on peut saluer le travail en passant : http://www.subwawa.com/Films/Janvier-2014/The-Terror-Live.html (s'inscrire sur leur forum pour obtenir les liens)
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   11-02-2014 17h51

La question de la mort assistée avait beaucoup marqué 2012 avec Amour (Michael Hanecke) et Quelques jours de printemps (Stéphane Brizé). Deux films importants à leur manière sur des questions encore taboues. Un duo de films auxquel peut se rajouter Miele, un film italien de Valeria Golino sorti en septembre dernier. Miele est porté par le jeu de Jasmine Trinca et de l’étrange Carlo Cecchi, ainsi que par sa mise en scène solide et une très jolie photographie. Une jeune femme mène une double vie… et dans la vie cachée de son existence elle prête assistance à des personnes qui souhaitent mourir. Une mission complexe qui a un prix. La musique est très présente tout du long, mais elle n’est pas là pour surligner les sentiments mais pour les accompagner. Tout ici n’est pas forcément triste même si la mélancolie domine. On y croise du Bach, du Brassens, du Caribou ou encore du Thom Yorke avec Skip divided http://www.youtube.com/watch?v=HJj75IgsfWQ Un mélange tout en diversité mais toujours juste comme ces personnages sur le point de s'éteindre, un à un.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   15-02-2014 03h18

On a parfois des surprises de l'espace en se promenant sur les forums. En glanant des inédits sur le forum de Subwawa, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir Barfi, un film indien qui utilise du Yann Tiersen pour son trailer. http://www.youtube.com/watch?v=yZxrao3zou4 Amélie Poulain à Bollywood ? Peut-être bien ! Un feel good movie : certainement. On en reparlera peut-être.
En parlant de feel good movies, il ne faut pas rater le brillant Lulu femme nue par Solveig Anspach. Et si une quarantenaire plaquait enfants et mari pour trouver le bonheur. Un sujet dans le vent traité avec une délicatesse et une tendresse folle grâce à un sens des personnages évident.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   25-02-2014 18h34

Bande de dégénérés http://www.youtube.com/watch?v=Yv8qgtxZXgA#t=18 sur My space world, le dernier album de Kognitif http://kognitif.bandcamp.com/album/my-space-world, s'amuse à reprendre un extrait (ici la version fraçaise) du désormais célèbre "monologue" de Lambert Wilson tiré de Matrix reloaded des 'frère et soeur' Wachowsky :
"J'ai testé toutes les langues, j'ai une faiblesse pour le français. C'est une langue merveilleuse. J'aime notamment les jurons français. Nom de Dieu de putain de bordel de merde de saloperie de connard d'enculé de ta mère. Vous voyez, c'est aussi jouissif que de se torcher le cul avec de la soie. J'adore ça."
Nous aussi...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   08-03-2014 13h24

Les premières notes du Bang bang de Nancy Sinatra font figure de rythmique sur God complex d'Otem Rellik sur Carbon based boy, son premier album. Notes qui font bien sûr penser au Kill Bill de Quentin Tarantino dont nous fêtons les 10 ans cette année. Déjà 10 ans...
http://www.youtube.com/watch?v=0EXS-gQnDCo
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: Wamananas 
Date:   11-03-2014 17h45

Certains pourront me reprocher mon goût limité pour le cinéma mais en écoutant Pendant ce temps de Dj Slade: http://www.youtube.com/watch?v=TjriC0HOJyE, il est possible qu'une partie des lecteurs, tout comme moi, se mettent a sourire en retrouvant certaines répliques cinématographiques cultes telles que: "Pendant ce temps, à Veracruz..." ou bien "Il ne peut plus rien nous arriver d'affreux maintenant.". De là à danser la carioca, il n'y a qu'un pas.
http://www.youtube.com/watch?v=27tbHlDKiko

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   30-03-2014 06h55

Certains réalisateurs se donnent les moyens... Spike Jonze s'est offert rien de moins qu'Arcade fire pour composer la BO de son dernier film : Her. Un petit bijou d'anticipation, faussement classique, improbable et passionnant dès lors que vous en acceptez le postulat. Je pourrais en parler, mais je préfère laisser la surprise de cette histoire fraîchement sortie et que j'ai intégralement découverte sur grand écran vendredi soir. Je dirais simplement qu'on surfe ici sur des thématiques très présentes dans la fiction actuelle. Les séries au premier rang desquelles : Real humans et Black mirror les deux chefs d'oeuvre de la fiction d'anticipation du moment. Her s'inscrit dans cette ligne directrice, toute l'étrangeté de l'univers de Spike Jonze en plus. Quant à la collaboration avec Arcade fire, elle est intime, discrète, presque minimaliste et vraiment très juste dans l'espace qu'elle occupe. http://www.youtube.com/watch?v=zUcNFUa92pA
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   31-03-2014 19h00

Du Sigur Ros en voulez-vous en voilà. Du Sigur Ros qui fleure le pathos. Hoppipolla bien sûr ! Pourquoi faire original ? Ce tout sur De toutes nos forces de Nils Tavernier... (grande) prudence devant cette bande-annonce http://www.youtube.com/watch?v=cN1lmP_LsJs
Par pitié messieurs, mesdames les réalisateurs / réalisatrices, variez les plaisirs plutôt que d'user les thèmes "qui marchent" jusqu'à la corde !
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   01-04-2014 06h02

Erotico-poétique, fétichiste ou artificiel et vain, voilà de quoi diviser le public devant Les rencontres d'après minuit de Yann Gonzalez. De mon côté, passé l'étape du "mais où je mets les pieds" je suis resté à la porte sans aucune envie de m'y replonger. Le vain l'emporte sur le poétique et c'est dommage.
Sans doute ce film intéressera les amateurs/trices de Carax. POur les autres, c'est moins clair.
Resteront Eric Cantonna pris à contrepied de ses rôles de macho et la musique de M83 (notons en passant que Anthony Gonzalez est le frère de Yann, le réalisateur) qui garde toujours son charme si particulier.
http://www.youtube.com/watch?v=9C47q4Poerg
Maigre consolation quand même...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   20-04-2014 15h32

Qui dit Darren Aronofsky dit Clint Mansell/Kronos quartet... adage cinéphile qui voit redébarquer sur les écrans : Noé. Fresque biblique qui intrigue. Vision ultra-noire de l'humanité. Religiosité avec tentative de rendre ça "historiquement correct"... Mélange improbable et - à dire vrai - quelque peu douteux.
Malgré tout certaines séquences littéralement scotchantes (le déluge... quelle vision ! les hobbits peuvent se rhabiller) nous rappellent combien le cinéma ambitieux de Darren Aronofsky peut nous prendre aux tripes.
De plus, suivant la grille de lecture qu'on lui applique, le film devient plus ou moins intéressant.
Sur les rapports de genre, ça fait mal... mais bon, la Bible ce n'est pas un modèle d'ouverture d'esprit non plus. Par contre du point de vue des rapports de domination homme / nature... ça claque plutôt bien avec de très belles idées... l'homme exploite la nature sans vergogne. Et pour cela, il mérite de disparaître. Sévère et effrayant, mais loin d'être inintéressant.
Quant à la contribution musicale Clint Mansell / Kronos quartet, on reconnaîtra quelques intonations à la The fountain avec quelques passages réussis (concentrés sur le déluge) sans être pris aux tripes quand même. Une partition moins inspirée qu'à l'habitude même si l'apparition de Patti Smith au générique est une de ces rencontres improbables que le cinéma sait nous offrir : http://www.youtube.com/watch?v=ni1jg7BLkiU.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   22-04-2014 17h34

Les poissons morts http://www.youtube.com/watch?v=JIl4eTYgI6Y (Furax Barbarossa - Tera Nera - 2014) est un texte inattendu et plutôt convaincant sur les rapports de domination liés au genre et l’injonction à la soumission faite aux femmes par le média et/ou dans le quotidien banalisé. Texte trop rare dans le paysage du rap français, bien loin de ces textes sexistes, homophobes et j’en passe.
On y trouve d’ailleurs un long extrait de la version française de Detachment (Tony Kaye - 2012)
"Les jeunes hommes de ce pays, aujourd’hui, sont persuadés que les femmes sont des putes, des salopes, des choses bonnes qu’à être baisée, tabassée, qu’on doit leur chier dessus et les humilier
C’est le plus grand holocaust commercial de tout les temps. 24h/24, tous les jours de l’année, pour le reste de notre vie ! Les puissances en place travaillent chaque minute à nous abrutir jusqu’à notre fin ! Pour nous défendre contre ce système nous devons apprendre à lire, à stimuler notre imagination, à cultiver notre propre conscience."
Film intéressant quant à certaines saillies bien senties, mais trop maladroit et trop manichéen pour convaincre pleinement.

Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   28-04-2014 15h24

Odezenne - Tic Tac (Sans chantilly - 2008) http://www.youtube.com/watch?v=L1p8AudbIG4 s’ouvre sur la voix qui porte La jetée, le court-métrage culte de Chris Marker. Et ça fait bien plaisir de croiser ce grand monsieur du cinéma alternatif dont on ne saluera jamais assez l’œuvre immense.
"Rien ne distingue les souvenirs des autres moments: ce n'est que plus tard qu'ils se font reconnaître, à leurs cicatrices. Ce visage qui devait être la seule image du temps de paix à traverser le temps de guerre, il se demanda longtemps s'il l'avait vraiment vu, ou s'il avait créé ce moment de douceur pour étayer le moment de folie qui allait venir"

Ils s’arrêtent devant une coupe de séquoia couverte de dates historiques. Elle prononce un mot étranger qu’il ne comprend pas. Comme en rêve, il lui montre un point hors de l’arbre. Il s’entend dire : » je viens de là. » Et y retombe, à bout de force

La jetée http://vimeo.com/42460300

Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   02-05-2014 05h37

On a déjà parlé de her de Spike Jonze et sa bande-originale composée par Arcade fire.
C’était en oubliant The moon song, http://www.youtube.com/watch?v=UEUGPspIdp8 la chanson fredonnée par l’OS (du bout de la voix presque cassée de Scarlett Johansson) et rejointe par Joaquim Phenix pour la fin, dans la deuxième moitié du film. Une chanson originale composée par Karen O. (chanteuse des Yeah yeah yeahs) et Spike Jonze himself… parce qu’il touche un peu à tout le monsieur !
La chanson originale http://www.youtube.com/watch?v=1uq1oSlb15Y

Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   05-05-2014 01h37

Comme souvent dans le cinéma américain 'in' de ces derniers temps, on croise M83 dans Divergent (Neil Burger) avec I need you http://www.youtube.com/watch?v=fwTOsbjZkQA Nouvelle fresque pour adolescent(e)s comme il en fleurit de plus en plus sur nos écrans. Moins mauvais qu'il n'en a l'air, l'adaptation vaut pour certaines idées et représentations (notamment les divisions par castes sur lesquelles reposent tous les enjeux du film). Moins intéressant que Hunger games (pour l'instant ?), la faute à une réalisation un peu fade et surtout un manque de noirceur qui plombe un peu l'atmosphère.
L'initiation chez les audacieux ne fait pas vraiment de dégâts alors que tout s'y prête, avec une image assez édulcorée d'une caste pourtant baignée dans la violence et la soumission plus que le courage... même si l'image s'effrite avec le temps. Il n'empêche que l'on découvre l'univers avec un certain plaisir et que la suite redonnera peut-être plus de piquant à l'ensemble...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   09-05-2014 15h41

Avec la sortie de Au-delà des pyramides (mixed by Phuncky Doyen) qui intéressera les amateurs de 'l’Egyptien' Akhenaton et de ses frères d’armes, mais peut-être moins les autres, on trouve sur Alerte - 25ème image (ft. Nuttea and Daddy Mory), l’emprunt de petits sons caractéristiques tirés d’Akira de Katsuhiro Ottomo.
http://phunckydoyen.bandcamp.com/track/alerte-25-me-image-feat-nuttea-daddy-mory
(à la 4ème minute)

Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   13-05-2014 13h58

Le rap change doucement de visages et après avoir été écrasé par un virilisme puant il se conjugue toujours plus au féminin. D’autres textes, d’autres sujets et ça fait du bien.
Camelia Pand’or appartient à cette nouvelle vague. Une forme classique, un ton et un flot plein de sens, un vrai sens musical pour un tout efficace… On en demande plus.
Je vous recommande chaudement Le cul entre deux 16.
Et pour ce qui nous intéresse sur ce topic, Camelia a la bonne idée de sampler un extrait de Cuisine et dépendances (Philippe Muyl - 1992) avec Jean-Pierre Bacri qui nous parle de la majorité avec sa bonne humeur habituelle… (souvent pleine de bon sens) Ca se passe sur La misanthrope http://www.youtube.com/watch?v=ixjIMq0TucY

C’est la majorité ! Laquelle d’abord ? Celle qui croyait que la terre était plate ? Celle qui veut rétablir la peine de mort ? ... Celle qui se met une plume dans le cul parce que c’est la mode ? Laquelle exactement ?

Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   23-05-2014 01h42

Halloween, le cinéma d'épouvante ? Un sentiment de déjà-vu ?
Peut-être... quoique. On trouve encore de ces petits films de genre qui nous surprennent. Trick'r treat (Michael Dougherty) sorti en 2008 et récemment (je crois) en DTV fait bien plaisir à regarder. Pas trop long (80 minutes) pour un système narratif croisé entre le film choral et les contes de la crypte, le film nous apporte son petit lot de surprises et de bons moments. Notons donc l'apparition sonore de Marilyn Manson pour un Sweet dreams qui aura rarement aussi bien porté son nom : ATTENTION SPOIL http://www.dailymotion.com/video/xxwaw4_werewolf-scene-trick-r-treat_shortfilms
Une séquence à croquer diraient certain(e)s...
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   26-05-2014 05h26

On retrouve Olivia Ruiz (suivie de Mickey 3D) sur le début du générique de Mia et le Migou (Jacques-Rémy Girerd), un film d'animation français de 2008. Une jolie fable écolo qui parle de réchauffement climatique et de l’exploitation des mineurs sur un chantier avec des créatures qui parlent en chti. Mélange original pour de l'animation sans oublier une véritable identité visuelle, ce qui ne gâte rien.
http://www.lesonunique.com/song/olivia-ruiz-la-pluie-bo-mia-la-migou
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   14-06-2014 13h39

Carbon based lifeforms est crédité au générique d'un thriller : Refuge.
Film suédois pour des artistes suédois.
Faute de pouvoir le découvrir sur nos écrans (sorti en 2014, on ne sait jamais d'autant que le film est crédité d'un joli 7.9 sur IMDB http://www.imdb.com/title/tt2292196/?ref_=tt_rec_tti, vous pouvez écouter cette parenthèse cinématographique sur Bandcamp : http://carbonbasedlifeforms.bandcamp.com/releases. Voilà qui met l'eau à la bouche... Messieurs/Mesdames les distributeurs/trices, à vot' bon coeur !
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   23-06-2014 01h27

Kim Ki-Duk est un réalisateur un peu à part dans le paysage cinématographique international. Esthétique et décalé, souvent marginal, il peut ennuyer, agacer, mais aussi fasciner. Avec Locataires (2004), le réalisateur sud-coréen nous invitait à partager son univers à la marge de la production actuelle.
Un jeune homme guette les maisons vides, pour les investir le temps d'une journée. Il s'y pose, veille sur le lieu comme s'il en était le gardien avant de disparaître. Ce faisant, son chemin va croiser celui d'une femme au foyer battue par son mari. Deux héros muets qui vont s'apprivoiser entre violence et fable de contournement : la réalité trop forte impose qu'on s'y adapte. Et les subterfuges sont ici étrangement beaux...
Le film est aussi porté par une unique chanson - Natacha Atlas / Gafsa - qui interviendra à plusieurs reprises au fil de l'intrigue pour sceller la romance entre les deux héros. Une chanson aux airs de fable des mille et une nuits...
http://www.youtube.com/watch?v=v_sgrUxCCzM
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   26-07-2014 02h31

Cruelle déception que le Zero theorem de Terry Gilliam.
Malgré quelques bonnes idées (comme traiter de la réalité augmentée / l'absurdité du travail / une église comme espace de vie) le film - trop ambitieux (c'est quoi le sens de la vie ?) - s'égare dans une esthétique kitsch et un visuel tordu - certes symbole de l'oeuvre du britannique - mais aujourd'hui cliché vieillissant. Lourdes sont même les représentations genrées et certains décalages censés nous faire sourire... On s'ennuie ferme et on se demande un peu ce qu'on fait là... si ce n'est peut-être ce court passage sonore où le héros se connecte sur le site érotique d'une call girl. Passage où l'entrée sur la page d'accueil se fait avec une jolie reprise jazz du Creep de Radiohead par Karen Souza.
http://www.youtube.com/watch?v=shmt-BReFuE
Très maigre consolation quand même.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   01-08-2014 18h13

On trouve beaucoup du cynisme dans La crème de la crème de Kim Shapiron (qu'on avait pu aimer pour Dog pound (2010) et moins pour Sheitan (2005)) : la confrontation du milieu des grandes écoles présentées comme un club de rencontre endogame, pour fils et filles à papa où les études comptent moins que la constitution d'un carnet d'adresses avec la sexualité comme fer de lance.
Confrontation du prolétariat docile à cette jeunesse narcissique, imbue et calculatrice.
Les jeunes filles sont présentées comme des objets à haute valeur ajoutée, valeur éphémère qui doit les pousser à trouver le meilleur parti très vite. Nos jeunes étudiant(e)s se retrouvent alors à manipuler cette idée en devenant des proxénètes haut-de-gamme pour la bourgeoisie locale... mise en application des principes économiques à l'humain.
Une idée qui interpelle mais qui manque de finesse. Les étudiant(e)s ne sont pas présenté(e)s comme des bourreaux ; les jeunes filles (caissières, vendeuses, démarcheuses...) ne sont pas des victimes. Et ici, tout le monde semble y trouver son compte.
Sauf qu'en tant que spectateur-trice, on aurait apprécié plus de subtilités dans cette approche,
que la prostitution ne soit pas uniquement montrée comme "positive" (puisque profitant (ici) à chaque parti...) mais aussi comme multiple dans la mesure où nous nous trouvons bien devant un groupe dominant socialement. Les postures hommes / femmes font presque sourire et la violence liée à ce genre de pratique, jamais montrée. Ce n'est pas son sujet, mais quand même...
Ce qui sauve le film et le rend un peu intéressant, c'est que Shapiron arrive quand même à évoquer les rapports de classe. Une séquence rapide dans un magasin de chaussures pour riches, une visite "sociologique" chez les parents de la prolo de la bande, un dialogue avec un des représentants de la Grande Ecole... mais aussi l'utilisation d'une musique identifiée à droite (Sardou, Carla Bruni...) dans un cadre de beuverie festive. Choix pertinents...
avec aussi une jolie utilisation de :
Justice "Genesis" http://www.youtube.com/watch?v=Z_iyf-S8m4g
Sébastien Tellier "L'amour et la violence" http://www.youtube.com/watch?v=CV65tWCZALI
Un film pop, qui manque cruellement de mordant et d'acuité politique, mais pas inutile.
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   02-10-2014 21h31

En recherchant des images Totoro, pour composer une petite étiquette de cartable sympa, je suis tombé sur une sortie 2014 : Home alone par Totorro...
Du post-rock qui ne prend pas assez son temps, mais qui se laisse écouter tranquillement, le temps de créer une petite étiquette hommage.
http://totorro.bandcamp.com/
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 
 Re: Artistes trip-hop et cinéma
Auteur: IpzolaniMot 
Date:   27-10-2014 05h04

Wadja est un premier film de Haifaa Al Mansour, réalisatrice saoudienne. Film fable (une petite fille rêve d'avoir un vélo (interdit aux filles pour préserver leur "honneur") et s'en donne les moyens) dans un contexte patriarcal oppressif. Les portraits ici dressés sont portés par le vécu de cette auteure. Le film fonctionne comme un film iranien (habitué à la figure du conte et au monde de l'enfance) qui serait ancré dans la société saoudienne entre modernité et Coran.
Le tout fonctionne très simplement. Et on découvre cette oppression souvent décrite, rarement montrée sans pour autant succomber au misérabilisme et à l'excès de manichéisme. Tout ou presque est ici affaire de femmes. Le masculin qui écrase toute la société est plutôt suggéré avec une certaine distance pour s'intéresser aux femmes / filles. Et c'est là la force du film.
Je regrette simplement le choix discutable de surexposer les converses de la jeune héroïne comme symbole de sa résistance au port du voile imposé. Après, dans le contexte, ce choix de représentation peut s'entendre.
A quoi j'ajouterai une séquence où pour défendre sa mère, la petite héroïne - puis son jeune ami - finissent par menacer de dénoncer un sans-papier local pour qu'il reprenne son travail de chauffeur... Certes, les enjeux sont à ce moment-là forts pour les personnages, mais quand même. C'est un choix de scénariste aussi douteux que discutable.
On sera sinon un peu surpris de croiser Max Richter au générique puisque cette BO orientale a été composée par ce nouvel habitué du grand écran. Moins envahissante que pour certains films (même si le style Richter surligne fortement les émotions), la musique remplit son rôle. On appréciera notamment le mélange classique / hang.
http://www.youtube.com/watch?v=YSj-5rLFLcY
Salutations aniMistes

Répondre à ce message
 Liste des Forums  |  Vue en arborescence   Précédents  |  Suivants 


Vous devez être identifié sur Trip-Hop.net et avoir confirmé votre adresse mail pour poster un message dans le forum.

- Se connecter -

- S'inscrire (en 30sec.) -

- Recevoir de nouveau le code de confirmation -

- Retour aux forums -

 

MP3 / Vidéo

Communauté

19 visiteurs en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2014 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM