Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Christian Fennesz : Venice - 2004 - Touch Records

Venice
Version PDF

Note du chroniqueur :
une étoileune étoileune étoileune étoile (légende)

Tracklist :

1. Rivers Of Sand

2. Chateau Rouge

3. City Of Light

4. Onsra

5. Circassian

6. Onsay

7. The Other Face

8. Transit (Featuring David Sylvian)

9. The Point Of It All

10. Laguna

11. Asusu

12. The Stone Of Impermanence

Notes de la rédaction :
Acheter le disque :Amazon.fr Fnac.com Itunes

Si vous faites vos achats en passant par notre site (les liens ci-dessus), cela nous permet de toucher une commission qui finance la maintenance et l'évolution du site. Merci pour votre soutien. :-)

L'avis de la rédaction :

Si Christian Fennesz enchaîne les collaborations, avec entres autres Jim O'Rourke ou Sparklehorse, il n'avait pas sorti d'album depuis Endless Summer en 2001 qui offrait une pop expérimentale où les références aux Beachs Boys croisaient samples, synthés et étranges sons électroniques. Pendant ces trois années, ce véritable personnage de l'underground autrichien, a beaucoup tourné, seul ou avec FennO'Berg , affinant son style jusqu'à livrer en mai 2004 ce somptueux Venice qui est sans doute plus accessible que les précédentes oeuvres.


" Rivers of sand " ouvre cette déferlante électronique avec des plages sonores d'une profondeur impressionnante qui installent une sérénité au ton un peu grave et s'avère une parfaite introduction aux sensations que peut procurer Venice. " Château Rouge " perpétue cette impression en rajoutant des sons proches de celui de l'eau, qui s'entremêlent avec des décharges d'électricité qui viennent à peine rompre avec la tranquillité du paysage sonore, du paysage de l'austère lagune de Venise l'hiver. Une certaine luminosité n'est pourtant pas absente de la musique de Fennesz, bien au contraire. Sur " City of light ", s'affirment quelques rayons de soleils glacés qui ne cessent de poindre au long de l'album, une lumière mêlée de froideur qui dévoile peut être la manière d'écouter cette oeuvre résolument expérimentale mais en aucun moment austère. Au fil des morceaux se confirme ce que déclare Fennesz à propos de sa façon de composer ; avant un travail minutieux sur la texture sonore qui laisse aussi place à l'improvisation, l'écriture apparaît comme un stade très important nécessitant la plus grande attention. L'autrichien avoue ainsi son admiration et obsession pour la parfaite chanson pop, ce qui l'intéressait déjà lorsqu'il jouait du rock dans les années 80, du rock noisy proche des Cocteaux Twins ou My Bloody Valentine où le mur sonore de guitare sert des mélodies épurées. Ainsi Venice est bien le lieu d'une impressionnante composition, au-delà d'expérimentations en tous genres. La guitare apparaît fréquemment chez Fennesz et donne lieu soit à un déferlement de saturation comme sur " Circassian " (avec le guitariste Burkhard Stangl), soit à un traitement épuré qui laisse grande place à de riches harmonies sur " Laguna ".

Un seul titre seulement accueille la voix de David Sylvian, ancien chanteur de Japan, sur l'album duquel Fennesz a collaboré. Cette voix, au ton solennel, s'intègre parfaitement à l'ambiance générale de Venice, servie par les nappes de synthés, le laptop et la guitare.
Venice est une oeuvre magnifique et exigente qui affirme définitivement le style d'un artiste dont le perfectionnisme et l'innovation ne cessent d'impressionner.

Eric

Donnez votre avis (150 car. minimum) :

Vous devez créer un compte Mon Trip-Hop.net pour écrire un commentaire.

Communauté : notes des membres

Vous devez être inscrit à Mon Trip-Hop.net pour pouvoir noter un album et voir les notes de vos amis.

Si vous n'êtes pas encore membre, inscrivez-vous sur cette page en 30 sec.


Note moyenne donnée par nos membres : une étoileune étoileune étoileune étoile (1 notes).
Légende des notes :
  • aucune étoile : Nul (on évite)
  • une étoile : Médiocre (bof, vraiment bof)
  • une étoileune étoile : Correct (sympa, sans plus)
  • une étoileune étoileune étoile : Bon (à écouter sans faute)
  • une étoileune étoileune étoileune étoile : Excellent (on ne s'en lasse(ra) pas)
  • une étoileune étoileune étoileune étoileune étoile : Exceptionnel (unique, incomparable)
 

MP3 / Vidéo

Communauté

en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM
INSERT command denied to user 'triphop5stats'@'10.0.64.14' for table 'stats_donnees'