Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Starviolet : Eveline - 14 Fév. 2011 - Auto-production

Eveline
Version PDF

Note du chroniqueur :
une étoileune étoileune étoile (légende)

Note de la rédaction :
une étoileune étoileune étoile (détails)

Tracklist :

1. My Breath

2. Gift

3. Let Go Of Ourselves

4. Journey

5. And In Your Ways I Watch Myself Disappear

6. It's No Use

7. Thank U So Much

8. Aphrodite

9. Beautify

10. Hug Box

11. I'll Put It This Way

Notes de la rédaction :
Acheter le disque :Fnac.com Itunes

Si vous faites vos achats en passant par notre site (les liens ci-dessus), cela nous permet de toucher une commission qui finance la maintenance et l'évolution du site. Merci pour votre soutien. :-)

L'avis de la rédaction :

Avant d'entrer dans l'univers de Starviolet, il va vous falloir traverser les Alpes. Vous l'aurez compris, Starviolet est un groupe italien. Formé en 2007 à Quarto (dans la province de Naples). Leur premier album Intro-Version, publié par le feu label britannique Chi-Qui est sorti en 2008. Trois ans plus tard, nous voici en 2011 avec la parution de leur second album Eveline, qui nous a été envoyé par l'intermédiaire de la page facebook du site internet.

Dans sa globalité, l'album reste plaisant à écouter malgré quelques inégalités: autant And In Your Ways I Watch Myself Disappear, It's no Use ou bien Beautify apportent un gros plus à l'album, autant d'autres pistes plus orientées pop viennent briser notre élan musical, telle Journey qui me semble un bien morne voyage.

On appréciera cependant l'introduction d'une seconde voix, masculine pour l'occasion, sur Aphrodite et Beautify qui remplace la voix principale et vient apporter un peu plus de diversité à l'album. Son caractère posé contraste grandement avec le coté plus lyrique des premières pistes et nous offre un bon moment de détente.

Mais dans le cas où vous n'aurez le temps (ou l'occasion) de n'écouter qu'une seule piste, je vous propose de vous tourner vers And In Your Ways I Watch Myself Disappear sur laquelle on assiste, après une première partie musicale, à la greffe d'une voix dans le prolongement le plus direct de l'introduction pour fleurir tranquillement et nous tenir en haleine jusqu'à la dernière note. On retrouve la même ambiance et la même intimité sur la piste suivante It's No Use qui nous laisse rêver pour encore quelques minutes.

En conclusion, un album qui me semble assez inégal avec quelques titres plus orientés pop qui, bien qu'annoncés dans la description de leur style musicale, me semble moins intéressants et moins travaillés.

Wamananas

Autres infos :

Before entering in the Starviolet universe, you'll need to leave France and cross the Alps. Just like you guessed, Starviolet is an Italian band, formed in 2007 at Quarto (in the province of Naples). Their first album, Intro-Version, published by the former Chi-Qui label was released in 2008. Three years later, their second album Eveline was released, that the redaction received through the facebook page of trip-hop.net.

Despite some inequalities between the tracks, the album remains pleasant to listen. The tracks And In Your Ways I Watch Myself Disappear, It's no Use or even Beautify are more than enjoyable and bring a lot whereas other tracks, more pop oriented like Journey are sadly counterbalancing the first evoked feeling.

The introduction of a second voice, a male one, is also a great asset to this album, bringing more diversity and a contrast with the lyrical first tracks. Its posed character relaxes and offers us a moment of calm for the second part of the album.

Just in case you won't have time (or the opportunity) to listen the complete album, just turn yourself towards And In Your Ways I Watch Myself Disappear. After a musical introduction oscillating between a cinematic style and trip-hop, the progressive apparition of the drums, the transplant of the feminine voice present in the previous tracks, will slowly blossom and keep you hypnotized until the last second. The same ambiance and the same intimacy is present on the next track It's no use, deposed here to let us dream for a few more minutes.

To sum up, Eveline is an album with a lot of inequalities with the pop oriented tracks which, even if announced, seem less interesting and less deep than what Starviolet can do in a Bristol musical way.

Donnez votre avis (150 car. minimum) :

Vous devez créer un compte Mon Trip-Hop.net pour écrire un commentaire.

Communauté : notes des membres

Vous devez être inscrit à Mon Trip-Hop.net pour pouvoir noter un album et voir les notes de vos amis.

Si vous n'êtes pas encore membre, inscrivez-vous sur cette page en 30 sec.


Note moyenne donnée par nos membres : une étoileune étoileune étoile (2 notes).
Légende des notes :
  • aucune étoile : Nul (on évite)
  • une étoile : Médiocre (bof, vraiment bof)
  • une étoileune étoile : Correct (sympa, sans plus)
  • une étoileune étoileune étoile : Bon (à écouter sans faute)
  • une étoileune étoileune étoileune étoile : Excellent (on ne s'en lasse(ra) pas)
  • une étoileune étoileune étoileune étoileune étoile : Exceptionnel (unique, incomparable)
Liens :
 

MP3 / Vidéo

Communauté

28 visiteurs en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2014 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM