Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

The new law : The fifty year storm - 01 Jan. 2012 - Auto-production

The fifty year storm
Version PDF

Note du chroniqueur :
une étoileune étoileune étoileune étoileune demi-étoile (légende)

Note de la rédaction :
une étoileune étoileune étoileune étoile (détails)

Tracklist :

1. I've seen some mean faces

2. Dead men tell no tales

3. Get your gun

4. Voyage

5. Constellations

6. Bandits & Smugglers

7. Opium den

8. Blood red sky

9. Nest of hornets

10. Into the clouds

11. Three sheets to the wind

12. Descent into fire

13. The fifty year storm

Notes de la rédaction :
Acheter le disque :Amazon.fr www Fnac.com Itunes

Si vous faites vos achats en passant par notre site (les liens ci-dessus), cela nous permet de toucher une commission qui finance la maintenance et l'évolution du site. Merci pour votre soutien. :-)

L'avis de la rédaction :

The new law, The fifty year storm, 1 album, 13 pistes, et une sortie programmée au 1er janvier 2012. L'année 2012 démarre et on voudrait nous imposer une nouvelle loi ; une coïncidence ?

L'album débutant à peine, et on se laisse déjà emporter par le son solennel d'une trompette d'outre-tombe qui vient d'emblée sonner le glas, comme pour prévenir l'auditeur que ce calme ambiant ne va pas durer...

On s'aventure ainsi dans une atmosphère sombre et torturée, faisant la part belle à des constructions complexes et denses, mais (très) souvent exaltantes, toujours évolutives et tellement prenantes... car la qualité première de chaque morceau est de répondre parfaitement au paradoxe complexité/facilité d'accès. Et c'est bien là toute la profondeur de cet album, vous proposer une vraie richesse musicale et de multiples ambiances, en laissant à l'auditeur la liberté de recréer sa propre histoire à chaque écoute.
Ou plutôt rentrer dans l'histoire et apprendre à la déchiffrer. Histoire que souhaitent vous faire découvrir les deux compères américains de Seattle, Adam Straney et Justin Neff. Car cet album ne fait ici que continuer la narration d'une fiction commencée en 2006 : nous voici donc au troisième chapitre. The new law où l'aventure du héros inconnu. Car ceux-ci aiment en effet à comparer leur musique à un conte fantastique, narrant l'histoire d'un héros imaginaire. Un héros "living on the edge" qui évoluerait à la mesure de l'improbable association de "DJ Shadow meets Ennio Morricone", qui s'aventurerait dans un western post-apocalyptique dans lequel l'auditeur est au premier plan.

Du bonheur abstrait à l'état brut. Et si ces 13 pistes sorties un 1er janvier allaient prédire l'histoire de cette nouvelle année, ou prédire la musique du futur ? Un exemple illustré par Get your gun, avec cette intro sombre et magistrale ponctuée par ces quelques notes d'instrument à cordes, puis tout s'arrête et c'est au tour d'un saxo surnaturel de vous embarquer dans une rythmique infinie et de plus en plus prenante, comme pour passer à l'assaut final... Un aigle passe...
Samples de choix et justesse des mélodies, richesse et évolutivité des morceaux ; cette révolte musicale a facile à vous absorber, voire aspirer, à l'image de cette rythmique breakbeat typée vortex de Dead men tell no tales.

La musique de la nouvelle loi est ainsi peinte ; de l'art moderne qui figure déjà au panthéon des albums de cette nouvelle année. Ce n'est sûrement pas une coïncidence...

(PS1 : La richesse de cet album requérant toute l'attention de son auditeur, une première écoute au casque est fortement recommandée afin de se laisser pleinement emporter...)
(PS2 : Je dédicace cette chronique à un très cher ami qui m'avait fait l'immense plaisir de me faire découvrir Submotion Orchestra. Je ne peux que l'en remercier en lui répondant par cette chronique. Il saura, je l'espère, se reconnaître et apprécier :-)

Cob@lt

Les derniers avis :

Grosse claque

Je ne saurais faire une aussi bonne chronique que Mr Cob@lt, qui résume parfaitement les 3 albums de ces 2 garçons.

J'ai découvert via l'album éponyme, et je me suis empressé d'aller sur le site des auteurs pour me commander les 3. Je n'avais pas eu ce genre de ressenti depuis (dans un autre style), de Portico Quartet.

Une claque electro qui fait terriblement du bien de part l'originalité, l'ambiance, la construction et l'inventivité des morceaux.

11-10-2012 - Andre

Donnez votre avis (150 car. minimum) :

Vous devez créer un compte Mon Trip-Hop.net pour écrire un commentaire.

Communauté : notes des membres

Vous devez être inscrit à Mon Trip-Hop.net pour pouvoir noter un album et voir les notes de vos amis.

Si vous n'êtes pas encore membre, inscrivez-vous sur cette page en 30 sec.


Note moyenne donnée par nos membres : une étoileune étoileune étoileune étoile (21 notes).
Légende des notes :
  • aucune étoile : Nul (on évite)
  • une étoile : Médiocre (bof, vraiment bof)
  • une étoileune étoile : Correct (sympa, sans plus)
  • une étoileune étoileune étoile : Bon (à écouter sans faute)
  • une étoileune étoileune étoileune étoile : Excellent (on ne s'en lasse(ra) pas)
  • une étoileune étoileune étoileune étoileune étoile : Exceptionnel (unique, incomparable)
Liens :
 

MP3 / Vidéo

Communauté

en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM
INSERT command denied to user 'triphop5stats'@'10.0.84.126' for table 'stats_donnees'