Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Starklove : Desiderata - 20 Oct. 2010 - Bartleby records

Desiderata
Version PDF

Note du chroniqueur :
une étoileune étoileune étoileune demi-étoile (légende)

Tracklist :

1. Only the paranoid survive

2. Reaper doesn't wait

3. Rigged

4. Melophobia (redux)

5. Insufficient funds

6. Skyline

7. The way things work

8. Third person

9. Last night

10. Getting past airport security

11. Snakes in the grass

12. Static and signal

13. They chat breeze

14. Losing me

15. Life in Samsara

16. The most dangerous thing in the world

17. BK is the tundra

18. Knuckledragger

19. Backfloat with submerged ears

20. Blissfreedomindivisible

Notes de la rédaction :
Acheter le disque :Amazon.fr Fnac.com Itunes

Si vous faites vos achats en passant par notre site (les liens ci-dessus), cela nous permet de toucher une commission qui finance la maintenance et l'évolution du site. Merci pour votre soutien. :-)

L'avis de la rédaction :

Starklove, les démons de l'addiction, il connaît. C'est en luttant contre eux que cet album a pu voir le jour. Il est ici question de souffrance, de désir, de tentation et de leurs conséquences (dé)(con)structrices. L'ouverture suicidaire intrigue, comme inachevée pour entrer dans le vif du sujet avec une douceur presqu'empreinte d'innocence : Reaper doesn't wait et son tempo piano. Simple et magnifique... La suite est une lente descente urbaine vers l'autodestruction.
Le temps de 20 pistes signées sur Bartleby records, les contributions sont nombreuses. On retrouve avec beaucoup de plaisir Dirty elegance (Melophobia (Finding beauty in the wretched) est repris ici, porté par le flot de Starklove), Big Bep que l'on avait découvert sur The hero who fell from her pedestal, mais aussi le scracth de D-Styles qui risque de ravir les amateurs.
Le tout est dense comme toujours en terres bartlebiennes. Certaines instrus claquent pas mal (Last night, They chat breeze) avec pour principal regret de ne pas suffisamment maîtriser la langue de Melville pour pouvoir vous en dire plus.
Seule certitude : le démon finit par prendre forme (Knuckledragger) emporté par les riffs post-rock de Cougar pour engloutir Starklove dans les méandres du cinéma muet. Une plongée dans les abysses avant de renaître purifié, délivré et apaisé, preuve qu'à Brooklyn ou ailleurs : lebonheuretlalibertésontindissociables.

Erwan

Autres infos :

L'album peut s'écouter librement ici :
http://starklove.bandcamp.com/album/desiderata
avec les paroles en bonus, s'il vous plaît !

Donnez votre avis (150 car. minimum) :

Vous devez créer un compte Mon Trip-Hop.net pour écrire un commentaire.

Communauté : notes des membres

Vous devez être inscrit à Mon Trip-Hop.net pour pouvoir noter un album et voir les notes de vos amis.

Si vous n'êtes pas encore membre, inscrivez-vous sur cette page en 30 sec.


Note moyenne donnée par nos membres : une étoileune étoileune étoileune demi-étoile (1 notes).
Légende des notes :
  • aucune étoile : Nul (on évite)
  • une étoile : Médiocre (bof, vraiment bof)
  • une étoileune étoile : Correct (sympa, sans plus)
  • une étoileune étoileune étoile : Bon (à écouter sans faute)
  • une étoileune étoileune étoileune étoile : Excellent (on ne s'en lasse(ra) pas)
  • une étoileune étoileune étoileune étoileune étoile : Exceptionnel (unique, incomparable)
Liens :
 

MP3 / Vidéo

Communauté

en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM
INSERT command denied to user 'triphop5stats'@'10.0.84.23' for table 'stats_donnees'