Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

AndRomak : Beauty is but skin deep - 12 Mai 2009 - Milled Pavement records

Beauty is but skin deep
Version PDF

Note du chroniqueur :
une étoileune étoileune étoileune étoile (légende)

Note de la rédaction :
une étoileune étoileune étoileune étoile (détails)

Tracklist :

1. New Fashion

2. Life Up There (feat. Nomad)

3. Another Dedication

4. Beauty Contest (feat. Dox Boogie)

5. Money Parents (feat. JamesPHoney)

6. Monsters

7. Part Life

8. Secret of the Past (feat. Demune)

9. Love Song For Haters

10. Pumpkin (feat. Brzowski)

11. Outro

Notes de la rédaction :
Acheter le disque :www Fnac.com Itunes

Si vous faites vos achats en passant par notre site (les liens ci-dessus), cela nous permet de toucher une commission qui finance la maintenance et l'évolution du site. Merci pour votre soutien. :-)

L'avis de la rédaction :

AndRomak est né de la collaboration du beatmaker français Roma avec le rappeur canadien Andrre, mêlant leurs influences et compétences musicales sur un unique opus. Sorti en mai 2009 chez Milled pavement, Beauty is but skin deep offre un son plutôt rare surtout en France, proche d'une mouvance hip-hop indé plus présente au Canada et à des années lumière des clichés qu'on connaît. Hip-hop pourtant, car les morceaux sont la plupart du temps rappés et construits à base de boucles et de samples, même discrets.
Mais même sur la scène canadienne AndRomak se démarque tant par l'aspect mélodieux de sa musique que par le côté travaillé des instrus. On y trouve du piano, du violon, et ce flow particulier, sombre et intense du canadien Andrre qui s'y pose et s'y fond d'une façon fusionnelle. Douce, onirique, sensuelle, une atmosphère poétique, qui berce.

Côté featurings, on remarquera Secret of the Past avec l'américain Demune, originaire d'Hawaii et qu'on avait déjà rencontré sur l'album de Motionless, avec ce timbre de voix particulier. Ou encore Pumpkin featuring l'américain Brzowski, dont la voix plus grave et le flow plus percutant tranche. Enfin, Money parents featuring James P Honey et son flow unique, plus parlé que rappé, est à mon sens le point culminant de ce bel album mélancolique et prenant.
Peu médiatisé, et pourtant : une perle rare dans le paysage du hip-hop indé.

Mag

Donnez votre avis (150 car. minimum) :

Vous devez créer un compte Mon Trip-Hop.net pour écrire un commentaire.

Communauté : notes des membres

Vous devez être inscrit à Mon Trip-Hop.net pour pouvoir noter un album et voir les notes de vos amis.

Si vous n'êtes pas encore membre, inscrivez-vous sur cette page en 30 sec.


Note moyenne donnée par nos membres : une étoileune étoileune étoileune demi-étoile (13 notes).
Légende des notes :
  • aucune étoile : Nul (on évite)
  • une étoile : Médiocre (bof, vraiment bof)
  • une étoileune étoile : Correct (sympa, sans plus)
  • une étoileune étoileune étoile : Bon (à écouter sans faute)
  • une étoileune étoileune étoileune étoile : Excellent (on ne s'en lasse(ra) pas)
  • une étoileune étoileune étoileune étoileune étoile : Exceptionnel (unique, incomparable)
Liens :
 

MP3 / Vidéo

Communauté

en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM
INSERT command denied to user 'triphop5stats'@'10.0.84.12' for table 'stats_donnees'