Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Buckshot Lefonque : Buckshot Lefonque - 1994 - Sony Music

Buckshot Lefonque
Version PDF

Note du chroniqueur :
une étoileune étoileune étoileune étoile (légende)

Note de la rédaction :
une étoileune étoileune étoile (détails)

Tracklist :

1. Ladies & gentlemen, presenting...

2. The blackwidow blues

3. I know why the caged bird sings

4. Mona Lisas (And mad hatters)

5. Wonders & signs

6. Ain't it funny

7. Some cow fonque (More tea, Vicar ?)

8. Some Shit@78BPM (The scratch opera)

9. Hotter than hot

10. Breakfast @Denny's

11. Shoot the piano player

12. No pain, no gain

13. Sorry Elton

14. ... And we out

Notes de la rédaction :
Acheter le disque :Amazon.fr Fnac.com Itunes

Si vous faites vos achats en passant par notre site (les liens ci-dessus), cela nous permet de toucher une commission qui finance la maintenance et l'évolution du site. Merci pour votre soutien. :-)

L'avis de la rédaction :

Tendez l'oreille, écoutez ces cuivres et ces voix. Découvrez enfin le mélange quasi-parfait entre jazz, hip-hop et électro. Buckshot Lefonque c'est la réunion de Branford Marsalis, grand Jazzman et de DJ Premiere. Le cocktail explosif qu'ils nous proposent méritait, mérite encore et méritera toujours une ovation.
Pendant pas loin d'une heure, jazz, groove, funk, rock, hip-hop s'enchevêtrent. Les solos de saxophones, de trompettes, de guitares fusent. Les basses tremblent, les cessions de scratch se multiplient. Il serait facile de ne rien dire sur cet album tellement tout est bon. Cependant cela serait irrespectueux.
" I Know Why The Caged Bird Sings " tient plus du morceau de jazz pur que d'un morceau d'électro-jazz. Une voix lisant le poème éponyme de Maya Angelou sur laquelle viennent se greffer des solos de saxophones. " Aint' It Funny " ressemble pour sa part à un morceau de Maria Carey. Et, quitte à faire dans la mixité, voilà que déboulent une nouvelle fois des solos de saxo (" Some Cow Fonque ") suivis de près par un morceau de Dj-ing, de vrai trip-hop rappelant un certains Deadringer. On va peut être s'arrêter là pour les influences. Ah, non ! On pourrait aussi penser au groupe Rage Against The Machine lors de l'écoute de " No pain, no gain".
Dans ce premier album, il y en a pour tous les goûts et c'est de cette diversité que cet album tire sa force. Rarement culture jazz et culture hip-hop ont été aussi bien marié. Un Must Have. Quant à ceux que la répétition des mots " jazz " et " solos de saxophones " pourraient freiner alors un conseil, jeter vous sur cet album, vous les entendrez différemment...

Alphy

Donnez votre avis (150 car. minimum) :

Vous devez créer un compte Mon Trip-Hop.net pour écrire un commentaire.

Communauté : notes des membres

Vous devez être inscrit à Mon Trip-Hop.net pour pouvoir noter un album et voir les notes de vos amis.

Si vous n'êtes pas encore membre, inscrivez-vous sur cette page en 30 sec.


Note moyenne donnée par nos membres : une étoileune étoileune étoileune demi-étoile (5 notes).
Légende des notes :
  • aucune étoile : Nul (on évite)
  • une étoile : Médiocre (bof, vraiment bof)
  • une étoileune étoile : Correct (sympa, sans plus)
  • une étoileune étoileune étoile : Bon (à écouter sans faute)
  • une étoileune étoileune étoileune étoile : Excellent (on ne s'en lasse(ra) pas)
  • une étoileune étoileune étoileune étoileune étoile : Exceptionnel (unique, incomparable)
Liens :
 

MP3 / Vidéo

Communauté

27 visiteurs en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM