Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Dirty elegance : The hero who fell from her pedestal - 23 Sept. 2010 - Bartleby records

The hero who fell from her pedestal
Version PDF

Note du chroniqueur :
une étoileune étoileune étoileune étoile (légende)

Note de la rédaction :
une étoileune étoileune étoileune étoile (détails)

Tracklist CD1 :

1. Cycle reined

2. Music stole my soul

3. Medium (w/ Big Pep)

4. Sacrifice (w/ Big Pep)

5. NeverLand

6. Dying earth

7. Memory lane

8. Love of language (w/ Big Pep)

9. Fire and ice (w/ Big Pep)

10. Everything to me

11. Other

12. Rememorari

Tracklist CD2 :

1. First Steps down new roads (w/ Big Pep)

2. Washing away the dirty

3. The lesson

4. Human construct (w/ Starklove)

5. Secrets (w/ Big Pep)

6. Stressing me (w/ Big Pep)

7. Yahi

8. Strange place (w/ Tibbie X)

9. Wayward (w/ Big Pep)

10. Underground

11. Tobey Kendal

12. Old friends

Notes de la rédaction :
Acheter le disque :Fnac.com Itunes

Si vous faites vos achats en passant par notre site (les liens ci-dessus), cela nous permet de toucher une commission qui finance la maintenance et l'évolution du site. Merci pour votre soutien. :-)

L'avis de la rédaction :

Dirty elegance - opus 3. Presqu'un an déjà qu'on en parle (Noël dernier) ; presqu'un an que certains d'entre nous ont eu l'honneur d'écouter la première version encore en gestation. Une première mouture d'ores et déjà intéressante même si pas encore aboutie... à l'époque ! Mais le temps a passé et Dame Trip-hop a su veiller au grain.
En découvrant The hero who fell from her pedestal, on comprend mieux le pourquoi du plus d'un an de doute, de recherche et de travail. Ce qui marque d'entrée, plus encore que les précédents (!), c'est la densité car, comme le Seigneur Parov Stelar avec Coco, Mister elegance nous offre pas moins de 24 titres équitablement répartis entre 2 CDs. Et 24 pistes, c'est beaucoup. Ambitieux même. Qu'en est-il alors de ce nouvel opus ? Eh bien, là je dis que la progression est impressionnante entre la version d'essai (fin 2009) et la version définitive (fin 2010). L'introduction d'abord (Cycle reined) pose l'empreinte élégante du monsieur qui a toujours autant de classe quand il est question de langage : un discours, une ligne de rythme puis une mélodie soulignée par de petites vocodorisations impressionnistes. La messe est dite : l'ambiance est posée en quelques notes et on se sent chez soi, dans le prolongement des précédents opus : moins surprenant, mais aussi abouti que Finding beauty in the wretched ; plus accessible que Ode to Bartleby. La tendance hip-hop de ce dernier persiste (Big Pep) tandis que la touche féminine s'efface quelque peu même si toute la sensualité trip-hop de Tibbie X s'exprime merveilleusement sur Strange place. Certains titres s'imposeront très vite comme de petits tubes en puissance (Sacrifice, History of language, Everything to me sur le CD1 ; Washing away the dirty, The lesson, Human construct, Wayward sur le CD2)
Alors bien sûr, l'ensemble ne sonne pas la révolution même si pourtant l'évolution est bien là : un rien de mysticisme en plus. Diying earth avec ses cantiques, Washing away the dirty sur un air d'opéra, voilà qui prouve que notre New Yorkais préféré sait toujours prendre des risques sans pour autant perdre le fil conducteur de son oeuvre : la musicalité de la langue.
La limite à l'ensemble, c'est peut-être justement cette densité : certains titres s'oublieront sans doute assez vite au profit des nombreux tubes. C'est un peu dommage quand on sait combien le tout est fignolé : quelles introductions notamment !!! En fait, là où Coco (Parov Stelar) nous invitait ou à écouter ou à danser (équilibre sucré salé qui a fait merveille l'an dernier et qui permettait de séparer nos écoutes suivant notre humeur et notre envie) Dirty elegance nous offre une entité massive et brute qu'on aurait presque préférée éclatée sur la durée pour mieux en distiller la substantifique moelle.
N'empêche que chapeau bas à cette héroïne tombée de son piédestal. On pourrait d'ailleurs se mettre à plusieurs pour lui faire la courte-échelle, non ?

Erwan

Donnez votre avis (150 car. minimum) :

Vous devez créer un compte Mon Trip-Hop.net pour écrire un commentaire.

Communauté : notes des membres

Vous devez être inscrit à Mon Trip-Hop.net pour pouvoir noter un album et voir les notes de vos amis.

Si vous n'êtes pas encore membre, inscrivez-vous sur cette page en 30 sec.


Note moyenne donnée par nos membres : une étoileune étoileune étoileune étoile (9 notes).
Légende des notes :
  • aucune étoile : Nul (on évite)
  • une étoile : Médiocre (bof, vraiment bof)
  • une étoileune étoile : Correct (sympa, sans plus)
  • une étoileune étoileune étoile : Bon (à écouter sans faute)
  • une étoileune étoileune étoileune étoile : Excellent (on ne s'en lasse(ra) pas)
  • une étoileune étoileune étoileune étoileune étoile : Exceptionnel (unique, incomparable)
 

MP3 / Vidéo

Communauté

20 visiteurs en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM