Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Trentemoller : Into the great wide yonder - 07 Juin 2010 - In my room

Into the great wide yonder
Version PDF

Note du chroniqueur :
une étoileune étoileune étoileune étoile (légende)

Note de la rédaction :
une étoileune étoileune étoileune étoile (détails)

Tracklist :

1. The mash and the fury

2. Sycamore feeling

3. Past the beginning of the end

4. Shades of marble

5. ... Even though you're with another girl

6. Haexan

7. Metamorphosis

8. Silver surver ghost rider go

9. Neverglade

10. Tide

Notes de la rédaction :
Acheter le disque :Amazon.fr Fnac.com Itunes

Si vous faites vos achats en passant par notre site (les liens ci-dessus), cela nous permet de toucher une commission qui finance la maintenance et l'évolution du site. Merci pour votre soutien. :-)

L'avis de la rédaction :

Artiste branché par excellence, Trentemoller fascine souvent. Le sieur innove, recherche de nouveaux sons à chaque composition. Cela avait donné The last resort en 2006 : album qui - pour beaucoup - nous avait alors emballés. Mais il aura fallu 4 bonnes années pour nous revenir avec Into the great wide yonder. Et 4 ans c'est long, très long !
Avant de lancer ce nouvel opus, on se demande à quelle sauce électronique le danois va nous croquer. Et quand The mash and the fury se lance, on se dit WAW ! Quelle piste... Quel retour en force. Tout y est, comme un résumé particulièrement dense de l'esprit dans lequel il compose : les nappes électroniques s'entrechoquent. Ambient, électro minimaliste, électro-dub croisent le fer avec bonheur avec une pointe d'originalité sous la forme d'une guitare psychédélique pour relever l'ensemble encore un peu et lui donner la profondeur qui fait les grands morceaux. Le choc...
Mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises car Sycamore feeling, Even though you're with another girl, Neverglade et Tide annoncent un revirement total de sa musique avec l'apparition de voix. Oui, vous avez bien lu : DE VOIX ! Comme les australiens de All india radio dans leur dernier opus (Fall), Trentemoller a bousculé sa musique en collaborant pour cet album avec d'autres artistes de la scène pop/rock danoise : Guillemots et The darkness falls (coup de coeur particulier pour Josephine Philip dont la voix rappellera un certain trip-hop danois particulièrement apprécié sur trip-hop.net.) Petite révolution chez Trentemoller, ce tout vocal reste tout de même très classique. Pop, rock, folk, trip-hop, coldwave tous ces genres sont effleurés. La Trentemoller's touch reste heureusement présente même si celle-ci semble s'effacer avec les deux dernières compositions. On ne criera donc pas au génie, mais c'est bien fait.
Ca pourrait être tout... ce serait déjà pas mal. Mais non. Il y a ce petit plus, ce petit truc dont je vous parlais un peu plus haut : la présence des cordes et plus particulièrement les guitares. Quelle jubilation que cette guitare psyché tarantinesque : Past the beginning of the end, Haexan et surtout le très surf Silver surver ghost rider go vraiment délirant dans le genre. Voilà qui doit pulser en live !
En résumé, Into the great wide yonder part vraiment dans tous les sens. On ne sait plus trop où donner de la tête. Beaucoup de portes ont été ouvertes, certaines avec bonheur. Et ce sera donc avec beaucoup de curiosité et d'envie qu'on attendra le prochain.

Erwan

Les derniers avis :

Vous pouvez aller into the great wide yonder

Au délicieux jeu du "blind test d'un nouvel album" on peut faire chuter pas mal d'amis et gagner pas mal de tournées avec ce deuxième album du danois. Recoil, Mazzy Star, Bjork, DM, Saint Etienne voir même la BO d'un nouveau film de David Lynch, voilà tout ce qui peut passer par la tête à la première écoute. Seulement voilà ce n'est pas une simple compilation de bonnes influences. C'est aussi un disque qui a une unité et qui s'écoute volontiers d'un trait, pour peu que la lumière soit dosée, le fauteuil profond, et le verre savoureux. Il ne s'agit pas non plus d'un album qui vous fait frétiller dès la première écoute mais plutôt d'une oeuvre dans laquelle on entre lentement et que l'on remet sur la platine de plus en plus régulièrement. Dix titres différents mais non sans unité. Un peu de voix. Pas trop.

30-01-2011 - Phoniques

Donnez votre avis (150 car. minimum) :

Vous devez créer un compte Mon Trip-Hop.net pour écrire un commentaire.

Communauté : notes des membres

Vous devez être inscrit à Mon Trip-Hop.net pour pouvoir noter un album et voir les notes de vos amis.

Si vous n'êtes pas encore membre, inscrivez-vous sur cette page en 30 sec.


Note moyenne donnée par nos membres : une étoileune étoileune étoileune étoileune demi-étoile (13 notes).
Légende des notes :
  • aucune étoile : Nul (on évite)
  • une étoile : Médiocre (bof, vraiment bof)
  • une étoileune étoile : Correct (sympa, sans plus)
  • une étoileune étoileune étoile : Bon (à écouter sans faute)
  • une étoileune étoileune étoileune étoile : Excellent (on ne s'en lasse(ra) pas)
  • une étoileune étoileune étoileune étoileune étoile : Exceptionnel (unique, incomparable)
 

MP3 / Vidéo

Communauté

en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM
INSERT command denied to user 'triphop5stats'@'10.0.64.49' for table 'stats_donnees'