Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Mondkopf : Galaxy of nowhere - 25 Mai 2009 - Asphalt Duchess

Galaxy of nowhere
Version PDF

Note du chroniqueur :
une étoileune étoileune étoileune étoile (légende)

Note de la rédaction :
une étoileune étoileune étoileune étoile (détails)

Tracklist :

1. Intro

2. Bain du matin

3. La dame en bleu

4. Libera me

5. Scream of stars

6. Les voyageurs

7. Speaking with the noise

8. Music for my room

9. Valse dans l'ombre

10. Lambs are dancing

11. Planetes

12. Ave Maria

13. Outro

Notes de la rédaction :
Acheter le disque :Amazon.fr PriceministerFnac.com Itunes

Si vous faites vos achats en passant par notre site (les liens ci-dessus), cela nous permet de toucher une commission qui finance la maintenance et l'évolution du site. Merci pour votre soutien. :-)

L'avis de la rédaction :

C'est un printemps qui aura vu l'éclosion de Paul Régimbau aka Mondkopf. Un nouveau venu, qui, dès ses premiers pas, marche d'ores et déjà sur les traces du géant Warp. Deux EP discrets nous susurraient timidement la promesse d'un grand producteur. Promesse tenue ?
D'emblée, Mondkopf annonce la couleur (le noir) avec Bain du Matin, incursion subaquatique glacée, véritable Grand Bleu lunaire, où le soin chirurgical apporté aux productions ressuscite le spectre des Boards Of Canada. Une plongée dans l'obscurité, emmenée par la formule synthé / lap top, dont on ne sortira qu'à l'issue l'album.
Mais Galaxy Of Nowhere, c'est aussi l'histoire d'une cohabitation en demi-teinte. Réjouissant par sa faculté à fusionner phases galactiques et détonations tape-dur, étonnant d'habileté à créer un dialogue entre Abstract Hip Hop, Ambient et IDM, MondKopf déçoit lorsqu'il tombe dans le piège d'excès Dancefloor naïfs. Faits rares, mais qui contrarient la symbiose complète de l'album.
Un premier album qui ne pâti pas plus de son hétérogénéité, que l'on souffre d'une épine dans le pied : à 90 BPM comme à 160, MondKopf sait restituer sentiments et troubles de l'âme, au sein d'un univers machinesque. A l'heure où la robotique s'humanise, et inversement, Galaxy Of Nowhere s'inscrit, sur une page nouvelle de l'Electronica, comme un témoin lucide de son époque.
Un lien possible entre Boards Of Canada, ModeSelektor, et Brian Eno.
Promesse tenue.

Mathias

Donnez votre avis (150 car. minimum) :

Vous devez créer un compte Mon Trip-Hop.net pour écrire un commentaire.

Communauté : notes des membres

Vous devez être inscrit à Mon Trip-Hop.net pour pouvoir noter un album et voir les notes de vos amis.

Si vous n'êtes pas encore membre, inscrivez-vous sur cette page en 30 sec.


Note moyenne donnée par nos membres : une étoileune étoileune étoileune étoile (5 notes).
Légende des notes :
  • aucune étoile : Nul (on évite)
  • une étoile : Médiocre (bof, vraiment bof)
  • une étoileune étoile : Correct (sympa, sans plus)
  • une étoileune étoileune étoile : Bon (à écouter sans faute)
  • une étoileune étoileune étoileune étoile : Excellent (on ne s'en lasse(ra) pas)
  • une étoileune étoileune étoileune étoileune étoile : Exceptionnel (unique, incomparable)
 

MP3 / Vidéo

Communauté

18 visiteurs en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM