Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Oust Louba : Décoction - 03 Jan. 2007 - Musea Records

Décoction
Version PDF

Note du chroniqueur :
une étoileune étoileune étoileune étoile (légende)

Note de la rédaction :
une étoileune étoileune étoileune étoileune demi-étoile (détails)

Tracklist :

1. Les hulules

2. Qui respire

3. 15h56

4. Maurice 2000

5. La femme élastique

6. Wheres ?

7. Daar

8. Fleurs

9. En décoction

Notes de la rédaction :
Acheter le disque :Amazon.fr PriceministerFnac.com Itunes

Si vous faites vos achats en passant par notre site (les liens ci-dessus), cela nous permet de toucher une commission qui finance la maintenance et l'évolution du site. Merci pour votre soutien. :-)

L'avis de la rédaction :

Ex-lauréat de La bourse aux jeunes talents en 2004 et plus d'une centaine de concerts plus tard, Oust Louba (4 musiciens) nous revient accompagné d'un DJ avec un album mature et fort.

L'album s'ouvre tranquillement sur une voix (Romain Delorme) bien française, une voix à la M. Du déjà-ouï certes, mais du déjà-ouï " qui frémit d'impatience " car très vite la rupture se produit ; très vite l'album s'emballe et nous avec. On joue ici avec les styles et on le fait bien. Au croisement du post-rock progressif et de l'électro-jazz acoustique, le tout effleuré par un abstrakt hip-hop et un électro-dub de bonne tenue. Les transitions sont léchées et l'ensemble cohérent et précis malgré la diversité. Je préfère - pour ma part - les morceaux les plus longs, ceux pour lesquels la voix fait place à la trompette, au saxo ou à la contrebasse. Car oui Oust Louda n'est jamais aussi bon que lorsqu'il prend le temps de ses instrumentaux et c'est au basculement 15 h 56 / Maurice 2000 (titres pour le moins mystérieux ^^) qu'il est possible de prendre la mesure de cette atmosphère que ne renieraient pas un Truffaz ou le Ci-nématique orchestra. Ils sont bons les bougres et laissent présager de lives à forte teneur ajoutée.

Rien à reprocher alors ? Pas tout à fait. Aussi riche soit elle, la décoction connaît une limite : sa durée... 45 petites minutes ! Pour un genre qui se prête aux envolées, c'est un peu court d'autant que l'on sent combien ils maîtrisent leur affaire. Where's, Daar et En décoction nous le prouvent haut la main. Ils savent faire durer ; ils savent faire monter la pression. Reste à lâcher les fauves et ce jour-là, j'espère être aux premières loges pour assister à la tuerie. Vu le potentiel de la bête, ça promet !

Erwan

Donnez votre avis (150 car. minimum) :

Vous devez créer un compte Mon Trip-Hop.net pour écrire un commentaire.

Communauté : notes des membres

Vous devez être inscrit à Mon Trip-Hop.net pour pouvoir noter un album et voir les notes de vos amis.

Si vous n'êtes pas encore membre, inscrivez-vous sur cette page en 30 sec.


Note moyenne donnée par nos membres : une étoileune étoileune étoileune étoileune demi-étoile (2 notes).
Légende des notes :
  • aucune étoile : Nul (on évite)
  • une étoile : Médiocre (bof, vraiment bof)
  • une étoileune étoile : Correct (sympa, sans plus)
  • une étoileune étoileune étoile : Bon (à écouter sans faute)
  • une étoileune étoileune étoileune étoile : Excellent (on ne s'en lasse(ra) pas)
  • une étoileune étoileune étoileune étoileune étoile : Exceptionnel (unique, incomparable)
Liens :

 

MP3 / Vidéo

Communauté

14 visiteurs en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM