Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Infinite Livez : Infinite Livez vs Stade: Art Brut Fe De Yoot - 2007 - Big Dada

Infinite Livez vs Stade: Art Brut Fe De Yoot
Version PDF

Note du chroniqueur :
une étoileune étoileune demi-étoile (légende)

Tracklist :

1. Intro

2. (-_-)zzz

3. Taste of jazz to cum

4. Unbiased reductionism in 21st century music practices

5. Webcamwoman.co.uk

6. Right here, right now

7. Confessions of a white backing band

8. Ballad of baby man

9. Artyfartypartynazi

10. Track 10

11. From now on things are gonna ba different

Notes de la rédaction :
Acheter le disque :Amazon.fr PriceministerFnac.com Itunes

Si vous faites vos achats en passant par notre site (les liens ci-dessus), cela nous permet de toucher une commission qui finance la maintenance et l'évolution du site. Merci pour votre soutien. :-)

L'avis de la rédaction :

Infinite Livez a laisser tomber son costume de monstre cyclope, pour enregistrer en compagnie du duo suisse de musique électronique improvisée Stade (collaborateur entre autre d'Elliot Sharp, d'Erik Truffaz et de Nils Petter Molvaer) un projet commun : cet album "Art Brut Fe De Yoot". Leur rencontre date de 2004, et c'est pendant un show du rappeur surréaliste et sexy, que les deux garçons lui proposent de travailler ensemble.

L'univers burlesque et spontané de notre ami ne perd en rien son charme dans ce disque en commun. Au contraire, l'apport musical du duo l'engage sur un chemin inattendu : celui des expérimentations soniques azimutées, proche d'une sorte de free-jazz électronique. Et même si au premier abord, on a plutôt envie de rigoler que d'écouter avec attention ces ritournelles un peu barrées, l'album se révèle au fur et à mesure, car il y a une certaine minutie dans les productions du duo.

Bon d'accord, l'humour scatologique d'Infinite Livez reste encore très présent, imposant ses pets et ses crottes de nez dans une valse de bons mots, rappés ou chantés comme un vieux looser soul/funk complètement défoncé. On entend même voler quelques mouches au dessus de ses étrons verbaux, déposés aussi subtilement que ceux d'un chien dans un caniveau... ah ! pardon, il s'agit en fait de vieux saxos fatigués ! On se demande surtout si notre trio n'était pas juste un peu bourré en enregistrant des titres comme "The taste of jazz to cum" ou "Webcamwoman.co.uk"...

L'album divague constamment entre rythmiques hip-hop lentes, parfois destructurées, légèreté des textes, atmosphères électro nébuleuses ou ivres et samples jazzy ; se jouant du grotesque et de la cacophonie avec un sens aigu de l'irrévérence. Malgré tout cet univers qui, en mots, pourraient en effrayer plus d'un, Infinite Livez vs. Stade arrive à réellement nous surprendre, avec un album aussi amusant que cérébral.

Guillaume

Donnez votre avis (150 car. minimum) :

Vous devez créer un compte Mon Trip-Hop.net pour écrire un commentaire.

Communauté : notes des membres

Vous devez être inscrit à Mon Trip-Hop.net pour pouvoir noter un album et voir les notes de vos amis.

Si vous n'êtes pas encore membre, inscrivez-vous sur cette page en 30 sec.

Légende des notes :
  • aucune étoile : Nul (on évite)
  • une étoile : Médiocre (bof, vraiment bof)
  • une étoileune étoile : Correct (sympa, sans plus)
  • une étoileune étoileune étoile : Bon (à écouter sans faute)
  • une étoileune étoileune étoileune étoile : Excellent (on ne s'en lasse(ra) pas)
  • une étoileune étoileune étoileune étoileune étoile : Exceptionnel (unique, incomparable)
 

MP3 / Vidéo

Communauté

24 visiteurs en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM