Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Mogwai : Come On Die Young - 06 Avril 1999 - Matador Records

Come On Die Young
Version PDF

Note de la rédaction :
une étoileune étoileune étoileune étoileune demi-étoile (détails)

Tracklist :

1. Punk Rock :

2. Cody

3. Helps Both Ways

4. Year 2000 Non-Compliant Cardia

5. Kappa

6. Waltz for Aidan

7. May Nothing But Happiness Come Through Your Door

8. Oh! How the Dogs Stack Up

9. Ex-Cowboy

10. Chocky

11. Christmas Steps

12. Punk Rock/Puff Daddy/Antichrist

Notes de la rédaction :
Acheter le disque :Amazon.fr PriceministerFnac.com Itunes

Si vous faites vos achats en passant par notre site (les liens ci-dessus), cela nous permet de toucher une commission qui finance la maintenance et l'évolution du site. Merci pour votre soutien. :-)

Les derniers avis :

Voilà comment débute un chef d'oeuvre

Tout commence par des paroles d'Iggy Pop sur le punk-rock :

"i'll tell you about punk rock. punk rock is a word used by by dilettantes (audience laughs), and uh, and uh, heartless manipulators (audience laughs), about music (audience laughs)... that takes up the energies, and the bodies, and the hearts, and the souls, and the time, and the minds of young men who give what they have to it, and give everything they have to it.

and it's a, it's a term that's based on contempt. it's a term that's based on based on fashion, style, elitism, satanism and everything that's rotten about rock 'n' roll.

i don't know johnny rotten but, but, (audience laughs) i'm sure, i'm sure, he puts as much blood and sweat into what he does as sigmund freud did. you see, what, what sounds to you like a big load of trashy old noise, is infact the brilliant music of a genius, myself (audience claps). and that music is so powerful, that it's quite beyond my control and uh, when i'm in the grips of it i don't feel pleasure and i don't feel pain, i just feel no emotions. do you understand what i'm talking about? (audience claps)

have you ever, have you ever felt like that, when you just, when you just, you couldn't feel anything and you don't want to either, you know, like that. do you understand what i'm saying sir?"

Voilà comment débute un chef d'oeuvre.

Mogwai, ce groupe écossais dont on entend de plus en plus les échos de leur musique et de leur prestations scéniques, a, en 1999, et ce, 2 ans seulement après leur premier méfait (Young Team), tapé un grand coup en inventant un style tout simplement.
Cet album est enfanté dans la grâce, la subtilité, la tristesse, malgré des envols des plus oniriques. J'ai lu sur DMute que le chroniqueur considérait l'album comme du post-punk. Il n'a pas tort. Non pas qu'il faut chercher du côté "urgence" et "révolte" des punks pour qualifier cet artefact musical, mais il faut réellement prendre post-punk en son sens premier.
Quelque chose qui vient après le punk. Après la révolte. Et cette chose, c'est la désillusion. Voilà ce qui bercera Come On Die Young tout le long. Tout n'est que finesse. Rien n'explosera. Sauf peut-être un instant sur Christmas Steps. Un mini big-bang.

Les morceaux sont globalement assez longs (5 minutes en moyenne, avec des pics à 9,30) car, dans chaque morceau, il faut un temps d'immersion. Pour entrer en osmose avec la musique proposée. Chaque riffs de guitare tient plus de la caresse que du matraquage. Il est donc normal que l'entrée en matière se fasse en douceur.
Et il y a les voix. D'habitude, elles ne sont que peu présentes. Mais là. Punk-Rock donc, le morceau introduisant cet album avec Iggy Pop. Cody, qui prouve que chant et Mogwaï sont tout sauf incompatibles, Help Both Away encore avec des paroles en fond.

Sur Year 2000 Non-Compliant Cardia, on note assez bien ce que je disais avant. Tout commence avec des moments oniriques, des envolées, enfin on y croit, et au moment précis où tout devrait partir, au contraire, tout se dérègle. Et on plonge dans le chaos.

En fait, on peut noter une montée progressive tout au long de l'album. Montée qui se concrétise sur Christmas Step. Là où certains groupes font un crescendo sur un morceau, Mogwai le fait sur tout son album et finit plus calmement sur le thème du début. La boucle est bouclée. Et elle est superbe!

C'est l'histoire d'un disque monumentale, monstrueusement délicat, brutalement subtil, un paradoxe magistral!

16-06-2007 - Cornelius

Donnez votre avis (150 car. minimum) :

Vous devez créer un compte Mon Trip-Hop.net pour écrire un commentaire.

Communauté : notes des membres

Vous devez être inscrit à Mon Trip-Hop.net pour pouvoir noter un album et voir les notes de vos amis.

Si vous n'êtes pas encore membre, inscrivez-vous sur cette page en 30 sec.


Note moyenne donnée par nos membres : une étoileune étoileune étoileune étoileune demi-étoile (4 notes).
Légende des notes :
  • aucune étoile : Nul (on évite)
  • une étoile : Médiocre (bof, vraiment bof)
  • une étoileune étoile : Correct (sympa, sans plus)
  • une étoileune étoileune étoile : Bon (à écouter sans faute)
  • une étoileune étoileune étoileune étoile : Excellent (on ne s'en lasse(ra) pas)
  • une étoileune étoileune étoileune étoileune étoile : Exceptionnel (unique, incomparable)
Liens :
 

MP3 / Vidéo

Communauté

23 visiteurs en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM