Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Cibelle : The Shine of Dried Electric Leaves - 2006 - Crammed

The Shine of Dried Electric Leaves
Version PDF

Note du chroniqueur :
une étoileune étoileune étoileune étoile (légende)

Note de la rédaction :
une étoileune étoileune étoile (détails)

Tracklist :

1. Green grass

2. Instante de dois

3. Phoenix

4. London, London (feat. Devendra Banhart)

5. City people

6. Minha neguinha

7. Mad man song (feat. Spleen)

8. Por toda a minha vida

9. Flying high

10. Arrête là, Menina (feat. Seu Jorge)

11. Esplendor

12. Train station

13. Lembra

14. Cajuina

Notes de la rédaction :
Acheter le disque :Amazon.fr PriceministerFnac.com Itunes

Si vous faites vos achats en passant par notre site (les liens ci-dessus), cela nous permet de toucher une commission qui finance la maintenance et l'évolution du site. Merci pour votre soutien. :-)

L'avis de la rédaction :

Et revoilà Cibelle, avec un nouvel album tant attendu, après son très bon premier essai sobrement intitulé "Cibelle" et le sublime EP "About a Girl", qui annonçait déjà le virage tout en douceur de ce "Shine of Dried Electric Leaves"... Expatriée à Londres depuis 2004, Cibelle a gagné en maturité musicale avec ce fantastique recueil de petites douceurs aux charmes éclectiques et suaves. Un deuxième album est bien souvent un tournant sur lequel les artistes sont attendus et critiqués : autant la référence Bebel Gilberto avait plutôt déçu avec son deuxième opus, autant notre paulista risque fort d'emballer les plus récalcitrants à propos de la musique brésilienne actuelle. Musique brésilienne qui, avec Cibelle, s'enrobe d'atours universels.

Débutant au bandolino avec une reprise improbable de Tom Waits, le languissant "Green Gras", comme un réveil sous une douce caresse ensoleillée, l'album semble poursuivre le chemin de la lumière dans une journée (du lever du jour au coucher du soleil) avec une série de tracks inspirée par la bossa-nova de son pays natal, sur laquelle vient se greffer des influences variées : blues, folk, pop, post-rock, jazz et des petits arrangements électroniques délicats et duveteux et ce petit côté bricolage, réminiscence de quelques souvenirs d'enfance...

Jamais seule pour nous emmener en voyage loin de la grisaille quotidienne, elle invite entre autre le barde hippy anglais Devendra Banhart pour la reprise d'un titre mythique de Caetano Veloso (grand chanteur brésilien), le sublime "London, London", faisant ainsi un lien entre l'exil forcé du maître incontesté du tropicalisme et son propre exil (volontaire) vers la ville de Londres ; pour un morceau à l'ambiance estivale, où des rires de bonne humeur se mêlent aux percussions caliente de la belle. Spleen (collaborateur entre autre du duo Cocorosie) la rejoint ensuite sur un "Mad Man Song" plus électronique et bricolé, tandis que Seu Jorge, le bluesman carioca incontournable l'enlace de sa voix rugueuse et suave sur "Arrête là, Menina", morceau au texte drôle et tendre qui nous parle des relations amoureuses adolescentes. Appolo Nove, son collaborateur de toujours, produit quelques titres aux arrangements électro-acoustiques sensuels ("City People" et "Flying High" au trip-hop pop/bluesy alanguit, "Minha Neguinha", désarmante ritournelle où percussions et pipo s'emmêlent sur une mélodie typiquement carioca...) et Mike Lindsay, instigateur du projet bricolo-folk Tunng, compose avec elle l'étrange et mélancolique "Lembra".
Le disque recèle de ses chansons inoubliables, dont les mélodies vous rentrent dans la tête pour ne plus en sortir, notamment le merveilleux "Esplendor"...

La voix sensuelle et douce de Cibelle, séduit par ses intonations jazzy, en anglais, en portugais du Brésil bien sûr mais aussi en français ; ses textes, reflets d'expériences personnelles, sont des petites perles de poésie et les ambiances qu'elle propose sur ce second album sont tout simplement envoûtantes.
"The Shine of Dried Electric Leaves" est un bijoux ciselé de bois (celui des percussions), de fibres naturelles (celles des cordes de sa guitare sèche) et de métal (celui des machines qui enrobe ses chansons d'arrangements délicats).

Une superbe réussite qui mérite une oreille attentive et le disque indispensable de cet été qui s'annonce avec Cibelle, passionné et amoureux !

Guillaume

Donnez votre avis (150 car. minimum) :

Vous devez créer un compte Mon Trip-Hop.net pour écrire un commentaire.

Communauté : notes des membres

Vous devez être inscrit à Mon Trip-Hop.net pour pouvoir noter un album et voir les notes de vos amis.

Si vous n'êtes pas encore membre, inscrivez-vous sur cette page en 30 sec.


Note moyenne donnée par nos membres : une étoileune étoileune étoileune étoile (9 notes).
Légende des notes :
  • aucune étoile : Nul (on évite)
  • une étoile : Médiocre (bof, vraiment bof)
  • une étoileune étoile : Correct (sympa, sans plus)
  • une étoileune étoileune étoile : Bon (à écouter sans faute)
  • une étoileune étoileune étoileune étoile : Excellent (on ne s'en lasse(ra) pas)
  • une étoileune étoileune étoileune étoileune étoile : Exceptionnel (unique, incomparable)
 

MP3 / Vidéo

Communauté

en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM
INSERT command denied to user 'triphop5stats'@'10.0.84.145' for table 'stats_donnees'