Accueil | News | Chroniques | Contribuez ! | T-Shirts | Newsletter | S'inscrire 30sec
Opt.
 
groupe
label
album
membre
Publicité
Publicité

Nils Petter Molvaer : Er - 07 Nov. 2005 - Sula Records

Er
Version PDF

Note du chroniqueur :
une étoileune étoileune étoileune demi-étoile (légende)

Note de la rédaction :
une étoileune étoileune étoileune demi-étoile (détails)

Tracklist :

1. Hover

2. Softer

3. Water

4. Only These Things Count

5. Sober

6. Darker

7. Feeder

8. Dancer

Notes de la rédaction :
Acheter le disque :Amazon.fr PriceministerFnac.com Itunes

Si vous faites vos achats en passant par notre site (les liens ci-dessus), cela nous permet de toucher une commission qui finance la maintenance et l'évolution du site. Merci pour votre soutien. :-)

L'avis de la rédaction :

A la croisée des chemins et des époques, les similitudes entre artistes sont toujours un moyen simple de caractériser un style ou une musique... Nils Petter Molvaer est un cas très tentant, pourtant tomber dans la simple comparaison serait malvenu. Que l'on reparte sur les traces des dieux du dernier millénaire (Miles Davis en tête), sur les pas encore chauds de compatriotes nordiques (vous avez dit Bugge Wesseltoft ? de la première époque alors... la bonne) ou même français (Erik Truffaz, là encore celui d'il y a bien longtemps...), l'alchimie complexe de ces talents combinés n'arriverait pas au résultat de ce 7ème opus. Non pas qu'il surpasse ses références - cela voudrait dire que Er est l'album du siècle ! - mais tout simplement parce qu'il touche les cieux de nombreux styles sans se cataloguer dans un seul...

" Er " (contraction anglophone de " plus ... que ") pousse les expérimentations électroniques de NPM dans un chemin plus caverneux et moins criard, avec une volonté claire d'intégrer des voix chaudes et expressives dans ces contrées mouvantes, entre jazz atmosphérique contrebassé ('Water', de loin le meilleur titre de l'album) et électro-beat urbaine assombrie ("Darker', "Feeder') jonché de percus lourdes... On sent fortement les récents travaux cinématiques du trompettiste ("Edy' notamment, où la musique est un personnage reflet du spleen suicidaire de François Berléand...) et cette volonté de cohérence, de linéarité dans l'histoire... où certaines pistes font écho aux autres. La participation de Eivind Aarset, guitariste surdoué dans les sonorités électroniques saturées et de Sidsel Endresen, muse de Bugge et chanteuse cultissime en Norvège, ne fait que mener vers une certitude : in a way better, but surely makes you feel lighter...

Dude

Donnez votre avis (150 car. minimum) :

Vous devez créer un compte Mon Trip-Hop.net pour écrire un commentaire.

Communauté : notes des membres

Vous devez être inscrit à Mon Trip-Hop.net pour pouvoir noter un album et voir les notes de vos amis.

Si vous n'êtes pas encore membre, inscrivez-vous sur cette page en 30 sec.


Note moyenne donnée par nos membres : une étoileune étoileune étoileune étoile (12 notes).
Légende des notes :
  • aucune étoile : Nul (on évite)
  • une étoile : Médiocre (bof, vraiment bof)
  • une étoileune étoile : Correct (sympa, sans plus)
  • une étoileune étoileune étoile : Bon (à écouter sans faute)
  • une étoileune étoileune étoileune étoile : Excellent (on ne s'en lasse(ra) pas)
  • une étoileune étoileune étoileune étoileune étoile : Exceptionnel (unique, incomparable)
Liens :
 

MP3 / Vidéo

Communauté

15 visiteurs en ligne.
Suivez-nous sur Facebook

Liens

Jeux - concours

 
Contactez-nous Qui sommes-nous ? Equipe / Crédits Mentions légales Soutenez-nous! Flux RSS
© 1999-2017 Trip-Hop.net - Webmaster : Thibaut VACHER | Designer : sub88 - V5.0
Virb   LastFM